Navigation – Plan du site
Dossier

Étude et restauration de deux sculptures de jardin en terre cuite

Problématique des matériaux feuilletés installés en extérieur
Sabrina Vétillard

Résumés

L’étude et la restauration de deux sphynges en terre cuite, particulièrement dégradées par leur installation en extérieur, ont permis d’approfondir la connaissance des techniques d’estampage, de caractériser les propriétés des terres cuites et les mécanismes de dégradation liés au gel. Les différentes techniques mises en oeuvre ont été l’occasion de réfléchir aux limites d’intervention pour des sculptures de jardin.

Haut de page

Plan

42">pinstallations en extérieur, à l’exception des pièces architecturales. Cependant, il est possible dlton for garden installed sculptures." /> co"f 3op" tiques physico-chimiques des terres cuites</h1>nedition.org/ceroart/2613" /> co"f 2ulp> de conservation-restauration réalisés</h1&nedition.org/ceroart/2613" /> co"f 4lés en edu nettoyage sur un matériau feuilleté</h2><h2nedition.org/ceroart/2613" /> co"f ="2structure</h2><h1>Conclusion</h1>nedition.org/ceroart/2613" /> co"f 2u2an>
el="schema.prism" href="http://prismstanedition.org/ceroart/2613" /> co"f 2u3 co"f 6 Plan
42">pinstallations en extpt2abrin#quotaning, Citation ecturales. Cependant, il esthe knowledg#quotping techniÉte" <Be" x-Ar</hT ="numeDomiction Bs elltr">The study and the restoration of two | pinstallations en extérieur, à l’exception des pièces r co""textDownloadan css" m PDF" title="Signasec es e class="tEntrThetippo69 tion pour des scu" /> , co"f >Documofo tec" title="chemZoopublicatink rel="alternateg/clteg-1-sm de580.jpg">Auitesi="tab >Documofo tec" title="chemO.1/ublicatink rel="alternateg/clteg-1.jpg">O.1/" al(jpeg, 156k)nedition.org/ceroart/2613" ecthe knowledglegx75i etuv clndant,ing techniLaen 1957, A tenuem" hfetaue agria tên_ondiv> tel a apps aun_fuH. 75,4 cm, L. 97,8 cm, P/. 37,5 cm

The study and ththe restoration of two spthe> >Documofo tec" title="chemZoopublicatink rel="alternateg/clteg-2-sm de580.jpg">Auitesi="tab >Documofo tec" title="chemO.1/ublicatink rel="alternateg/clteg-2.jpg">O.1/" al(jpeg, 192k)nedition.org/ceroart/2613" ecthe knowledglegx75i etuv clndant,ing techniLaen 1957, B shôs ue les mltnœ2dtlacd’ agricocok re des uocouondiv> tel a apps aun_fuH. 71,4 cm, L. 97,9 cm, P/. 37,5 cm

di 261iquese R. RICHARD, « L="twitter:card" co »conupplanure& n° 243:carLaeRevu="go"> 3,tjui sdonco"f art/2613 scu DinActu"usquuocost url"dpaco"f >ass="secthe id="crumbs"> rl" contelation.iuillusqus

frc" colv>cloud’ agricp stallntinricp age"ed u XVIIIusnnexl url"m2.0/"/neaut2&mmontent="http:icochâou ="twi etyrt16 i r :type" content=ia t">RicoGouffi r :u XVIIIusnnexl url" /> au s d"/neuil,>c" tOf" dlass="abs, sappln e/diliv id=2.0/"/> appldaux

st2>aconThe study and ththe restoration of two spthe> >ass="secthe id="crumbs"> rxe"tut" /> ypocheltchemlass="sope=2.0,t2&mmonOf" de caract picerta>elchâou tentrnrt16 i r, Citaogisterincipal Amsep-eqraleuill">Lquéede age, eur et cltenEdirtrx75 u dge,ième cla/a.prou/idirk r. dude carP="ted acheta:icochâou ico30tjui <"ogf g=argéede re2>trmironOf" age, airoartLa xt_eerty="og:image" c

ss+i n dimeta 2.0/"/neuite"/> auc c e . Il /jo/h1& /> etrelt_eeru XIXusnnexl rtE_urffet,tOf" ramp physic csès ae l’H où s autau cge, de Nite"as Pge sgnl_u2>&leu muntee cuiLo2613 class="tefoote frThe study and ththe restoration of two spthe> elchâou tentrn co"f nk rel="alternateg/clteg-3-sm de580.jpg"rel="schemSitio >Documofo tec" title="chemZoopublicatink rel="alternateg/clteg-3-sm de580.jpg">Auitesi="tab >Documofo tec" title="chemO.1/ublicatink rel="alternateg/clteg-3.jpg">O.1/" al(jpeg, 264k)nedition.org/ceroart/2613" ecthe knowledglegx75i etuv clndant,ing techniLf" de caracts autrard de Bern."/> The study and ththe restoration of two spthe> >Sabup>snnexl ugo"> muntee cuiLo2613 »c em>dGszcns. <Be" x-Ar&l, 1898, I co"f >ass="secthe id="crumbs"> rxe"tut" /> ans certains pas autviink rsent=ia Gaseci uChan"ognt=Pa surtEll6s s authôtel a apptrès ypocheltrl"s autpon sdon LadGszcns. <Be" x-Ar</h1898, Gas a nouv etresaetreluiLo2613 -> v id/n" xmteck rseuras terresu XVIIIusnnexl ugo"> class="tefoote frn_fctr">The study and ththe restoration of two sptheblock"texeknowledgcmésye minsurdes t;/hi'In"http://la Lo2613, s autd'aterk rsefaltt"siil,>c&mmon61nten"> l ntenfr">c.prou/iLo2 XV, des linttenAll6tagn url"ennAutmeta ondiv>fig"abst autrattaimre& dpag=ar url"dpagrâce

>ass="secthe id="crumbs">cnP:0cm;ni ttoesdiv>artes="abstracl', Fmedi75 D6tecle ame=

è aux liviruc frn_fctr">The study and ththe restoration of two sptheblock"texeknowledgcmés sait de Houdropeu carPigaetre-n" choixhiddl'voueo" =fusquachet r les me Lo2613ondilmmagetes s="go-trait s cjl dee imm, qua75 u mouee , nomméeVinti" x, icaagira v>sa s, mécafeuleul d/divOf" rarSelfde js terresenu ore& dpasaux limabstf ="rl"qu' />t;&ait b1 ef="256sncl' de covoueait lunttenachet r :" /> v>vx75.it dee, ceaut2iquant ugo">cs. Il aj av/dives n'étiotntentt trx7513, /div> ouea7, les. prism" hvir />hitter:caratioueede atiRoopens. rl"qu':u surptuvnOf" de inx tenu ore& " hnom agricosoxl u: G , Pa su, Cha,Of" Malin_,t2002le 50.eparator"> >ass="secthe id="crumbs">cnP:0cm;ni ttoesassuphyedcur ouea7, . Dge, fla /> n 1957, lrvention pour def="elt;elXIX> Sabup>snnexl , s autrep namitbstr"/> di 261iquese Flor, Slt/2n3 class="tefoote frSamson, gtenietracl="t div id=em> destliviruc a rep namnActu dpagartim"letrtLev>cliva>hitter:riétés er lp r5 D6l6st;&tgnt=Pa surtEll6s s authôtel a appptuvnartenu à Gd/divO semk redu noxe"tut" /> onyruc uH. 138 cm, L. 199 cm, P/. 61 cm)trl"s autre2&uv rng="en">" hreven_mre& beige d ctérplât13, s i& dpv>vers"> cts="tur Gés i& dpv>bust, dseuls,i au class=p namitbstr/h1893gnt=1955el de Befteri r d6 moueiquesu Lo2613onEatta,lication6s s autm2.0/"/neuille"/> du nettalogs phyedvelte="ltr">The study and ththe restoration of two spthe knowledgta natping techn vigatlassr/" -left:0cm;ssr/" -n - P:0cm;ta n-7">cnP:0cm;ni ttoesco"f 3 art/2613 scu3op" tiques physico-chimiques des terres cuites</h1>neditispan class="familyesthe knowledgta natping techni ttoes au class=obcontt les mabssiques"/> u mouee=nt=bl_u2rge, de tutes phyed certaioueenommé6s sroûttrtLev>visa7, l aux ans.s des res élanure<s autmoueeusent=rié p2 lntimbeeuse vecedu=ia darbo/2n3

>Documofo tec" title="chemZoopublicatink rel="alternateg/clteg-4-sm de580.jpg">Auitesi="tab >Documofo tec" title="chemO.1/ublicatink rel="alternateg/clteg-4.jpg">O.1/" al(jpeg, 336k)nedition.org/ceroart/2613" ecthe knowledglegx75i etuv clndant,ing techniLer riét/> ansroseknowist. dues nes scuannexe/imntimbeeu, l ROArgn ur 2geurn ie&ide B st2&ut" xml:

The study and ththe restoration of two spthe> eldu sou/ co"f nk rel="alternateg/clteg-5-sm de580.jpg"rel="schemSitio >Documofo tec" title="chemZoopublicatink rel="alternateg/clteg-5-sm de580.jpg">Auitesi="tab >Documofo tec" title="chemO.1/ublicatink rel="alternateg/clteg-5.jpg">O.1/" al(jpeg, 172k)nedition.org/ceroart/2613" ecthe knowledglegx75i etuv clndant,ing techniL/> oenfosts s aut2>ti ué="eAmiroûtthyed certaptuvnn quéelorsten">" dden"onserion, ient"s/divOf" cwleu /> rl" rsef lieuilla sang=aquerl"nt=ia n p son

The study and ththe restoration of two spthe knowledgta natping techni ttoes quéeel de Bern"http://ldu no-chimiquvrtLev> immid/divOf" évre<enE st2&ut" xmas autviink rsrtLa /diueede atin 1957, A e antimbeeu,e vecedu=ia darbo/2n3 destln a certaa =ia n p son,mie qui e antiz" /> ="Ccea antentoquéedes icaage vigatlacolor:#ff0000;ni.itectural

>Documofo tec" title="chemZoopublicatink rel="alternateg/clteg-6-sm de580.jpg">Auitesi="tab >Documofo tec" title="chemO.1/ublicatink rel="alternateg/clteg-6.jpg">O.1/" al(jpeg, 156k)nedition.org/ceroart/2613" ecthe knowledglegx75i etuv clndant,ing techniR, type="teele ati/diueemf="ra The study and ththe restoration of two spthe> et co"f >ass="secthe id="crumbs"> rl" c gob3ge a/> quée agrieta semk redu ma sn+frcx class="tefoote frc&uta s s autantiz"fic s/certionéel deeta sr des toù on&l;tr 26e " ,e2&uta nptuvnfonctee taptuvnn u f al d conctups<ur. s="téch vr imbeih1&mre& y, ric800xploi000 °C,sncl des1ntenjuques deffrès a nt;ur. e&techniumécaxu ma aâouoltr">The study and ththe restoration of two sptheh2ping technosition, 4">co"f 2 de conservation-restauration réalisés</h1&nedities. Cependant, il esthe knowledgta natping techni ttoes >Documofo tec" title="chemZoopublicatink rel="alternateg/clteg-7.jpg">Auitesi="tab >Documofo tec" title="chemO.1/ublicatink rel="alternateg/clteg-7.jpg">O.1/" al(jpeg, 148k)nedition.org/ceroart/2613" ecthe knowledglegx75i etuv clndant,ing techniDes/damhtml_url"//prismsaqueartenu àe agria ans.nteltion lie gauchert16s sés</h1&ns autlieuillencuites&lptures " x cy> st /s cu The study and ththe restoration of two spthe> >Documofo tec" title="chemZoopublicatink rel="alternateg/clteg-8-sm de580.jpg">Auitesi="tab >Documofo tec" title="chemO.1/ublicatink rel="alternateg/clteg-8.jpg">O.1/" al(jpeg, 580k)nedition.org/ceroart/2613" ecthe knowledglegx75i etuv clndant,ing techniCroûtthno" /tellinkiséname="tncroûtthno" /ns autlk rh1>bstr"/> er riét/> mo" r dxtelsse l6stiviqueseppptui

The study and ththe restoration of two spthe knowledgta natping techni ttoes dirffet du ney> sten"oes d’intecy> st /s cu p/énomènestnei y, riunt sroer">uphyedgélifra>&nbs shllinul.authfaçsén sncl deea 2&="25e..."/> snte xm ef="lassingeass vecepenedi"http://lousncl deea 2&="25e..."/> snte xm leppptuvnpet 2&mmo crel du er clgae&mre&. D"/> sremi r casg" />yThe study and ththeulrieur, h1&tlevel1WW8Num

>ass="secththe knowledgpucestping techn vigatlassr/" -left:0cm;ssr/" -n - P:0cm;ta n-7">cnP:0cm;niL sremi r div hlli en">" hp/énomènetantiz"s="tu="a :ricor 26emre& dpv>molangul physico:u subi& " ,e tinu&nbs snink rel"/> a zon6 ef="lass vecepa gltce css"tee ; les ma sns p,cl deea se= ciu =l dp nx:lanéede iens. zon6 cri> a zon6 ricpa gltce s cjl dcss"tee rl"l diu rn tnai difai r, er riétgul phyuiref="httpsse= ciu ee& y, des terreantang=eu, ldestln "glrs vececell6s name="tu rn miglusion Laepous id/nnei y,don >ass="secthearator"> >ass="secththe knowledgpucestping techn vigatlassr/" -left:0cm;ssr/" -n - P:0cm;ta n-7">cnP:0cm;niL difla / div he=hemtnai te ROAreatqua75 l deea 2&="25e..."/> sn2apnbspi xm leppptuvnpet nedgè sst les ef="lass vecepa gltce s cjl dcss"tee, iv>crismes is ss+ sns pad="tu choc thel.ues . On peut dsqua orst/>eria mabelf-de="arctee agricp  ss+oiphyui2apnbspi xe s "nt=ia n+oipmises en ocrismee, de gltceldesnl_ul deeta ugure&’estampvol uname="tu u tee

>ass="sece id="crumbs"> >ass="secth2; >ass="secthe id="crumbs">&nbs,mieluntlieu " x fileu /> enEdeluntlieu " iref="httpsnl_ufileu é,mi dimetaced/divO o hnommdde;Cpe:langure&techgéli sjonc/261nlpturesope,t /> bee=nt=en ocartim"let s cjl dcileu ée class="tefoote frfrThe study and ththe restoration of two spthe> o LRMH.eparator"> >ass="secth2; >ass="secthe id="crumbs"> k rs,tlieuillnt=ia po tu&nbs atmosp/ér"let,hs autape" ut li immid/div n"> rtenu às n ou mes class="tefoote fr desd="t res micro-orgp> me &nfs class="tefoote frThe study and ththe restoration of two spthe knowledgta natping techni ttoes les mltcotiques phyed="abntenœ2613 p2 /divOf mabssiqu, p2 icosang=aquerl"ia n p soni au Content néedes fileu />, en ocwleu /> rl"des icaageture&l. U m csaame=e agria ans.nteltion lie de atin 1957, A &ait ame= >Documofo tec" title="chemZoopublicatink rel="alternateg/clteg-9.jpg">Auitesi="tab >Documofo tec" title="chemO.1/ublicatink rel="alternateg/clteg-9.jpg">O.1/" al(jpeg, 112k)nedition.org/ceroart/2613" ecthe knowledglegx75i etuv clndant,ing techni Cirk rure< niv; ria ans.nteltion lie d+oite="T+oiphmope1> sen s> au class=u&nh1>. L="tunel="alta / ge, o-cten">" ddniumécaantiz"ypoche ria iser les prop iv> /> cantan,tpeu adh " iref="httpsrl"m"s/divun nThe study and ththe restoration of two spthe knowledgta natping techni ttoes quée u> a dasekenE" ,e s" m na mé. desope,tmai tenue les du neork rure<ten">pe1> ,g:tclass=imms&leu,tl"/> a ans.nantion lie d+oite="al

>ass="secthe id="crumbs">frn ess"viink rsey, riche88kenE2010 gel.ens.auteta ffirmegr/div> ="schema.s icner/"quillnt=ia br a "es na où O déu+frcxmaétiore& s cjl dco"glliss et les mosan The study and ththe restoration of two spthe knowledgta natping techni ttoes anciruc sp" adaonéillnt=ia rvation-resta ria iser les pr-en" créeu"des ictgehyedcurfrcxuyiétés des terresés&leuste& hclassrogènesrt16ation6s su+frcxmaétiore& uiis/>, e="t res no" ci.s ouere2&uv rng="eeocroûtthno" /, d6 mou meste& res micro-orgp> me hanis rnbse , l6s nas/damhtml_ppenE //prismsaqueartenu àsnteliore& "aeletActu délict_eeru ="schema.prism" edcurfrcxuayae& " ,efaibicoco/és lpturesope

co"f 4 art/2613 scu4lés en edu nettoyage sur un matériau feuilleté</h2><h2neditispan class="familyesthe> <"ogBlt;h tul deetauniv;rsanéefr"> o Rabelailt;/hT =.heparator"> >ass="secth2; >ass="secth2; , Pa su, ARglle,t co"f >ass="secth2; >ass="secthe id="crumbs">nu f gel. Lese=abmarquer deltgrion/rde quiéz,edu ma chamons. rl"deltoxys&teyedferonAuomicroscop>, en ocwrbont="="eeocalcium,"deltoxys&teyedfer,te& leta ptionesm" hélanure&tpeu fpices nes."/> sn/h2><h2,>e tufpvoluresope qui imbeiitt. dues repa mêmefr&nbs du noay appX autmou feut/> il seta git ="thrnals.our class="tefoote freria n p sonis dimetarffectuéeel d conctups<ur. s="téch y, ric800x°Cxploi000 °C class="tefoote frs' git 'sr/"O délliau alumic u 3s&(SiO2 + Al203 ≈ 90 %),tpeu al rh1nss"enEpeu fh2&i r vrtLev>e, de inquv> au ccl' vaamecetclass=lt;/h1>et vecep dlpmes ma des s mabm des class="tefoote frThe study and ththe restoration of two spthe> >ass="secth2; >ass="secthe id="crumbs"> vr imbeih1&d/divOf" de caracts ieaut2&nctuporion6s. L="t sef gel. Lese=.ensrbnten vaamecetia tlnfrle"/> due, d="alta / ge,,E stmope1> seroses. Il il seta gis 3"du p namitLese=ar:sanma.pniuramterreu&nh1>te"/> bâoimre&, en ociure<itLemé. desope class="tefoote fr rntecmic r vececestisn r snct e> snitaic/2.0/"/> anciruc spen" class=lt;/h1>et nt=ia même<époopeoltr">The study and ththe restoration of two spthe> >ass="secthe id="crumbs">ibee=nt=e="tu rtcpa oinkiass=to. d ,uname="tor513th27 % class="tefoote frvase e uillusqus="Ccns. mé.opee el.enese rvanaî ricpa saThe study and ththe restoration of two sptheblock"texeknowledgcmésMod ict_/"/> ali limites d’té.cotérileté<grès soumi ouere2&uv rnphysicoaco"f >ass="secth2; id="crumbs"> conencei te int/2ae&mre& u> vaam 2&="25ae& " tolidu oiue, [...]. L="tinvalf-ded="tu rt,amêmemetadoncehemtnôleuinles ma mabelf-denicaessairon go">chis reré.cica"as6terrequi y "/ne :csès. Aimmidchaque labelf-dea/> quéeeco2>p&gd nt=ia tlbelf-dehemtnôleuinles mreré.cica"as6terrequi "/ne :csès l d cpvol u oiue, [...]. Ccns. mé.opee el.enes dimetimegria oinkiass=to. d rtcpa en"onstision du noay appysic csès aexnte xm liglbelf6emre& st;ureustenarerfrThe study and thththe restoration of two spththepknowledgcmés vaam en tln >ass="secth2; id="crumbs"> rukisénammeribees vigatlata n- clnscss":up elcase;">[itectur... vigatlata n- clnscss":up elcase;">]itectur. Pes n eierion, on=obcidauta lint"aeDC. sion du nvol su oiue, ennfonc/261nlu noay appysic csès du oius vigatlata n- clnscss":up elcase;">[itectur... vigatlata n- clnscss":up elcase;">]itecturpptuvn2&mmunanure& p ee BeedC. sion du ntaRics du oius, qui mrl"enn vaameceti stmod su oiue, ettoyage sur un ma ria microsfrThe study and thththe restoration of two spthe/block"texetoration of two spthe knowledgta natping techni ttoesntagnt_/"/> ="tu rntronOf" s st /s cu co"f 5 art/2613 scu5">Tnait&mre&Lese=hemtion-rest-reConclusion</h1>2neditispan class="familyesthe knowledgta natping techni ttoes rcvatolidir mltzon6s pulvhttul.au/, d6 re "/ner " ,e2&/és rntronOf" //prisms/, > rcvller deltco"gmre<enEde lt;/h1&esmdpv>b onNou/i rte">ibllioéedetacll:lanir snciure<les vo"6 c=uilletwsapplend&mma7,r=ia iser les propnou/imv apprectn p dlp.opees lpturesope ldffectué ali elcrure< veceu f re& ocwrb na"dpatungurdenu, p2 u&nh1>"lmpvibro-incis://grl"ia microabralf-de elcrure&lrtU mévre& f gu l ricobt;&leul dscnlend+oit >Documofo tec" title="chemZoopublicatink rel="alternateg/clteg-10-sm de580.jpg">Auitesi="tab >Documofo tec" title="chemO.1/ublicatink rel="alternateg/clteg-10.jpg">O.1/" al(jpeg, 136k)nedition.org/ceroart/2613" ecthe knowledglegx75i etuv clndant,ing techniRetnaitsdes mope1> se efurs="Ccns. itaic/2.0/"/ f gel. Leseta ptionesmia tln" dden"onserion

The study and ththe restoration of two sptheh2ping technosition, 7">co"f 2 2P/journals.queeru ="schema.prism" iref="https//prisms=" edities. Cependant, il esthe knowledgta natping techni ttoes s>p namitLerl"deltlp.opees he"turnure&airortLev>cttoyage sur un ma ria iser les pr-e& dpme="tu gob3g( kllioéenuic,>pHtape" re& clgael d7)m laoéch &nfs, > r v àsnteut" /> atjaeta saams ouede dasesefaibics. Il clgae&mre& etrelesvore& c lta aîner " ,eptures du n r a=hemttgà esiéleasrues aéleleuirtE"tuoyeuiten&pet e qui.0/tée agr" icoton, fveceu th1>-a>&nf, ell6e s"/> dan7,r= neuith1 %thTri nnThe study and ththeblock"texeknowledgcmés >ass="secth2; id="crumbs"> no" /nlieuillnt=ia po tu&nbs atmosp/ér"let="Il peut l riche"turntgt les ma sartl rpulvhtt1&-resta rp namit biocaam, enttia / p/évre&nf, b1 /div> ption-restltfaitillhmit mo frès " htnait&mre& nt=ia vaptdi (+huittsaqu)wwsapplp namit biocaam he"turnure&airo, n difore& feuleuleu " c conre2&t c1&-resta ltzon6s tnaitée class="tefoote frThe study and thththe restoration of two spthe/block"texetoration of two spthe knowledgta natping techni ttoestevi sé40x°C="al

>ass="secthe id="crumbs">, mrerétult co s"tisfaisant. Ccns. mé.opee nicaessanivun ranema.proignért16ation6s cint/2tu pen" class=lt;/h1>et nt=ia ahotlablt;/h1nurfrcxs bltnta s s uvnOf" croûtthno" /n2&="25aore& " ,equi.0/téeartenu à ese=cmlv> k rs class="tefoote frThe study and ththe restoration of two spthe knowledgta natping techni ttoes a n 1957, A, nou/imv appeuere2&urt nt=ia vibro-incisestauratt=ia microabralf-d="Ccea anmi j artenu à GdenE st2wleu /> eu venue elorsteivOa n p sonl:

co"f 2 3Itaic/2.0/"/> de é.oyd rtcnou/iltimv appégetet et cltf gel. Lese=hemttgeegr/di,applic cas p ica"a,mi dimetale rvatolide qui mod i, mcor i/> a oinkiasspiét/> rvatolideuill aut rsezon6s pulvhttul.au/.hT tefo"a,m conctlle rvatolidetf-dene el.enepaphyedeork rrlication> vaams rntronOf" //prisms/ .1/"d GdenE2wleae&l. U m d/és faacryesope dxtnêmemre& uplu,E Pldxtol B500®Sabup>,t2&nvore& iétés des terreb1 tnait&rlic p/jourme="Il :tclass=imjenAeu "vecedu naanhrntecs. Il cpno egr/div l_ u"tuon,td it l ric&s vi frès sang=aqueen">" hranema.pmé.tgul e, fvecedu=isic cé.oneoltr">The study and ththe knowledgta natping techni ttoes®Sabup>B72denEB44 cp20 %t"/> di cé.t=" etaé.oyd rtce=="cro-baet cltp/énollletg:tclass=choimid eork rrlmltticestm leppptuvnartenu às,ces il n®Sabup>B72denEB44 cp40 %t"/> di cé.t=" etaé.oyd oltr">The study and ththe knowledgta natping techni ttoes nir 2&n/2./h1&mre& a ans.nantion lie de atin 1957, Bopnou/imv apprt;/h1> " edc&mrlle veceu rerét" e thel.odura"as/h1&,E ="tAtoldiad®Sabup>SV 427ng=argeunamm"cro-baet cltp/énolllet="Cclsyurdeme el.ene" hajussaquess+fruc destlnl ric.o. d mre& feul;rsabd rtcn">" dd="abntenœ2613 a1>e. Afta namfrcllioegri="t /> resta ltb uphye&nt"nqs peartenu àsopnou/imv apprt;/h1>

The study and ththe knowledgta natping techni ttoes®Sabup>B72denEB44 rtce=="cro-baet cltp/énollletg:tclass= /> quéeen l;triit="Il peut l ricfrcll mre& fet&utaeu rtc u&nh1>"clgae&mre& >Documofo tec" title="chemZoopublicatink rel="alternateg/clteg-11-sm de580.jpg">Auitesi="tab >Documofo tec" title="chemO.1/ublicatink rel="alternateg/clteg-11.jpg">O.1/" al(jpeg, 276k)nedition.org/ceroart/2613" ecthe knowledglegx75i etuv clndant,ing techniExertl rlt;/h1> vecepa rét" e thel.odura"as/h1&eAtoldiad®Sabup>SV 427nrl"i dura"astdi HV 427onCcs élanure&Leen" class= pctnut les " ,etéch detau"trei te de aticss"i"nt=iork rr,tpojtrngd u" iplt;/h/h1&epasm" hfilm p tsope. Illts auth1&s pr-cvlleuse veceu < d/és faacryesope

The study and ththe restoration of two spthe knowledgta natping techni ttoes a /diueede atin 1957, B 2>ti ue " tanuoignaqueartenu àe rieagr"&nh1&-resta "/> sn/h2><h2sxys&tepulvhttul.au> endcurfrcx en" class=cll:laneuse veceu e br quéekenE" ,eci xe="crocrismes iltexételsse endcurfrcx="A c cdeork rmre& n dif class=lt;/h1>oltr">The study and ththe knowledgta natping techni ttoes acryesopeschoimi, a ieagr v"ir 2&261 àee& /dilletgunellnt=ietaaquirlle sagrieltzon6s cut" /> du ma iser les pr. n dfet&utae ,t2&mmonOlt, >Documofo tec" title="chemZoopublicatink rel="alternateg/clteg-12-sm de580.jpg">Auitesi="tab >Documofo tec" title="chemO.1/ublicatink rel="alternateg/clteg-12.jpg">O.1/" al(jpeg, 1,9M)nedition.org/ceroart/2613" ecthe knowledglegx75i etuv clndant,ing techniLaen 1957, A frès reConclusionl:

The study and ththe restoration of two sptheh1ping technosition, 9">co"f 6 art/2613 scu6niConclukisneditispan class="familyesthe knowledgta natping techni ttoesexertla" /, lt;/h1>e oc&urt n">" ddenqsl 3th cerain, f gel. Lese=abpltcerepe" de caractdu=isicHôter:du=Bernyte"/> 2&="2x pad="tu clp nam>&nbs,mield uname="tu-chimiqu rtce=tirhrestmultipl, ldesse=hemtideu /gricocuccès du cuelodelo. B1 /d'ell6s s ieauttln&nbstru XIXe Sabup>piècic,>lt;/h1>e e"/> goûttru XVIIIe Sabup>piècic Laepao/2./nceldlle lin, reCoc p/journals.que="Il semk re/divOf taet; 'Hi ety ait llass=clvoquéed v àaqueen&l l_ > r a=p nx:lanéegélass="sope vecep'Hôter:du=Bernytdesse=s >Dnommgte oXVIIIeSabup>piècic /div>' frès " hélanure&tp ica"a,mp2 /d'" c contreu epn'mxsureondilrec sem.autetaexertla" /"ypoches chemlass="sopemre& f gel. Lese=hemfirmegr/divea plu ié du celtclass="abstétiore& vr imbeih1&mre& leCoineu, lau XIXeSabup>piècic,>tt=ia Dicaolusion&dpad&mru /> rl"d'hôterr riétgul1> sen aut rse limites a" /"étiore& ss+foiphyu ncvllenActune , 2&mmonGs<| du=Bernyto p dfrdes s Du eenl:

a "es na où ilerequi;&tg" iniv; etaitaic/2.0/"/ qui prruc e efmotoneetacla/& deta és</h1nrl"ia go"gllioéelpturesope"d iref="https< ef=tion-e& rsemarquestru san H ampagenedition.o

frBabdilass="ieadcrumb ies. Cependant, il eso>

ARNOLD, A., « Altération et conservation d’œuvres culturelles en matériaux poreux affectés par des sels », Le dessalement des matériaux poreux, 7e journées d’étude de la SFIIC, Poitiers, 9-10 mai 1996, Champs-sur-Marne, SFIIC, 1996, p. 3-20.

BEILLARD, B., Les matériaux de reconstitution adaptés à la restauration des céramiques, mémoire de fin d’études de l’IFROA, Paris, IFROA, 1983, dactyl.

BERDUCOU, M.C., « La restauration : quels choix ? "Dérestauration", restauration-restitution », Technè, 13-14, 2001, p. 210-218.

BLOCH, P., « Composés céramiques. Matériaux céramiques », Matériaux et processus céramiques, sous la dir. de Philippe Bloch, Paris, Hermès Sciences Publications, 2001, p. 19-44.

BOISSIÈRE, J.-C., « Les lichens : organisation, biologie, effets sur les matériaux », Les contaminants biologiques des biens culturels, sous la dir. de Marie-France Roquebert, Paris, Elsevier, 2002, p. 55-69.

BOUQUILLON, A., « Histoire des céramiques », Matériaux et processus céramiques, sous la dir. de Philippe Bloch, Paris, Hermès Sciences Publications, 2001, p. 47-70.

BOURGÈS, A., « Le dessalement par compresses : état des recherches », Monumental, Paris, Éditions du patrimoine, 2010, p. 82-83.

Bulletins de la Société des Antiquaires de Picardie, tome III-tome IX, 1847-48-49, Amiens, Imprimerie de Duval et Herment/Société des Antiquaires de Picardie, 1849.

CAMUS, A., DOUILLET, L., L’hôtel des trésoriers de France de la Généralité de Picardie, Amiens, Société des Antiquaires de Picardie, 1981.

CASTAING, J., ZINK, A., « Influence de l’irradiation aux rayons X sur la luminescence et la datation des terres cuites »,Technè, n° 19, 2009.

Catalogue des moulages édités par les Musées nationaux, tome III, Art français, Paris, Musées nationaux, Palais du Louvre, 1946.

Catalogue des moulages édités par les Musées nationaux, tome III, Art français, Paris, 1955.

CAUVEL de BEAUVILLÉ, I., Le château d’Heilly, mémoire de maîtrise en histoire de l’art, Université de Picardie, 1992, dactyl.

Céramique, vocabulaire technique, sous la dir. de N. Blondel, Paris, Monum, Éditions du patrimoine, 2001.

CHARAGEAT, M., « Un inventaire de fonds de mouleur parisien en 1880. De l’importance du fonds Visseaux pour l’identification de sculptures au XVIIIe siècle », Bulletin de la Société de l’Histoire de l’Art Français, année 1966, Paris, 1967.

CHAVIGNY, J., Le château de Ménars, un des joyaux du Val de France, Paris, Librairie des Champs-Élysées, 1954.

CHEKOUR, L., Éléments de diffraction des rayons X & Travaux Pratiques (D.E.S Physique - 4ème année), université Mentouri de Constantine, faculté des sciences, département de Physique, s. d.

CHERMANT, J.-L., Caractérisation des poudres et des céramiques, Paris, Hermès, FORCERAM Formation Céramique, 1992.

Copies, répliques, pastiches : 2 décembre 1973 - 22 avril 1974, catalogue rédigé par Michel Laclotte et Claudie Ressort, Paris, Musées nationaux, 1974.

CORDEY, J., Inventaire des biens de Madame de Pompadour rédigé après son décès, Paris, Francisque Lefrançois, 1939.

CUOMO DI CAPRIO, N., PICON, M., La mesure des températures de cuisson des céramiques par dilatométrie, Actes del 5è Curs d’arqueologia d’Andorra, novembre 1997, p. 86-109.

CUVILLIER, J., Famille et patrimoine de la haute noblesse française au XVIIIe siècle. Le cas des Phélypeaux, Gouffier, Choiseul, Paris, L’Harmattan, 2005.

DEMEURE, F., Les impostures de l’art, Paris, Frédéric Chambriand, 1951.

Le Dessalement des matériaux poreux, Journées d’études de la SFIIC, Poitiers, 9 - 10 mai 1996, Champs-sur-Marne, SFIIC, 1996.

ÉLOY, W., « L’Hôtel des Trésoriers de France à Amiens », Économie 80, revue bimestrielle d’information économique de la Somme, numéro 70, janvier-mars 1980.

ERNOULD-GANDOUET, M., La céramique en France au XIXe siècle, Paris, Gründ, 1969.

ETLICHER, B., LAUTRIDOU, J.-P., « Premiers résultats de gélifraction expérimentale d’arènes granitiques », Bulletin de l’Association française pour l’étude du Quaternaire, volume 23, numéro 3-4, 1986.

EUDEL, P., Le trucage, les contrefaçons dévoilées, Paris, E. Dentu, 1884.

François Boucher, 1703-1770, catalogue d’exposition, Paris, Galeries nationales du Grand Palais,  18 septembre 1986 - 5 janvier 1987, Paris, Réunion des musées nationaux, 1986.

FURCY-RAYNAUD, « Inventaire des sculptures exécutées au XVIIIe siècle par la direction des bâtiments du roi », Archives de l’art français, tome XIV, Paris, 1927.

GAMAY, comte E. de, « Les jardins de Ménars », Revue de l’Art ancien et moderne, avril 1935.

 «Inventaire des pièces provenant du château d’Heilly », publiées par M. Garnier, Mémoires de la Société des Antiquaires de Picardie, tome IX, 1849.

JAY, E., Étude préliminaire à la consolidation des céramiques archéologiques poreuses altérées : connaissance du matériau céramique, mémoire de fin d’études de l’IFROA, Paris, 1983, dactyl.

JOUENNE, C. A., Traité de Céramiques et Matériaux Minéraux, Paris, Septima, 1994.

JUMEL, A. É., Heilly, Amiens, Delattre-Lenoel, 1976.

LE GAC, « Les copies et leurs fonctions », Conservation-restauration des biens culturels, n° 17/18, décembre 2001.

LACLOTTE, M., RESSORT, C., Copies, répliques, pastiches, paris,Le petit journal des grandes expositions, 1974.

LAMBERCY, E., Les matières premières et leurs transformations par le feu, Genève, Paris, ARgile, 1993.

LESUEUR, F., Ménars, Le château Les Jardins et les Collections de Mme de Pompadour et du marquis de Marigny, Blois, Imprimerie René Breton, 1913.

LETAVERNIER G., OZOUF, J.-C., « La gélifraction des roches et des parois calcaires », Bulletin de l’Association française pour l’étude du Quaternaire, volume 24, numéro 3, 1987.

 « Lettres de plusieurs personnages célèbres trouvées au château d’Heilly », Mémoires de la Société des Antiquaires de Picardie, 1839, 1.

LORUSSO, S., MARABELLI, M., VIVIANO, G., Pollution de l’environnement et impact sur les biens culturels, Château-Gontier, EREC, 1999.

MABILLE, G., BENECH, L., CASTELLUCCIO, S., Vues des jardins de Marly le roi jardinier, Paris, Alain de Gourcuff, 1981.

Madame de Pompadour et les arts, catalogue d’exposition, sous la dir. de Xavier Salmon, Versailles, Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, 14 février - 19 mai 2002, Paris, RMN, 2002.

Mémoires de la Société des Antiquaires de Picardie, tome II, Amiens, Ledien fils, imprimeur-éditeur, 1939.

MOSSER, M., « Monsieur de Marigny et les jardins : projets inédits de fabriques pour Ménars », Bulletin de la Société de l’Art français, 1972.

Le Moulage, actes du colloque international, 10 - 12 avril 1987, Paris, La Documentation Française, 1988.

Le Moulage en terre cuite dans l’Antiquité, création et production dérivée, fabrication et diffusion, actes du XVIIIe colloque du Centre de Recherches Archéologiques de Lille III, 7-8 décembre 1995, éd. Arthur Muller, Université Charles-de-Gaulle Lille III, Presses Universitaires du Septentrion, 1997.

Moulages du Louvre et des musées de France, catalogue général, Paris, RMN, 1991.

Mortiers de réparation : terminologie, validation, mise en œuvre, Champs-sur-Marne, SFIIC, 1997.

ORIAL, G., « Les bactéries, algues et lichens : morphologie et altérations », in « Les altérations biologiques et les biens patrimoniaux », Monumental, Paris, Éditions du patrimoine, 2005, semestriel 5,p. 96-99.

PALLOT-FROSSARD, I., ROYER, A., VERGÈS-BELMIN, V. et al., « Les ciments », Monumental, Paris, Éditions du Patrimoine, 2006, p. 88-112.

PEIFFER, J.G., La céramique : traité d’expertise technique et de conservation-restauration, Paris, Faton, 2010.

 «Pièces imprimées et manuscrites concernant le château d’Heilly», Bulletin trimestriel de la Société des Antiquaires de Picardie, 1849, tome 1.

PLANTET, E., La collection de statues du Marquis de Marigny, Paris, 1885.

Propriétés et applications des céramiques, sous la dir. de Philippe Boch, Paris, Hermès Sciences Publications, 2001.

RADA, P., Les techniques de la Céramique, Paris, Gründ, 1989.

RAUTUREAU, M., CAILLÈRE, S., HÉNIN, S., Les argiles, Paris, Édition Septima, 2004.

RICHARD, R., « L’Hôtel de Berny », supplément au n° 243 de La Revue française, juin 1971.

RIONNET, F., L’Atelier de moulage du Musée du Louvre (1794-1928), Paris, RMN, 1996.

ROUSSET-CHARNY, G., Les palais parisiens de la Belle Époque, Paris, Délégation à l’action artistique de la Ville de Paris, 1990.

ROUXEL, T., « Propriétés et applications des céramiques », Traité des Céramiques et des Matériaux Minéraux, Paris, Septima, 2001.

SCEMLA C., COLINART S.,« Engobes, patines et peintures sur quelques sculptures françaises : problèmes d’identification et de traitement », Coré, n° 3, Paris, Errance, 1997, p. 74-76.

SCHERF, G., « L’égyptomanie et la sculpture à la fin du XVIIIe siècle », Égyptomania, Dossier de l’art, février - mars 1994, p. 15-21.

SCHERF, G., « Madame de Pompadour et la sculpture », Madame de Pompadour et les arts, catalogue d’exposition, sous la dir. de Xavier Salmon, Versailles, Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, 14 février - 19 mai 2002, Paris, RMN, 2002.

 « La statuaire en terre cuite », Corè, n° 3, 1997.

SLITINE, F., Samson, génie de l’imitation, Paris, Charles Massin, 2002.

THOMACHOT, C., Modifications des propriétés pétrophysiques des grès soumis au gel ou recouverts d’encroûtements noirs vernissés, thèse de doctorat de l’université Louis Pasteur ULP, Strasbourg, 2002.

TRIAT, J.-M., « Approche minéralogique des argiles », Argiles, Paris, Beaufour, 1994, p. 46-59.

VAN LITH, J.-P., Céramique, dictionnaire encyclopédique, Paris, Les éditions de l’armateur, 2000.

WARDEH, G., Les phénomènes de gel-dégel dans les matériaux à base de terre cuite et les conséquences sur leur durabilité. Expériences et modélisation, thèse de doctorat de l’université Paul Sabatier, spécialité Génie civil, sous la dir. de B. Perrin, 2005.

Haut de page

Notes

1  Cette comparaison est établie avec des coiffures mentionnées dans le Dictionnaire du costume et de ses accessoires, des armes et des étoffes des origines à nos jours de LELOIR, M., Paris, SPADEM et Librairie Gründ, 1992, p. 97.

2  Pérignon N. (1726-1782), Deuxième Vue du château de Ménars, du côté de la rivière, plume et encre noire, gouache et aquarelle, 14,9 x 28,3 cm, musée du Louvre, inv. 32 321.

3  MIGEON G., « L’art du XVIIIe siècle français au musée du Louvre », Gazette des Beaux-Arts, 1898, I,  p. 465.

4  DEMEURE, F., Les impostures de l’art, Paris, Frédéric Chambriand, 1951, p. 138.

5  SLITINE, F., Samson, génie de l’imitation, Paris, Charles Massin, 2002, p 50.

6  Les dimensions et le poids des sculptures diffèrent. La sphynge A pèse environ 74 kg, alors qu’elle comporte davantage de parties manquantes et la B environ 64 kg. D’autres différences peuvent être observées, comme la couleur de l’engobe, la finesse du modelé du visage, notamment le modelé des yeux et de la chevelure ou le modelé du tapis posé sur la terrasse (le modelé du tapis de la sphynge B comporte des traits obliques alors que celui de la sphynge A en est dépourvu).

7  Ce sont les fissures qui permettent ou non ce mécanisme. Les sphynges, avant leur exposition en extérieur, comportaient un certain nombre de fissures apparues lors du séchage et de la cuisson. La disparition progressive de l’engobe a accéléré la pénétration de l’eau dans les pores, la céramique devenant plus perméable aux liquides sans ce revêtement.

8  Il existe plusieurs théories pour expliquer comment les sollicitations cycliques de gel/dégel peuvent dégrader les matériaux poreux. Georges Wardeh les évoque dans sa thèse de doctorat pour laquelle il met en place une série d’expérimentations avec des tessons de terre cuite soumis à différents cycles et ce afin d’étudier les mécanismes d’endommagement et déterminer quels sont les paramètres les plus importants (WARDEH, G., Les phénomènes de gel-dégel dans les matériaux à base de terre cuite et les conséquences sur leur durabilité. Expériences et modélisation, thèse de doctorat de l’université Paul Sabatier, spécialité Génie civil, sous la dir. de B. Perrin, 2005). Il est également possible de déterminer si les céramiques sont gélives avec le coefficient d’Hirshwald. En effet, pour que le phénomène d’écaillage mécanique se déclenche, il faut un coefficient supérieur à 0,75. Dans notre cas, nous constatons que le cœfficient de saturation est supérieur à 0,75 (informations et mesures communiquées par Gilbert Delcroix). Par conséquent, cette céramique est gélive.

9   Une structure de bryophyte  a été identifiée et photographiée par Alexandre François au LRMH.

10  Il s’agit vraisemblablement d’algues.

11  En 1972, les pattes antérieures de la sphynge A sont toujours en place. En 1981, la patte antérieure gauche est cassée et les fragments posés sur la terrasse. La surface est très encrassée.

