Navigation – Plan du site
Articles

Réalisme et imagerie napoléonienne chez Gustave Courbet.

Michèle Haddad

Résumés

Une image d'Épinal retraçant L'Exhumation des cendres de Napoléon pourrait être à l'origine d'une partie de la composition de l'Enterrement à Ornans. Quant à La Rencontre dont on connaît le lien avec une gravure représentant le Juif errant, elle présente la même composition qu'un tableau de Gros, l'Entrevue de Napoléon 1er et de François II, qui met l'empereur français à la place du Juif. S'il est vrai que les mythes de Napoléon et du Juif errant se sont superposés sous l'Empire, on pourrait admettre que Gustave Courbet, en prenant la pose du Juif errant, s'est directement identifié à Napoléon.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

Courbet, Images

Chronologique :

XIXe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michèle Haddad, « Réalisme et imagerie napoléonienne chez Gustave Courbet. », Cahiers d'histoire [En ligne], 41-2 | 1996, mis en ligne le , consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/ch/115

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals