Navigation – Plan du site
Mélanges
Colloques, Tables Rondes et Journées d’études 2006-2008

Cultures politiques blanches Dans l’Europe méditerranéenne (fin XVIIIe s. – début XXe s.) – France, Espagne, Italie, Portugal

Colloque international, Novembre 2008
p. 165-166

Le programme sera composé de 2 journées d’études, d’une journée et demi chacune. Faisant suite à la session du 4 mai 2007, consacrée aux questions de méthode et d’historiographie, il fournirait la matière d’un volume cohérent consacrée à la question des cultures politiques blanches, jusqu’alors peu défrichée. Reposant sur l’histoire sociale et culturelle des courants contre-révolutionnaires, ces journées voudraient déterminer les logiques territoriales, mémorielles et sociales qui déterminent leur enracinement et leur continuité dans un long XIXe siècle européen.

Espaces, territoires, quartiers. Les lieux d’inscription d’une culture politique

Les régions blanches

Les lieux du brigantaggio méridionaldans l’Italie du Risorgimento

Antonino De Francesco (Université de Milan)

La Vénétie, une terre « blanche »

Marco Fincardi (Université de Venise)

Le Douro, une région-refuge pour le miguélisme

Antonio Montero Cardoso (Université de Porto) 

« La Navarre, lieu-refuge pour le carlisme »

F. J. Caspistegui

Le « midi blanc » catholique

Gérard Cholvy : (Université Montpellier III) ou Pierre-Yves Kirschleger (Université Montpellier III)

Le paradigme vendéen. La persistance d’une culture politique blanche sous la Restauration

Laurent Morival (Université Paris I – IHRF)

Quartiers et espaces de la culture politique blanche

Le quartier d’Ainay à Lyon et la Congrégation des Messieurs

Bruno Dumons (CNRS-LARHRA)

Processions et manifestations de rue dans « Limoges, la ville rouge »

Paul D’Hollander (Université de Limoges)

Le Trastevere, lieu de coexistence culturelle et religieuse

Massimo Cattaneo (Université de Naples)

Des lieux « blancs » dans la ville

Le cimetière de Picpus, un lieu des « Blancs » dans Paris

Emmanuel Fureix (Université Paris XII)

Les cimetières carlistes de Trieste

Anna Monteduro

Les lieux de l’expiation dans la ville. La mémoire de la Révolution à Lyon

Paul Chopelin (Université Jean Moulin Lyon III)

Co-organisateurs : LARHRA UMR 5190, Université de Lyon, École française de Rome
Comité directeur : Bruno Dumons (CNRS, LARHRA), Hilaire Multon (Université Jean Moulin Lyon III, LARHRA), Philippe Boutry (Université Paris I – EHESS), Jordi Canal (EHESS)

Contacts :
Bruno.Dumons@ish-lyon.cnrs.fr
h.multon@wanadoo.fr

  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • OpenEdition Journals