Navigation – Plan du site
Champ libre

L’Iran entre brouillards et tempêtes

Michel MAKINSKY

Résumé

L’Iran affronte en 2005 des défis redoutables. La nouvelle majorité conservatrice au Majlis s’avère plus radicale que prévu et un clivage apparaît entre celle-ci et les pragmatiques incarnés notamment par l’ancien Président Rafsandjani. Ce dernier était candidat aux élections présidentielles du 17 juin. Il embarrasse les conservateurs ultras comme les réformateurs qui pourraient devoir composer avec lui. La scène internationale est aussi hasardeuse avec le dossier nucléaire où Téhéran est exposé à une crise avec l’AIEA débouchant ou non sur une saisine du Conseil de Sécurité de l’ONU sur fond de menaces de frappes israéliennes ou américaines. Si l’horizon s’éclaircit, le nouveau Président tentera-t-il une réconciliation avec Washington ? Rafsandjani semble avoir l’envergure voulue. Le nouvel Irak ne paraît pas créer le « croissant chiite » craint des monarchies du Golfe mais pourrait concurrencer, s’il survit, le modèle de Qom. Téhéran doit, de plus, gérer une relation complexe avec Moscou, envisager l’éventuelle reconversion du Hezbollah libanais, faire des choix difficiles sur Israël et développer ses appuis extérieurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michel MAKINSKY, « L’Iran entre brouillards et tempêtes », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 37 | 2005, mis en ligne le 13 février 2006, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/cemoti/1592

Haut de page

Auteur

Michel MAKINSKY

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals