Skip to navigation – Site map
2016

29 Novembre 2016, Bruxelles

« Le trafic illicite des biens culturels, source de financement du terrorisme et des groupes armés »

Date et lieu

29 novembre 2016 : Salle Dupréel (ULB), Avenue Jeanne 44, 1000 Bruxelles

Journée d’étude organisée par la Commission Belge Francophone et Germanophone pour l’UNESCO.

Présentation

La question du trafic illicite des biens culturels fait l’objet depuis de nombreuses années de l’attention toute particulière de plusieurs organisations internationales. Celles-ci, en effet, ont très vite entendu lutter contre un phénomène qui n’a cessé au fil des ans de prendre une importance de plus en plus considérable, jusqu’à occuper aujourd’hui la peu envieuse place de troisième commerce illicite au monde.

Selon Interpol, le commerce illégal d’objets d'art compte pour un cinquième de l’activité du crime organisé dans le monde. Et dorénavant, il n’est plus le fait que du seul  crime organisé.

Mais quels que soient les résultats des mesures prises au cours de ces trois dernières décennies, l’ampleur et la nature du trafic illicite de biens culturels en provenance du Moyen-Orient, et plus particulièrement de Syrie et d’Irak, exigera des actions renforcées en Belgique, pays de destination. En effet, dans le cas du conflit en Syrie, le trafic de biens culturels n’est plus un aspect collatéral du conflit, comme dans le passé, mais est devenu une source essentielle de financement de la guerre pour certains groupes armés belligérants ainsi que du terrorisme international.

Dans ce contexte, il serait logique que les stratégies nationales de lutte contre le terrorisme dans les pays qui sont à la fois victimes du terrorisme et pays de destination du trafic illicite de biens culturels, intègrent un volet consacré à la lutte contre ce trafic.  

Mais pour ce faire il est important de disposer d’un maximum d’information crédibles et vérifiées, de documentation et de statistiques sur la place qu’occupe ce trafic dans le financement du terrorisme, ainsi que sur la nature et les modes opératoires des réseaux de trafiquants.  

Ces constats posés, la Commission belge francophone et germanophone pour l’UNESCO  souhaite les exploiter, voire les dépasser, en organisant une Journée d’étude en collaboration avec l’ICOM sur le thème « Le trafic illicite des biens culturels, source de financement du terrorisme et des groupes armés ».

Programme

29 Novembre 2016, Salle Dupréel, Bruxelles

9.00 : Accueil et inscription

9.30 : Introduction :

- Philippe BUSQUIN, Président de la Commission belge francophone et germanophone pour l’UNESCO ;

- Paolo FONTANI, Directeur du Bureau de liaison de l’UNESCO à Bruxelles;

- Didier VIVIERS, Pro-recteur de l’Université Libre de Bruxelles, Directeur des fouilles belges à Apamée de Syrie ;

- Alexandre CHEVALIER, Vice-Président ICOM Belgique - Wallonie Bruxelles.

10.00 : Panel 1, animé par Etienne Clement, Juriste, ancien Directeur à l’UNESCO : Quelle est l’importance aujourd’hui du trafic illicite des biens culturels dans le financement du terrorisme ? Quels sont les réseaux actuels de ce trafic illicite ? Etat des lieux dressé par :

- France DESMARAIS, Secrétariat du Conseil international des Musées (ICOM), Observatoire international sur le trafic illicite des biens culturels ;

- Cheikhmous ALI, Président de l’APSA (Association for the Protection of Syrian Archaeology);

- Vincent NEGRI, Institut des Sciences sociales du Politique, Ecole normale supérieur de Cachan ;

- Une représentante de l’Equipe de suivi du Comité des Sanctions du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

12.00 : Conférence de presse

13.30 : Panel 2, animé par Marien Faure, Secrétaire général de la Commission belge francophone et germanophone pour l’UNESCO : Les réponses des institutions internationales, fournies par :

- Catherine MAGNANT, Chef adjointe de l’Unité Diversité culturelle et Innovation de la Direction générale de la Culture et de l’Education de la Commission Européenne ;

- Humbert DE BIOLLEY, Chef de Bureau adjoint au Bureau du Conseil de l’Europe à Bruxelles ;

- Ieng SRONG, Chef de la Section des Musées et du trafic illicite de biens culturels de l’UNESCO ;

- Mariya POLNER, Conseillère politique à l’Organisation Mondiale des Douanes.

Séance de questions / réponses. Conclusions du Panel 

15.00 : Pause – café

15.30 : Table Ronde, animée par Guy Gilsoul, Journaliste et Historien de l’Art : les réponses sur les plans de la recherche, de l’information criminelle et de l’application des lois, notamment dans le contexte belge.

Avec la participation de Guibert JOORIS, OCAM, Lucas VERHAEGEN, Police judiciaire, Philippe de KOSTER, Cellule du Traitement de l’Information Financière (CTIF), Patrick VERSLUYS, Administration générale des Douanes & Accises, Dirk DEBEAUSSAERT, Cabinet du Ministre de l’Intérieur.

16.45 : Conclusions de la journée par Nicole GESCHE-KONING, Présidente de la sous-commission “Culture et Patrimoine” de la Commission belge francophone et germanophone pour l’UNESCO

Inscription

L'inscription préalable est obligatoire à l'adresse mail suivante: f.amer@wbi.be

  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals