Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Bibliographie

L’édition électronique du cartulaire de la seigneurie de Nesle - http://www.cn-telma.fr/nesle/

Xavier Hélary

Entrées d’index

Index de mots-clés :

cartulaire, seigneurie

Index géographique :

France/Nesle
Haut de page

Texte intégral

1L’édition du cartulaire de la seigneurie de Nesle vient d’être mise en ligne sur la plate-forme TELMA (Traitement En Ligne des Manuscrits et des Archives), commune à l’École nationale des chartes et à l’Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT, CNRS). L’objectif de cette plate-forme est de présenter des exemples d’édition électronique en proposant les outils nécessaires.

2Jean, seigneur de Nesle (Côte-d’Or, arr. Montbard, cant. Laigne), a fait compiler ce cartulaire en plusieurs étapes échelonnées de 1269 à 1282 environ. Dans son état actuel, le manuscrit compte, sur 117 folios, 83 actes, auxquels il faut ajouter un censier, dressé en 1271. Il est aujourd’hui conservé au Musée Condé, à Chantilly 1. Après l’extinction de la famille de Nesle, le hasard des successions a fait passer la seigneurie de Nesle dans le patrimoine des Condé, recueilli par le duc d’Aumale. Le chartrier, dont le cartulaire et de rares pièces isolées, toutes postérieures au cartulaire, a suivi le destin de la seigneurie.

3Le cartulaire se présente sous la forme d’un petit manuscrit soigné, en parfait état, qui ne présente pas de traces d’utilisation 2. La reliure, aux armes du duc d’Aumale, est moderne. Un court prologue en moyen français précède la table des actes ; suivent les actes 1 à 81 puis le censier, lui-même précédé d’un bref prologue, et les deux derniers actes (82 et 83).

4Les actes, datés de 1217 à 1282, concernent dans une très large mesure le patrimoine propre de Jean de Nesle. Autant qu’on puisse en juger, celui-ci semble avoir eu une part déterminante dans la compilation du cartulaire, particulièrement en ce qui concerne le tri des documents qui devaient être transcrits ou non. Une grande partie du chartrier de Jean de Nesle, non pertinente au regard du projet qui présidait à la rédaction du cartulaire, nous échappe donc. Le cartulaire ne montre par ailleurs aucune volonté de faire mémoire des ascendants de Jean, très peu évoqués. C’est une visée strictement utilitaire qui domine : la connaissance la plus fine possible du patrimoine du seigneur de Nesle au moment où il faisait rédiger son cartulaire et le censier qui l’accompagne.

5En raison de son lieu de conservation exotique, le cartulaire de Nesle n’a guère été utilisé par les historiens de la Bourgogne. Il n’a pas échappé, cependant, à la sagacité de Jean Richard qui l’utilise dans sa thèse sur les ducs de Bourgogne 3.

6L’intérêt principal du cartulaire de la seigneurie de Nesle est d’éclairer d’une vive lumière le patrimoine d’une famille de la moyenne noblesse, en Bourgogne, dans la deuxième moitié du XIIIe siècle. Les terres, les droits, les dépendants qui composent le patrimoine de Jean de Nesle peuvent ainsi être décrits dans le détail. Pour l’époque, il est exceptionnel de pouvoir atteindre un tel degré de précision.

7L’édition électronique, dont la partie technique a été conçue et réalisée par Christophe Jacobs, sous la direction de Paul Bertrand, responsable de la section de diplomatique, comprend le texte de chaque acte, précédé d’une analyse et dûment indexé, avec, en regard, la photographie numérique de la page correspondante du manuscrit.

8À terme, les quelques actes du XIVe siècle appartenant au chartrier de Nesle et conservés au Musée Condé devraient également être mis en ligne, de même que plusieurs actes des XIIe et XIIIe siècles, relatifs à la famille de Nesle mais provenant des chartriers des abbayes avec lesquelles les seigneurs de Nesle étaient en rapports étroits (Fontenay et Quincy particulièrement). Réuni, l’ensemble devrait permettre de reconstituer en bonne partie les destinées de la famille de Nesle de la fin du XIe siècle à la fin du XIVe siècle.

Haut de page

Note de fin

1 Musée Condé, série GB, registre XIV F 22.
2 H. Stein, Bibliographie des cartulaires français, Paris, 1907, n° 2710.
3 J. Richard, Les ducs de Bourgogne et la formation du duché du XIe au XIVe siècle, Paris, 1954 (Publications de l’Université de Dijon, XII).
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Xavier Hélary, « L’édition électronique du cartulaire de la seigneurie de Nesle - http://www.cn-telma.fr/nesle/ », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 11 | 2007, mis en ligne le 08 juin 2007, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/cem/1136 ; DOI : 10.4000/cem.1136

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • OpenEdition Journals