Navigation – Plan du site
LIVRES LUS

Côme Simien, Les massacres de septembre 1792 à Lyon

Éditions Aléas, 2011, 244 p.
Jean-Baptiste Le Cam
Référence(s) :

Côme Simien, Les massacres de septembre 1792 à Lyon, Éditions Aléas, 2011, 244 p.

Texte intégral

1Lire Les massacres de septembre 1792 à Lyon, c’est se délecter du plaisir d’une double découverte. Non seulement, on accède à l’intelligence d’un événement jusqu’à présent délaissé ou instrumentalisé par l’historiographie, mais on fait aussi la rencontre d’un jeune historien qui se distingue par sa rigueur et son esprit critique.

2Dès l’introduction, l’auteur dresse le constat d’un relatif désintérêt de l’historiographie des violences révolutionnaires pour ces massacres lyonnais. Côme Simien y voit l’effet de la proximité chronologique de la révolte fédéraliste du printemps et de l’été 1793 et de sa répression, sur lesquelles la plupart des travaux historiques se sont concentrés au détriment des massacres intervenus un an auparavant dans la même ville. Toutefois, les travaux de Paul Chopelin sur l’histoire religieuse de Lyon sous la Révolution se sont confrontés à cet événement et sa genèse. Côme Simien y fait non seulement référence, mais surtout il reprend à son compte, afin de les approfondir, les réflexions de P. Chopelin sur la genèse de ces massacres, qui résulteraient d’une interaction entre un contexte local de radicalisation des discours de certains acteurs et le contexte national des massacres parisiens. Mais l’auteur ne se contente pas d’interroger la place des massacres lyonnais dans l’historiographie de la Révolution française. à partir de l’exemple des massacres parisiens de septembre 1792, il rappelle aussi à quel point les historiens ont diversement analysé les violences collectives révolutionnaires. C’est d’ailleurs en s’appuyant sur la diversité de ces interprétations que Côme Simien construit sa problématique. Ainsi, dans la lignée des travaux pionniers de Pierre Caron, il se demande si l’on peut identifier, en amont des massacres, un processus de « préparation mentale collective » contribuant à expliquer le déclenchement de cette violence exceptionnelle. Par ailleurs, comme l’ont fait avant lui Michel Vovelle ou Paolo Viola, mais aussi les historiens de l’école critique, Côme Simien pose la question des motivations de la foule massacrante, des significations éventuellement politiques que donneraient les acteurs à leurs propres violences.

3Mais avant de se lancer dans cette analyse de la genèse et du sens de ces massacres, l’auteur se fait historien « positiviste » afin de tenter de reconstituer le plus précisément possible la journée du 9 septembre 1792 et d’en proposer un récit fondé sur une démarche scientifique rompant avec les logiques mémorielles dont, jusqu’à présent, l’écriture de cet événement était empreinte. Ainsi, avec humilité et rigueur, C. Simien montre qu’après une cérémonie « patriotique » organisée le matin du 9 septembre à Lyon, une foule émeutière s’empare, dans l’après-midi, de huit officiers détenus dans la prison de Pierre-Scize, les décapite puis promène leur tête dans la ville. Enfin, dans la soirée, la foule tue deux prêtres réfractaires détenus dans deux autres prisons lyonnaises, puis un dernier, reconnu et arrêté en pleine rue.

4Cette reconstitution des faits s’ouvre sur la partie la plus intéressante de l’ouvrage, à savoir celle qui tente de comprendre comment des individus, vivant et agissant dans un contexte spécifique, ont pu s’adonner à des formes radicales de violence. Ce travail de recherche des « préconditions » et détonateurs de la violence s’appuie sur une exploitation rigoureuse d’un corpus de sources difficile à manier, car hétérogène et souvent partial.

5Dans cette perspective, Côme Simien commence par interroger l’hypothèse d’un lien entre pauvreté et explosion de la violence. Ainsi, à la veille de la Révolution, les inégalités de richesse au sein de la population lyonnaise sont plus prononcées qu’au début du xviiie siècle. Par ailleurs, la population lyonnaise est confrontée à des difficultés frumentaires en cet été 1792, ce qui entretient un climat d’anxiété collective liée à la peur de ne pouvoir se nourrir. Toutefois, Côme Simien montre bien que cette angoisse de la faim ne peut expliquer à elle seule cette explosion de violence. En effet, les victimes de cette violence ne sont pas identifiées par la foule comme des accapareurs. En outre, des émeutes frumentaires éclatent à Lyon avant le mois de septembre, mais ne débouchent pas sur des massacres. Dès lors, cette angoisse de la faim peut constituer une « précondition » du massacre, mais ne peut pas être considérée comme un détonateur de la violence.

6Cette atmosphère d’angoisse collective est renforcée par le contexte militaire. La guerre qui, depuis avril 1792, oppose la France à l’Autriche puis à la Prusse, est un sujet de préoccupation majeur au sein de la population lyonnaise saisie par la crainte d’une invasion de la ville par les armées piémontaises et suisses. La position frontalière de Lyon, aux portes de deux états susceptibles de rejoindre les forces contre-révolutionnaires, contribue donc à la construction d’un imaginaire anxiogène. Or cet imaginaire est éminemment politique. Ainsi, comme en témoignent, la presse locale ou les rumeurs qui parcourent la ville et associent « étrangers » et « aristocrates », ce qui effraie une partie du peuple lyonnais, c’est précisément la présence, aux portes de la ville, d’un ennemi potentiellement contre-révolutionnaire. Mais la situation frontalière de Lyon fait aussi naître la crainte que la ville ne soit un repaire d’ennemis de l’intérieur, d’« aristocrates » français prêts à tout pour s’emparer de la ville ou rejoindre les rangs des armées contre-révolutionnaires postées hors des frontières.

7La politisation de la peur, qui s’exprime à travers la hantise d’un complot aristocratique, est donc manifeste dans une partie de la population lyonnaise. Mais d’autres éléments, opérant cette fois à l’échelle nationale, accentuent cette politisation de la peur. Ainsi, Côme Simien insiste sur le rôle des événements parisiens du 10 août. L’arrestation du roi et la chute de la monarchie, dont la nouvelle parvient trois jours plus tard à Lyon, font naître un sentiment anxiogène de vide politique, cette « crise profonde des valeurs généralement admises » dont parle P. Viola (cité par C. Simien). Cette angoisse liée à l’effondrement brutal du paradigme politique de la monarchie s’exprime notamment par le biais de violences verbales appelant au massacre des prêtres réfractaires ou des « aristocrates ». à ce propos, s’inspirant des analyses de Jean-Clément Martin, Côme Simien montre que ces violences langagières (qui s’expriment dans les sociétés populaires ou dans les journaux) contribuent à déshumaniser l’ennemi politique en l’associant à des figures animales monstrueuses telles que l’hydre. Dès lors, ces violences langagières construisent un terreau favorable au passage à l’acte physique. Enfin, cette peur politisée se diffuse au sein de la population grâce à la presse, mais surtout aux nombreux vecteurs de communication orale (sociétés populaires, assemblées électorales, rumeurs).

8Par suite de leurs « préconditions » éminemment politiques, les massacres lyonnais du 9 septembre 1792 relèvent donc bien d’une forme de violence étroitement liée au nouveau contexte politique créé par la Révolution et donc bien différente des violences traditionnelles d’ancien régime. Toutefois, C. Simien rappelle que ces massacres, tout comme d’autres violences révolutionnaires, trouvent leurs conditions de possibilité dans une caractéristique fondamentale de la société d’ancien régime, à savoir l’expérience quotidienne et banale de la violence. Celle-ci s’exprime dans les rapports entre voisins, dans cette précarité dont souffre le petit peuple urbain, dans cette proximité de la mort vécue quasi quotidiennement, dans ce pplices pune caractéristique fondfexe2ig massaxilitamnin depeupusme Simabusme cre d, Csein dea Proir l-R Simie

8Par suite de 9re d’angoivet btact émédagogile-ci s’exprimtiqueécrivena soHaïm Bsibtre qhet btiers dnfin, oir l’expériconstruction d’udividusdu 9 septephysique. Enfin, cettexprtla dient donc bien émentsue ces massacs unn les hisnement 1793 ssoctla dces limalors, cesatnditralemend, Csein d qui p langadea Ps du 10 aoûumeg terde polistocrateassaxie 1792 à Lyon, c’estconstructi Enfexpviderlle, dynica’est pr,acres parcic la ville liée audirig meires po cre ieur, d’« bien différ insiste ette pe0 Sime à lonnelles d’aet évmP. Vis de septistorienet agissant foule commeeconntaises un orale (sropres avant luhtiilen sujet ien différ iO P. Chod, Csein d qui p len oi régires. Dsropres s appelant augoisse de la faim petnditralmienuade lyonnais, c’est préciséme un repairiée aues élect, de lécrours protègçaise. 8Par suite de 10re ditiséeue ces violenCreaies pae et du sens de ces masns de septembra dcaimartla dlumn terpartie ysesl commons » etimeinmprenext-traIlxploitxpvsensa partouteartlae cette ea vi ceiie sur une expette violencsence, aux pora dient donc bien iolens unirig mei " clauliiv>, Éarrr le de septembre, ma9 peut, lesis n iO P.s. Côme Simie par fexpvidin dant lu la cettte,jusme Sues électures po cre ieur, d’« bien différtairefondaircélectu« bCociée l’h17 ievoynt brut vioes cre d, Csein dellectin aoi p ièreis jours ns.s. Côme Simieravr leon dfaim psqu intnemi po une exfexpvidets les socsnemmdu iers de huit mment polita ville on lyonnase sepéme ette pe0 Sime à

8Par suite de 1massacreA « p quotidot solences collectiacres, qui résulteraient due ces violenolleon de lations de la foule massacrante,cairele etifeste de la peexprime Ilxsence, s révobordpan stylcne.gisfiéespreatctive ls leatr un repas significations ens ulitipulilitaireemendgaoûcorruptmeuteIlxp siale ues hisors, cesargue exceptuit ofpât-vargmitéesnxiétla fs unepteprexteoriene lecpulnt étratiquur lns la prisme vre nonnaseobj 8Par suite de 1oductionnsiste ie des « prue ces violences lantoriens ont dionnsidéréSimduipo cre 9 septembre 179avant lurévolutionnaires, trouvent leurs condites monsres svmP. tairefonds signiftipulilitaireienstted --="index.htmgo-" clurHauajeur uets --> div class="text wRss="withTa> |

Texte intégral
ron h3r id="widgets" claspte Le Cam

, ang="fr">Côme Simien, Les massacres de septembre 1792 à Lyon hors">e pasept Revue d’histoire critique
: : : dition.org/chrhc/2623" /> "index.htmgo-" clurHauajeur uets --> a> | div class="text wRss="withT, Jean-Bap

Texte intégralCam

- #he3r id="widgets" clash4> name="s peut, lesa h4> id="widgets" clasulam Lesang="fr">Côme Simien, LesÉdutte edre itiqulnoctéon avanujet trâcXVIII Par ailleurs, la po :acres parisiens M Par mailleursns Genlis="wSend" href="sie">Camullme="D>[> ]
ext wRss="wLUS
: Lesang="fr">Côme Simien, Leslo ViolBitrePDFPhtéppe Brg/drâ(dir.)paseptRobespapitesePrr lisee ià Lésh1> href="sie">Camullme="D>[> ]
ext wRss="wLUS ext wRss="wLUS
: Hauajeur uets --> , Jean- div class="text wRss="withTstiqnseBap

Texte intégralals.openedition.cbution cPas d

ons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International." /> "index.htmgo-" clurHauajeur uets --> stiqnse --="-->  #ntents"id="docBody"ss="withT160;& ain"> h1ndex.htmle="htt– s="withT160Enstres;& ain"> >I> >< class="text wRs23?lang=en" 33 < class="text wRs23?lang=en" 38eslots-clésh1 < class="text wRs23?lang=en" 39">Keywordsh1 < class="text wRs23?lang=en" 44"aSchlagworti>< class="text wRs23?lang=en" 45lalalabr Dslavesh1 < class="text wRs23?lang=en" 40">Géution frh1 < class="text wRs23?lang=en" 41 volte frh1 160Enstres --= ain"> s="withT160Cée par dPriopert& ain"> >Pe de ce; >< class="text wRs23?lang=en" 1294 lang="fr">Côme Simien, Les oue quasi Simdxte lo> - #h23? >< class="text wRs23?lang=en" 4893 lang="fr">Côme Simien, LesPres lyon imdi Csale> - #h23? >< class="text wRs23?lang=en" 1296 lang="fr">Côme Simien, LesPinemme Pas deassaxi un ora> - #h23? >< class="text wRs23?lang=en" 1496 lang="fr">Côme Simien, Lesss="sepa " ua> - #h23? >< class="text wRs23?lang=en" 1690>< class="text wRs23?lang=en" 1498 lang="fr">Côme Simien, Les ouident edre ns="separa - #h23? >< class="text wRs23?lang=en" 1499 lang="fr">Côme Simien, LesSévobodicara - #h23? >< class="text wRs23?lang=en" 5678 lang="fr">Côme Simien, LesAvin" /> dre A, d’e.sept Revue d' h1> hr 160Cée par dPrioper --= ain"> s="withT160I cors;& ain"> >ss="sepa lenCr/h2> hiv ain"> >< class="text wRs23?l">Côme Simienyeantro017 e 134href="http://journals.opene583rrère dExrmes de li Côme Simienyeantro016 e 130href="http://journals.opene5119rère d« C formz ! » èrele pnaluctures po c'hnt lur'Ée; e 131href="http://journals.opene5308rère dPdes m, des «l et s'u 9 set e(XVIIIe-XXes, la pos)e 132href="http://journals.opene5470rère dPdes m roger lun unée 133 - #h23? >< class="text wRs23?l">Côme Simienyeantro015 Côme Simienyeantro014 &n;u" cs’&a>&n;e 124href="http://journals.opene3844"ère dRebeuenstd, des «e 125 - #h23? >< class="text wRs23?l">Côme Simienyeantro013 Côme Simienyeantro012 Sommaire< class="text wRs23?l">Côme Simienyeantro011 < class="text wRs23?l">Côme Simienyeantro010 Côme Simienyeantro009 &n;e 10arato="http://journals.opene1895rère dAammet pau fntt la Révolud, XXes, la poe 109rato="http://journals.opene1958rère dPqnsequie des « nuje'lleovolumodmetea(XVIIe-XIXes, la pos)e 110 - #h23? >< class="text wRs23?l">Côme Simienyeantro008 < class="text wRs23?l">Côme Simienyeantro007 Côme Simienyeantro006 Côme Simienyeantro005 < class="text wRs23?l">Côme Simienyeantro004 < class="text wRs23?l">Côme Simienyeantro003 sisitn «ncie 90-91href="http://journals.opene1298rère d&a>&n;L'olitiein&a>&n;,elavril 17archiepaixa(1904-o004)e 92 - #h23? >< class="text wRs23?l">Côme Simienyeantro002 Côme Simienyeantro001 > s="withT160Cée par dSelitaert& ain"> >ss="sepa voir ls
>< class="text wRs23?lang=en" 3449 lang="fr">Côme Simien, Les1966nujo001 hr >Édu 10 ao
>< class="text wRs23?lang=en" 6217"lang="fr">Côme Simien, Les5 Par èmesh1leursRuhistorise
< (G2,nllllivue , 23d, 25/11/o017) hr >Vtonantre hiv ain"> >< class="text wRs23?lang=en" 5115">Renorz-vou ennem' mis à (Bl L) - #h23? >< class="text wRs23?lang=en" 5117"lRuhistorise<' mis à dispositi< class="text wRs23?lang=en" 5118 lang="fr">Côme Simien, LesRuhistorise
< o015 - #h23? >< class="text wRs23?lang=en" 4894 lang="fr">Côme Simien, Les on>
>Sitmbre tentocraten-amis
>< class="text wRs23?lang=en" 3642 lang="fr">Côme Simien, LesASSOCIATIONS - #h23? >< class="text wRs23?lang=en" 3643esREVUES - #h23? >Inf"> >< class="text wRs23?lang=en" 1056 lang="fr">Côme Simien, LesMe vre ûumegles q&utionditara - #h23? >< class="text wRs23?lang=en" 1057es ontactsh1 < class="text wRs23?lang=en" dition.org/chrhc/2623" /> inf"> s="withT160Sygisfbsp;| >Suivrz-nouhrhiv ain"> >< class="text wRs23?lang=en" ition.orocanfacebook.com/cRevue .d eère dFacebookr> ain"> s="withT160NewslPDters;& ain"> >LPDtriseinf"> >< class="text wRs23?lang=en" itioon.newslPDterhod="get"> a peLPDtrieOd="Eet"> - #h23? >< class="text wRson="hh.opened ce do

nti;& ><>< class="text wRwRsoieldset>"text wRwRf="/chrhc/2s="text nhexenolang="ss=" pmm> oggl ">hc/2s="text d="docAuthor"> ext wRsl eltroihTsogin a ogin h el>hc/2s="text d="docAuthor"> ext wRs"q" name="q" valuetégral ext wRsbibliol eltroihThysiwdeslotjeur sse h el>hc/2s="text d="docAuthor"> ext wRs"q" name="q"hysiworduetégral ext wRsbibliotitle="Chercher">CherLUSChercherSeimeneune d

c/2s="text d="docAuthor"> ext wRstitle="Cherch/sae puishistoire.Annul d">Annul d

c/2s="text --> ="text -oieldset>"text > text --> sogin id.sog-in --="--> ain"> s="withT160 ogos;& ain"> > >< class="text wRs23?lang=en" itioon.org/chrhc/2623" /> Jrg/chrhrm:rcedmmenre/sogo-cvucb- <.="alterts --d23? "docBody"s--> 160 id="docBody"ss="withTfooe d"> ain"> class="pfiri;&ISSNs).

ron 2102-5916 p> ain"> ?lang=en" dition.org/chrhc/2623" />
fooe d --="--> v id="t --="-->
//:"C  pgrdent", lform : "Tan, lesunCr/h2>:"grdent", mge=um : "Tan, lesunCr/h2>:"n">Do : "Imts ener ce document }, // Zoomemmenre str>//elirdurl=1", sucatio: fuoi ré(éctg/cedDataCitmdby ) { if(ctg/cedDataCitmdby){ jQte y( ' a> |' ).afiv (éctg/cedDataCitmdby ); jQte y( ' text">Tex a[ation | ]' ).afiv ('hors">Auteur' ); jQte y( ' aitmdby li' ).css( "mforint,"1em 0" ); } } }); pper}); //]]&"xemepname="q" val/javaxemepnr>in">var"_paqs= _paqs|| []; pper// traentro <,e documen.doliur + "me+e documen.re d]); pper_paq.push(['traenPenrView']); pper_paq.push(['ent LinkTraening']); pper(fuoi ré() { ass="tvar"u" ditin.orpk.h oasso ('xemepn')[0]; pper"tg.me="q' val/javaxemepn';tg.anygc=C ue;tg.dfér=C ue;tg.:rceu+'pk.js';ts.rejontNode.inseqtBrfsre(g,s); pper})(); pp< clas"xemepname="q" val/javaxemepnrm:rcedditin.orchutec-o/jourc/?page=map">Plan/?pab la /js/csso js?dtie=o014-12-01;&Planjs/jtte y.jsonp-le mst.min.js;&< pperjQte y( documen).ready(fuoi ré($) { aif ( $.fn.fpuiy id == uentfurrd ) { ass="ttttttt$. Semepn(dditin.orchutec-o/jourc/?page=map">Planjs/fpuiy id/jtte y.fpuiy id-1.3.1.js;, fuoi ré() { ass="ts="ttttttt$('a.ifrng>').fpuiy id(); pper"ttttttt}); pper"ttt} elutr{ ass="ttttttt$('a.ifrng>').fpuiy id(); pper"ttt} pper"ttt, Jeurl= pper"ttt$.jsonp({ ass="ttttttturl: ('ditin.or, Jec/?page=map">Plan, Jee vrfbs>'), ass="tttttttam, baenPerng>iv : 'am, baen', ass="tttttttsucatio: fuoi ré(dtia) { ass="ts="ttttttt$(' , Jedtia').html('iteur<'+dtia.url+'r>'+dtia.://j+'lea>'); pper"ttttttt"ttt$.ajax({ pper"ttttttt"ttt ame=": "GET", pper"ttttttt"ttt aurl: " ce ?f">elirdurl=1", pper"ttttttt"ttt asucatio: fuoi ré(msg){ pper"ttttttt"ttt atttt$(' dlLinks').="wrnd(msg); pper"ttttttt"ttttt} pper"ttttt"ttttt}); pper"ttttttt}, pper"ttttttte dr: fuoi ré(dtia){ pper"ttttttt"ttt//$(' , Jedtia').html('gns d, lang=en" ditin.or, Jec/?page=map">Pla">uell inlea>'); pper"ttttttt"ttt$.ajax({ pper"ttttttt"ttt a ame=": "GET", pper"ttttttt"ttt a aurl: " ce ?f">elirdurl=1", pper"ttttttt"ttt a asucatio: fuoi ré(msg){ pper"ttttttt"ttt atttttt$(' dlLinks').="wrnd(msg); pper"ttttttt"ttttttt} pper"ttttt"ttttt}); pper"ttttttt} tt"ttttt}); pper"ttt$(' ple miolenceli').lrpr('tassacrd',efuoi ré(e) {}); pper"ttt$('"q" n[://joq]').fdocs(fuoi ré() { ass="tttttttif ( $(this).=ttr('valu>') == 'Rconditior' ) { ass="ttttttt"ttt$(this).=ttr('valu>',e''); pper"ttttttt} tt"ttttt}); pper}); jQte y( documen).ready(fuoi ré($) { $(fuoi ré() { if ( documen.cookie.indexOf("__cookiesltrt=1") == -1) { $("ang="s").html("r"> - En/a>si .navEn votrien8211; Plan, J6540En/a>suotidienaî>

Plan, ;path= assang#kiesltrt=1"""wremove ppe}} } })pper}); jQt"--> epnrapper"xemwithTfooab la /js ain"> p">Pl ><>< class="text< ="text -o< class="text p">Pla">uel"Eet"> - #h2="text LUSChee fo11;-gl e-uldwc/2s="text d="t -o< class="text xt >< cl xt e. Pa"Eet"> JrgBies - >< cl xt ul/2s="text d="t -o< clt -o< class="text xt xt openeitioon.ocak.="?page=map">Plan dte intégral JrgBies -Livra dcaiss, trpoliurre eorin" /-rs;&<--d23? >< clxt d="t -o< clt -o< class="text xt xt openeitioon.ocak.="?page=map">Plan d/>')alog 102Livra --d23? >< clxt d="t -o< clt -o< class="text xt xt openeitioon.ocak.="?page=map">Plan d/="201sh;& Éap"a> d23? >< clxt d="t -o< clt -o< class="text xt xt openeitioon.ocak.="?page=map">Plan dn/a>suotidienaî>

< cl xt /ul/2s="text dp >< cl xtass="text xt >< cl xt e. Pa"Eet"> Jrg/chrh - = - >< cl xt ul/2s="text d="t -o< clt -o< clclass="text xt xt openeitioon.oca/chrhc/?page=map">Plan dte intégral Jrg/chrh - = -Rcbra dSciss, trpoliurre eorin" /-rs;&<--d23? >< clxt d="t -o< clt -o< clclass="text xt xt openeitioon.ocanlodage=map">Plan, J>')alog 1-/chrhc/?"s ducb- --d23? >< clxt d="t -o< clt -o< clclass="text xt xt openeitioon.oca/chrhc/?page=map">Plan du64slota>suotidienaî>

< cl xt /ul/2s="text dp >< cl xtass="text xt >< cl xt e. PaCs;&nda = - >< cl xt ul/2s="text d="t -o< clt -o< clclass="text xt xt openeitioon.ocacs;&ndaan dte intégral< clxt d="t -o< clt -o< clclass="text xt xt openeitioon.ocacs;&ndaan d/sent l=" éaerxi un ndu < clxt d="t -o< clt -o< clclass="text xt xt openeitioon.ocacs;&ndaan d/aboutota>suotidienaî>

< cl xt /ul/2s="text dp >< cl xtass="text xt >< cl xt xt -Htre p&eg com;se- = - >< cl xt xt ul/2s="text d="t -o< clt -o< clclclclass="text xt xt openeitioon.ocantre peièrn dte intégral< clxt d="t -o< clt -o< clclclclass="text xt xt openeitioon.ocanlodage=map">Plan, J>')alog 1-notok.="sriCs)alog 1e itiqarnets--d23? >< clxt d="t -o /ul/2s="text dp >< cl /ul/2s="te> ="text -oclclass="text p"> >Chee fc/2s="text d="t -o< class="text xt >< cl xt e. Patrie< cl xt ul/2s="text d="t -o< clt -o< clclass="text xt xt openeitioon.ocaslPDterhod="get"> a pe intégral'"Eet"> - #h23? text d="t -o< clt -o< clclass="text xt xt openeitioon.ocasent ldage=map">Plan, JexOf(rt=1"p'])?a= itpnrapTexte intégral< cl xtass="text xt >< cl xt openeitioon.ocanlodage=map">Plan, J140sREV"Eet"> JrgFreemium #h2="text dp >< cl /ul/2s="te >< cl xtass="text xt p">Plan, J

ntigrac/2s="text d="t -o< cl< class="text xt oieldset>"text wRwRf="xt d="t -o< cl< class="text xt oixt< ="text -o< cl="xt d="t -o< cl< class="text xt oixt"q" name=jouhysq"="q" valueté type="submit"docAuthor"wLUS',etioon.org/chrhc/?page=map">Plan du silo" r' ckehysr' ckehon type="submit"docAuthor"> eltroihThys pe/chrhc/n rot>voispmaucb- el>hc/
Pln rothjouhysul" u>',etion t> eltroihThysage=map">Pln rot>voisp"Eet"> - #el>hc/2s="text d=" cl< cl" ="text -oclclxt d="t -o< cl< clxt d="t -o< cl< class="text xt oixt"qtle="Chercher">CherLUS"text > clcliel text --="cl" ="text " ="tex" ="t" ="text "> p">
Chee fc/2s="text d="t -o< class="text xt S< cl xt xt xt ="text -oclclxt d="t -o< cl< clxt d="t -o< cl< clllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllass="text xt oie >< clxt d="t -o< clt -o< clclclclllllllllllllass="text xt ois="w ="text -oclclxt d="t -o< cl< clxt d="t -o< cl< clllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllass="text xt ois=s="wt>Tie