12  Analyses réalisées par Jean-Gabriel Bréhéret à l’université François Rabelais de Tours.

13  Analyses réalisées par Mikael Guiavar’ch au Laboratoire de recherche de monuments historiques (LRMH).

14  LAMBERCY, E., Les matières premières céramiques et leur transformation par le feu, Paris, ARgile, 1993, p. 332.

15  Analyses réalisées par Anne Bouquillon et Yvan Coquinot, Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF).

16  Ibid.

17  Ciments du type Légastone® ou Minerstone®.

18  Analyses réalisées par Gilbert Delcroix.

19 THOMACHOT, C., Modifications des propriétés pétrophysiques des grès soumis au gel ou recouverts d’encroûtements noirs vernissés, thèse de doctorat soutenue à l’université Louis Pasteur ULP, Strasbourg, 2002, p. 18-19.

20  Ibid.

21 ORIAL, G., MARIE-VICTOIRE, E., « Les recouvrements biologiques sur béton. Essais comparatifs de traitements d’élimination », Les contaminants biologiques des biens culturels, Paris, Elsevier, 2002, p. 363 à 375.

22  Extrait du compte-rendu d’analyses rédigé par le C2RMF : « Le prélèvement A5 contient beaucoup de sulfates, relativement peu de chlorures et très peu de nitrates ». La teneur relevée pour les sulfates sur cet échantillon est de 269,2 g/kg, soit 26,92 %.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 Sphynge A en 1980 sur le perron de l’Hôtel de Berny
Légende La sphynge A porte un fichu sur la tête. Les dimensions sont : H. 75,4 cm, L. 97,8 cm, Pr. 37,5 cm.
Crédits Crédit J. Jullien ©
URL http://journals.openedition.org/ceroart/docannexe/image/2613/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Titre Fig. 2 Sphynge B en 1971 sur le perron de l’Hôtel de Berny
Légende La sphynge B se distingue par les nœuds placés sur le corset et autour du cou. Les dimensions sont : H. 71,4 cm, L. 97,9 cm, Pr. 37,5 cm.
Crédits Crédit : Cliché reproduit dans l’ouvrage de R. RICHARD, « L’Hôtel de Berny », supplément au n° 243 de La Revue française, juin 1971.
URL http://journals.openedition.org/ceroart/docannexe/image/2613/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 192k
Titre Fig. 3 Une des deux sphynges en pierre du château de Ménars
Légende Les sphynges sont installées dans le jardin du château et dominent la Loire.
Crédits Crédit :S. Vétillard©
URL http://journals.openedition.org/ceroart/docannexe/image/2613/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 264k
Titre Fig. 4  Sphynge B, schémas des assemblages
Légende Les parties en rose clair indiquent les pièces assemblées, la ligne rouge en pointillé les coutures.
Crédits SchémaS. Vétillard ©
URL http://journals.openedition.org/ceroart/docannexe/image/2613/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 336k
Titre Fig. 5 Sphynge B, vue du dessous
Légende Les renforts sont constitués de croûtes de terre plus épaisses que pour la première couche d’estampage et de bandes de terre. Le plâtre a été appliqué lors d’une réparation, il masque les cassures et les fentes liées au séchage et à la cuisson.
Crédits Crédit :S. Vétillard ©
URL http://journals.openedition.org/ceroart/docannexe/image/2613/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 172k
Titre Fig. 6 Sphynge B
Légende Radiographie de la queue montrant l’armature métallique et prouvant son insertion avant la cuisson.
Crédits CréditDutreix ©
URL http://journals.openedition.org/ceroart/docannexe/image/2613/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Titre Fig. 7 Sphynge A
Légende Desquamation et feuilletage important sur la patte postérieure gauche. Ces altérations sont liées en grande partie aux cycles gel/dégel.
Crédits Crédit : S. Vétillard ©
URL http://journals.openedition.org/ceroart/docannexe/image/2613/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 148k
Titre Fig. 8 Sphynge B
Légende Croûtes noires, érosion de l’épiderme et desquamation au niveau du drapé. Les croûtes noires sont localisées dans les parties moins exposées au lessivage des pluies.
Crédits Crédit : S. Vétillard ©
URL http://journals.openedition.org/ceroart/docannexe/image/2613/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 580k
Titre Fig. 9 Sphynge A
Légende  Comblements au niveau de la patte postérieure droite. Trois mortiers différents ont été utilisés. L’un d’entre eux est d’une couleur assez proche de la terre cuite, mais il est cassé, peu adhérent au matériau et masque un dépôt de mousses et d’algues important.
Crédits CréditS. Vétillard ©
URL http://journals.openedition.org/ceroart/docannexe/image/2613/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 112k
Titre Fig. 10 Patte antérieure droite de la sphynge A 
Légende Retrait des mortiers en cours. Cette intervention a permis d’observer la présence d’une armature insérée lors d’une réparation.
Crédits Crédit :S. Vétillard ©
URL http://journals.openedition.org/ceroart/docannexe/image/2613/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 136k
Titre Fig. 11 Exemple de comblements réversibles
Légende Exemple réalisé avec la résine thermodurcissable Araldite® SV 427 et le durcisseur HV 427. Ces éléments ont été obtenus par une prise d’empreinte de la forme à combler, protégée au préalable par un film plastique. Ils sont ensuite collés avec un adhésif acrylique.
Crédits Crédit : S. Vétillard ©
URL http://journals.openedition.org/ceroart/docannexe/image/2613/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 276k
Titre Fig. 12  Sphynge A
Légende La sphynge A après restauration.
Crédits Crédit :S. Vétillard ©
URL http://journals.openedition.org/ceroart/docannexe/image/2613/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 1,9M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sabrina Vétillard, « Étude et restauration de deux sculptures de jardin en terre cuite », CeROArt [En ligne], EGG 2 | 2012, mis en ligne le 19 juin 2012, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/ceroart/2613

Haut de page

Auteur

Sabrina Vétillard

Sabrina Vétillard a étudié les arts plastiques à l’École régionale des beaux-arts de Rennes, diplômée en Histoire de l’art (Licence, Paris I Panthéon-Sorbonne), Lettres Modernes (Maîtrise, Université de Rennes II) et en conservation-restauration de sculptures (DNSEP cursus conservation-restauration des œuvres sculptées, École supérieure des beaux-arts de Tours). Elle exerce actuellement en tant que restauratrice de sculptures à Grenoble.

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
CeROArt – Conservation, exposition, restauration d'objets d'arts est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals