Navigation – Plan du site
Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés - ARTEHIS
Bibliographie

Bulletin du CERCOR n° 32

Ludovic Viallet et CERCOR

Entrées d’index

Index de mots-clés :

CERCOR
Haut de page

Texte intégral

In memoriam

1Hélène Morin-Sauvade s’est donné la mort le mercredi 4 juin 2008, et il semblait impossible de publier ce court texte de présentation des travaux du CERCOR sans évoquer brièvement cette personnalité attachante et compétente sur les épaules de laquelle reposaient tant de projets. Elle était arrivée au CERCOR en janvier 2006, pour remplacer Nicole Bouter qui avait veillé pendant vingt-cinq ans au bon fonctionnement du laboratoire. Ses grandes compétences aussi bien en histoire médiévale – elle avait soutenu une thèse de doctorat en 2002 sur La filiation de Bonnevaux, ordre de Cîteaux, XIIe-XVe siècle. Contribution à l’étude des réseaux monastiques, sous la direction de Pierrette Paravy – qu’en informatique en avaient rapidement fait une personne-ressource recherchée bien au-delà des murs du Centre. Hélène avait participé à Paris, au printemps 2006, à la présentation du dossier du CERCOR en vue d’intégrer le Laboratoire d’étude des monothéismes (UMR 8584) ; sa contribution remarquable – en particulier sur la base de données Monde cistercien qu’elle avait lancée et qu’elle faisait vivre – avait pleinement contribué à la réussite de cette candidature. Au sein du laboratoire, elle avait grandement contribué à la réussite des différentes manifestations organisées (tables rondes, colloques, université d’été), gérait la bibliothèque en professionnelle et ne comptait ni son temps, ni son énergie pour aider les chercheurs, jeunes ou plus aguerris, dans leurs travaux. Hélène avait le don de l’amitié et le goût des autres. Elle laisse sa famille et ses collègues dans le deuil, et dans le manque de sa présence discrète mais si intense.

2L’université d’été qui devait avoir lieu à la fin du mois d’août dans les locaux du CERCOR n’est pas concevable dans un délai si proche de la disparition d’Hélène Morin-Sauvade ; elle est repoussée dans le courant de l’année 2009.

3Présentation du bulletin

4Instrument de liaison entre les membres de l’Association de soutien au CERCOR 1 et outil de travail au service des chercheurs, le bulletin est paru en février, pour la seconde fois dans sa nouvelle mouture. On trouvera dans ce petit volume de 164 pages, à la présentation sobre et « efficace », toutes les informations nécessaires sur les activités du Centre européen de recherches sur les congrégations et ordres religieux, qui dispose, par ailleurs, de son site web [« http://dossier.univ-st-etienne.fr/​cercor/​www/​ »], mais aussi nombre de renseignements sur des manifestations et des projets consacrés à des thématiques proches de celles du Centre. C’est l’occasion, brièvement, de rappeler les principales lignes directrices de son action.

5Situé dans les murs de l’université Jean Monnet à Saint-Étienne depuis plus d’un quart de siècle, le CERCOR est désormais rattaché au Laboratoire d’études sur les monothéismes (CNRS-UMR 8584) et constitue l’une des composantes du Groupement de recherche sur les sources, acteurs et lieux de la vie religieuse à l’époque médiévale (GDR SALVÉ 2513). De son statut initial de centre de documentation, il a hérité une bibliothèque spécialisée de 6 500 ouvrages, une soixantaine de titres de périodiques vivants, 6 000 tirés à part, une centaine de volumes de littérature grise, qui abordent tous les aspects de la vie régulière au Moyen Âge et à l’époque moderne. Cette richesse est mise à la disposition des chercheurs, qui peuvent, par exemple, consulter la collection complète des Analecta cartusiana (234 volumes). En outre, le CERCOR a déjà publié dix-huit volumes dans sa collection « CERCOR – Travaux et Recherches ». Après Prêcher en silence. Enquête codicologique sur les manuscrits du XIIe siècle provenant de la Grande Chartreuse de Dominique Mielle de Becdelièvre (2004) et les actes du colloque Écrire son histoire. Les communautés régulières face à leur passé (2006), trois nouveaux ouvrages doivent paraître en 2008 : la thèse de Noëlle Deflou-Leca Saint-Germain d’Auxerre et ses dépendances (Ve-XIIIe siècle). Un monastère bénédictin au haut Moyen Âge ; les actes du colloque du Puy-en-Velay (9-10 juin 2005) Jubilé et culte marial (Moyen Âge – époque contemporaine), sous la direction de Bruno Maës, Daniel Moulinet et Catherine Vincent ; enfin, les actes du 6e colloque international du CERCOR (29 juin-1er juillet 2006) Les chanoines réguliers. Naissance et expansion (XIe-XIIe siècles), dont Michel Parisse a coordonné l’organisation scientifique.

6Les rencontres constituent en effet, après les ressources documentaires et les publications, le troisième grand axe des activités du Centre. Le CERCOR organise depuis 1997 des « Écoles d’été » en collaboration avec d’autres équipes d’accueil et centres de recherche appartenant au GDR Salvé. L’objectif de ce type de session est d’offrir aux jeunes chercheurs en histoire religieuse, dès la deuxième année de Master, la possibilité d’une découverte transpériodique de méthodes et de domaines d’étude peu ou mal connus, voire ignorés tels que l’anthropologie, le droit canon, la liturgie, la codicologie… Les séances se déroulent dans une ambiance de travail et de convivialité, qui permet aux stagiaires et aux enseignants de se côtoyer et de partager leurs savoirs durant une semaine rythmée par l’alternance de conférences générales et d’ateliers en groupes plus restreints, un temps de travail personnel étant par ailleurs préservé afin de découvrir la bibliothèque. Après Les réformes religieuses dans tous leurs états : institutions, liturgie, iconographie, livres, droit, dissidences… en 2006, la 5e École d’été se tiendra à Saint-Étienne du 25 au 30 août prochains et sera consacrée à L’autorité dans l’Église. Ce thème a, par ailleurs, fait l’objet de trois tables rondes entre décembre 2005 et avril 2007, afin de préparer le 7e colloque international du CERCOR, qui clora ce riche cycle du 18 au 20 juin 2009 à Strasbourg : Les personnes d’autorité en milieu régulier (des origines de la vie régulière au XVIIIsiècle).

7Enfin, le projet Monde Cistercien est un programme de recherche qui propose de diffuser, pour la première fois sur Internet, un répertoire exhaustif des anciennes abbayes cisterciennes fondées en Europe, des origines à la fin de l’Ancien Régime. Il s’adresse tant au grand public qui pourra, par un simple clic sur une liste ou sur une carte, consulter la fiche d'une abbaye d'hommes ou de femmes, qu’à la communauté scientifique qui aura accès à une série de notices détaillées présentant les derniers résultats de la recherche dans les différentes disciplines historiques.

8Le CERCOR est accompagné depuis ses débuts par une association de soutien, structure dont le caractère un peu « anachronique » constitue en fait un facteur de souplesse et d’efficacité dans l’apport d’un complément de financement. Outre une aide à la publication et la prise en charge de certaines dépenses de fonctionnement, elle édite le bulletin et offre deux bourses annuelles de 500 euros destinées à faciliter les projets de jeunes chercheurs – séjour de travail dans les locaux du Centre ou déplacement sur les lieux de conservation de sources. On pourra ainsi lire, dans la dernière livraison du bulletin, un article de Laurent Borne, lauréat de l’une de ces bourses en 2007, consacré à la correspondance inédite du Général des Chartreux, Dom Antoine III Tocquet de Montgefond, entre 1704 et 1710.

Haut de page

Notes

1 CERCOR, 35 rue du Onze-Novembre, 42023 SAINT-ÉTIENNE Cedex 2 ; tel. : 04 77 42 16 70 ; fax : 04 77 42 16 84 ; courriel : cercor@univ-st-etienne.fr.
Haut de page

Table des illustrations

URL http://journals.openedition.org/cem/docannexe/image/8182/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 7,5k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ludovic Viallet et CERCOR, « Bulletin du CERCOR n° 32 », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], 12 | 2008, mis en ligne le 07 juillet 2008, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/cem/8182 ; DOI : 10.4000/cem.8182

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d'études médiévales d'Auxerre
  • OpenEdition Journals