Navigation – Plan du site
État de la recherche

L’archéozoologie au CRFJ

Pierre Ducos
p. 83-85

Texte intégral

1À partir la fin du Paléolithique, une succession de changements culturels dont les plus décisifs sont sans doute la sédentarisation, la domestication des plantes, puis celle des animaux, l’invention de la poterie, et enfin l’usage des métaux, ont mené les sociétés humaines, d’une organisation en groupes mobiles de chasseurs-cueilleurs jusqu’aux débuts de l’urbanisation. La période pendant laquelle la domestication des animaux s’est réalisée et généralisée s’étend pour sa part sur plus d’un millénaire, à partir du PPNB (Prépoterie néolithique B, qui correspond en gros au VIIe millénaire) ancien, où des situations de prédomestication sont attestées.

2L’étude du matériel archéozoologique, au Proche-Orient, aire géographique où ce processus dit de néolithisation a débuté, s’est développé puis a diffusé vers l’Europe, avec déplacement ou non de population, s’inscrit évidemment parmi les recherches qui peuvent contribuer de manière décisive à la connaissance de cette période.

3Ce domaine de recherche en archéozoologie est aujourd’hui très développé. Plusieurs unités de recherche françaises y participent, pour telle ou telle partie géographique, ou période, en même temps que les équipes de nombreux autres pays. Plusieurs laboratoires d’États du Proche-Orient  y sont  impliqués, au premier rang desquels Israël, où  le Laboratoire de Paléontologie de l’Université hébraïque, créé par le Pr. George Haas, devenu aujourd’hui le Department of Evolution, Systematics and Ecology dirigé par le Pr. Eitan Tchernov, existe depuis une quarantaine d’années, mais aussi en Jordanie, et plus récemment à l’Université de Bir-Zeit, en Territoire autonome palestinien.

4Depuis 1994, un approfondissement des recherches sur la zone du Levant sud a intégré dans une même problématique les sites de Damascène fouillés par la mission d’Henri de Contenson, les sites des fouilles du Centre de recherche français de Jérusalem et enfin le matériel des fouilles israéliennes elles-mêmes par une étroite association avec le Laboratoire du Pr. Eitan Tchernov, association matérialisée par la création par le CNRS d’un PICS (n° 403, « Archéozoologie du Néolithique du Levant Sud" ») en juin 1995.

5Au plan international, un groupe de travail sur l’archéozoologie du Proche-Orient et des régions adjacentes (ASWA) a été créé en 1990 par le Conseil International pour l’Archéozoologie. Ce groupe se réunit tous les deux ans, et pour la dernière fois en 1996 à Budapest. Le PICS 403 a été impliqué dans l’organisation de cette réunion, et deux communications ont été présentées.

Recherches menées en 1996-1997

6L’étude des assemblages osseux du Néolithique précéramique s’est poursuivi. Il faut y ajouter deux recherches particulières, l’une sur des populations animales actuelles d’espèces impliquées dans le processus de domestication, l’autre sur l’application des techniques de reconnaissance des séquences d’ADN sur du matériel actuel ou fossile.

7Les résultats obtenus ces deux dernières années ont confirmé qu’une économie de prédomestication s’est établie au Levant Sud, peut-être sur plusieurs espèces, mais certainement et principalement sur la Chèvre sauvage. Cette dernière n’est plus actuellement représentée que par quelques spécimens préservés en Crète. Une mission a été organisée dans le cadre du PICS 403  (Programme international de coopération scientifique) en novembre 1996, avec Liora Horwitz (Israel Antiquity Authority) et Armelle Gardeisen, archéozoologue française boursière en Israël. Une collection de 18 squelettes d’individus des deux sexes a été rassemblée, sur l’îlot Théodoranou d’une part, qui avait fait déjà l’objet de plusieurs études écologiques approfondies, et dans la réserve de Samaria. Ces spécimens, qui compléteront la collection de l’Université hébraïque, serviront de référence ostéométrique. Ils feront également l’objet de prélèvement en vue de l’étude de l’ADN.

8Les recherches sur l’ADN des formes sauvages ou domestiques actuelles ou fossile sont menées, dans le cadre du PICS 403, par Gila Kahila (Alexander Silberman Institute of Life Science, Department of Evolution, Systematics and Ecology). Des échantillons des sites d’Abu-Salem, G VIII, et Abou Gosh ont été prélevés. Pour l’instant aucun résultat significatif n’a été obtenu  par suite du mauvais état de conservation du matériel osseux ou des techniques de préparation qui lui ont été appliquées en d’autres temps.

Publications diverses.

Pierre Ducos

9– Note préliminaire sur les faunes d’Aswad et Ghoraifé, in « Aswad et Ghoraifé, sites néolithiques en Damascène (Syrie) au IXe et VIIIe millénaires avant l’ère chrétienne », par Henri de Contenson, pp. 339-349, Institut Français d’Archéologie du Proche-Orient, Bibliothèque archéologique et historique, T.CXXXVII, Beyrouth, 1995.
– À propos du modèle du pastoralisme PPNC (Prépoterie néolithique C) proposé par G. Rollefson et I. Köhler-Rollefson, Paléorient, XX/2 (1994, paru 1995), pp. 165-166.
– La faune de Khirokitia (Chypre) et la diffusion des prédomestications proche-orientales vers la Méditerranée occidentale, Actes du colloque « Échange et Diffusion dans la Méditerranée Occidentale ».
– Quelques données sur l’élevage à Ramad à partir d’une première étude du matériel archéozoologique, in Tell Ramad, par H. de Contenson, Ch. XIV.
– A re-evalution of the fauna from the neolithic levels of El-Khiam, à paraître.

Pierre Ducos et Liora K. Horwitz

10– The evidences of Wild sheep in Southern Levant: implication on domestication problem (en collaboration avec L.K. Horwitz)., Actes du 3e Colloque de l’ASWA.

Eitan Tchernov

11– An attempt to synchronize the faunal changes with the radiometric dates and the cultural chronology on Southwest Asia, Actes du 3e Colloque de l’ASWA.

ArchaeoZoologia VIII 1/2

12– ArchaeoZoologia est le Journal du Conseil International pour l’Archéozoologie. Édité par la Pensée Sauvage, à Grenoble, P. Ducos en est le rédacteur en chef.
Ce volume, pour lequel Liora K. Horwitz a été co-rédacteur, est consacré à l’archéozoologie du Levant Sud. Il présente des articles de chercheurs de l’Université hébraïque de Jérusalem (O. Bar Yosef, L.K. Horwitz, O. Lernau, M. Manor, R. Rabinovich, R. Raphael, E. Tchernov) et de l’Université Bir-Zeit à Ramallah (A. Ezzuggayar, M. Al-Zawahra). Autres auteurs de ce numéro : E. May, M. Teichert, K. Hannemann, H.H. Müller (Université de Halle-Saale), A. Gardeisen (France).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Ducos, « L’archéozoologie au CRFJ », Bulletin du Centre de recherche français à Jérusalem, 1 | 1997, 83-85.

Référence électronique

Pierre Ducos, « L’archéozoologie au CRFJ », Bulletin du Centre de recherche français à Jérusalem [En ligne], 1 | 1997, mis en ligne le 30 juin 2008, Consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/bcrfj/5212

Haut de page

Auteur

Pierre Ducos

Centre de recherche français de Jérusalem

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Bulletin du Centre de recherche français à Jérusalem

Haut de page