Navigation – Plan du site
Dossier thématique : Histoire et anthropologie des odeurs en terre d’Islam à l’époque médiévale
Le rôle des odeurs

Fumigations et rituels magiques

Le rôle des encens et fumigations dans la magie arabe médiévale
Jean‑Charles Coulon
p. 179-248

Résumés

Les rituels magiques mettent en œuvre des systèmes complexes d’analogie. En effet, une des grandes lois sur lesquelles est fondée la magie est la loi de sympathie, selon laquelle « le semblable appelle le semblable ». Aussi, le rite magique vise à concentrer le plus grand nombre d’éléments en harmonie avec l’effet souhaité. Le magicien use ainsi de métaux spécifiques pour graver ses talismans, choisit avec soin la couleur de ses vêtements, adapte son régime alimentaire en conséquence, surveille le moment idoine pour son opération, etc. Tous les sens devant être en symbiose avec l’objectif visé, les odeurs ne sont pas laissées au hasard et les traités de magie recommandent des fumigations particulières. Aussi, à partir des traités de magie, nous pouvons dégager deux grandes problématiques. D’une part, quelle est la place des odeurs et des fumigations dans les rituels magiques islamiques médiévaux ? D’autre part, la symbolique des encens utilisés est‑elle cohérente d’un traité à l’autre ?

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Magie et fumigations
Esprits, encens et odeurs
Fumigation et magie astrale
L’encensement des noms divins
Conclusion
Annexes
I. Traduction de deux passages de la Ġāyat al‑akīm de Maslama al‑Qurṭubī (pseudo-Maǧrīṭī)
1.1. Les correspondances astrales
Troisième discours
Section 1 :
1.2. Recettes de fumigations aux astres
[Quatrième discours]
Section 6 :
II. Texte et traduction de la section d’al-Sirr al-maktūm sur les fumigations
2.1. Texte arabe
2.2. Traduction
III. Tableau de correspondances de ʿAbd al‑Raḥmān al‑Bisṭāmī
IV. Tableau d’identification des plantes

Aperçu du début du texte

« Les parfums, les couleurs et les sons se répondent » scandait Charles Baudelaire dans son poème « Correspondances » issu des Fleurs du mal (1857). Ce poème exprime parfaitement le sens des correspondances et l’essence du système analogique. Tout rituel magique repose sur la mise en action d’un système symbolique et analogique afin d’y traduire le plus parfaitement possible l’objectif visé. Le rituel, comme le talisman, est un microcosme qui doit refléter le nouvel équilibre que le magicien entend instaurer dans le macrocosme. Tous les sens peuvent être mis à contribution car tous perçoivent et correspondent à des éléments traduisibles en termes analogiques. L’odeur, du fait même de son immatérialité, y a une part importante. Le caractère à la fois immatériel, insaisissable et indescriptible de l’odeur en fait un élément important des systèmes analogiques et même du sacré. En effet, faute de pouvoir décrire une odeur de façon précise et satisfaisante , il est néanmoins possible d’i...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean‑Charles Coulon, « Fumigations et rituels magiques », Bulletin d’études orientales, LXIV | 2016, 179-248.

Référence électronique

Jean‑Charles Coulon, « Fumigations et rituels magiques », Bulletin d’études orientales [En ligne], LXIV | 2016, mis en ligne le 01 avril 2018, consulté le 11 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/beo/4679 ; DOI : 10.4000/beo.4679

Haut de page

Auteur

Jean‑Charles Coulon

IRHT-CNRS (section arabe)

Haut de page

Droits d'auteur

© Institut français du Proche-Orient

Haut de page