Navigation – Plan du site
DOSSIER

L’enseignement de l’histoire mondiale aux États-Unis avant William McNeill et son premier ouvrage : The Rise of the West (1963)

Katja Naumann
Traduction de Charlotte Girard.
p. 43-68

Résumé

La démarche de Katja Naumann est particulièrement intéressante car elle étudie la période antérieure à celle considérée généralement comme le début de l’histoire mondiale, avec la parution en 1963 de The Rise of the West de William McNeill. Elle met en évidence, des années 1900 aux années 1960, les prémices de l’idée d’histoire mondiale aux États-Unis, en se penchant plus précisément sur les cursus universitaires d’histoire dans quelques grandes universités américaines. Elle montre que ces programmes, initialement centrés sur l’Occident, ont de plus en plus intégré au cours du xxe siècle les civilisations non occidentales.

Haut de page

Texte intégral

  • 1 Jérôme David, Thomas David, Barbara Lüthi (dir.), « Globalgeschichte/Histoire globale/Global Histor (...)

1Les études d’histoire mondiale sont en vogue depuis quelque temps. Dans de nombreux pays d’Europe, un nombre croissant d’historiens, dont un grand nombre de jeunes, travaillent sur des sujets à échelle globale1. Je propose de faire ici un retour en arrière sur les débuts de l’histoire universelle et de les examiner dans les textes plus anciens. Il est incontestable que l’idéalisme apporté par Hegel sur fond de siècle des Lumières a beaucoup contribué pendant 150 ans à la réflexion qui a conduit à la naissance du concept d’histoire globale. Par la suite, l’eurocentrisme a perdu en popularité, et c’est une histoire mondiale – ou globale – à tendance œcuménique qui a remplacé l’histoire universelle, plutôt fondée sur la philosophie de l’histoire. Il existe deux hypothèses sur l’origine de ces changements. Selon la première, les historiens ont depuis longtemps étudié et enseigné l’histoire en tant que discipline globale sans se restreindre à l’histoire nationale et occidentale. Selon la seconde, cette approche remonte seulement au début du mouvement américain de « World History » et au travail de l’historien William H. McNeill, dans les années 1960.

2Le nouvel intérêt pour l’histoire globale stimulé par le rapprochement des historiographies de part et d’autre de l’Atlantique appelle cependant des réserves. Peu de personnes se sont penchées sur la question de savoir s’il fallait attribuer ce nouvel intérêt au développement de cette approche aux États-Unis. Aux États-Unis même, il en va autrement. Dès la fin de la Première Guerre mondiale, on assiste aux premiers questionnements sur l’histoire, jusqu’alors fortement eurocentrée. On commence à chercher à intégrer l’histoire extra-européenne dans la formation des historiens et dans les programmes d’enseignement. Je propose dans cet article d’illustrer ce processus. Dans un premier temps, je vais rapidement exposer la grille de lecture la plus commune concernant les transformations de la façon d’écrire l’histoire du monde ; ensuite je montrerai tout ce que l’on gagne à prendre en compte l’histoire trop oubliée de cette historiographie.

Deux approches différentes de la nouveauté : renaissance en Europe et table rase aux États-Unis

  • 2 Raphael Lutz, Geschichtswissenschaft im Zeitalter der Extreme. Theorien, Methoden, Tendenzen von 19 (...)
  • 3 Exemples et influences : Patrick O’Brien, « Perspectives on Global History : Concepts and Methods » (...)