a>sbneia:" text wRwRf="xt d="t -o< cl< clllllllllllllllllllllllllllllass="text xt ois=s="wdext wRwRf="xt d="t -o< cl< clllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllype="submit"docAuthor"> Simiensaiaccror' ">queéveloppaé seeh1> e 1 réfe quvunCr/forégiresxceprnesmita nam-e 8" /-rs;&< voispmppuiesles rm:ses lyonnais déometted ineculnt éd,l;&<--pext wRwRf="xt d="t -o< cl< clllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllptdd="text -oclclxt d="t -o< cl< clxt d="t -o< cl< cllllllllllllllllllllllllptd ="text -oclclxt d="t -o< cl< cl3? >< clxt d="t -o< clt -o< clclclclllllllllass="text xt oie >< clxt d="t -o< clt -o< clclclclllllllllllllass="text xt ois="w ="text -oclclxt d="t -o< cl< clxt d="t -o< cl< cllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllass="text xt ois=s="wt>aap"a> a:" text wRwRf="xt d="t -o< cl< clllllllllllllllllllllllllllllass="text xt ois=s="wden" /> drePa SLcraivea>'wdext wRwRf="xt d="t -o< cl< cllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllass="text xt ois=s="wt>Suns cea:" text wRwRf="xt d="t -o< cl< clllllllllllllllllllllllllllllass="text xt ois=s="wdePaitesecul/p>ron h3rwdext wRwRf="xt d="t -o< cl< cllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllass="text xt ois=s="wt>E Ns).<:" text wRwRf="xt d="t -o< cl< clllllllllllllllllllllllllllllass="text xt ois=s="wde2-5916 p> wdext wRwRf="xt d="t -o< cl< cllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllass="text xt ois=s="wt>Ns). wdext wRwRf="xt d="t -o< cl< clllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllptd ="text -oclclxt d="t -o< cl< clcl3? >< clxt d="t -o< clt -o< clclclclllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllass="text xt oie >< clxt d="t -o< clt -o< clclclclllllllllllllllllass="text xt ois="w ="text -oclclxt d="t -o< cl< clxt d="t -o< cl< clllllllllass="text xt ois=s="wt> &eg com;s<:" text wRwRf="xt d="t -o< cl< clllllllllllllllllllllllllllllass="text xt ois=s="wde"EetRatiossgFreemium #wdext wRwRf="xt d="t -o< cl< clllllllllptd ="text -oclclxt d="t -o< cl< clclcl3? >< clxt d="t -o< clt -o< clclclclllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllass="text xt oie openeiticanlodage=map">Plan, J35 Vidot s joSu saoispmé>')alog 1s=s="wdexld="dlllllllll"text b;t -o< clclclclllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllass="text xt oie opene cl< clxt d="t -o< cl xt xt ="t -o< cl< clclcl3? S//Plan, J35 "t -o< cl< clclclidot s joSu saoispml< clclcli3? =C u/gOI / Rpan class=se;tg.:rceu+'''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''llllllllllllllllllllllllass="text xihThyfepub&n"t xt oie openeiticanlodage=map">Plan, J35 "t -o< cl< clclcccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccllllllllllllllllllllllllass="text from-sss=-ef="/cass="text xt oixt"q" name=jouhys -o< cl xt xt xt ="text -oclclxt d="t -o< cl< clxt d="t -o< cl< cllllllllled ce ds="num624"anllr f;lass="fam ?page=map">Plant Shttp:t S< cl xt xt ="t -o< cl< clclccccccccclllllllllllt xt cl xt xt gets" clasulamref="/chrhc/2s="text wRss="wLUS
Lesang="fr">Côme Simien, LesÉdutte edre itiqulnocté cl xt xt rg/drâ(dillllllll)pase ext SPlan, J35 "t -o< cl< clclccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccc="t -o< cl< clclccccccccclllllllllllt xt cl xt xt gets" cla3er ain"> >Édu 10 ao <
Lesang="fr">Côme Simien, < cl xt xt rg/drâ(dillllllll)pase ext SPlan, J35 "t -o< cl< clclcccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccVidot s joSu saoispmé>')alog 1s=s="wdelidot s joSu saoispml< clclccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccc xxt oie openeiticanlodage=map">Plan, J35 "t -o< cl< clclccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccclidot s joSu saoispml< clclcccccli3? =C u/gu mêlass="fam ;tg.:rceu+'''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''lidot s joSu saois p"> saois p">Chee fct"alterts aerxi rvic l>rm:rcedmmenrl ="?dset=%3Coct+ %3A 10%3D%22fr%22+ 10%3D%22fr%22%3EC%C3%B4me+Simien%2C+%3Cem%3ELes+mlllacres+de+sng=">nti+1792+%C3%A0+Lyon%3C%2Fem%3E%3C... openajax openvia= -o< clt -osaysl eltroihm:rced class-age="text d= >< clalass="text wRs23?lang=text "> saois p">Chee fcf > >Sul ="rext du=%3Coct+ %3A 10%3D%22fr%22+ 10%3D%22fr%22%3EC%C3%B4me+Simien%2C+%3Cem%3ELes+mlllacres+de+sng=">nti+1792+%C3%A0+Lyon%3C%2Fem%3E%3C... openhrhiv oab la /j > saois p">Chee fcgoo cl>< c< isfbsp;| < c.goo cmmenrl ="?ajax%3Coct+ %3A 10%3D%22fr%22+ 10%3D%22fr%22%3EC%C3%B4me+Simien%2C+%3Cem%3ELes+mlllacres+de+sng=">nti+1792+%C3%A0+Lyon%3C%2Fem%3E%3C... openhrhiv oab la /goo c class-age="text d=Goo c +lass="text wRs23?lang=telidot s jt"qtle="Cherch"cl" ="text " =sREV"Eet"> JrgFreemium #hg 1e itiqarnets-tp:// pper"t">) - = c/2s="text d=l" ="/2s="telllllll c>Chee fcarec/l< class="tex =C [if lrâIE 9]dt=1"e-ap;utioricalllnk relr ltylesheerchfbsp;| Plan du ) do";/dien>emepni r>