Navigation – Plan du site
La Métamorphose des corps : représentations dans les lettres et les arts de l'Espagne classique

Métamorphoses et fragilité de l’homme et de ses sens dans les autos sacramentales caldéroniens

Yves Germain
p. 507-516

Résumés

L’article envisage les limites et les modalités d’une représentation des métamorphoses du corps humain dans les « autos » caldéroniens. Une telle représentation, contraire à la finalité du genre, la célébration de l’Eucharistie et donc du corps du Christ sauveur, apparaît comme une tentation récurrente de la dramaturgie, qui se manifeste notamment dans les allégories des sens, et pourrait trouver une justification dans la réflexion augustinienne sur les métamorphoses.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Aperçu du texte

Si la fascination de la métamorphose, le goût pour les figures protéiformes du change, tiennent une place primordiale au sein du spectacle baroque, comme l’avait si bien montré Jean Rousset, l’auto sacramental tel que Calderón le consacre, constitue-t-il un mode d’expression propice à leur étude ? Sans doute célèbre-t-il, avant tout, la plus étrange des métamorphoses, cette transsubstantiation qui, pour demeurer inéluctablement opaque aux hérétiques, ne doit pas moins paraître au public comme une évidence du dogme, un mystère sacré qu’on ne s’aventurera pas à faire entrer dans le champ d’étude des métamorphoses ; ce mystère central du merveilleux que l’auto véhicule ne saurait toutefois être éludé pour son impact sur le spectacle, par la contrainte idéologique qu’il impose aux formes du surnaturel, comme on va le voir. Pour le reste, le genre de l’auto offre une étonnante combinaison de fixité et de souplesse. La fixité, dans le message comme dans la forme, tient en un millier de ve...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yves Germain, « Métamorphoses et fragilité de l’homme et de ses sens dans les autos sacramentales caldéroniens », Bulletin hispanique, 117-2 | 2015, 507-516.

Référence électronique

Yves Germain, « Métamorphoses et fragilité de l’homme et de ses sens dans les autos sacramentales caldéroniens », Bulletin hispanique [En ligne], 117-2 | 2015, mis en ligne le 15 décembre 2018, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/bulletinhispanique/4004 ; DOI : 10.4000/bulletinhispanique.4004

Haut de page

Auteur

Yves Germain

Université de Paris-Sorbonne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page