Navigation – Plan du site

Instructions aux auteurs

Read this page in English
Lees deze pagina in het Nederlands

Les présentes instructions aux auteurs ont pour objectif de clarifier les procédures de Brussels Studies et la manière dont la revue désire développer ses relations avec les auteurs.

Cette page précise également les attentes de Brussels Studies concernant la forme des articles qui lui sont soumis. Il appartient à l’auteur de fournir un texte répondant à l’ensemble des normes énoncées ci-dessous. Le cas échéant, l’équipe rédactionnelle lui demandera d’adapter un texte soumis pour publication aux points qui n’auraient pas été précédemment rencontrés.

L’auteur se référera au Code de déontologie et de bonnes pratiques avant de soumettre un article à la revue.

Adéquation avec le projet éditorial de la revue

Brussels Studies n’accepte que les articles scientifiques, c’est-à-dire, issus d’études menées à l’aide de méthodes généralement admises dans la communauté universitaire. La revue ne publie que des articles inédits, qui n’ont jamais fait l’objet de publication.

Le sujet des articles doit toujours être construit autour d’un clair enjeu bruxellois.

Les articles sont rédigés dans un langage clair et accessible, adapté à un public non spécialisé et dégagé du jargon et des technicismes évitables.

Ces éléments font l’objet d’une évaluation par l’équipe rédactionnelle elle-même à la réception du texte et, ensuite, par des pairs, experts des questions traitées dans la proposition d’article.

Brussels Studies invite les auteurs à écrire leurs articles dans leur langue maternelle, pour autant qu’il s’agisse du français, du néerlandais ou de l’anglais.

La longueur des articles varie selon la collection à laquelle ils se destinent.

  • Les articles proposés pour la Collection générale, en français, néerlandais ou anglais, font un maximum de 30 000 signes (espaces compris) et sont accompagnés d’un résumé de 800 signes.

  • Les Notes de synthèse BSI sont rédigées par plusieurs auteurs d’institutions et de disciplines différentes et font un maximum de 60 000 signes (espaces compris).

  • Brussels Studies est également ouverte, pour sa collection Brussels Studies Fact sheet, aux contributions présentant des données empiriques sous un format court de maximum 10 000 signes (espaces compris).

Précisions concernant les droits d’auteurs

Brussels Studies ne fait payer aucuns coûts de publication ni aucuns frais de soumission. Elle prend entièrement en charge les frais de traduction.

La revue assure gratuitement la traduction, la mise en ligne et la communication relative à la publication.

Dans la mesure où elle diffuse son contenu gratuitement et n’en tire aucun bénéfice financier, elle ne rémunère pas non plus les auteurs des articles.

Les auteurs qui publient avec Brussels Studies cèdent à la revue les droits de reproduction et communication publique nécessaires à la publication en ligne de leurs articles sous la licence Creative Commons Attribution (CC BY). Cette licence permet à toute personne de mobiliser les résultats et analyses présentés dans les articles pour autant qu’ils mentionnent la paternité de l’œuvre.

Un contrat précisant ces modalités est signé entre Brussels Studies et l’auteur.

Les auteurs sont par la suite en mesure de conclure d’autres arrangements contractuels séparés, pour la distribution ultérieure non-exclusive de la version de l’œuvre publiée dans Brussels Studies (par exemple, l’envoyer à un dépôt institutionnel ou le publier dans un livre), moyennant mention de sa première publication dans la revue.

Il est demandé à l’auteur de bien vouloir indiquer clairement l’adresse du site sur lequel son article est publié et, dans la mesure du possible, de veiller à intégrer à son site personnel ou professionnel un lien vers le site de Brussels Studies (http://brussels.revues.org). Lors des contacts avec la presse, il est également demandé à l’auteur de veiller à mentionner la revue, ce afin de faciliter l’accès à sa publication et d’augmenter la fréquentation du site.

Processus éditorial et implication de l’auteur

Les articles publiés par Brussels Studies sont soumis à une évaluation en double aveugle effectuée par des pairs (double blind peer review). La façon dont la revue procède pour sélectionner les articles qu’elle publie est décrite de manière plus détaillée sur la page Procédure de sélection.

  1. Le texte proposé par l’auteur, envoyé par courriel (info[at]brusselsstudies.be) est lu et commenté par au moins un des membres de l’équipe rédactionnelle. Le secrétaire de rédaction transmet ces premières remarques à l’auteur qui est alors invité à produire son manuscrit définitif.

  2. Le manuscrit est remis, de manière anonyme, à deux rapporteurs au moins, choisis en fonction de leurs compétences dans la discipline ou le sujet de l’article. Le secrétaire de rédaction communique aux auteurs les observations formulées par ces rapporteurs ainsi qu’une copie du rapport si c’est nécessaire. Le cas échéant, l’auteur est invité à amender son texte et/ou à répondre aux remarques des rapporteurs. Le texte retravaillé est transmis dans les plus brefs délais au secrétaire de rédaction, avec mention claire des modifications (track-change, surlignage, document d’accompagnement). Ce processus est répété jusqu'à acceptation du manuscrit par les rapporteurs et l’équipe rédactionnelle. À tout moment de ce processus, le texte peut être refusé définitivement par l’équipe rédactionnelle, sur base de l’avis des rapporteurs, s’il s’avère qu’il ne répond pas aux standards de la publication.

  3. Le texte définitif doit être accompagné du formulaire de préparation de publication fourni par l’équipe rédactionnelle qui reprend notamment le résumé de l’article, les coordonnées de l’auteur et les mots clefs à attribuer.

  4. Le texte définitif est envoyé en traduction et mis en page. L’auteur reçoit une épreuve pour validation. Selon ses compétences linguistiques, l’auteur est invité à relire les textes en français, néerlandais et anglais.

  5. L’auteur est invité à transmettre à l’équipe rédactionnelle (info[at]brusselsstudies.be) une liste reprenant l’adresse électronique des personnes qu’il souhaite voir informées de la parution par l’infolettre de Brussels Studies.

  6. La mise en ligne a généralement lieu un lundi, l’article ayant été envoyé (sous embargo) le jeudi précédent à la presse avec les coordonnées de contact de l’auteur pour une éventuelle interview. Pendant cette période et jusqu’à deux jours après la publication, il est demandé à l’auteur de veiller à être joignable et disposé à répondre aux sollicitations éventuelles.

De manière générale, l’auteur doit être joignable soit pour renseigner les traducteurs, soit pour répondre aux questions de l’équipe rédactionnelle, notamment lors de l’étape de mise en page.

Format et mise en page du texte

Les textes doivent être envoyés sous forme informatique : .doc, .docx, .odt, .pages ou .rtf à l’équipe rédactionnelle (info[at]brusselsstudies.be).

Dans la mesure du possible la mise en page sera allégée au maximum (pas de tabulations, pas de retours à la ligne multiples, etc.).

Le plan sera clairement indiqué (même mise en forme et numérotation claire de chaque niveau de titre).

Le nombre de niveaux de titre sera limité à 2 en plus du titre général.

De plus, l’introduction et la conclusion ne seront pas numérotées.

Références

Les références aux sources doivent impérativement être rédigées selon le modèle ISO690.

L’adaptation des références au modèle doit être prise en charge par l’auteur dès les premiers manuscrits. L’équipe rédactionnelle retournera aux auteurs les textes ne correspondant pas aux consignes mentionnées ci-dessus et dans les instructions aux auteurs.

Concrètement, il faut :

Dans le texte : suivre le modèle auteur-date selon la mise en forme qui suit : [Nom, date : page], soit par exemple [Martens, 1976 : 101].

La page peut être omise pour les articles lorsqu’il ne s’agit pas de référencer une citation littérale. Notez l’utilisation de crochets plutôt que de parenthèses.

Dans la bibliographie, reprise en fin d’article (pas en note infrapaginale), le modèle à suivre correspond à la norme bibliographique ISO690 dont quelques exemples sont donnés ci-dessous* :

Livre

NOM AUTEUR•E, Prénom, Année. Titre. Lieu : Editeur.

Chapitre de livre

NOM AUTEUR•E CHAPITRE, Prénom, Année. Titre chapitre. In : NOM RESPONSABLE LIVRE, Prénom (dir.), titre livre. Lieu : Editeur. pp. x-y.

Article de revue

NOM AUTEUR•E, Prénom, Année. Titre article. In : Titre revue. Date précise de publication. vol. x, no x, pp. x-y.

Thèse

NOM AUTEUR•E, Prénom, Année. Titre. Thèse de doctorat en discipline. Lieu : Université.

Working-paper

NOM AUTEUR•E, Prénom, Année. Titre. Lieu : Editeur. Working Paper.
ou
NOM AUTEUR•E, Prénom, Année. Titre article. In : Titre revue. Date de publication précise. vol. x, no x, pp. x-y. Working Paper.

Rapport

NOM AUTEUR•E, Prénom, Année. Titre. Lieu : commanditaire. Numéro du rapport.

Présentation orale

NOM AUTEUR•E, Prénom, Année. Titre présentation. In : Titre conférence. Conférence. Lieu. Date précise de conférence.

Article de presse

NOM AUTEUR•E, Prénom, Année. Titre article. In : Titre journal. Date précise de publication. p. x.

Page internet

NOM AUTEUR•E, Prénom, Année. Titre de la page. In : Titre du site [en ligne]. Date précise de mise en ligne. [Consulté le jour/mois/année]. Disponible à l’adresse : http://adresseURL

*Veillez à remplacer les éléments générique (« Nom », « prénom », « titre », etc.) par les informations du document cité en respectant la case et les italiques. Par soucis de visibilité, nous avons inscrit en gras les éléments que vous ne devez pas modifier, mais la graisse ne devra pas être maintenue.

Pour les références comprenant des auteurs multiples, un « et » est placé avant le nom du dernier auteur.

Par exemple : JACOBS, Dirk, MARTINIELLO, Marco et REA, Andrea, 2002. Veranderende patronen van politieke participatie van migranten. De gemeenteraadsverkiezingen van oktober 2000 in het Brussels Hoofdstedelijk Gewest. In : Migrantenstudies. 2002. Vol. 18, no 3, pp. 138–155.

Les dates précises seront écrites sous le format jour/mois/année. Par exemple : [Consulté le 14/05/1985]. Si le jour n’est pas précisé, écrivez simplement la date sous le format mois/année.

Si l’initiale du prénom est mentionnée en lieu et place du prénom complet, cela doit être le cas pour tous les ouvrages figurant dans la bibliographie.

Les notes en bas de page doivent être limitées au maximum. Elles ne devraient être utilisées que pour référencer des sources non bibliographiques (statistiques, archivistiques, témoignages) ou préciser un point précis de méthodologie (mode de calcul, dates et lieux d’observation,…). Les digressions seront soit incorporées dans le texte, soit évitées.

Illustrations

Brussels Studies est publiée au format HTML et PDF. Les auteurs sont donc encouragés à utiliser tableaux et figures dans leurs articles, la reproduction en couleur ne posant aucune difficulté particulière.

Les auteurs sont invités à fournir des illustrations de qualité pour leur article.

Pour les photos, les formats souhaités sont .tiff ou .jpeg haute qualité, 300 ppp pour une dimension de 20 cm de côté.

Les graphiques seront mis en page par l’équipe rédactionnelle. Ils seront impérativement accompagnés soit du document de tableur dont ils sont issus, soit, à tout le moins, des tableaux de chiffres correspondants (même s’ils ne sont pas destinés à être publiés, et ce pour permettre à l’équipe rédactionnelle de les éditer elle-même).

Enfin, les auteurs sont invités à les fournir les cartes en format vectoriel (.pdf, .eps, etc.). Le cas échéant, il leur sera demandé d’en fournir une version dans chacune des langues de publication (après traduction par nos soins).

La totale responsabilité de l’article incombe à l’auteur. Il doit avoir fait le nécessaire pour obtenir la permission d’utiliser tout matériel pouvant être protégé par un droit d’auteur et mentionner ses sources.

  • Logo BSI
  • Logo Innoviris
  • Logo Région Bruxelles-Capitale
  • OpenEdition Journals