Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Projets de recherche

Les chants des oiseaux. Musiques, pratiques sociales et représentations du XIe au XVIIIe siècle.

Rencontres interdisciplinaires et internationales
Martine Clouzot, Corinne Beck, Massimo Privitera et Vasco Zara

Entrées d’index

Index de mots-clés :

chant des oiseaux, musique, oiseau
Haut de page

Texte intégral

1Le thème du chant des oiseaux a particulièrement été bien traité par les musicologues. L’objectif de ce projet consiste à reprendre cette thématique en l’élargissant à d’autres disciplines a priori éloignées, dont les problématiques centrales touchent essentiellement aux notions de nature, de langage et de mémoire.

2Jamais encore un projet autour d’un thème aussi étendu n’a été réalisé. L’ambition de ces rencontres interdisciplinaires et internationales vise alors à réunir les nombreux chercheurs s’étant intéressés aux « chants des oiseaux » au cours de leurs recherches.

3Cette thématique sera traitée sur la période allant du Moyen Age au XVIIIe siècle. Les études musicologiques justifient en effet cette chronologie, mais l’objet de recherche étant commun à plusieurs disciplines, il sera intéressant, en revisitant le thème, d’observer si la période retenue est effectivement la bonne.

4Le projet a été initié et est porté par Corinne Beck, archéo-zoologue médiéviste (UMR7041 - Paris X et Paris 1, ARSCAN, Équipe archéologies et environnements, Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie), Massimo Privitera, musicologue (XVe-XVIe siècles) (Université de Calabre, Cosenza), Vasco Zara, musicologue (UMR 5594 ARTeHIS - Université de Bourgogne) et Martine Clouzot, historienne médiéviste (UMR 5594 ARTeHIS - Université de Bourgogne).

État des lieux

5L’étendue du sujet et l’éparpillement des travaux justifient amplement de réunir les différents chercheurs qui aborderont le sujet selon les objets, les sources, les méthodes, les repères chronologiques, les environnements naturels et les espaces géographiques particuliers à leur domaine de recherche et à leur période historique.

6Le principe retenu est la mise en commun des problématiques à la fois transversales au sujet et propres à chacune des disciplines, afin de privilégier les échanges et les collaborations scientifiques entre chercheurs, entre les disciplines, entre les universités et les centres de recherches des différents pays.

Présentation du sujet 

7S’inscrivant à la croisée des sources et des regards scientifiques, ce projet cherche à mettre en présence des chercheurs issus d’horizons disciplinaires fort divers et éloignés, tant des sciences humaines et sociales que des sciences de la vie - archéologues, ornithologues, éthologues, historiens, historiens de l’art, littéraires, philosophes, sémiologues et musicologues - intéressés par les différentes définitions des « chants des oiseaux », en vue de construire un objet de recherche commun.

8La réflexion pourrait s’articuler autour des questionnements suivants :

  • Savoirs scientifiques et savoirs communs d’hier et d’aujourd’hui : quels oiseaux chantent et pourquoi chantent-ils ? Comment les biologistes et les ornithologues définissent-ils les « cris » des oiseaux ? Quels enseignements fournissent les recherches en éthologie ? Selon quels critères leur chant est-il considéré comme un « chant » ? Quelles propriétés (physiologique, acoustique, biologique, esthétique, etc.) permettent de définir la « musique » des oiseaux ? Comment les percevons-nous comme un chant ?

  • Du chant à la musique : quel sens chacun, en fonction de ses origines disciplinaires, donne-t-il au terme « chant » dès lors  qu’il est rapporté aux oiseaux ? Comment établit-on le passage du chant à la musique ? Inversement comment et pourquoi les hommes intègrent-ils le chant des oiseaux dans leurs compositions musicales ? Qui donne une valeur esthétique à ces chants ? Et comment cette dimension peut être perçue selon le système socio-culturel du locuteur ?

  • La nature, le langage et la mémoire : quels sont les rapports entre le chant naturel et le chant « appris » ? L’imitation vocale pose les questions d’une part de la perception que l’oiseau a de la voix humaine, d’autre part de ce qu’il mémorise. Comment et pourquoi l’oiseau imite-t-il les mélodies des hommes et les « bruits » de la nature ? Les oiseaux ont-ils toujours chanté la même chanson selon les régions et les époques ?

  • Une anthropologie des chants des oiseaux : quelles pratiques les sociétés, ou les groupes sociaux, ont-ils organisé dans le temps et dans l’espace en fonction des chants des oiseaux ? Comment les hommes ont-ils exprimé par l’écrit et par la musique, figuré par l’image, façonné par les objets, leurs modes de représentations des oiseaux et de leurs chants au cours des siècles, et à quelles fins ?

9Un projet interdisciplinaire pour la construction d’un objet commun

10Du fait des particularités scientifiques du thème, le projet est interdisciplinaire : du Moyen Âge à la fin du XVIIe siècle, il regroupe les travaux des archéo-zoologues, des ornithologues, des éthologues, des historiens, des historiens de l’art, des historiens de la littérature, des sémiologues, des zoo-sémiologues, des philosophes et des historiens de la musique, des musicologues.

11Le projet est également international : plusieurs universités et centres de recherches européens (France, Italie, Allemagne, en l’état actuel du projet) regroupent des spécialistes de la question.

Organisation du projet

12L’originalité du projet résidant dans sa pluridisciplinarité, il fonctionnera, non comme un colloque magistral, mais plutôt sous la forme de tables rondes de 2 à 3 jours s’échelonnant sur 3 années, successivement en France, en Italie et en Allemagne –la première devant se tenir en France.

13Dans le but de fédérer une communauté scientifique autour d’un objet de recherche, ces tables rondes s’adressent aux chercheurs, aux universitaires et sont ouvertes aux doctorants.

14Les résultats et les conclusions des séminaires devraient permettre d’envisager la publication des actes de ces rencontres internationales et interdisciplinaires.

15Un programme prévisionnel en 3 étapes :

  • 1ère séance : « Les chants des oiseaux ». Présentation des sources, des approches et des concepts.

  • 2ème séance : « Musique, nature et langage » – formalisations du passage du chant au son musical et au langage, dimension esthétique du chant émis et perçu.

  • 3ème séance : « Représentations, pratiques sociales et anthropologie ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Martine Clouzot, Corinne Beck, Massimo Privitera et Vasco Zara, « Les chants des oiseaux. Musiques, pratiques sociales et représentations du XIe au XVIIIe siècle. », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 11 | 2007, mis en ligne le 05 octobre 2009, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/cem/1065 ; DOI : 10.4000/cem.1065

Haut de page

Auteurs

Martine Clouzot

Articles du même auteur

Corinne Beck

Articles du même auteur

Massimo Privitera

Vasco Zara

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • OpenEdition Journals