Skip to navigation – Site map
2008

Création d’un centre de recherche à l’Université de Liège

Conserver et exposer l’art contemporain
Julie Bawin

Full text

Problématique

1Aujourd’hui, l’apparition de travaux fondés sur les technologies du virtuel suscite de nombreuses questions, parmi lesquelles celle-ci : comment exposer ce flux d’images éphémères et immatérielles et, surtout, comment les collecter, les gérer et les préserver ? Cette problématique, si elle touche particulièrement les formes actuelles de l’art numérique, n’est pas nouvelle. Dès les années soixante, époque marquée par l’émergence de pratiques artistiques mal intégrables dans le marché et se développant hors des espaces traditionnels d’exposition, on assiste à une transformation radicale du paysage de l’art : des pratiques aussi subversives et anti-institutionnelles que l’art corporel, la performance, l’art contextuel, l’art conceptuel, l’arte povera se voient devenir des objets de spéculation et, du même coup, des voies d’expériences susceptibles d’être intégrées dans l’institution qu’incarnent musées, centres d’art et galeries. Mais l’institution, dans le sens large du terme, s’est-elle réellement réformée pour accueillir des œuvres privilégiant l’acte, le processus et le concept ? A-t-elle eu les moyens et la volonté de fonder, pour des œuvres fragiles ou éphémères, des nouvelles modalités de gestion, de conservation, d’exposition et de restauration ? Si oui, quelles sont-elles et quelles en sont les conditions de production et d’investissement ? Autant de questions qui renvoient au rôle joué par les acteurs décisionnels dans le développement et le maintien d’une politique d’intégration et de sauvegarde d’œuvres dont la pérennité ne dépend plus seulement de critères purement matériels et dont les critères d’évaluation varient en fonction des politiques institutionnelles mises en place dans tel ou tel pays.

Création d’un centre de recherche

2D’une problématique aussi large découlent des réflexions d’essence très variées, lesquelles peuvent aussi bien concerner les artistes et les praticiens de la conservation-restauration que les conservateurs, les muséologues ou les théoriciens de l’art. Partant de ce constat, nous avons décidé de créer, à l’Université de Liège, un centre de recherche qui, appelé provisoirement « Art, Société & Institutions », a pour objectif de développer des projets de recherche s’articulant autour de l’étude des relations entre musées, sociétés et création artistique contemporaine. Prenant en compte l’analyse et l’interprétation historique et sociologique de l’art depuis 1800 jusqu’à l’art actuel, ce centre interdisciplinaire de recherche est actuellement en « construction » et se fait à l’initiative de trois services rattachés à la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de Liège : le service d’Histoire de l’art de l’époque contemporaine, le séminaire de Muséologie et le service d’Histoire et théories des arts audiovisuels. C’est dans le cadre de ce centre, axé sur les rapports entre art et institutions, que nous développerons une unité de recherche spécialisée dans les questions que posent les collections publiques d’art contemporain (étude sur les modalités d’acquisition, de conservation, d’exposition et de restauration des œuvres d’art contemporaines). Avec ce projet, nous nous proposons de mettre en place une structure d’accueil qui, parallèlement aux activités de diffusion des connaissances (type journées d’études, conférences, tables rondes et séminaires), aura pour objectif de dresser une base donnée portant sur les collections publiques d’art contemporain. À la fois bibliographique et typologique, la base de données mettra ainsi à disposition du public (moyennant un code d’accès) des informations relatives aux nouvelles pratiques de conservation et d’exposition de l’art contemporain dans les collections publiques. Il est évidemment entendu que ce projet interdisciplinaire sera mené en collaboration avec d’autres groupes de recherches actifs dans ce domaine qu’ils soient universitaires ou non (écoles d’art, musées, etc.). L'Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, section conservation, restauration d'oeuvres d'art s'inscrit d'ores et déjà dans ce partenariat.

Top of page

References

Electronic reference

Julie Bawin, « Création d’un centre de recherche à l’Université de Liège », CeROArt [Online], Chronicles, 2008, Online since 15 October 2007, connection on 15 December 2017. URL : http://journals.openedition.org/ceroart/107

Top of page

About the author

Julie Bawin

Chargée de recherche FNRS, Université de Liège

Top of page

Copyright

Licence Creative Commons
CeROArt – Conservation, exposition, restauration d'objets d'arts est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Top of page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals