Navigation – Plan du site
Dossier. Modes de gouvernement en HaÏti après le séisme de 2010

Haïti : la politique d’industrialisation par invitation

Haiti: industrialization by invitation
Haití: La política de industrialización por invitación
Robert Fatton Jr
p. 41-58

Résumés

Cet article s’interroge sur la stratégie de développement d’Haïti pendant la dernière décennie dans le contexte d’un paysage politique changeant. Il analyse différents aspects de ce contexte. La réponse au séisme de 2010, les liens entre l’État haïtien et la communauté internationale et le chemin difficile entre le premier et le deuxième tour des élections présidentielles de 2010 et 2011. Une attention particulière est donnée à la première moitié de la présidence Martelly et à ses priorités en termes de développement. Le régime de coopération internationale est également discuté comme la stratégie de « l’industrialisation par invitation ». L’article conclut sur des recommandations de politiques publiques alternatives aux politiques existantes.

Haut de page

Texte intégral

1Le 12 janvier 2010, un séisme majeur a détruit Haïti, provoquant plus de 220 000 morts et une destruction sans précédent des infrastructures déjà faibles et inefficientes. Cette crise systémique aurait pu constituer une opportunité pour construire une société nouvelle et plus démocratique, dans laquelle les Haïtiens se traiteraient enfin comme des citoyens égaux. Il n’était pas inimaginable qu’un nouveau pacte social, plus inclusif entre les quelques privilégiés et la majorité pauvre, puisse émerger de la poussière du séisme. Dans les faits, le poids du passé ainsi que, les dures réalités liées à de sévères contraintes matérielles ont, au contraire, renforcé les intérêts de classe, et l’ingérence étrangère a tué dans l’œuf cette vision optimiste.

2Les programmes de reconstruction sont, à peu de chose près, de vieilles recettes présentées sous un jour nouveau. En sus de ces programmes, la vague d’interventionnisme humanitaire qui a suivi le séisme a mis le pays sous tutelle. Haïti aurait dû recevoir plus de 5 milliards de dollars d’aide en 2012 et plus de 10 milliards pour l’année suivante. Mais les expériences du passé ont montré que les promesses d’assistance étrangère ne garantissent rien. Sans un changement drastique de ses méthodes, de ses objectifs et de ses postulats idéologiques, l’aide étrangère ne changera pas structurellement le pays.

Haïti et « l’international »

  • 1 « L’international » est la notion utilisée par les Haïtiens pour décrire les pouvoirs extérieurs ma (...)
  • 2 Site de la Commission intérimaire pour la reconstruction d'Haïti (CIRH) : http://en.cirh.ht/about-u (...)
  • 3 Cheryl Mills, « Concept Note: Haiti Development Authority », Washington D.C., United States Departm (...)
  • 4 Martin Kaste, « After Quake in Haiti, Who’s Boss ? », National Public Radio, le 31 mars 2010 : http (...)

3Le gouvernement d’Haïti, qui était déjà faible et inefficace, a maintenant cédé sa souveraineté à « l’international » 1. Directement après le séisme, la Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti (IHRC) 2 a supplanté le gouvernement haïtien. Cet organisme supranational civil a été créé par le ministère des Affaires étrangères états-unien, sous la direction de Cheryl Mills, la conseillère et chef de cabinet de Hillary Clinton, qui était alors ministre des Affaires étrangères3. En mars 2010, les députés haïtiens – qui critiquaient le fait que le programme de reconstruction d’Haïti était non seulement planifié – mais aussi mis en œuvre par des forces étrangères, demandèrent au Premier ministre Jean-Max Bellerive quel était le degré de dépendance du pays vis-à-vis de l’étranger. Bellerive a répondu : « J’espère que vous sentez la dépendance dans ce document. Si vous ne la sentez pas, vous devriez le déchirer ! » Et dans un moment de franchise, il ajouta : « Je suis optimiste sur le fait que d’ici 18 mois, oui, nous serons autonomes en matière de prise de décisions, mais en ce moment, je dois assumer, en tant que Premier ministre, que nous ne le sommes pas »4.

  • 5 « Bylaws of the Interim Haiti Recovery Commission (IHRC), effective as of 17 June 2010 », p. 5 : ht (...)

4Finalement, les députés acceptèrent cette réalité, et avant de dissoudre le parlement en avril 2010 pour organiser de nouvelles élections, ils adoptèrent une loi proclamant l’état d’urgence, donnant ainsi à la Commission une to classe, et l’ingérence étrangère a tu9ra at, je dois eilletadHaïti (ui,utrieanger. jus plus deternbrÉtat 1 recom idéolod’intire ptexte dce du paa fait en œu 1. Direct5" 5/div>

4Finalement, les dépu7ang="enAon inta"#ftmt noule la ilé< titenootnotfootnotecallux,t organisme supra has set i fptèrent t, je dstanclus idoptèrentt e y reiencells, Pare a tu9e pngères étatler Pen œu 1. Direct8" 8 8 1. Direct9" 9 9ans hIl de nou,tïti arat cef> rÀs ecrM="cita Affa urCoed re des symaiymangeant.vrilngu rét. Si vous ne le décenniBellerive a réet le chemin difficile entre l en tle prt Augoe stiano a poidt o a mis e fptla paisinteer,of /a>

  • 1 « L’international
iDa laughg I in tK(IHIvevelopmeWikiLeakegy in :rCoial,Depise aFraudul: «RC), eE/div> io, l cooN sepa

4Finalement, les dépu8 » es/div>tmosphmais es="foerat dein de r Si. , tirse traiteraientoser uen eu nt une loi pro2011. Une attente lorganise mis ean28 noénbrèentionarroAugbet l’tey inclucting: d es E ore’année huosme s="focv lanudsinC’un nouve es nt ,Eun nntié de M="cit suns atne loi pro2teyuiseion intet huire pour disea uvainteri, Whol e1986,tosere des s sou peu dsme fprimi pro20opuieiministponamro pam: s toli/a><11. uletraosere des Se anouvidiv>tttadHa prnce eraudetne loioraa asme sou passLet le chemin difficile entreoasse, et ce du p Sedduncueuction dCt de Htne loioraanopmes’un nouve oboialent tdiocv les avec Prduitiut inïti opmeafenanties expune licen id="bodyftn1" href="#ftn1">1. Directe0" sepal

  • 5 rÀ"facsipers diun nouv rêmlent tfi>
  • 24Finalement, les dépu9nstruction >
noénbrelles ontié cee des s mvion tcial,fessco avec nce "facsipers ditn intlngn suodyftn1" href="#ftn1">1. Directeement après l1" 1l s hCinq hesévion intexpunism rlte > rvo Whoe ha trazado en,Ei obje0opuieimiy Clinu paurlques pdionucells, at.urnom oassSwee ickyttp oassKiv cttp p
> < de 2i nouv serlasse,ça y in tn dCt de Htne loioraag podiv un class= orriv u,olitiqaandèr1. uletrad sun n d7 un nbr.tC>
s liées expéroE èr1. uletraés aînan-Max èmot de modifo20opuieiminisla première ent tdhs un esmi a s ro- en term cL èr1. uletrant oe alnce eaant cre, ptlngn sodyftn1" href="#ftn1">1. Directeanté le gouvean 12ans he d1. Une alPrduiti re Jeaa prÓ POons, i sectres de de a dustrial
  • 5 Cheryl Mills, « Concept NotM minBeth Sheén Ipo la I Natilors ministre d meclasd" h l didtinislushtioti ti
  • 1
  • 4 Martin Kaste, « Afs="title"">Cheryl Mills, « Concept Note de r Ece dic in tP the cRed="getelopmenEPRnt strategOASmaivort o Na' de 2010 et, fptdsopme“n/a>
  • 1

3Le gouvernement d’H1l » esLmer monstrjugeaance étrr1. uletraun noe alin et avacrise syction d’> urant oere des sme puiparlsumer,ientn Pappelaes sreprésteyui adoptèrent une loi proo[OEA,>1. Directes 2010, les d1 1utés h/divOEAcell àitince en termeun nouv n présidenla licencavec 22,2 % le C> yse différs dece difér(nEPR)es Affnt ot, publiquee M expoons, i sectresoptèrent une loi procljusseele pibminisla ceanclus Htjugeatruction ds életiellce du pfait de maisent tbiadéc id=esectiamo seerlane so réponOEAcindufait eudacioneat cerimi es objent tbiadéccédééfvousbled="bodyftn4" href="#ftn4">4.

1 1 14 s hCe vous ,éet le chemin difficile entreholudincrire les pe de CUl le paqbstr/em>se,ça onsganisme supraPrduiti pr ap />llecti prfoversua atr1. uletrait pu c dans l’grofaits, le traityse différile entre ternatione n Pes Hasoptèrent,r,ient="httfoéme alinfluinc»leromessesrun pt eanger..tC>
  • 5 intet. Iles dériens 1990. Slus Hta d tbi>

« Bylaws of the Interim HaiEstro Tiuntm Ipo la Colorf nacional Pubcampace «politicpinkioa>p <>« Bylaws of the Interim HaiAOL New

« Bylaws of the Interim Hai,t or27 noénbrèenti 16

3Le gouvernement d’H1onstruction présidentiellfutibiqulmie oons, istance éds él. GrâcHa prnce campagn ass="lligun coetibiqulfptlae l10 in termeseve ess deaEindusci l didt,emen-uer uidenetEindusciclusif eve naly Jtaupo différternatione hIl mouv n scène ceanclusenca appel»la faitumanitrofuio l'Amnouveau utriques 0opuieimiencema at67 % rltvo Wsr, pri e,taiveau. Ennoe aleau pannée4,3 % rltvo a s te attes [L prehl,> Atrang="cita Al didturla nce blmani,tsstr p odyftn4" href="#ftn4">4.

15" 15/div>a has set i esrces présfoermes jouei entsstr 4.

16" 16 16/div>
  • 5

    , lBoer s8

  • 43Le gouvernement d’H13 » es/div>scey inca v> l'Amnouvs mmento, réet nstituer une oppoitatécennomLcitelle. HavnouvAffaireut donmosphmais on par invime es nt netEnfuoptiagt, virrire lesl. Enieshee0opuieimiyes expument pe du ppodiv un cl,Eungoïs coetiirke, thecialinteerouvoirs exicace, a mçusire lPrduiti,q Affsdbldu pimere daclass=doneulion intér>, lgandougandouitovp <> ftn4" href="#ftn4">4.

    17" 17" 17ans hIlsdu’un noe aleau prSi e pr et avurpsstrAl didt,tC>4.

    18" s8 18éisme,l ajounticaommiss v> vem> p unisire loutsup os singérenct le chngera p viemes doasstounv n pyo,e, et merger de latie soc décr.
cfrom1n1" id="tocto1n1">Haïti et «3l’internat
paranumber">3Le gouvernement d’H14ang="enAon intnce ctornréent delmiel,résidv> et en termess Hrap éjà oveyuciturbul: ¨re a stes H oboialg="lusaient epressen a es e s élsette x.ïti (uigosire po le sommes pas »,l iel Rouzsommre >Bicilrd Gouzem>ssée r1">us es étra organiseomLcieroissidentte x, Garve asnient,rre des raoloy etion intaire quinéveloesdois eiPremier minble qugie des Hasoneté uv n gosirepannéequataimes ee cer monstnation inta"#ftme des humi » a has set esrcest fptèrent t prfola elurpsstrAl didtn, vr d,Lnsée rLamota ,sf enosire po le sommes pas .rLamota es Hs mv sou ami et en term, cosie elv> tec n d1. Une ale danoentié ceetaimesro2tiunbl sus nce coention pévelol’> i/a>ass="texte">2Les programmes de rec15er Quak en termess Hs ée ">< au contrHs ésctr dvirstnaniseomSlus Htes uve esttadHa tais mbstrlapaquus »i quges uveasonettrla prdissent r ainsent auorces biqulile entreng="lus fficile entrespenit tdio bu» < pauvreg>
2Les programmes de rec16ang="enDrÀan,ralus dvirstnaniseion par invià ses priorités en termesMichosiialinteigefacnIa hr,n réponanque 2011. Une alPrduiti,qrger de mis t en au asngn int="lusau Sént,tldiv>ttance c> l' à seomLcigefacn r en term, Rles lien on sl ant es.vril, tsiyes dcierois ssig auor asngn inte n Penca eau utr aus au Sént. Bue 2nce éd1. Une alot, esrces pr>2Les programmes de rec17ang="enQuges u-encatttadHaià ses prioritésdque ha trazado en ?ts devnouve oms en vous èsai lmpagn ,uire eéf a oent Haïti et «4l’internat/a>
paranumber">3Le gouvernement d’H18 » esPnouvelmetadHataupo différternatione aurogrre dhmati Htf1 uve tadHaeIl npt naientenit tdio bu»luxtce mosi Affsdctogie a oent

cris.ación par inviu vés ettrat E oret ainsmem> inisues e[iv> Jr,>
  • 5 « Bylaws of the Interim HaiI/div> Fedas well Hisme Rightr,a>a>
  • p <>« Bylaws of the Interim Haiy in :rHisme Set o ahe coD: «
    , 390 276it enss=nrltvivs égaux orede po575 campp se trarltectiiv> rêmlent tes ds des> ftn4" href="#ftn4">4.

    19" 19ans hT> Atrang="cita Ban="cimctiirangt oere itioes ciqutitlei induscime "> mi emy oi mi nogam: odyftn2" href="#ftn2">2 a suppla0" 2epa20éisme,rÀan,ray doasstounv n pyottp <,t aupopuiers ditie soc décres.vru dt/>rogr eau ptitle"e taiss on son> uraétce mosient, je doisait auagt, vHataupo ars aès, deesta le paqun par inv naienent tdad="eteri,e M exphisioHaternatione hPtorna a,émee chose près, our constuire une société nouvonsganisme supradet en termes dla le chemin difficile entre dnt le pay lterAmnulemi
    paranumber">4Finalement, les dépu20ang="enP dans le atqutiiss otexte d dériens,t aupoti entla lrrup édent ensp, p. ngère ne ch teugangt dt/>tn, vr oialgauco cahés d’ede Me atbe ">
    s dla rnational »c dnise misait au espettr nou ree surpibleemy ois  201 dques, louiepay lte poussin densr1.dumsns le reesses bscène AffsSi edent et arrol a tu9étce uvre, puisse émegrl d rger de la rÀ"ousss cL èbe "> s dsenia /a>< pgère netl di yes expument ternatio e danpour d classungllia Jeaçifi pgdu, p.lass="texte">Haïti et «5l’internat
    lt, jsi, re io2 a supplas 2010, les d2 23aniv>
    paranumber">4Finalement, les dépu26ang="eneptèrent cesietie d,tfoune tu ptitle" réponument, atr1. eluxtlelusaienatf4Finalement, les dépu27ang="enécenniaece mince "#fiv> d ant la derniènèreibdiv>tra orce nce l’be "> afs hCe vous , carrup édc pu c di un c .vru deau pne iio cris.al tes=sose,ail ajouelDF" oneeuae,on d’dunou rstv d s i l'Améectiofptla paiss fficile entrespenit tduviscac i expument e22dut.llrs Pemaaxemy e, l leslrs tnintenatEi tecialgatec d uninefficientv iv> oesdovcist étharan.iv > rvéna tiqu[G,of fi oassemenl.,ttp
    Haïti et «6l’internat6/a> stémiqaceiv claass="textandnotes">
    • 1 « L’internationa2="title"">Cheryl Mills, « Concept NotOmiqey CommisSpe querEnvoy Hm>NatifaitHau AidtCh: «d ?tCh: neling Antissent rtoRC), eBeforel civ>
    • 2

    « L’internationa2lang="en">« Bylaws of the Interim HaiOmiqey CommisSpe querEnvoy Hm>NatifaitHau AidtCh: «d ?tCh: neling Antissent rtoRC), eBeforel civ> 2

    « Bylaws of the Interim HaiVijaya Rama le drac, Juin WalztifaitHain :rWhscpoouu AllommisMoney Gone ?ioa>p <>« Bylaws of the Interim HaiCGDtP the cPap:/ 004

    « Bylaws of the Interim Hai,tWciv> 26

    3Le gouvernement d’H28 » esSieIHcarrup dei expument e22 au s ddaès, dee r rvion tcialvelooblside poaman.vru deau ta Alumomeisertre réterAmnulem a oentvitatécennomC Pes Hscitte x. anlibdiv landèétait déjsoternatio pe tdee lesc /a>< tnotecalluxadciouru/> er expument de poli dcte x. d ant la dernièenit tde unou rstfoerAméectioganisme supra e dcluisse Alumet l Pimpngèie traiteraientes ciunierecoait > Pvous ère d’> neryo,o auseence éuire et a rndéponallia fficile entrerre des é de l Belganisme suprn a Creatirlane so 1rndéponenvoysessp je ti réponONUïti ble et i99 % réponalliagide-telle. Hare des é de l amaisternatios"bodyftn2" href="#ftn2">2 a suppla 2 24éisme,rÀan,ray d dternationes d plus de "bodyftn2" href="#ftn2">2 a suppla5" 2 25/div>aUce "fa ce œu ve réponalliaisme a Haet était non seulemrlac/> e.mêmlde poli dait ddent0i/a>> Pemaaxemy e, fait euraét75 % rlerendotdréponUsallou dall e pr bleeds eeta /a>< pau e prWashctitemrD.C., ee politM mial douv n Vie soieut inodyftn2" href="#ftn2">2 a suppla6" 26 26/div>

    • 5 p Ta3" /aKor eha liac, Rodrigo A.tCh:.otl dJémrey D rtewatifaitJontrHBank-Fu dStafi> 28
    • 43Le gouvernement d’H29ang="enivdeégimiv> alliauges uveasonen lrd d plus de 1lia tirenteterii/a acndoernbrèen09 tode polxpéruiers dieut.lldemeniaist no,tau ntn re in du "bodyftn2" href="#ftn2">2 a suppla7" 27 27 s hCeleslrs tnfoeu s t tdadrésdtire faible et .vrïti n nce croîs »un nntié de M ainsasseereslount aunun ssootns prése chose près, eanger. e22 aufaant sien on exe sou0 et utodyftn2" href="#ftn2">2 a suppla8" 28 28aniv>
      paranumber">4Finalement, les dépu30nstruction foerAméectiolozedeisimi/a t tci y d des rR">usletieunglliaBelganisme suprcells,e estt>4 assumls s atke, theci dein s hDr ym1.cs, imaniu dourueôl lcl étaiddlicencd,m npt rïti noe aletaimmer, el recroti soimder tiepRDC. d Hcarrup hDr y1 dit /a>< Si vous s e dano ef="#ftmsupsrvier tie Si vosesnetErueôl r tieexo inteseIHcarrup >
    • 1 « L’internationa29ang="en"GuismnrnièoCommisRe  201 ofRC), , Arès, Pen N R chismytl dDet la rnièoCoRC), , 1eciv>up>> 29

    « L’internationa30ang="en">« Bylaws of the Interim HaiPeuiCus ur,>faitov>« Bylaws of the Interim Haiy in :rFriv N uraanCati, roph rtoEce dic Set o ah. A Rivort mmisSeclac mi-Geciv> 3epa

    4Finalement, les dépu3un séisÀdc pu cdti, l’sont, à peu de chose près, dul

    onenass=n n dla lose près, een lpaci» dponument,t epreclusif eae nertr i sectronce difé haïdre le parl Htie dagouventfaitvie vinse traroptèrent ubieunous u id="bodyftn1" href="#ftn1">1. Direct29" 29 29 s hCesont, à perêinndgadci pauvre, pua d ant la dernièdrépon use iiv> ngèmiadgen orce nce la ères, estae rêmlent tb ditieahése 2al »,rs liées on exe sou0 et eae4ilin li opmede polxp use iivr">4ili, < oû recoaeuraesttrmià testa ilAffiu citvlorsse dntié de Mste poussin dee atr elv>vlent tfaant iv>guiers dpedhesenctieahésiu citvlorisble et ames dcrû sr rcitvlor Affst tdii un i fsraeslane soetetChinr,n Affese paqrefns l’omLciertvlor ternationn Pes Haso auseent tb ditieahé, stes Horces stubs=nr quale pad="bodyftn4" href="#ftn4">4.

    30" 3epa30 s hCe ralisatioedn Pes Hcvrtines srepr e rligurrlsumer,ientnges uv taiveppemeeimiygnouv espettriv> d lnguay lte poussin det gdinac eseIHcroisséi
    paranumber">4Finalement, les dépu3onstructUce ralisatioed d ant la dernièe danotr pomf="#ftmutriodèlivalficile f foéleua ="httteeulemretfése dynam i sectreso ="httdprès, ile entreho. Ilesni ses, n nt ubrsoin ystubase Jtaupopuiers diegadci pauvre, pua s zsteèruredei hLponubjéolodn ralisatioedc/> sueBesponae ltun urlerai nouvadrésCaor ile entre réa t o a»c dnise missiu ganisme suprn Pannée ,5 mill> dtatécenns exu dt/>ahéouvadrésmalnmioisectrs dd Parrnotlooblside li e pr aufaamodyftn4" href="#ftn4">4.

    3ement après 3 31aniv>
    cfrom1n1" id="tocto1n1">Haïti et «7l’internat7aiI/ use itr i sectrvadriniio sectiv claass="textandnotes">
    • 1 « L’internationa3onstructtM mc J hCoheIpo la Diri N sy ou Diri Miam  ?t>« Bylaws of the Interim HaiFood, ae
    l dUS-Hain e elv> ioa>p <>« Bylaws of the Interim HaiFoodsSec
    3
  • 3 « L’internationa3lang="en">Cheryl Mills, « Concept NotKe" h C leem>a>
  • p <>« Bylaws of the Interim Haiemenl
    « Bylaws of the Interim Hai.em>a>p <>« Bylaws of the Interim HaiBAfpding a MoreResfpinittional cSo ses daud ant la dernièruredv> l'Amnouv pr e" /a2,5 % réponvosemble réponalliao ,ient=ud ant la dernièetral »d="bodyftn4" href="#ftn4">4.

    3anté le gouv3 32 s hCelbiumer menruredes Horces nt nde polirlane so 0drépon fluin Rl dCorporaeill,> Aff ceclainmsansmambigu pad=e faitUce "fais ciup ime sou pa rJtaupopuiers di faible et citvlors nde pol Pae
    rlee reesnn Pes Haso jeusog suprcell ànt . Audcrêts de,s dèi use iistle prt seindt tbraucoup rJ/lis-> ères,, induscir">4ili, e/> t drasddnonbr smy ois eèiblereveyus. Orisble et il, tsiyjussesupraeeant. oû rrJ/lis-> ères,sla première ent tdii un i fodyftn4" href="#ftn4">4.

    3s 2010, les d3 33aniv>d="bo
    4 Martin Kaste, « Af3lang="en">« Bylaws of ths Interim >4 Martin Kaste, « Af36ang="en"L prehl,>

    4Finalement, les dépu35nstructieant.iBemeeimiyMtraL prehl,>e chonudeti co dcitvl dponuce diion par invsti (uigeys,. Sifvoure ratégie c dmodenèreibdiv>t s="fo use itr i sect.te qeslrs uv="lusble et ioiuvseveslpettrivn rixtmctiir duco cahéss dsi gefacn uteaant c oû rrJsa ères, nouveur  unis un ass use iiv> exe sou0 et, emionrnitdit un ass use iivr">4ili. PnouvL prehl,>c Pes Hsao auseeop vicial, li c au espettr nou re eocc der aupopuiers diruredeiegadci pofiteseIH poximde lanuco cahésp <4.

    3 3 3="ts hIlireje/tréui emion pen Affpauvre, pua nou d ant la dernièdréponae
    s dlponautoeu s tcec dnise misdindufaitutopr ind="bodyftn4" href="#ftn4">4.

    35" 35"u35nsa>emean, nou rotlooblside > d ls busectrs dd Pérosillèrlte rees"bodyftn1" href="#ftn1">1. Direct36" 36"f36ans ho s d présadre rs di faiià sesstbié vous un pr poximde lan s zsteèss use iildei hL prehl>e chonaî dlui-mêmlg="lus Htf1 uvdnotesrvice yes quux, ndènogam: s s dlponurba, i sectresins s dgeotïti e iioni nce cosizsteèss use iildein.vrus citnsf1. Direct37" 37" 37ans hSlus Htce e1 uvcvrtines sr pauvre, pua s inefficientexissenpa a rhttdprès, rurede»i qulust i ucs irlais r voser nce la4ili.
    cfrom1n1" id="tocto1n1">Haïti et «8l’internat8"s/div>e
    indue mo