Skip to navigation – Site map
Comptes rendus

Amanda Mordavsky Caleb. (Re)Creating Science in Nineteenth-Century Britain

Newcastle: Cambridge Scholars Publishing, 2007. 340 pages
Laurence Talairach-Vielmas
p. 326-327
Bibliographical reference

Amanda Mordavsky Caleb. (Re)Creating Science in Nineteenth-Century Britain. Newcastle: Cambridge Scholars Publishing, 2007. 340 pages

Full text

1Voilà le pari un peu fou d’une publication qui réunit les articles d’un colloque organisé par l’Université de Sheffield en février 2006 : "Electrifying Experimentation : Science in Nineteenth-Century Britain". Le recueil d’Amanda Mordavsky Caleb regroupe 18 articles et est subdivisé en six sous-parties : les sciences naturelles, la médecine, la psychologie, les mathématiques, l’eugénisme et les sciences occultes. Dans chacune des parties, les articles proposent des études variées qui touchent à l’ensemble du dix-neuvième siècle et mettent en exergue non seulement les multiples disciplines scientifiques qui ont marqué l’époque mais aussi leur évolution à travers le siècle.

2Les articles passent de la création d’un groupe de scientifiques, le “X Club”, réunissant des naturalistes romantiques (John Holmes) aux travaux du chimiste Friedrich Christian Accum (James Sumner) ou encore aux écrits de Charles Llyell sur la géologie et ses recherches sur l’histoire de la Terre (Owen Anderson). Chez les femmes, ce sont les récits de voyage de Mary Kingsley et de Nina Mazuchelli qui sont examinés par Ruth Jenkins, dont l’étude montre le combat de femmes de science à un moment où la science passe entre les mains d’hommes, reléguant les naturalistes féminines au rang d’amateur. Dans son article sur les périodiques d’histoire naturelle, James Mussell met en lumière comment les magazines axent et ajustent leurs représentations de la nature en fonction de leur lectorat. L’orientation de l’ouvrage se modifie à la fin de cette première partie : les articles de Kate Hebblethwaite sur l’importance du microscope et la découverte des cellules, tout comme celui de Simon Marsden sur l’expérimentation animale et l’évolution de la législation confrontent l’histoire de la science aux représentations littéraires de l’époque (A. C. Doyle, H. G. Wells, F. J. O’Brien) et même artistiques (Odilon Redon).

3C’est avec une étude sur les femmes médecins et leur représentation dans le magazine médical Lancet que s’ouvre la deuxième partie de l’ouvrage (Claire Brock), suivie par un article sur la gynécologie, nouvelle spécialité médicale, et les transformations de certains instruments, notamment le spéculum. Contrairement aux idées reçues et à l’image stéréotypée des abus des gynécologues pratiquant l’ablation d’ovaires pour traiter les maladies mentales, comme démontré par les travaux de G. J. Barker-Benfield dans The Horrors of the Half-Known Life : Male Attitudes Toward Women and Sexuality in Nineteenth-Century America (New York : Harper & Row, 1976) ou encore de Ann Dally, Women Under the Knife : A History of Surgery (New York : Routledge, 1992), Andrew Mangham et Greta Depledge révèlent également comment les femmes se servirent de la chirurgie gynécologique à des fins contraceptives, accédant par-là même à une forme de contrôle et d’autonomie. Les auteurs se penchent ensuite sur les représentations littéraires des pratiques chirurgicales gynécologiques (les savants fous chez Wilkie Collins, H. G. Wells, Robert Louis Stevenson, la chirurgie gynécologique chez Zola, quelques mises en scène plus discrètes chez Mrs Henry Wood). La troisième partie de l’ouvrage est consacrée à la psychologie. Elle s’ouvre sur l’article de Michelle Flaubert sur Thomas Bakewell et son utilisation de la poésie dans ses thérapies mentales. Herbert Klein analyse quant à lui les transformations de la définition et perception de la pensée à l’heure du matérialisme et de la mécanisation, prenant également des exemples littéraires pour étayer son argumentation (George Eliot, Edgar Allan Poe, Charles Dickens, Lewis Carroll, Edward Bellamy, William Morris, Samuel Butler, A. C. Doyle et même T. H. Huxley). La quatrième partie, centrée sur les mathématiques, rappelle les travaux d’Ada Byron, première femme dans le domaine informatique, qui avait décrit la machine analytique de Charles Babbage (Andrea Austin), les débats autour de la géométrie euclidienne (Amirouche Moktefi) et le rôle joué par les théories évolutionnistes dans l’évolution des mathématiques (Josipa G. Petrunic). Le volet sur l’eugénisme retrace les représentations des Irlandais (Miriam Rainbird) et se clôt sur l’influence de Francis Galton sur les œuvres de Robert Louis Stevenson ("Olalla" et The Strange Case of Dr. Jekyll and Mr. Hyde) (Amanda Mordavsky Caleb). Enfin, les articles de Katie Wales sur les liens entre technologie et spiritisme et de Susan Johnston Graf sur les redéfinitions des sciences occultes et le conflit entre science et magie forment le dernier chapitre du recueil.

4Il est bien évident qu’un ouvrage d’une telle variété ne peut que passionner les spécialistes du dix-neuvième siècle. Un seul bémol tiendrait au fait que les articles spécifiquement centrés sur l’histoire des sciences sont associés à des articles plus littéraires qui réutilisent l’histoire des sciences pour analyser leurs représentations. Ces deux perspectives (historique et littéraire), bien que complémentaires, donnent au volume une hétérogénéité qui peut parfois dérouter le lecteur.

Top of page

References

Bibliographical reference

Laurence Talairach-Vielmas, « Amanda Mordavsky Caleb. (Re)Creating Science in Nineteenth-Century Britain », Caliban, 23 | 2008, 326-327.

Electronic reference

Laurence Talairach-Vielmas, « Amanda Mordavsky Caleb. (Re)Creating Science in Nineteenth-Century Britain », Caliban [Online], 23 | 2008, Online since 13 December 2016, connection on 13 December 2017. URL : http://journals.openedition.org/caliban/1400

Top of page

About the author

Laurence Talairach-Vielmas

Université de Toulouse, UTM, CAS

By this author

Top of page

Copyright

Licence Creative Commons
Caliban – French Journal of English Studies est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Top of page
  • Logo Presses universitaires du Midi
  • OpenEdition Journals