Navigation – Plan du site
Sociétés post-communistes : ethnogenèse, nationalisme et clientélisme

Ethnogénèse et turcité. Conception de l'origine dans les manuels scolaires des républiques centrasiatiques turcophones

Johann UHRES
p.

57-88

Résumé

Lorsque les républiques de l'Union soviétique deviennent des États indépendants en 1991, apparaissent en Asie centrale quatre « pays turcophones » : Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, et Turkménistan. Ces républiques sont nommées d'après un ethnonyme turcique, qui correspond à une grande partie de leur population ; et leur langue officielle, associée à ce même ethnonyme, appartient au groupe des langues türk. La turcité est donc un élément essentiel de leur identité. Mais elles doivent le concilier avec le territoire qu'elles occupent aujourd'hui, tandis que les peuples türk ont des origines éloignées au nord-est. La réponse apportée à cette même question est différente selon les républiques. Le choix des priorités entre ces deux termes est variable et s'échelonne selon une gradation du plus fort localisme au plus fort turcisme. Au Turkménistan, l'origine revendiquée est essentiellement locale, la turcité n'est prise en compte que lorsqu'il lui a été donné des racines locales. En Ouzbékistan, l'ethnogénèse se veut essentiellement locale, quitte à forcer l'ancienneté de la turcité dans la région. Au Kazakhstan, l'origine turcique est primordiale, quitte à implanter la turcité dans le paysage local, par l'arrivée ancienne et répétée de populations turciques. Au Kirghizstan, est privilégiée une origine ethnique ancienne qui relève de la turcité, tandis que la situation géographique actuelle n'est que le résultat de circonstances historiques et politiques. Ainsi, sur le thème de la turcité qui semblait partagé par tous dans les mêmes termes, les quatre républiques accusent une différenciation identitaire marquée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Johann UHRES, « Ethnogénèse et turcité. Conception de l'origine dans les manuels scolaires des républiques centrasiatiques turcophones », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, 31 | 2001,

57-88

.

Référence électronique

Johann UHRES, « Ethnogénèse et turcité. Conception de l'origine dans les manuels scolaires des républiques centrasiatiques turcophones », Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien [En ligne], 31 | 2001, mis en ligne le 01 avril 2004, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/cemoti/707

Haut de page

Auteur

Johann UHRES

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals