Navigation – Plan du site
Congrès et colloques

La France, l’Europe occidentale et la Palestine, 1799-1948

p. 67-68

Texte intégral

1À la suite de son colloque « La France, l’Europe occidentale et la Palestine, 1799-1917 » (9-11 novembre 1997, cf. Bulletin du CRFJ, 3, automne 1998, pp. 91-94), le Centre de recherche français de Jérusalem continue à consacrer une partie de ses activités publiques aux présences étrangères en Palestine.

2Dans ce cadre, une série de conférences intitulée « La France, l’Europe occidentale et la Palestine, 1799-1948 » a commencé au mois de mars 1999. Des présentations de cas particuliers, qui ont lieu dans les locaux du Centre, contribuent à faire découvrir quelques-unes des multiples facettes des interventions étrangères en Palestine, sur toute la période.

3Au mois de mars, André Mazawi (Université de Tel Aviv), a initié ce programme par une présentation portant sur « La France à Jaffa entre les Généraux Bonaparte et Allenby, 1799-1917 : Quelques réflexions ». Jusqu’à l’été, deux autres interventions permettront d’en savoir plus sur certaines facettes de la présence française : au mois d’avril, Ran Aaronsohn (Université hébraïque de Jérusalem), se penchera sur le « Baron Edmond de Rothschild, ‘agent français’ en Palestine », avec accentuation de l’engagement économique de la France et de ce généreux mécène. Tandis qu’au mois de juin, Yossef Charvit présentera « La France en Galilée au XIXe siècle » : où la puissance protectrice des catholiques en Orient, représentée par une famille juive, est aussi responsable de Juifs venus d’Afrique du nord.

4Quant à lui, Moussa Abou Ramadan (Université de Haïfa), se penchera au mois de mai sur « La bataille juridique entre les Arabes et le Patriarcat grec orthodoxe de Jérusalem de 1872 à 1941 : hellénisme et arabisme » : où les puissances assistent à la montée des revendications d’une des nations de Palestine.

5La contextualisation internationale de la Palestine est aussi au programme d’une journée d’études, au mois de juin, portant sur « Jérusalem et la Palestine pendant la Première guerre mondiale ». Réflexion consacrée à une période très brève et très particulière, elle se focalisera sur les problèmes militaires (Yigal Sheffy, Université de Tel Aviv, et Shlomo Shpiro, Université Bar Ilan), scientifiques (Jakob Wahrman, Université hébraïque), militaro-religieux (Jean-Michel de Tarragon, École Biblique et Archéologique française de Jérusalem) et politico-religieux (Dominique Trimbur, CRFJ). Une communication supplémentaire s’attardera sur une communauté de Jérusalem placée, bien malgré elle, sous les feux de l’attention internationale, les Arméniens (George Hintlian, Christian Heritage Institute, Jérusalem).

6Enfin, le programme de travail consacré aux présences étrangères en Palestine trouvera ultérieurement sa suite logique dans le colloque « La France, l’Europe occidentale et la Palestine, 1917-1948 », prévu pour novembre 1999. En préparation, cette rencontre complètera fort utilement celle de novembre dernier (dont les actes sont à paraître en l’an 2000).

7Pour le détail de ces conférences (dates, horaires), s’adresser au CRFJ.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« La France, l’Europe occidentale et la Palestine, 1799-1948 », Bulletin du Centre de recherche français à Jérusalem, 4 | 1999, 67-68.

Référence électronique

« La France, l’Europe occidentale et la Palestine, 1799-1948 », Bulletin du Centre de recherche français à Jérusalem [En ligne], 4 | 1999, mis en ligne le 02 juin 2008, Consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/bcrfj/3652

Haut de page

Droits d’auteur

© Bulletin du Centre de recherche français à Jérusalem

Haut de page