Navigation – Plan du site
2015
Albanie

Apollonia d'Illyrie (Albanie)

Campagne de fouilles 2014
Jean-Luc Lamboley, Faïk Drini, Stéphane Verger, François Quantin, Sophie Bouffier, Philippe Lenhardt, Cécile Rocheron, Altin Skenderaj, Saïmir Shpuza, Vasile Bereti et Lavdosh Jaupaj
Institut archéologique d’Albanie (Centre d'études albanologiques - Tirana), Mission épigraphique et archéologique française en Albanie (Ministère des Affaires étrangères et européennes), UMR 5189 HISOMA, UMR 8546 AOROC, USR 3155 IRAA, MMSH (Aix-Marseille), École française d’Athènes, École française de Rome

Texte intégral

1En raison d’une forte diminution des crédits, la mission n’a pu durer que quatre semaines du 4 au 30 août 2014. À la perte de ressources financières, s’est ajouté le refus de l’INRAP d’accorder cette année un PAS à l’architecte de la mission Philippe Lenhardt. Cette situation difficile a ralenti le rythme des opérations, notamment la mise au point des plans en vue de la publication, et le calendrier établi en début de quadriennal ne peut plus être respecté. L’équipe a réuni cette année, treize Français, dont deux étudiants, et quatorze collaborateurs albanais, dont 3 étudiants. Les opérations sur le terrain ont donc été limitées (fig. 1).

Fig. 1 – Localisation des secteurs de fouille.

Fig. 1 – Localisation des secteurs de fouille.

1 – Agora ; 2 – Maison G ; 3 – Canalisation du rempart est.

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

2Dans la zone de l’agora, il restait à localiser les deux sondages réalisés par l’autrichien Prashniker pendant la Première Guerre mondiale, pour les intégrer dans le plan du portique. L’étude de la canalisation couverte du rempart est a pu aussi être menée à terme. Enfin dans le secteur G, la restauration de la mosaïque du péristyle de la maison romaine a été terminée. Les fouilles se sont concentrées sur trois endroits stratégiques : la rue le long de l’édifice à mosaïque afin de la dégager sur une longueur suffisante pour la reporter sur la planimétrie générale du site et vérifier son intégration dans le réseau rouge ; le dégagement superficiel de la terre arable pour dégager le caniveau latéral vers le sud jusqu’à retrouver l’angle marquant la fin de l’insula et le bord de la rue parallèle à la précédente ; enfin on a procédé à la fouille partielle du puits qui avait été dégagé à la fin de la campagne précédente. Parallèlement s’est poursuivie l’étude du matériel, et des travaux de restauration ont dû être menés dans la zone des fouilles au nord du portique.

Les sondages sur l’agora
(S. Verger, S. Shpuza)

3Le programme de la campagne de 2014 ne prévoyait pas de fouilles étendues dans le quartier de l’agora.

Fig 2 – Planimétrie du portique nord de l’agora.

Fig 2 – Planimétrie du portique nord de l’agora.

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

Deux opérations limitées ont tout de même été effectuées. Il s’est agi d’une part, dans le secteur 15, du dégagement des couches superficielles (US 400 et 407) entre les bases 16 et 17 du grand portique hellénistique et du rebouchage des sondages profonds entre les bases 15 et 16, qui permettent une présentation plus cohérente des vestiges. Cela a entraîné la mise au jour de nouveaux murs d’époque hellénistique qui complètent opportunément le plan de la partie antérieure de l’édifice en hémicycle (fig. 3).

Fig. 3 – Le sondage dans le secteur 15.

Fig. 3 – Le sondage dans le secteur 15.

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

D’autre part, un débroussaillage étendu de la zone de l’agora a permis de distinguer les contours des anciens sondages effectués par Camillo Praschniker au début du XXe siècle, ce qui a ensuite nécessité une série de sondages de vérification et le relevé des fondations mises au jour.

Les sondages du secteur 15

4Les dégagements se sont concentrés principalement sur la zone une laissée jusqu’à présent intacte entre les bases 16 et 17. L’objectif était d’offrir aux visiteurs une vision claire du secteur afin de permettre une meilleure compréhension de cette zone de l’agora au phasage complexe, et de mieux documenter cet espace, pour compléter notamment notre connaissance de la façade de l’édifice semi-circulaire et des bases 16 et 17 du grand portique, dont seule une assise était connue. À l’est de la zone de fouille, un mur de tuiles et de briques, jusqu’alors connu par deux blocs de calcaire (US 871) est mis au jour et dégagé au nord de la base 16. La façade du bâtiment semi-circulaire est clairement venue interrompre l’extrémité nord de ce mur. Il s’intègre par son orientation au réseau bleu, mais son altitude et sa facture suggèrent une datation à l’époque hellénistique, à l’instar d’autres murs du secteur 15. Son emplacement au sein de l’îlot suggère un mur de subdivision interne.

5Lors de la campagne 2012, dans l’espace compris entre les bases 15 et 16, une tranchée de spoliation avait été mise en évidence sans être fouillée (US 852). Un nouveau sondage dans ce secteur a permis non seulement d’apporter un élément de datation supplémentaire à cette tranchée, avec la trouvaille d’un fragment de bord de lampe archaïque, mais aussi de confirmer l’orientation de cette tranchée. Le mur dont elle est le témoin semble être le retour est du mur 871. La couche d’argile vierge a été atteinte dans ce secteur. À l’ouest de ce mur 871, un niveau de tuiles de plusieurs assises peut être interprété comme le niveau de sol d’une cour, au sein de l’îlot, donnant sur la rue bleue (US 885). En effet l’assise inférieure de tuiles repose sur un niveau de préparation en galets, conservé de manière résiduelle, qui semble écarter l’hypothèse d’une toiture effondrée. Ce niveau de tuiles est interrompu à l’ouest par la base 17 et ne se poursuit pas au sud. À l’est, des tuiles sont encore présentes mais ne forment plus un niveau homogène. Au nord enfin, le niveau est transpercé par une importante fosse remplie de blocs calcaires dépourvus de décors ou de faces travaillées et de quelques fragments de tuiles (US 877). C’est à proximité immédiate de cette fosse, à son extrémité est, qu’a été découverte une inscription opisthographe sur lamelle de plomb. Après un premier nettoyage, sa lecture s’avère être particulièrement difficile et il faudra recourir à des méthodes de nettoyage plus poussées. Il est néanmoins acquis qu’il s’agit que plusieurs textes ont été successivement gravés, et que l’un des textes de ce palimpseste est l’hymne à Asklépios qu’une autre lamelle de plomb découverte en 2011 à quelques mètres au sud portait également. La proximité du lieu de trouvaille de la lamelle de plomb avec la fosse US 877, permet d’envisager que l’US 873 soit perturbée par cette fosse et que l’inscription puisse en provenir.

6À l’ouest du sondage, au nord de la base 17, a été retrouvé le niveau de la rue bleue, dont a été fouillé un niveau de remplissage (US 817, partie ouest du sondage), ainsi que la tranchée de spoliation de mur de limite de rue (US 875, partie est du sondage). Une autre fosse (US 878) entaille la rue bleue, ainsi que la tranchée de spoliation du mur de limite de rue. Le remplissage de cette fosse est caractérisé par un important volume de blocs et de briques. Le module des briques est relativement régulier (épaisseur moyenne de 7 cm, un minimum de 6,5 cm d’épaisseur, et un maximum de 8 cm d’épaisseur).

7Au nord de la base 17, a été réalisé un sondage profond visant à documenter les fondations de la base et sa relation avec le mur bleu et d’éventuels niveaux d’occupations antérieurs. Sur son côté ouest, la base 17 prend appui sur deux blocs du mur bleu. En revanche sur le côté est de la base, aucune autre assise n’est visible. La stratigraphie est caractérisée par la succession de niveaux d’argile et de poches de terre rubéfiée ou de charbon. Les niveaux d’argile, denses et homogènes (US 880 et 881) sont semblables par leur texture au niveau observé dans le sondage réalisé entre les bases 15 et 16 (US 852). Une poche de charbon (US 882) assez dense et évoquant un foyer est également fouillée. Deux niveaux d’argile (US 883 et 886) livrent du mobilier archaïque en petite quantité. Aucun évènement stratigraphique majeur n’est venu perturber ces horizons, qui se présentent sous la forme de niveaux fins et réguliers. Au regard de la position stratigraphique de ces couches et de la nature du mobilier qui en est sorti, il semble que nous soyons en présence de niveaux archaïques.

8À l’extrémité est du secteur 15 enfin, le mur de la limite orientale de la rue bleue est apparu par érosion progressive de la berme (US 884). Le niveau de rue avait été fouillé, mais le mur de limite n’avait pas été mis au jour. Une fine couche de terre végétale recouvrait trois blocs de calcaire en place, dans un alignement nord-sud, ainsi qu’un angle, filant vers l’est sur quatre mètres. Cette découverte permet entre autre d’offrir une vision complète de l’emprise d’une rue du réseau bleu, puisque nous connaissions déjà le mur opposé à celui-ci, contre lequel vient s’appuyer l’assise inférieure de la base 15.

Recherche des sondages de Praschniker (fig. 4-5)

9Le recalage du relevé général de Camillo Praschniker sur le plan actuel de la Mission indique qu’un certain nombre de microreliefs observables aujourd’hui étaient les vestiges des sondages réalisés par l’archéologue autrichien en 1918.

Fig. 4 – Le sondage Prashniker 1.

Fig. 4 – Le sondage Prashniker 1.

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

Fig. 5 – Le sondage Prashniker 2.

Fig. 5 – Le sondage Prashniker 2.

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

À l’ouest du secteur 15, les traces du sondage Praschniker correspondaient à l’emplacement de la base 19. Ce sondage, en plus d’avoir mis au jour cette base (qui alors n’était pas interprétée comme telle, mais comme un autel), se poursuivait vers le nord jusqu’au mur du fond du portique. Seuls quelques centimètres de terre végétale recouvraient les assises supérieures de la base 19. A été mise au jour toute l’emprise de la base, qui présente une assise inférieure à peu près complète, surmontée sur son côté nord de deux assises de blocs calcaires de même facture que ceux de l’assise inférieure, qui semblent former un mur. Il se poursuit, tant à l’est qu’à l’ouest, au-delà du sondage (fig. 4). Les différences entre l’état actuel et le relevé de C. Praschniker sont probablement dues à d’importantes spoliations. Vers le nord, en direction du mur du fond, le sondage n’a pas été réalisé à l’emplacement exact de celui de C. Praschniker (qui se situe plus à l’ouest). On a en effet retrouvé le mur du fond, mais dans une disposition qui ne ressemble en rien à celle du relevé de Praschniker. L’appareil du mur est semblable à celui utilisé dans le reste du secteur 15. Une micro dépression, à l’est de la base 19 semblait indiquer l’emplacement de la base 18. Cette anomalie du terrain n’est pas renseignée sur le relevé de C. Praschniker et peut être imputée à l’activité des militaires, pendant leur occupation du site. La base 18 n’était recouverte que par trente centimètres de terre végétale. L’alignement général de la base est encore lisible, bien que son angle nord-ouest soit très perturbé et qu’elle ait été assez largement spoliée. Les blocs de la base 18 sont en grande majorité des remplois, à l’image de ceux des bases 15, 16 et 17.

10Le relevé de C. Praschniker mentionne la présence d’un mur épais situé au nord du portique. Son alignement le place dans la trame du réseau bleu transversal. Deux sondages (A et B) ont été implantés à l’emplacement supposé du mur, dans l’espoir de le documenter. Les fouilles ont été arrêtées à 1,30 m de profondeur, sans succès. Deux hypothèses sont envisageables : le recalage du relevé n’est pas exact, ou bien le mur, dans ce secteur au moins a été spolié.

11À l’emplacement du sondage 3 de C. Praschniker, les vestiges d’une tranchée sont encore visibles. Dans ce secteur, deux blocs visiblement en place indiquent l’alignement du mur du fond du portique. Le sondage de C. Praschniker documente quant à lui une structure rectangulaire qui prend appui sur le mur du fond du portique et se déploie au nord, à l’image du bâtiment rectangulaire dans le secteur 15. Des vestiges de cette structure ont été découverts (fig. 5). Le mur ouest du bâtiment est le mieux conservé. Les angles nord-ouest et sud-ouest (c’est-à-dire la connexion avec le mur du fond du portique) sont perdus, mais le mur nord est conservé dans sa quasi-totalité. Il présente un alignement de panneresses en calcaire sur son parement ouest et un blocage interne en blocs de grés. L’alignement est-ouest du mur nord du bâtiment est donné par deux blocs en place à l’extrémité est du sondage. Un autre bloc appartenant à ce mur est visible, plus à l’ouest, mais se trouve être légèrement désaxé ; suite à un mouvement de terrain ou à une tentative de spoliation. De par ses dimensions générales, ce bâtiment rectangulaire est semblable à celui découvert dans le secteur 15, à l’emplacement de l’édifice en hémicycle.

L’étude du matériel archéologique

12La campagne 2014 a permis de poursuivre l’étude d’ensembles céramiques de référence issus des fouilles de 2010-2013 dans le quartier de l’agora hellénistique. Alors qu’en 2013 le travail avait porté sur le grand remblai tardo-archaïque du sondage 17 (US 702), à l’angle sud-ouest du portique hellénistique, cette année ce sont cinq ensembles mis au jour dans le sondage 15, dans le secteur de l’édifice en hémicycle, qui ont été pris en considération : trois ensembles stratifiés du comblement du puits fouillé en 2013 et deux du remblai de la rue nord-sud à l’est de l’îlot du sondage 15. Par ailleurs, Vasil Bereti a poursuivi l’étude détaillée des amphores mises au jour dans les sondages de 2006-2008 dans la ville haute, qui couvrent une période très longue, de la première moitié du VIsiècle avant J.-C. au Ier siècle après J.-C. au moins. La liste des ensembles céramiques de référence proposée en 2013 doit être amendée de la manière suivante :
- premier quart du Ve (avec abondant matériel résiduel de tout le VIe siècle) : comblement inférieur du puits du sondage 15 (US 865)
- deuxième quart du Ve : comblement médian du puits du sondage 15 (US 858-860)
- dernier quart du Ve : remblai de rue du sondage 1B de 2006 (US 483)
- premier quart du IVe : comblement supérieur du puits du sondage 15 (US 827, 835 et 857)
- troisième quart du IVe : remblai inférieur de la rue est du sondage 15 (US 752)
- quatrième quart du IV: remblai supérieur de la rue est du sondage 15 (US 713)

Le contenu du puits du sondage 15
(S. Verger)

13La première couche de comblement (US 865) a une épaisseur de 0,75 m immédiatement au-dessus de l’argile. Elle est composée d’un lit de tessons de céramique mêlés à une terre argileuse comportant des poches de sable grisâtre, déposé notamment à l’intérieur des vases. Il s’agit probablement des restes de la dernière phase d’utilisation du puits. C’est d’ailleurs en mettant au jour le sommet de cette strate que l’eau est apparue. La composition de la série céramique est en accord avec cette observation. Les catégories de vases les plus nombreuses sont les cruches et les amphorettes, aussi bien en céramique à vernis noir qu’en céramique commune fine achrome, de fabrication probablement locale. Le nombre de fonds conservés de ces catégories (plus d’une cinquantaine) excède très largement celui des vases reconstituables (une vingtaine). Les vases à boire sont représentés par des exemplaires entièrement reconstituables et par des tessons sans doute résiduels. Parmi les premiers figurent : une coupe attique à vernis noir de type C, de très belle qualité, de la fin du VIe siècle (forma Agora XII, n° 422) ; une coupe-skyphos attique à figures noires du groupe d’Haimon, du début du Ve siècle, ornée d’une scène de banquet ; une kotylé miniature de modèle corinthien tardif, dont on trouve un parallèle exact dans le puits de Corinthe mentionné précédemment ; trois petits bols à vernis gris ou noir à une anse.

14La céramique de cuisson est représentée par une série de chytrai, la plupart de petite taille. Certaines sont globulaires et relèvent du type archaïque ; d’autres, qui présentent une carène entre la panse et le col, correspondent peut-être à une évolution du type à la fin de l’époque archaïque. On trouve par ailleurs un fragment de plateau tripode à bourrelet périphérique, qui est attesté par ailleurs à Apollonia dans des remblais tardo-archaïques. Un seul tesson d’amphore de transport est identifiable. Il s’agit d’une lèvre d’amphore grecque occidentale tardo-archaïque.

15Le terminus post quem du remplissage inférieur du puits, au début du Ve siècle avant J.-C., est donné par la coupe-skyphos attique à figures noires et par le lécythe globulaire. Il est confirmé par l’ensemble de la série céramique, qui rappelle de manière assez précise celle du puits de Corinthe fouillé en 1937. Cette datation n’est pas contredite par les autres objets mis au jour : deux petits poids de métier à tisser conique de type archaïque ; un pied annulaire en bronze provenant probablement d’une cruche (petite oinochoé ou olpé) ; une série de petites statuettes modelées et peintes en blanc et rouge qui représentent des musiciennes formant ronde sur un support sans doute circulaire.

16Les US 858-860 qui viennent recouvrir ce premier comblement constitue l’essentiel du remplissage médian du puits. C’est une terre argileuse brun-jaunâtre qui ne varie guère que par les inclusions qu’elle comporte, sur les quelque 4,55 mètres d’épaisseur sur lesquels elle a été reconnue. La série céramique provenant de ce remplissage est plus diversifiée que celle du remplissage inférieur, sans doute parce qu’elle est moins strictement liée à l’utilisation du puits lui-même. Sa composition rappelle plus précisément les remblais de la fin de l’époque archaïque ou du début de l’époque classique qui ont été fouillés dans le sondage 5 en 2007 à l’angle nord-est du portique hellénistique et surtout dans le sondage 8g-h en 2007-2008 et 17 en 2012 (US 702). Le remplissage médian du puits contient toutefois une proportion plus faible de tessons résiduels antérieurs au dernier quart du VIe siècle. La série céramique est d’abord caractérisée par la présence d’un petit groupe de tessons de grands vases attiques figurés de belle qualité. Pour ce qui concerne les céramiques d’usage courant, on retrouve quelques-unes des catégories présentes dans le remplissage inférieur, comme les cruches à col court et embouchure ronde et les amphorettes en céramique commune fine achrome. Les cruches et les amphorettes à vernis noir ne sont attestées que par quelques tessons isolés. Les grands vases à bandes peintes sont peu nombreux mais on reconnaît quelques lèvres d’hydries de type classique.

17Ce sont les vases à boire les plus nombreux. On compte quelques skyphoi de modèle corinthien, parmi lesquels trois exemplaires miniatures semblables à celui du remplissage inférieur. Les skyphoi à vernis noir de modèle attique sont fréquents. Les céramiques communes et de cuisine sont assez nombreuses. Parmi les premières figurent notamment des jattes à anses ornées de trois cannelures sous la lèvre, qui apparaissent dans les sites grecs de l’Illyrie à la fin de l’époque archaïque, ainsi que des plats à lèvre éversée. Les vases à feu sont surtout des chytrai, mais on note aussi d’assez nombreux fragments de chaudrons à lèvre épaissie et à décor d’incisions profondes obliques sur le haut de la panse. Ce type est bien représentée à Apollonia dans les grands remblais de la première moitié du Vsiècle, comme l’US 702 du sondage 8g-h/17. Les nombreux fragments de pithoi appartiennent à au moins cinq exemplaires typologiquement différents. L’un d’entre eux appartient au type habituel à Apollonia, avec décor de séries de filets en relief horizontaux encadrant un filet ondulé. Les amphores de transport sont un peu plus nombreuses que dans le remplissage inférieur. On reconnaît un fragment résiduel de lèvre d’amphore corinthienne A de type Sourisseau 3 (première moitié du VIe siècle) ; un col et plusieurs anses d’amphore corinthienne A de type évolué de la fin du VIe et de la première moitié du Ve siècle ; un fragment de lèvre et un fond d’amphore corinthienne B du milieu du Vsiècle. Une seule lampe à vernis noir provient du remplissage médian du puits. Elle entre dans le type 21A de l’Agora d’Athènes (Agora IV, n° 157), qui date de la fin du VIe et des premières décennies du Ve siècle. On compte également une dizaine de petits poids de métier à tisser. L’un d’entre eux (FM 1088) appartient au type pyramidal qui est présent à Apollonia dans les ensembles les plus anciens, de la première moitié du VIe siècle, et persiste sous forme résiduelle dans les remblais tardo-archaïques. Les autres sont coniques. La coroplastie est représentée par une statuette en terre cuite féminine debout de la fin de l’époque archaïque (FM 1078). Il faut encore signaler : une embouchure d’aryballe en pierre ou en faïence partiellement peint (FM 1074) de la première moitié du VIe siècle avant J.-C. ; un manche d’ustensile en os de forme simple (FM 1077).

18Toutes ces observations indiquent que le remplissage médian du puits date de la première moitié du Ve siècle, avec un terminus post quem vers 460 avant J.-C. donné par le cratère attique à figures rouges, la « Castulo Cup », le mortier à lèvre épaissie et les amphores corinthiennes B. Cette datation semble conforme aux indications chronologiques que donnent les tuiles mises au jour à la base de ce remplissage.

19Le comblement supérieur du puits (US 827, 835 et 857), dont la nature est très semblable à celle des couches précédentes, s’en distingue néanmoins par la céramique qu’il contient, qui est manifestement plus récente. Le matériel est globalement bien conservé et typologiquement homogène. Les vases les plus nombreux sont les skyphoi ovoïdes de modèle corinthien évolué à vernis noir. Parmi les fragments de petits vases à vernis noir, on trouve aussi un bord de skyphos à lèvre éversée de type apolloniate, d’une forme très bien représentée dans l’US 483, et deux petits bols également comparables à ceux de cet ensemble, quoique se distinguant d’eux par une lèvre légèrement éversée. La céramique commune fine achrome est bien représentée, notamment par une série d’au moins cinq amphorettes qui présentent un certain nombre d’évolutions typologiques par rapport à celles du remplissage inférieur (concavité de l’épaule, col cylindrique, affinement de la lèvre). La céramique à bandes peintes est présente sous la forme d’une petite hydrie à légère carène entre la panse et l’épaule, semblable à un exemplaire de l’US 483. La céramique à feu comprend plusieurs chytrai dont une à anse surélevée. La série est complétée par un lécythe globulaire orné d’une palmette à figures rouges, d’un type qui apparaît à la fin du Ve siècle mais est surtout fréquent dans la première moitié du IVsiècle. On trouve enfin une lampe à vernis noir du type 21B de l’Agora d’Athènes, qui est plutôt caractéristique des deuxième et troisième quarts du Ve siècle.

20Ces observations conduisent à dater l’ensemble – et donc le comblement complet du puits – du premier quart du IVe siècle, c’est-à-dire un peu plus tard que l’US 483 du sondage 1B, qui est bien datée du dernier quart du Ve siècle par une série de bolsals et par des amphores corinthiennes B et Solokha I. Il sera intéressant de comparer précisément les deux contextes, à la fois pour l’établissement de la chronologie fine de cette période importante de la production céramique apolloniate et pour l’interprétation fonctionnelle des ensembles : autant dans le comblement supérieur du puits, les vases à boire sont des skyphoi ovoïdes, autant dans le remblai de la rue du sondage 1B il s’agit de skyphoi apolloniates à lèvre éversée et de bolsals. Il faut noter aussi de ce point de vue que les remplissages inférieur et supérieur du puits contiennent tous deux une quantité anormalement importante d’amphorettes.

La céramique hellénistique du remblai de la rue est du sondage 15
(C. Rocheron)

21La fouille de la rue nord-sud qui se trouve près de la limite est du sondage 15 a permis en 2010-2011 de mettre au jour un épais remblai stratifié (US 713 et 752) surmontant un niveau de rue marqué par un lit de fragments de tuiles associé à du gravier (US 760). La position stratigraphique de ce remblai est importante pour la compréhension de l’histoire du secteur, car il est contemporain ou postérieur à la construction de l’édifice en hémicycle et antérieur à la construction et à l’utilisation du grand portique hellénistique.

  • 1 Agora XII, 1629, fig. 14, pl. 74.
  • 2 Agora XXXIII, 636-638, p. 179.
  • 3 Agora XXXIII, p. 167-169.

22Une grande partie de la céramique de l’US 713 est composée de céramiques communes à pâte calcaire qui sont, à l’heure actuelle, encore impossible à dater précisément. Notons, toutefois la présence de plusieurs fragments de cruches trilobées à anse à poucier torsadée semblables à l’exemplaire 1629 de l’Agora d’Athènes1 daté entre 325 et 300 avant J.-C. Les autres vases se répartissent principalement entre les plats à bord rentrant, les lékanés à bord horizontaux, les gobelets ainsi que les cruches. Plusieurs de ces récipients sont peints intégralement ou partiellement, en particulier la dernière catégorie. Les céramiques culinaires sont également bien représentées grâce aux chytrai et lopades. Les lopades sont quasiment toutes similaires à la forme 1 de l’Agora d’Athènes2 que l’on retrouve de la fin du Ve siècle avant J.-C. jusqu’à environ 275 avant J.-C. Les chytrai reprennent les formes 1 et 23. Bien que la première ait r une long durramique la derxième es limite n la ferxième eoitié du IVIe siècle avant J.-C.jusqu’au mébut du VIe siècle avant J.-C.jl faut najutesrà ce mépaeroire duelque 4raes poêes, ces coucersces et pn type qe fonds mbliique teès dréquent dans la perxième eoitié du l’époque aellénistique. Aes amphores dont assez neu nombreuxes sais se tomposnt principalement e’amphoret corinthiennes Be type aBque l’on reut ater pe la fin du VVe siècle,avant J.-C.j la prmière moitié du IVIe siècle avant J.-C.jes céramiques cfnes so tomposnt p l90 %de céramiques c vernis noir docale. ou nttiques Il s’agit dssentiel ement desskyphoi ,de bolsaà bord rentrant,ainsi que desplats à bord renouvé. Leamajeur partie de récipients seut être iatée dntre 325 et 300 avant J.-C. Lotons,la présence d’un coupe aortant dne dicor tion de laiaes Be tfeilles dn repaut dlanc eui prurreat être an fragment de léramiques de rem>sGnahie.

2<3/span>Cestravail arésimitairestentdà mostre que l’US 813 es place eat ans une douiche te phronologiquesiatée dntre 325 et 300 avant J.-C. LPu duépémentassemblent fésiduels ,l’US 8pparaît lutôt camme lomogène. /p>

  • 14/span> Agora XXI, 16065 fig. 140

22LaUS 8152 st à promière mue qssez prche de ca précédentejes céramiques c pâte calcaire qrésentent ues mime. formes 1d même fue les crlinaires . Tutefois comme lous c’anvns,lvuprécédemment,ce sont ce récipients sui ont ne tras longue,durramique et quisont encore vmalconnu pour l’llyrie Aes amphores dpportert de leilleure indiqes entce qui concerne leadatation Il s’agit doutjors d’mphoret corinthiennes Bais sui se aient llutôt c pace edans la première moitié du IVe/sup> siècle,avant J.-C.jnoter an fond dppartenant à cne anphore de trpe aAqui semble étre aésiduels Aes aime. fonstrtation seutent dtre foaits entce qui concerne leadéramique à vernis noir Aes aécipients sifférent uégèrement d la conche (13 Il esxste su nombre dlus tmportantesdesskyphoi<do trpe a Classique.»,et qoins cesplats à bord renouvé.,lesquels tont peutôt c pater pe sannée s 350-25 evant J.-C.jl faut noter agalement ba présence d’un peatsà pouisons dent lespied ast sumilairesà celui duel’exemplaire 16065a class="footnotecall" id="bodyftn34 href="#ftn34>14/s> datat du tyut debut du VIe/sup> siècle,avant J.-C./p>

2<Lien que laétude de soni pas conplète, ses premières frcherche ssemblent fndiquer lue la ponche (152 s eat eutôt c pater pe la maitié dvire du sroisième quart du IVe :iècle,avant J.-C./p> La canaisation douverte qur le relmart dst br />(S. VBouffir, lL. Koço lL. Jaupaj

  • 1L Cnformement l la pombncelture eadopte en 2013 ,On a etilisé d’actonoye qCRE pour co te pCanaisation a href="#ttn35">(...

22LDns le coade de l’Utude dtémiaique sor l’au dens la ville h’Atollonia des tracvax de l’até f014 ant perté sur le poursuive de l’eanaiye en agé en 2013 dur le panaisation d’évoacution douverte qracvrsalt ba pfrtiqication et lntre les pours d2et 30a class="footnotecall" id="bodyftn35"href="#ttn35">5/a>. /p>

Fig. 56– LPangiétiri du remplrt dst

Fig. 56– LPangiétiri du remplrt dst < /></a><div class=Agrandir Original (jpeg, 212M)

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

22Ces aécsulatis,qui concerneient lssentiel ement de secteur dérieurbin ommédiate,n’avaitnt parspermis de pclre li donsie ret dl contenant cotte année ce compaéter n’Utude dar desnouveau sondages Elle e été rentrés sor l’atrés s la coanaisation de de secteur du mur nF à l’emtet à l’uuest de ca coag d’ensclie r Il s’agitssit d’oahe ve le relevé dénéral de la boanaisation ,de bépandr aux - pe poursuive dusqu’au mol dierge au sondage 3 dens l’Ungle nuest de ca coag d’ensclie r/ur nF e partiet d’utre d l’essclie rbr />- peuuevrturb au sSndage 34à l’est de la blateaorme de ndpartid l’essclie rbr />- pe poursuive de relevé général de Ca coanaisation de du secteur 1CRE

Le condage 3 /a>

128/span>LDns ln premier nempo, sn indestigetion det reprisesur les qimensions gchisis lrs qn inplanttion en g013 ,O sovoir m3 xm3 m

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

n a eomme né par udgalgr les fiveaux d la pantie dord, dgais és pn 2013 d la fois por umnquetde trmpo,et par c qu’il sétaient lelativement rgaognée du mur bFet de laensclie r Iar ailleurs, Vlastructuretion avtuelle,d’un crande partie de le secteur aécsulatt ce reanifeentassrovioue spar les iouilles dncienses, qes fiveaux dtratigraphique tont pbouleerséessur un haute,r uariett cseonil’alitiétiri du rlan ae lempagne 2ui-même.qui danscntdseonilne pette pord-est /sud-ouest Après uvoir mis au jour c’ensemble de la suracespour coprar la djnctionnavec le msndage 34(cf.sinfa ) on t prodéde par uétaécissment supcessiof auin de lous connentrr sur le pdgalgrent du mur dF On a eéalisé un sremier nétaécissment sup c’ensemble de sondage 3st /uest, laongeat uesmur, dur un hargemr de 01 m,Ot dc n la faute,r ue la s4sup>e essise ; uuisq n desxième esr un hargemr de 00,7 m dn conrespondaice de pa s5sup>e essise (cont (15.90)/p>

209/span>Ces aouches pupérieures d l’eS 85209,identifiaes qrs qe Ca coapagne 20143j la prfondeur,uariett cn re l77.50et 752.4, pais souillée.sseule ent de saongdu mur bFet de la panti ovest de ca coag d’ensclie r,ont été décagé ssup c’ensemble de sondage On a eonc lécagé dans un aremier nempo,les cruches pécsulatt ce realais de louille de sannée s 1950 Au delà du le sbouleersment des rruches ptt hropque toiginalles qes foaitsmarquntesdes

130/span>LDns le prntie dud, aa première mouphe dnonpbouleersée, mase au jour tn 20134,1 été r’US 75216: comphe dfeilleste ce comueur ocanué dlanc ,qui conctnant cuelques e essise du mur dF On a ecrudans un aremier nempo,lu’il c’agitssit dela tramchée se fondstion du gur dar ille est mn conrespondaice de paassise idegrousclocs emnoloithques ,tui neus cpparaisseat, tans un aremier nempo, comme l’Ussise idegéguage du rur dF On a eceendant lexclucette aypothèsesn la fecouverte pdUssise inférieur s et pn osservatt que lette aS 75216soUtundani en gargemr dien ru-delà duun cvetuelsl tranchée ; ul repvnche ,ille eeut onrespondarsn la fhase d’uistrtllaion de alocs de catte a4sup>e essise ,particulierement dificaies à laniferet à littre an llace ’uutant due l’on raosserva r présence de pecohes de tuilleuassez nombreusx La sratigraphiqefdentifiaesà lrntie ueupdgalgrent du assises snférieur s ,au norbre de f7 anué s puppémentaires, postre lue la pase an place catte a4sup>e essise n’est pas contommiante pax assises dnférieur s . E effet ,sous laUS 75216,eéalparaît ’eS 85209,iéjà ldentifiaesn 2013 d laextrémité erie.tale te sondage ODenature eifférents (fgisesssez nonctesvec ds teaces dmportantes sdepierreilleuae de fragments de triques),ille eisporaît u noveau de ra s5sup>e essise SeuptUS 8dentifiaes qsus cotte aS 75209correspondent pux dtixassises suppémentaires,décagé ssu-dessuou ,au nol dgologique ffS 75233)et à l lramchée se fondstion dfS 75235) à la font (e f73.60 Le maoliiqr nétcolé est donstituesde léramiques ,de triques,tuiles dt onet qoitre lueon raooveal le merrain ovant J’uyinplante le mur OLetude daerittreadeensprécise rla chronologie fui ne vemble das renoitrr ausdelà du l’époque aellénistique.,même fsil’on rrouve dens l’essemble de Uruches pu aste actu pourant Jenoitrr ausVe siècle ava.J.-C./p> 13 n a eocagé d’ensemble de sur bFe(ualitfé du ldiue,dueH Cetka)sur les q,1dssises sui ne conftitue n ,sout r uneaute,r uotali (e f3,6 m dfig. 58.

Fig. 48– Le sur dF /p>Fig. 58– Le sur dF  /></a><div class=Agrandir Original (jpeg, 2124)

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

  • 1LAes amsises sunt eum"raoées à 1rntie ueuplan ae lempagne c’est-à-dire uens l’erd,e orposé d l’uud,e a href="#ttn36">(...

C sur décvle cne structure rras lirégulieremdar isil’on reut onmptaliiqsr an fnsemble de l,1dssises ,celles -cisont eloi d’ére d lême fature estd lême qimensions Elle ont dûagalement boveal rla cette poture le eE/Ote son dgologique fuin de lstaliiqsr a’ensemble L’alsise idegéguage d° 151,lueon raoeuduelque 4ificaulé e lsservae tn 2aissn de l’édroisesso de la framchée séalisé e,est visible,sur l4alocs dirégulierement toallés dstdn qrésentendas resplatnhorizontaula class="footnotecall" id="bodyftn36"href="#ttn36">6/a>. Blle est curmontae d’une sssise n 150 qui raptreap l’hirizontaulié par aa pase an place clocs dlprfximtivement rualrantglaires et ru ldiensions g 1reuprès dgalem. Les ausises s 1 et 19qoitre t sue pfaaidelelativement romogène.et rogulieremd clocs dectangulaire ,tundir,lu’iu-dessus ,ies sssises s5à 17dn qrésentent parsp’uuignement ecaire,l’Ussise i7se siubiv ient ême fe desxiassises suprle prntie dst ALastructure ru le sur, dui ne vrésentendaucunindiqes e partment enxérieur é oinne 2’un munquetde tsoi dt ru lriue,r dans ls construction On a e’imaression,que letqsusbasement d’a pas été rantaepour cre dvu,bovpour casemir mn mur n évlvoaion OE ou re, do osservaeau-dessus de l s5sup>e essise (ue prupure runs le ponstruction deusur, dui nsemanifestempar un loveau donstituesdssentiel ement des

23La em>scoag d’ensclie r/em> apété décagé d la fois pur so foce uest etxérieur e à l’imtérieur de pondage (S ,Ot dur so foce ord,etxérieur edfig. 59.

Fig. 49– Le panti ovest de ca coag d’ensclie r /p>Fig. 59– Le panti ovest de ca coag d’ensclie r  /></a><div class=Agrandir Original (jpeg, 23,5)

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

Cmme lesmur nF l arésentendne structure rirégulierem,constitues s l6cssises s clocs dectangulaire se foature rrousserem L’alsise iupérieuresn 15est prbablement loeaécsulatid’un penoitrge dar l’eIstitue bds 1Monuents de tTianta,eéalisé uu donus qe Ca cGande piuille

13La

13LMme fsil’on ronstidre queiu-cue de cet ausises s’étabi pisible,sstdn q"raiabi ponc le coitrge d’un pertment eégulie r,oa construction de let ensclie raé oinne 2’un munquetde tsoi dt ruun tyavail abâcl lui conctrat mvec cetle de la roanaisation delem-ême fe,aiec le ponctionnque lette aalemie de ait pssrmr : uetle de lencuilluirues meax de laterraise et de las qcoacu raers 4aextrrieur etsprfégoeat uesmondeuent entrpn d l pfrtiqication . Letude du puoliiqr nncuilluin rusez nrande puantité aaerittreadeut-être deprécise rla catation se let eaédngment, eui semble onrespondarsn la fase an place ce prntie dudérieuresnu mur nF à lrntie ue ls s4sup>e essise

13LOure an fabodant luoliiqr ndetuiles ,griques de céramiques cui aptest nt4aextste ce d’un chase d remblai rent du mecteur a l’ipoque aellénistique. ais sui snon tpulfire o’onjets,pur l’intstnt ,que deun tlvaigedt ruun tyaiigedaphies, an a eéacolé euelques e essise du mur dF,qne pmnnene d’aurgnt de veat eerittre deprécise rla chronologie Auvnt dnttroyigedfns oette amnnene demble daore ln cprésenttion de laa vahe d leit nt ,qonc l pater pntre lesmilieu du VVIe<et desmilieu du VVsup>e siècle ava.J.-C./p> Le condage 34dfig. 510)/a>

13Ln sendage 3e C2 xm2m dpété duvertepntre lesmir bFet de coaoveau de raensclie r,our son doanc ett

<

Fig. 410– Le sondage 34 /p>Fig. 510– Le sondage 34  /></a><div class= Original (jpeg, 2932k

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

n a edentifiae 13 US,qui conrespondant uour lartie deentre eules à celues du rondage 3 comme lous c’anvns,lonstrta dans ua ciuille du srccord lntre les pde sondages pais ses pnes et des autres oe distinguant parruesr date auitiétiriue.,muisque le rerrain ost mn cette pdunord-est ders 4aesud-ouest ,iéjcliité dui aeut lte idarsnn conquanttne de cetntiétres La sratigraphiqefst plus dcaire dens ue secteur aue dans le rondage 3 dcr aa pase an place c’essclie ru’a pimpctér u’à ea paurgnd’ensemble de serrain Après ua ciuille dus aouches pupericailues du remblai erbablemde dncienses,iouilles (US 75200et 15210) on t psserva r présence deun couphe dlanc htre qui naongelesmir bFet dui est plut-être présaragion deusoveau deucoaoveau donservé eeule ent de ait ba pernière cmrch c’essclie rufS 75211).Sourscette aouphe ,se siuerosint de x conches pu remblai ,l’unesssez nrgileuse bfS 75212),l’Usure alus dmeulemdfS 75214)et rih combreux maiériel (Uéramique de luisisn ,mriques ,tscries ,onsment sdt rucohes dlieentaires,)eui semble t suelues ln couphe de ces ruction eumplisede triques et ru luiles dfS 75219) ICt rruches pttestées qens le prntie duest du pondage ( ant pn particerecouvrrtep’eS 7521, p.ésentend ea pame font (ens le prntie dst du pondage ,et deoient donrespondarsn la fase an place ceensclie r IE effet lette aS 7521, prgileuse be comparce, d comueur olanc htre ,apparaît à la font (15.88(ens le prntie dst detarésentendne endang rras liportanteaers 4aeuest ADns le prntie dst du pondage ,etle est cceuxee d’une setite hossesfue leUn t pouillée.fvec dttesnion ,monstidrnt dueil c’agitssit deut-être dune seepulure rfS 75221).SE eéalist.,lette aossesfrésentendl lême fype qe fuoliiqr nue l’US 8521,.Sourscette aouphe prgileuse blanc htre ,an couphe dnoretre qumplisede tetits balemt et de cuharbns,lfS 75227)sueluesan couphe dbrn mueulem,creupfaaiesà tiavail l r,oumplisede téramique ,onsment s,eriques ,tuiles be comui llges ifS 7523). LDns ue te aouphe ,sui conctitue de saitdu mur dF,qne plamtle de lbonoz rras line d’a paulre dxtraie et p eonc lté r s és an place . LeS 7523)recouvre lesmol dgologique ffS 75231,font (14.74) qans le uelqon t poallésla tramchée se fondstion du gur dFffS5235)

13Cemme lans le rondage 3 ,lesmir bFerésentendesxiasspetu pras lifférents.: une erntie dudérieures d’une faute,r ueu1,5 m de fuoynses,constitues s llocs ru ldiensions gelativement régulierem dlienée dur s5ausises ; ultune erntie dnférieur sencore vlus tmrégulieremdue dans le rondage 3 dui conresponda laUS 8521, ntairlée.far les iouphe de ces ruction et ru lrmblai de rin sà toveal rla rerrain oour laésarae l’intstnllaion de ceensclie r ICtte arntie dnférieur s d’une faute,r uosc llgt Jee2,2 m d t2,35 m,Opparaît omme lunessccumulaion de clocs rt ru lierre s,mêmls à bes priles be ce 1liques eansrfue les crnstructiurs ani t banifeste le moinsde sonuc de cenctitue pe sansises ségulierem ,bovpême fe cenctolidr les fsub ruction s

238/span>LCrtain US 8d letqsudage 3nt elvre un rras lrande pabodantc qe fuoliiqr en particulier la US 85214,15218,15219,nt 15230 Après un aremier nlvaigedt rl traige ,ea chronologie fe vemble das renoitrr ausdelà du IVe :iècle,ava. .-C.je surtout ftle de vemble das rrésenten deslrande suarietion ontre les pUS. Masq n dertain nombre d’ste actu pe veatet leus ceerittre deprécise rla chronologie dus aouches Apnsi qdns c’aS 75214,1oure an sét (e fTangrapaellénistique.,mds Cmncusien /a>

139/span>Ces aécsulatisd l pfrille d0134,1ras lrih n ruport docuentaires,snon tfnal rent darsbépandruaux e siècle ava. .-C.ja plus taô ,soeonil catation sue leUn tennenja pyireuc’amphore crhodins; ullesconresponda la fonstruction de l prntie dudérieuresnu mur nFen gaétab de laetude du leadaocuentaiion . Pur co qui concerne leadrntie dnférieur seu pur, di qdfférents l as eat ermiairsedeensponnen ln cnterprétation faeroie t . Fute-l cvir, oens ue seusbasement decsrd onée,qne phase dvnirieuresne pur, Fff ?),ou pne épaip de la frésaragion de l prntie dudérieures,qui dantoute lfaaond’atabi pas ces rin à anparaît aux

140/span>Cesmur nFetabi pualitfé du ldiue,dar uH Cetka Il etabi pdentifiae ar uL. Koço omme lesremier nmplrt de laa vlle ,ba pfrtiqication erchaïue comnne dous la amnnastre mSanter Maie es conrespondaice de pa seore eEt c(1986. La pouille de l014 a relosé desreoblme : uL. Koço péast.sedon dypothèses,au noins cntce qui concerne leadrntie dnférieur seu pur, du-dessuou de pa s4sup>e essise npur l rondage 3 ,lt de la p5sup>e essise (pur l rondage 34. Masq pur l’intstnt ,qladéramique ase au jour te vemble das renoitrr aas rusdelà du I3sup>e si.ava.J.-C.,même fsil’on rrouve duelques

14 En ccord liec le preoosition de uH Cetka l aaut neutôt cnsirslgr le construction deunesur be tsotônment de la cerraise , es rin e lencenctolidr le suracespe à profégoerba pfrtiqication en qveae DCtte aypothèsesnet repsormce.far le présence ,deucot ee la cette ,suprle pacespud qu mur nFed dtructure sberoediqelaire sdui aeutent dtre fnterprétae somme lus amus qe Csotônment de rur dF OUe anporc qe fur ueutabi paulre dnttroyes eansrfouille didnfestigetion dlav spur és a l76mà l’est de la boanaisation . L foanaisation dadelem-ême fp joure le reôe de luppot de lcsmur nF omme lesrounaondmaaonn dui ali est plrsquelfar tllle à lue deistntc qe f5m d taeuest /p> Le cocteur aGbr />(S.-CL. L mboley, A Baimo, A BSkede raj

Fig. 411– LPangiétiri du rocteur aG /p>Fig. 511– LPangiétiri du rocteur aG  /></a><div class= Original (jpeg, 23,9)

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

La cue mS 71154dfig. 512) /a>

142/span>Cesmremier nnjettiofetabi pu ldgalgr lsr un hangue,r dsignqicnte pl cue mS 71154ddentifiaeses dncée s récédentessur lescot eord,ee caédifice e mossaïue ciec lon doaoveau

<

Fig. 412– LVe farieunn d l pue m1154 /p>Fig. 512– LVe farieunn d l pue m1154  /></a><div class= Original (jpeg, 23,0)

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

Lepdgalgrent dsest dfni en gire cion de ceeuest ,icr aers 4aexs les forilles dnueatet lté rgênes dar l présence deun cneceoosoeaéccntende parruesfur ueuncelo de pa smissn de louilles ALenpanceeocagé donresponda ux e siècle avp. .-C.jO t pp jsservae tn epoccuption ayariv>ede 0 pue ,biec ln fagle nd sur, dS 71347je s1350 dui ne velosndas rere ciment sup c chrar és pais sur ln couphe de crmblai dtilistt ce rragments de triques et ru luiles dfS 71351).SLs pde smus qn dont conservé rfue lur ln cssise (uilistt ce rlocs de calcaire qt ru lgas lfncemplois e ce rragments de triques eli ssu-mostie r. L fonstruction de let edifice eras litiruttd péadui p pue mesplav sdepaitié Il est c littre an lelativnnavec le amus qe ceus taarivfsiéjà ldentifiaeses dncée s récédentessdns c’adifice eossaïue ITute4aexsanceeorpari ontre les pmus q1347je s1188est coccupe ar une épaisseuiouphe de ces ruction efS 71351)qui racouvre le chrar és de parseuious la amr l1347; ul c’agittdraieemblablesent ae pa smme fonphe due l’US 81147jdentifiaesu nod qe saongdu mur b1116 Il e’ayd pu-cue domnnexon en re lesmir b1150 (etrur t’uagle ners 4aesord,de 0 ptructure rrariv>e)dt rl tord cord,de 0 pue m(S 71188)jnoter au’à eaextrémité  st du pondage ,ea amr l1347a reloallésla tue m1154qui r lcaus de la cette ps lstue à lue dont (eus taute,

14La

Fig. 413– Le petle cfuéralie aFM30045-3079 /p>Fig. 513– Le petle cfuéralie aFM30045-3079  /></a><div class= Original (jpeg, 2129)

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

E re leUS 81146de sesmrnvsent a1154qe 0 pue ,bo t pp jdentifian ln crande poche dentdruse dS 71361,quisoUtual sor le rnvsent ae pa sue La stuetion atratigraphique cifférents (ntre les pde sord sae pa sue msesxp"que f’une sert dar l présence des pmus qaarivfsi1347je s1350 dais sussi darruesffnt cuel0 pue mst dlus éevé su nentreque sor le pde sot s Apnsi ql c’est pas cossible ’utuabli ln counnexon etratigraphique cntre les pouches p1354au nord,et 1144da rud, antleUS 81146destdelem-ême ftès dgantnscnte des dueon ra rivsu nentreqe pa sue La s onéeel plupsentériesent mst dl fecouverte pdns le coa rs2995/755deunesiveau de rue mS 71373 eansrfdute ledlus nciens, récédentele ponstruction deusoaoveau d1150

LepuistsmS 71308efig. 514-15)/a>

144/span>Cesmesxième enjettiofetabi pu louille le ristsmS 71308ernrouve uenu013 duus la amr ldns le coa rs2935/775

Fig. 414– Le sristsm1308eirès udpaoe du mur d1008 /p>Fig. 514– Le sristsm1308eirès udpaoe du mur d1008  /></a><div class= Original (jpeg, 2756k

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

Fig. 415– Le sur d1008racoustructtd rès ua ciuille duusrists /p>Fig. 515– Le sur d1008racoustructtd rès ua ciuille duusrists  /></a><div class= Original (jpeg, 23,3)

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

Ctte aosille dacnecssioe le md oitrge de dl fecaoe due 17cssises s clrque f’une segent de rur d1008,muisql relase an place cat segent ; uelte aoprationcompaxe/,aenteslencenllbordtivnnavec leédui p ceeIstitue bds 1Monuents ,1 été r’Uoccasin de louritrla ptudeintesd celfype qeUnterpvsnion . Malhur suement da ciuille duusristss’a pas pulre dentesl son ayeritdcr aa fondsd’a paulre dlte idt  ul rffet l rès u5m de frfondeur, ompte qten pe ceenxiguïé ee laensance,ea aeinétresduusristss’aexédeat darsb80 cm,qe pa suarsactuon de ceeuxyène.,lt de la pentce ’uébouesent ae pa srntie dnférieur duusrists aa prursuive de l pfrille daueat necssioe les pmoyns qaechnques ehrs qe Cpot s s la faseson . De shase ant aulre ddentifiaes   u plupseéccntendsedaractérist.far les ianti s(uilistt ce rliques ea plfol cxtrrieur eonOvxe/iui apssre de ponrelairi ee la ctructure  ; 61dssises snt été décagé s,ce qui cprésentepne refondeur,ue crès ud f5m DCt hesmrslgrvelosndur ln chase drécédentedonstituesdeune serto dtilistt ce rmoeloni lfncgas lenltérsvec dsl’Usgileu. Qelques e<siècle.avp.J.-C.pL ciuille du srmplissage idusristss’a pas purii ru lditinguanr us aouches pupcessioest; ul cmble dien rue le romplesent asest dfni en gne sule lois ; uout fe ltériel est duatale de la srriode imarrieuemdfVsup>e-Ve siècle ) Au roveau de ra structure riférieur sence siècle ava.J.-C./p> Lepdgalgrent dxte"nsifdeusoaoveau dltéril (ud q1194dfig. 516-17)/a>

14LLonjettiofetabi pu ldgalgr la amr lS 81107qe saongdu moaoveau d1194,jusqu’à ernrouve l’iagle narqunteu nod qe fin du leUem>sn lai/em>

Fig. 416– Leiagle nud qu moaoveau d1194st ruusur,d1047 /p>Fig. 516– Leiagle nud qu moaoveau d1194st ruusur,d1047  /></a><div class= Original (jpeg, 22,1)

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

Fig. 417– Le soaoveau daarivfdS 71366 /p>Fig. 517– Le soaoveau daarivfdS 71366  /></a><div class= Original (jpeg, 23,1)

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

Sule laaterre cranlemcpété décagé aeeli e’ayd pas eupu louille creooement die ,suaufd laextrémité eud qu mendage 3ens le coa rs2910/750 sn lai/em> <

14Lnoter au laaterre cé gtual sue apoté récagé dtabi pras lrih n rtériel evari  ;lo asignlemiapn tyas lbaa pohapve u deorque fue ae ait pparaerni a l’ienree du laatem>seomu dentifiaesà taeuest l poaoveau ,lt de xiamnnene p’aurgnt de Robet de lTaents (ui conctitue t dneapémentachronologieue fiportanteaour leae leentstnllaion deuamnnastre /p><

14CAuayeritdd cet aoprationsdans le rocteur l ast cmanternat aorsible creoosi rqne plagemr drécise pur lem>sintsu /em> orpari cntre lestord cud qu 0 pue m1154qa rord, t rl tord cord,de 0 pue m1379da rud, a soavir, 61,56 mdfout r208pied s),l’Usx d"reintdeuarandecoaoveau dontraedo lstueat a lexaciment s30,78 mdfcf. ig. 511).S/p> Letude du putériel br />(SC. Roh rn pF. Qentit pM.-F. Blleot148/span>LOure aletude du putériel du leUem>sagor /em> fcf. em>skupiap/em> 1.3.2) Ccisle Roh rn a relors sestyavail aomme né r’Ua serni r q’est-à-dire uletude du putériel du forilles dd 16994d t2006 ayat aeupieu du nord,eeusrstieue cix <

149/span>CPr lalleurs,,epoté rosrsuivi laetude du scéramiques ceun coirpn dcouverte penu0100et 1ui cprésentepne nsemble delo dxtrémment entériesent de l pfn du VV<e siècle ava. .-C.jU crande pontie dus dd suntsovanint decà lté réalisé drécédenment dar un muereucabaniai ru leédui p Al snt été dompalté s. Letude dst mn conus qltuneseeour t l’icsoearançaise ee Romeest prbranmédoour lourvir, acéden p la fbileioraphiqefadduite ,ln particulier lntce qui concerne le scéramiques cinems

  • 18/span>C am> span cxml:ru="en" ru="en">Korkyr /epan>C/em> am> span cxml:ru="en" ru="en"> IAchaish udecBlldwerke/epan>C/em> I,mu. 41./hi> <
  • 19/span>CAl e’agittde s 226834,j227043,j226984,j226924,j226814,j226960,j226817,j227115,j227092,j227114,j22 a href="#ttn39">(...)/a>

250/span>CF. Qentit cntre ors seetude du scragments dlchve to2nques ettde sute,l pminiaure s. E eegiore maaurhve tore de paseson l014 a rté r’Uoccasin de losrsuivie de péadation deusoatnlogu du scyas lombreux mragments deuurhve tore dcouverte qens le pvlle daute,de l2006 t2008,lt de lents ln coapagne du mhaotbranmédiri du schapve u xdeorque pais sas excusievment, eonservé rfdns le résenrvs ceeIstitue brchéologique feulbanie.au-riinastre mSanter-Maie ,dens le coadeqe pyavai shésvus ar une onOvxnion atgnée n ruoû r2012 AL roatnlogu dst cod onée ar uzon e– l crandesrstieue ct us etniron s, l dud qu 0’iem>sagor /em> ,le ruittie rsdord,–muisqlar l prace umragmentssdns c’adlganion de uisql puusbasement ettdssises s cégulges iusqu’i stut re s. Tus la edeadlbords ln ctyplogie dartitt ce rtoque qe ceus tncienses,,cl c srntufiportanteaeUntsste rsuprle pmorhaoogie dttde crentdrumn conpte q puriel qe ceus tmde sts,,cain du lornreibe p ltuabli ln cranmire de lrsarentc (pur l rove deulolloniiadt uns ldute lussi daensemble du de péagon . L feésence despMaie -Fançaoie be cJean-Fançaoie Blleota rté r’Uoccasin deadhang scyas lfucturux m profpo lus atut et ru llure qecor tion ,ln particulier la rudjt ruun trandecoruie -jinstlfît e ren terre cuite jauntre qcouverteqens le pvlle daute,denu0106 (FM 527,rocteur a3 dS 7407,r 1499)dui est pyas lrbch f’une expplanre de l’ult saseon erchaïue ce lCorcyrea class="footnotecall" id="bodyftn38"href="#ttn38>18/sa>et dui est pyas lraieemblablesent ap idtde leotvfsiompaxe/s A37mragments deuurhve tore donservé rfdns le résenrvs ou exosé qens le pcor duusiinastre mSanter-Maie a class="footnotecall" id="bodyftn39"href="#ttn39">9/sa>ent été dhaotbranhiq qenuve f’une seaotbranmédiri de deun cvude denteslar lFançaoie Qentit pLmiq Koço e dVre2nques Picad,e(IRAA 3155deu CNRS) ICt ryavai snt été dnteu cossible qlar lLavdosh Jaupaj,renposnsblemde désenrvs tchéologique deulolloniia

  • 110/span>C Cf.SLs pyavai sdsimes lus Walenmr lDennen,ou pien rne expplasà taeem>sAnre onryiens/em> II,mu. 307,r 12./hi>

251/span>Ces aetits bute,l pvotvfsifig. 518)snt fni e’onjetsdeun cttesnion darticulierem (n particulier : uAp06,aFM3639,rocteur a2n,o9,7 x 7 x 5 cm ;lAp07,aFM3795,rocteur a8f, 10 x 5,5 x 5,5 cm)aeelo été dompaars à bne expplanre de lême ftalle ddui psdeuacoférem de crolvedeun cdreicae e mlt sase Sôteira Vsup>e-Ve siècle avp.J.-C.p(em>sCIGIME/em> I-2,r 1178: uἈρτέμιτι | Σω{ι}τήρᾳ | Ἱέρων Νι-|κῆνος εὐ-|χάν)jU sure altits brûle-aarfumqenuouritdeuate,lp ancoférem du VV<e-Ve siècle ava.J.-C.pst clssi drolvedenuoaaidedeun cdreicae e(em>sCIGIME/em> I-2,r 12). Lemme laUsure sdcouverte q mlolloniiadt à mKlo,,cl siompaore t dn gé éraleuu-dessuuql’une onrptptteculrgu dn coverte aoeuxee d la ficespudérieuresnui esnfni e l’ipvdenoe des pbrûle-aarfumqourvan donstituenr us aoffrnde suonstnco e ICt rute,l poUntsremtssdns cd puriel qien ronsne a class="footnotecall" id="bodyftn310"href="#ttn310"110/sa

Fig. 418– LPtits ate,lpvotvf /p>Fig. 518– LPtits ate,lpvotvf  /></a><div class= Original (jpeg, 22,1)

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

252/span> Enin dMaie -Fançaoie bBlleeotat uondmarilo yeriin eeetude du scerre scuite dlchve to2nques . Pur co a fl c sfll5uduveri ltti s(vtren Uuusuree d’ulolloniia,lt dcexs leUoccasin de lemenrce reicil rMiistire maele poulure rue apoamaglesent aeonée so a uoorisaion dens ld sdc s tyas lbef=s t rl tere cimr duusiree d’ulolloniiadui e’e pas éoioe leslemvrni au girmmch (pur liuervse rlas pyavai sd mtnuesnion /p> Le pyavai sd mrst ueaion br />(SS. Islmiq15LCt ryavai sont reélisé drr une épui p ceeIstitue bds 1Monuents de lTiraen,oereigeslar lS. Islmiq.SLs poprationsdnt aot ssuprle pmosaïue ce lluallenord,eeusrristtye du de pmissn dom2in ,1ras lnteommgé umrbi pu lluaffaisement de serrain rue apontrain ene bsrsuouflueqe pyute ls suraces La s caoe due e pmosaïue cpur l relase a prlatdu srcde ru’a pas été rossible cr aa fcoû rtabi praopéevé dt rl trpplseesposnilemdinsuffstt La srst ueaion c’ast conc llimvee d ln coustolidnion de scersemles (Uig. 519) ILédui p st clssi dnterpvsne cpur l relaitrge deusur,d1008rn cois da ciuille duusristssyeriin efcf. em>skupia/em> 3.2.).SE in dl c sfll5udrbcden pa srmplicesent de la ceut re profégoeat le scuirpn sdstues sd laextrémité eord,eeusrstieue cL. Rey ansi qu’à ea prsa cion de ceetabyge dsotrnat aa fur,dord,eeustpplassr loudium

Fig. 419– Le pmosaïue ce lluallenord,eeusrristtye du de pmissn dom2in s rès urst ueaion /p>Fig. 519– Le pmosaïue ce lluallenord,eeusrristtye du de pmissn dom2in  s rès urst ueaion   /></a><div class= Original (jpeg, 22,2)

© Mission épigraphique et archéologique française en Albanie.

Cmncusien /a>154/span>La sagor p/em> t ruusrandecgout .SLs pondage ssur lescrstieue cord,ee caem>sagor /em> ont rmanternat aompaliment syeriin . Pur ca boanaisation ouverte pdunmplrt dst ,il crst à tieriine le macevé dd puructure sbmonuentsalst; ul ce surapas cossible ’ussteni nals l’uisormegion sque letles forini far les iondage sseélisé denu013 de r2014sn lai/em> st pien rrésente ft 3snlitieriine le lirgemr ; u’usem de cecà les c onéee dsccumulee de uisql2012ont rsuffstt eq pur lavir, n cndeslaécise ue e pmodlairi ee srsenu nhipoudléde de l pvlle dbasem

/div> a class="fgo-top"href="#trticule-464/">Hae bds agne/a> div cd="totes">class="si cion > d2 class="ti cion > span class="pexte">Ntes"/epan>C/e2> d class="totes"basagne">a class="fFotnotecSymbol"href="#todyftn31 id="ttn31 >1/a> span cxml:ru="en" ru="en">Agor /epan>C/em> apan cxml:ru="en" ru="en"> XII,m1629, ig.  14,jpl  74 /ppan>C/e> / class="totes"basagne">a class="fFotnotecSymbol"href="#todyftn32 id="ttn32">2/a> span cxml:ru="en" ru="en">Agor /epan>C/em> apan cxml:ru="en" ru="en"> XXXII, p636-638,mu. 179 /ppan>C/e> / class="totes"basagne">a class="fFotnotecSymbol"href="#todyftn33 id="ttn33">3/a> span cxml:ru="it" ru="t">Agor /epan>C/em> apan cxml:ru="it" ru="t"> XXXII, pu. 167169. /ppan>C/e> / class="totes"basagne">a class="fFotnotecSymbol"href="#todyftn34 id="ttn3/">4/a> span cxml:ru="it" ru="t">Agor /epan>C/em> apan cxml:ru="it" ru="t"> XII,m1065 fig.  10 /ppan>C/e> / class="totes"basagne">a class="fFotnotecSymbol"href="#todyftn35 id="ttn35>15/a> / class="totes"basagne">a class="fFotnotecSymbol"href="#todyftn36 id="ttn36>6/a> / class="totes"basagne">a class="fFotnotecSymbol"href="#todyftn37 id="ttn37>1. a href="#http://www.nphorelemx.org/tireus/epnoye s/sccuill_epno/r uelte.php">http://www.nphorelemx.org/tireus/epnoye s/sccuill_epno/r uelte.php/a> / class="totes"basagne">a class="fFotnotecSymbol"href="#todyftn38 id="ttn38>18/sa>eam> span cxml:ru="en" ru="en">Korkyr /epan>C/em> am> span cxml:ru="en" ru="en"> IAchaish udecBlldwerke/epan>C/em> I,mu. 41./h> / class="totes"basagne">a class="fFotnotecSymbol"href="#todyftn39 id="ttn39">9/sa>el e’agittde s 226834,j227043,j226984,j226924,j226814,j226960,j226817,j227115,j227092,j227114,j227098,j227097,j226853,j226920,j226772,j227035,j226925,j227142,j226958,j227139,r226821,j227094,j226928,j226766,r226830,j226955,j226956,r499 (as dsm t6dhriffeus) du-xqu,l poUajotrntunesohapve u deorque fcouverteqn ruoû r2014dans le rocteur G (FBm1037),nunpsure alrovrnat ae lluagor p(FM 469),nunpsure acouverteqens le rocteur 11denu0107,nunpsure acosé du doed adusur be tluabidenee srsa cioi seu puinastre ,nunpsure acosé de uisqluelques sktoi/em> i s17bovhes pais se leis raraernat darsb Le desni r futconci d tLavdosh Jaupajqn ruoû r2014,nunpesni r lrovrnat ae ll pouille de lVrujelBaimoqens le rocteur ord,-st l pmnnastre Msnion nn sqvssi ddux mragments de coulosessd larnsb Lunpfû ronservé eu doed adusur bud qu mem>scatholikos/em> etunesohapve u dlrovrnat ae ll pem>sktoi/em> couverte par lLén dRey cosé du diinastre mar lArjn caimoqetconci d tLavdosh Jaupajqn ruoû r2014–mt rl tohapve u dcorqnthen rragmentsnre donservé eens le pcor duusiinastre mSanter-Maie du doed adusur be srsa cioi set dui elrovint des forilles dranco-abaniai s ens le alroangusent de la cem>sktoi/em> i s17bovhes ./h> / class="totes"basagne">a class="fFotnotecSymbol"href="#todyftn310"hd="ttn310"110/sa Cf.SLs pyavai sdsimes lus Walenmr lDennen,ou pien rne expplasà taeem>sAnre onryiens/em> II,mu. 307,r 12./hp>a class="fgo-top"href="#trticule-464/">Hae bds agne/a> div cd="tllustration"">class="si cion > d2 class="ti cion > span class="pexte">Tblemde dllustration""/epan>C/e2> dtale dd="tdocIage/"> ="2 irowpan>="6>/> Ttrei/ath < Lgoede /ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-51jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < sagor /em> ./htdF Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-52jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-53jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-54jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-55jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-56jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-57jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-58jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-59jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-510jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-511jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-512jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-513jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-514jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-515jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-516jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-517jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-518jpg"/a> Fvhei ="2 irowpan>="5>/> Ttrei/ath < Céadti"/ath < URL/a>bbrOhttp://our nais.openditilon.org/cefr/ocannexe/image/1464/img-519jpg"/a> Fvheia class="fgo-top"href="#trticule-464/">Hae bds agne/a> div cd="tquottion">class="si cion > d2 class="ti cion > span class="pexte">Pur coirplctt rticule/epan>C/e2> dh3>Réfesnoe déevcte2nques/e23 dp> Jean-Luc span class="pfamilyNam ">Lamboley/epan>C, Faïk span class="pfamilyNam ">Drini/epan>C, Stpiha sspan class="pfamilyNam ">VergC, Fançaoie span class="pfamilyNam ">Qentit /epan>C, Sohiq sspan class="pfamilyNam ">BouffsC, Philipp sspan class="pfamilyNam ">Lenhardt/suan>C, Ccisl sspan class="pfamilyNam ">Rochero /epan>C, Alit sspan class="pfamilyNam ">Skede raj/epan>C, Saïmirsspan class="pfamilyNam ">Shpuza/epan>C, Vassl sspan class="pfamilyNam ">Bertit/span>C tt Lavdosh span class="pfamilyNam ">Jaupaj/epan>C/este2ng>, « span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C »,cem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> [En ligne], Balkans, ase en lignele c30norvereur2015,donseul ee c14daccnreur2017. URL : http://our nais.openditilon.org/cefr/464/ /hp>a class="fgo-top"href="#trticule-464/">Hae bds agne/a> div cd="tae hor">class="si cion > d2 class="ti cion > span class="pexte">Aueur /epan>C/e2> dh3>a href="d531">Jean-Luc span class="pfamilyNam ">Lamboley/epan>C/a> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiaddeIllyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> a href="d532">Faïk span class="pfamilyNam ">Drini/epan>C/a> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiaddeIllyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> a href="d609">Stpiha sspan class="pfamilyNam ">VergC/a>INHAb EPHE, UMR 8546 AOROCb steiha .vergC/e> /h4>Aticule Uuusume faueur /h24 /ulclass="pdocuents > span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiaddeIllyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> a href="d608">Fançaoie span class="pfamilyNam ">Qentit /epan>C/a> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiaddeIllyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> a href="d1138">Sohiq sspan class="pfamilyNam ">BouffsC/a> span cxml:ru="fr" ru="fr">lchéologiq et ahydrogologiq /epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#78">Siisl /a> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> a href="d1430> Philipp sspan class="pfamilyNam ">Lenhardt/suan>C/a>Rochero /epan>C/a>Alit sspan class="pfamilyNam ">Skede raj/epan>C/a> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiaddeIllyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> a href="d610> Saïmirsspan class="pfamilyNam ">Shpuza/epan>C/a> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> span cxml:ru="fr" ru="fr">lolloniiaddeIllyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class="pfullTxte">[Txtemdinégoral]/epan>C/aiv> Paru3ens lem>sChe2nques de dsctivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75> a href="d1432">Vassl sspan class="pfamilyNam ">Bertit/span>C/a>Lavdosh span class="pfamilyNam ">Jaupaj/epan>C/e>Hae bds agne/a> div cd="tlicense>class="si cion > d2 class="ti cion > span class="pexte">Drostss’uaueur /hpan>C/e2> dpF Moul française ee cRome/e> a class="fgo-top"href="#trticule-464/">Hae bds agne/a> /div> piv class="tnavEnitui dbottom>
cref="#75> itrle="Balkans">Sommli s/a> - /hpan>C/ hrev="prev>class="fgoPrev>cref="d1434> itrle="Lezha [Lissos, Alesion]ref="#75> itrle="Balkans">Som cxml:rsioC 7écédsionse -->/div> cody --> aionody -->  #ngemts class="tnavEss="si cia hpre ss="tnavEni hiddMR Navig d d1re ss="tnavEnispre e ss="tnavEni> spaquedex dpFe e ss="tnavEni> s d="tlicense>clas d="tlicense>clas d="tlicense>clasMots-cle c e -- d="tlicense>clasa class="fg?lice=yearsprA gesio e -- a hrev/a>sody e ss="tnavEnispr > a hIssu>sody e ss="tnavEni s d="tlicense>clas d="tlicense>clas d="tlicense>clas d="tlicense>clas d="tlicense>clas d="tlicense>clasMagspab e -- s d="tlicense>claslolloniiaddeIllyriLa tch d="tlicense>claslolloniiaddeIllyriRciu="pida diaux s claslolloniiaddeIllyriitrliqus d="tlicense>claslolloniiaddeIllyrii d="tlicense>clasa class="f?lice=inr" aT dculel/hpançaisepub- # d e -- a hC(lbpexte"sSciuidaryody e ss="tnavEni s d="tlicense>clasa class="fgbac/h> os, AlesiFlux RSScannexe/imagFlux RSSc/1464/F s/social-inre/rss.png" width c6"Leeight c6"L/> Flux RSS e -- e ss="tnavEniclasa clariLa Lettre2> O464E /hp>a e -- e ss="tnavEni sr" raexte" [Li/di me ci "3vEni> d="tlicense>clasfieldset>ense>cla Moul françaislegh> ru=>AccdF m;: ht legh> ense>cla Moul françaiss="si cil frnBlock="d1434> togglp"hr">l françailiF abel rcil frnriL frn label>l françaiiliF inpMot-- #lisse label>l françaiiliF inp l frnbox.l f-idody --> a h class="tnavEss="si cil fospre ss="tnavEni hiddMR AffiliaT d/ hrmtspsepd dpFe ss="tnavEni< a class="fgo-topcannexe/imagL fo cRome/e> a class="fgo-tope/1464/img-519small564j843/LOGO_Pub_CMYK 12is.ope width c20"Leeight c90 e -- sa clashs, AlesiPortail"fgole=nçaen Sci23 s huaion span>social>spr nexe/imagO464E /hp>a Jorg/cefc/1464/F s/l fo-le=nç-cla.png" e --a href=" > l fos class="tnavEss="si cifoo pyrie ss="tnavEni<> Istituefir "3ISSN 2282-5703"hree ss="tnavEni<>ush span cditilon.org/cefr/464/ /hp>a class="fg?lice=mapculd ite"pfull160; – sh span cditilon.org/cefr/464/ /hp>a class="fg?lice=bac/h> o>Flux fgosynd # d e --ree ss="tnavEni<>"d1434> la "3sh span cditilon.org/cefr/464/ /hp>a clash>Noud ador dià O464E /hp>a Jorg/cef"pfull160;– sh span cditilonwww.lodel clash>Éd,-uesavec Lodel"pfull160;– sh span cditilon.org/cefr/464/ /hp>a class="fglodelsh>AccdF 7ésdrvue e --re>a href=" > foo pyody --> wrapppyody --> o rWrapppyody >a hra hrC/ai: t dF g cnde", larns : "Ta t>C/ai: g cnde", m/ /um : "Ta t>C/ai: n" ale", print : "ImprimC/e2> " }, // Zoom F s strn>C/I d: { crefref=": "P7écédsio", nr / ef=": "Suivaio", clF f=": "FermC/", orifrnal": "Orifrnal", magnify=": "Ag cndir" }, // Disell streur /h2: { di: "I d" } }; //]]r rchéo >a hra hra hr//Cdby&deIfr&n" ciurdurl=1", suc ss: funexte"(oletrg/edDataCn>Cdby ) { if(letrg/edDataCn>Cdby){ jQ ry( ' d' ).af r(oletrg/edDataCn>Cdby ); jQ ry( ' shortcutd a[>Hae bdcion > ]' ).af r(o'ais.op| sh span c#an>Cdbyrii,-ues hr e ' ); jQ ry( ' an>Cdby li' ).css( "marnrn","1em 0 ); } } }); a hr}); //]]r rchéo Piwikody e ss="ts="tvar _paqi= _paqi|| []; a hr// c/hr me s like "setC omDimCns should b713 d br" e " c/P View" a hr_paq.push(['setC omVarip"hr' 'Deaion' .deaion 'lice']); a hr_paq.push(['tsp"hrCrossDeaionLinking']); a hr_paq.push(["setml:rsioTille .deaion + "shs+ ., Ale]); a hr_paq.push([' c/P View']); a hr_paq.push(['tsp"hrLinkT c/ing']); a hr(funexte"() { href="var u cditislonpk.labone/o clash; href="_paq.push(['setT c/hrUrl' u+'pk.php']); a hr="_paq.push(['setSiteId' '3']); a hr="var d= , g=d.createEle ('rchéo'), s=d.getEle sByTage>a hr c-orifrnr/464/ /hp>a clas/464barre/js/ie/o js?date=2014ath 01pr rchéo >a hr c-orifrnr/464/ /hp>a clasjs/j ry.jsonp-la s l min.jspr rchéo >a hr a hrjQ ry( ).ready(funexte"($) { hif ( $.fn.fancybox == undefon d ) { href="""""""$.getSchéo(/ditislonsn > c-orifrnr/464/ /hp>a clasjs/fancybox/j ry.fancybox-1.3.1.jsp, funexte"() { href="ef="""""""$('a.i> ame').fancybox(); a hr="""""""}); a hr="""} el { href="""""""$('a.i> ame').fancybox(); a hr="""} a hr=""" url= a hr="""$.jsonp({ href="""""""url: ('ditislon r/464/ /hp>a clas # e'), href="""""""13 b c/P ame r: '13 b c/', href="""""""suc ss: funexte"(data) { href="ef="""""""$(' data').html(' nexe1464/'+data.favinr+'c>ssh span c'+data.url+'c>'+data.n>a cla">sign in e '); a hr="""""""="""$.ajax({ a hr="""""""=""" - -ty : "GET", a hr="""""""=""" - -url: "Li/d?r" aT=pdfepub&n" ciurdurl=1", a hr="""""""=""" - -suc ss: funexte"(msg){ a hr="""""""=""" -""""""$(' dlLinks').apppnd(msg); a hr="""""""="""""""} a hr="""""="""""}); a hr="""""""} ""="""""}); a hr="""$(' pla sr" es li').lise('touc d' funexte"(e) {}); a hr="""$('inpt/h>' ) { href="""""""="""$(this).attr('value' ''); a hr="""""""} ""="""""}); a hr}); jQ ry( ).ready(funexte"($) { $(funexte"() { if ( .cookie.indexOf("__cookiealert=1") == -1) { $("ru=>").html("or"> - /hpan\"cookieur /\">En poursuivaio e navig d-su/e2> ite, ud ac ptez l'utilisale pcoecookies. sh span \cditilonwww./464/ /hp>a clas6540\">En savoir plu r"> - /hpan\"clF cookiealert\" ").attr("idp, "cookiealert").apppndTo(" /u"); $("a,.clF cookiealert").click(funexte"() { var expDatei= new Date(); expDate.setTimC(expDate.getTimC()s+ (365 * 24 * 3600 * 1000)); .cookiei= "__cookiealert=1;expsepd=hs+ expDate.toGMTString()s+ ";deaion=./464/ /hp>a cla;path=sh; $("#cookiealert").remove(); }); } }); a hr}); dy --rchéo >a hrcla Moul <> e ançse>cla Moul nai dbottom>a cla">O464E /hp>a e oul nai submenu nav-toggle-show" e ançse>claçse>cla Moul nal nai nal nai O464E /hp>a Book vEni> nal naiul e ançse>claçse>claçse>cla Moul nal nal naia cla">rostss’uaueuille qO464E /hp>a Book Livrçaen sci23 s huaion span>social>s se>claçse>claçse>cla Moul nal nal naia cla/# aise e" Livrç se>claçse>claçse>cla Moul nal nal naia cla/pub- shersprÉ /h e -- se>claçse>claçse>cla Moul nal nal naia cla">En savoir plu nal nai/ul e ançse>c nal Moul nal nai nal nai O464E /hp>a Jorg/cef"p vEni> nal naiul e ançse>claçse>claçse>clala Moul nal nal naia cla">rostss’uaueuille qO464E /hp>a Jorg/cef"p Re=nçaen sci23 s huaion span>social>s se>claçse>claçse>clala Moul nal nal naia clas# aise e-.org/cef se>claçse>claçse>clala Moul nal nal naia clas64s="pEn savoir plu nal nai/ul e ançse>c nal Moul nal nai nal nai Cal>nda"p vEni> nal naiul e ançse>claçse>claçse>clala Moul nal nal nainda cla">rostss’uaueuille qCal>nda"p Anno3 s sci23tifranç se>claçse>claçse>clala Moul nal nal nainda cla/seeh>Accé eriaux nno3 s se>claçse>claçse>clala Moul nal nal nainda cla/about"pEn savoir plu nal nai/ul e ançse>c nal Moul nal nai nal nal nai Hypothèsef"p vEni> nal nal naiul e ançse>claçse>claçse>clalalala Moul nal nal nairostss’uaueuille qHypothèsef"p Carnets"fgolet/h>t/h se>claçse>claçse>clalalala Moul nal nal naia clas# aise e-notebook qCa aise eologcarnets se>claçsei/ul e ançse>c nai/ul e anç > e ançlalala Moul nai dbottom>claçsess="tnavEni> sclaçse>cla Moul nal nai nal nai Lettre2& alertef"p vEni> nal naiul e ançse>claçse>claçse>clala Moul nal nal naia clarirostss’uaueuille qLettre"p S'abonneriàipp Lettre2>'O464E /hp>a e --claçse>claçse>clala Moul nal nal naia clasindexalert.php?a=ml:ru="en" ru="’uaueuille qAlertef2& abonne s"p Accé eriau sdrvich se>clai/ul e ançse>c nal Moul nal nai nal naih span cditilonwww./464/ /hp>a clas14043 qO464E /hp>a Freemium e oul na>c nai/ul e ançvEni> nal Moul nal i dbottom>claçse>cla Moul nal nair" raexte" [onsee./464/ /hp>a clasi me ciget" e ançse>claçse>cla>cla Moul nal nalasfieldset>ense>claçse>claçse>cla>cla Moul nal nalal <> e ançse>claçse>claçse>cla>cla Moul nal nalal inpclaçse>cla>clase>claçse>cla>cla Moul nal nalal inpa class="f" t/hcke cit/hcke " / abel rci/464/ /hp>aradioh>ngemdO464E /hp>a label>l françaiie>cla>cla > e ançlalalase>claçse>cla>clase>claçse>cla>cla Moul nal nalal bus >n-ty submi/hs’uaueinre inr-seeh>< Ret/h>t/h> bus >n>l françai>cla > e ançlalala fieldset>enselalala f" 3niai>cla > e anç > e an > e > e ançss="tnai dbottom>claçss="tnavEni<claçse>cla Moul nal i nal nal navEni<claçse>cla>clase>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaisl/uvEni> se>claçse>claçse>clalalalaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEssh e ançlalalase>claçse>cla>clase>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEvEsst : >t>ense>claçse>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEvEssdi tchéologique de ceeoul française 'cRome/e> a class="fgo-top"hdd e ançlalalase>claçse>cla>clase>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEvEsst En bpan : >t>ense>claçse>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEvEssdiense>claçse>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat/hceeéul françaisf2équipçaise 'Éome/e> a çass="fgo-top"hreaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa"hdd e ançlalalase>claçse>cla>clase>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa"hdh e ançlalalase>claçse>cla>cla se>claçse>claçse>clalalalaaaaaaaaa Moul françaisl/uvEni> se>claçse>claçse>clalalalaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEssh e ançlalalase>claçse>cla>clase>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEvEsst E /h : >t>ense>claçse>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEvEssdicRome/e> a class="fgo-top"hdd e ançlalalase>claçse>cla>clase>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEvEsst Support : >t>ense>claçse>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEvEssdicR dd e ançlalalase>claçse>cla>clase>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEvEsst E ISSN : >t>ense>claçse>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEvEssdi2282-5703"hdd e ançlalalase>claçse>cla>clase>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa"hdh e ançlalalase>claçse>cla>clala se>claçse>claçse>clalalalaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaisl/uvEni> se>claçse>claçse>clalalalaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEssh e ançlalalase>claçse>cla>clase>claçse>cla>claaaaaaaaa Moul françaivEvEsst Accès : >t>ense>claçse>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEvEssdiO464 ac ss"hdd e ançlalalase>claçse>cla>clase>cla"hdh e ançlalalase>claçse>cla>clalala se>claçse>claçse>clalalalaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaisl/uih span conwww./464/ /hp>a clas11ass="Voir (ornoti2> gemd(713 aise eO464E /hp>a e --claçse>claçse>clalase>cla>clalala c se>claçse>claçse>clalalalaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul nal iclaçse>clalase>cla>clalala DOI / Réfée23 f"p vEni> nal nal na>cla>clalala claçse>cla>clase>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaisl/uvEni> se>claçse>claçse>clalalalaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEssh e ançlalalase>claçse>cla>clase>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEvEsst DOI : >t>ense>claçse>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaivEvEssdi10.4000ss="f.Li/d dd e ançlalalase>claçse>cla>clase>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa"hdh e ançlalalase>claçse>cla>clalala se>claçse>claçse>clalalalaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaisl/uih ’uauei> ame"Lezha [Li/d?r" aT=an> dprCn>C/e2> terléfée23 e --claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul français cfrançais l/ui /DOI / Rques/e23 sody e Moul nal iclaçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Moul nal iclaçse>cla>clase>claç Du mê vEni> nal nal na>cla>clalalalaç claçse>cla>clase>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Moul françaisl/uvEni> se>claçse>claçse>clalalalaaaaaaaaaaaru=>Aur /h24 ê ngemd(orle=n vEni> nal nal na>cla>clalalalaç c Moul françaivEvEsl/uiru="’uauen>claçse>cla>clase>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiaddeIllyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii c se>claçs cfrançaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Moul françaivEsc Moul françaivEvEsl/uiru="’uauen>claçse>cla>clase>claçse>cla>claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiaddeIllyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii c se>claçs cfrançaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Moul françaivEsc Moul françaivEvEsl/uiru="’uauen> cfrançaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiaddeIllyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii c se>claçs cfrançaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Moul françaivEsc Moul françaivEvEsl/uiru="’uauen> , aois Quantin cfrançaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiaddeIllyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii c se>claçs cfrançaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Moul françaivEsc Moul françaivEvEsl/uiru="’uauen> cfrançaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiaddeIllyri eoul fre et hydrogoul fre class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii c se>claçs cfrançaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Moul françaivEsc Moul françaivEvEsl/uiru="’uauen>cfrançaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiaddeIllyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii c se>claçs cfrançaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Moul françaivEsc Moul françaivEvEsl/uiru="’uauen>cfrançaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiadd'Illyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii a hr="""""""=""" -""""""ilolloniiaddeIllyri d(lbanie.)/epan>C/a>< span class=aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan>C/aiv> é aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ru="’uauei2nques de dscaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ivi tchéologique de ceeoul française ee cRome/em> , a href="#75>caaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii c se>claçs cfrançaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii claçse>claçse>clalase>cla>clalala Moul françaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis cfrançaiiiii cfrançaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis C/=%3Class+fr"%3Ade%3D%22fr%22+de%3D%22fr%22%3E d(lbanie+d%27an>C/a>+%28#32;spa%29%3C%2Flass%3E&url=&via=openeditio ays" uwittey butto -wrap= ru=>Twittey ce claçse>cla a hr="""""""iC/a>+%28#32;spa%29%3C%2Flass%3E&uille=" facebook butto -wrap= ru=>Facebook ce claçse>cla a hr="""""""iC/a>+%28#32;spa%29%3C%2Flass%3E&uille=" google butto -wrap= ru=>Google + ce çse>cla a hr="""
çse/div>ç/div>çse a hr="çse!--[if l/aiIE 9]>aaaaaaaaaa a hr="içse![endif]-- /div> çse/body> ç