3On présente souvent le travail actuel sur l’histoire globale en Europe comme une sorte de renaissance, issue d’une rupture radicale avec l’histoire universelle traditionnelle, tandis qu’aux États-Unis, on présente l’histoire globale comme un tout nouveau concept. L’histoire mondiale a commencé à perdre de l’influence vers la fin du xixe siècle, après avoir été le genre prédominant pendant une longue période. Elle fut alors considérée comme une approche peu scientifique, car non fondée sur la recherche de sources sûres et surtout basée sur une vision nationale2. Elle était pourtant relativement respectée à l’époque, si elle émanait de la plume de sages ancêtres. Leopold von Ranke en est assurément l’exemple le plus célèbre. Mais peu d’historiens ont été capables, à l’image d’Arnold Toynbee ou de Fernand Braudel, de construire une histoire générale sans sortir des exigences de la discipline. C’est seulement dans le dernier tiers du xxe siècle que l’histoire a commencé à développer une nouvelle approche, à savoir l’interaction mondiale et l’interdépendance. Tandis que l’histoire mondiale était auparavant fondée sur une métaphysique, tirée de positions universalistes et de points de vue euro-centrés, elle a alors pris un tournant radical. La confrontation avec les sociétés extra-européennes et l’étude empirique des dynamiques globales ont permis d’attirer l’attention sur les différences culturelles au cours de l’histoire. Pour la première fois après ce renouveau, les interprétations ayant un horizon global sont devenues un objet accepté d’enseignement et de recherches universitaires3.

  • 4 Patrick Manning, « William H. McNeill, Lucretius and Moses in World History », in : History and The (...)

4Beaucoup d’auteurs situent le point de départ de cette réorientation aux États-Unis. Ils se réfèrent à la rupture exprimée dans le livre de William H. McNeill, The Rise of the West. Patrick Manning a écrit à ce propos : « son interprétation de l’histoire mondiale a émergé et s’est installée sur la terre ferme de l’historiographie. La synthèse méthodique de McNeill sur les connexions entre les civilisations a permis aux historiens de considérer l’histoire mondiale comme faisable scientifiquement, et pas seulement comme de la philosophie spéculative. Dès cet instant, l’étude de l’histoire mondiale pouvait croître, bien que relativement lentement »4.

  • 5 Jürgen Osterhammel, « Höherer Wahnsinn. Universalhistorische Denkstile im 20. Jahrhundert », p. 170 (...)
  • 6 « William McNeills Lecture of the Royal Historical Society in London in 1982 was making what in ret (...)
  • 7 Carolyn C. Lougee, [The Rise and Fall of the Western Civilization Course]. Comments, American Histo (...)

5Mais les historiens américains sont loin d’être les seuls à voir McNeill comme l’inspirateur et le père fondateur de l’histoire globale. Pour Jürgen Osterhammel, le livre de McNeill marque « le nouveau départ de l’historiographie universelle ». « La démythification de l’écriture de l’histoire mondiale, sa banalisation en histoire du lien, du moins aux États-Unis, est en premier lieu l’œuvre de William McNeill. »5 Dans de nombreux dictionnaires, le nom de cet auteur figure comme la première référence pour l’entrée « world history » concernant les débats approfondis sur l’histoire globale6. En fait, le besoin d’interpréter l’histoire à l’échelle globale existe bien avant les années 1960 aux États-Unis. Les États-Unis, en tant que terre d’asile pour les immigrants, ont été mis au défi d’assumer leur propre diversité culturelle par des récits d’histoire globale au sein des universités7.

  • 8 Ces deux aspects sont en relation avec l’essor économique sur les marchés mondiaux qui s’appuie sur (...)

6Après la victoire dans la guerre contre l’Espagne en 1898, les États-Unis ont commencé à s’investir dans la politique mondiale, ce qui nécessitait des connaissances historiques. Ceci est devenu encore plus vrai à la fin de la Première Guerre mondiale, quand leur rôle de leader du nouvel ordre mondial s’est renforcé8. C’était un défi àl’historiographie universitaire : elle a dû faire face au dilemme selon lequel la vision eurocentrique de l’histoire mondiale n’était plus adaptée, alors qu’en même temps le pays se voulait le moteur de la modernisation en Europe.

  • 9 Michael Geyer et Matthias Middell, « Weltgeschichte vor den Herausforderungen der Globalisierung », (...)
  • 10 Ibid., voir aussi : Lutz Raphael, « Historikerkontroversen im Spannungsfeld zwischen Berufshabitus, (...)

7Ceci conduit à penser que l’intérêt pour l’histoire globale trouve son impulsion aux les États-Unis bien avant le moment où les écrits historiographiques récents ne le situent. En plus, les fondements épistémologiques du tournant revendiqué pour les années 1960-1970 peuvent être retrouvés très loin dans le passé. Il est vrai que la science historique s’est donnée, par les procédés philologiques et herméneutiques de critique des sources, des outils permettant la « mise à jour des faits historiques » sur la base de la distinction entre le « vrai » et le « faux ». « L’ambition d’une pratique de l’histoire fondée sur l’objectivité faisait tenir ensemble la boutique des historiens ». Mais cela ne réglait pas la question de l’interprétation des processus historiques9. C’est pourquoi l’on trouve dès le début du xxe siècle des courants relativistes et constructivistes dans la recherche. Petit à petit, les certitudes objectivistes et les dernières justifications métaphysiques du xixe siècle ont été abandonnées. Dans le même temps a éclaté un conflit méthodologique entre différentes historiographies qui luttent pour faire accepter des concepts pertinents dans la perspective d’une histoire mondiale, conflit qui reprend épisodiquement10. Il devenait le fondement de la nouvelle formulation du problème : comment décrire la simultanéité de divers développements historiques dans une perspective globale ?

  • 11 Marnie Hughes-Warrington, « World Histories », in : (dir.), Palgrave Advances in World Histories, B (...)

8Une approche purement intellectuelle de l’histoire, basée uniquement sur l’œuvre des « grands hommes »11, permet peu d’avancer dans cette démarche. Si, à l’inverse, on va chercher dans les pratiques académiques et si l’on étudie les nouvelles pratiques d’enseignement et de recherche, on comprend que, pour les États-Unis également, la forme actuelle d’histoire du monde est née bien avant le dernier tiers du xxe siècle. Les structures de base du savoir historique, notamment les cours d’initiation en licence ou les programmes d’études supérieures et de recherche connurent des changements de problématiques et de nouvelles approches en histoire mondiale. Évidemment, ce mouvement a d’abord été ponctuel. Les innovations apparaissent dans des lieux et à des moments précis, avant de devenir des courants de fond. Elles se développèrent surtout dans certaines grandes universités comme Chicago, Columbia et Harvard.

L’histoire générale du premier cycle universitaire : berceau et champ de bataille de la contestation du récit dominant sur l’essor de l’Occident

  • 12 Sur la « General Education » voir : W. B. Carnochan, The Battleground of the Curriculum : Liberal E (...)

9Aux États-Unis, le cursus universitaire est divisé en deux niveaux, le collège universitaire et les départements spécialisés. Au collège universitaire, on prépare le « Bachelor of Arts » ou B. À [comparable à notre licence], dans les « départements d’histoire », on forme au « graduate » [comparable à notre master]. Concernant les deux niveaux, on a fait des reproches sévères portant sur la faible présence des thématiques de l’histoire mondiale. Selon ces critiques, au niveau du premier cycle, on a longtemps enseigné une histoire du monde très euro-centrée et, au niveau supérieur, les questions concernant les cultures non occidentales sont restées presque entièrement absentes. On ne peut pas en rester à une vision aussi réductrice. Concernant le collège, il faut rappeler que, depuis l’entre-deux-guerres, le cursus du B. A. de quatre ans prévoit pour la première année une sorte d’enseignement général, appelé « General Education »12. Au sein d’un choix de cours, obligatoires pour tous les étudiants, ces derniers doivent acquérir les bases dans toutes les disciplines. Il y a toujours parmi ces cours une initiation à l’histoire, mais aucune étude spécialisée sur une période ou une dimension sociale spécifique. Au contraire, c’est plus ou moins l’ensemble de l’histoire qui y est abordée.

10En général, ces cours d’initiation en première année sont faits par plusieurs enseignants sous le contrôle de la commission des études. Ce que les étudiants apprennent en première année ne dépend pas du choix des enseignants, mais d’un choix qui est fait au niveau de tout le collège. Les programmes d’enseignement sont collectifs et ils sont révisés chaque année. En plus des fascicules concernant le cours [syllabi], les collèges éditent leurs propres documentations et des manuels, en général publiés et accessibles à d’autres collèges. L’importance de ce cours d’introduction à l’histoire explique qu’il est devenu l’institution centrale de la formation historico-politique aux États-Unis. Ceci s’explique aussi par le fait qu’il n’y a toujours pas aujourd’hui d’examen national en histoire avant l’entrée au collège universitaire. Quoi qu’il en soit, à la fin du xixe siècle, un cours d’initiation a été mis en place sous le nom de « general history » [Histoire générale], qui, à côté d’un savoir factuel, transmettait des valeurs et la compréhension du sens de l’histoire correspondante. Cela conduit à la mise en place des grands récits globalisants.

  • 13 En toile de fond, l’initiative d’un cours qui formait les recrues pendant la guerre afin qu’elles c (...)
  • 14 CC, Syllabus, 1919 ; Harry J. Carman, « The Columbia Course in Contemporary Civilization », in : Co (...)
  • 15 Pour le cosmopolitisme aux États-Unis, voir : Maureen A. Molloy, On Creating a Usable Culture : Mar (...)

11Jusqu’à la Première Guerre mondiale, c’est essentiellement le développement de l’humanité à travers l’approche universelle du xixe siècle qui est présentée, c’est-à-dire l’histoire de l’Europe depuis son origine jusqu’aux xviie et xviiie siècles. Les contenus ont ensuite été sérieusement remaniés comme le montrent les intitulés de ces cours « History of Contemporary Civilization » [Histoire de la civilisation contemporaine], puis plus tard « History of the Western Civilisation » [Histoire de la civilisation occidentale]. Ces cours élargissaient la fresque historique, la faisant commencer à l’Antiquité grecque et se terminer à l’unité transatlantique entre Europe de l’Ouest et États-Unis, et ils présentaient cette histoire comme l’histoire du monde. Un des premiers cours de ce type a été mis en place à l’université de Columbia. En janvier 1919, le cours d’histoire et de philosophie de la première année a été remplacé par un cours obligatoire appelé « Introduction to Contemporary Civilization » [Introduction à la civilisation contemporaine], abrégé sous forme de « C.C. »13. Au cœur de ces cours se trouvaient les questions liées au nouvel ordre international, les questions de la paix et les urgences du présent, concrètement, cela voulait dire enseigner et les évolutions fondamentales de l’histoire récente et l’ensemble de l’évolution de l’humanité. Déjà, dans le vocabulaire utilisé dans le syllabus, le mot « l’Occident » était particulièrement présent, et il était question des « unique features of the western world » [des caractéristiques uniques du monde occidental]. Le choix des sujets rendait compte aussi de l’essor de l’Occident : la sécularisation et l’industrialisation comme les révolutions politiques des xviie et xviiie siècles, comme moment culminant du transfert de souveraineté politique ayant commencé avec les cités grecques, y étaient étudiées en détail. Dans ces constructions, se formait l’image d’un Occident à l’avant-garde du progrès, tandis que le monde non occidental était de fait inexistant, et que le discours portait sur la France, la Grande-Bretagne ou les États-Unis14. En un mot : le cours transmettait un cosmopolitisme au service de l’« intelligent citizenship », à la lumière de l’histoire de l’humanité15.

  • 16 Lawrence W. Levine, The Opening of the American Mind. Canons, Culture, and History, Boston, 1996, p (...)
  • 17 Voir aussi : Gilbert Allardyce, « The Rise and Fall of Western Civilization », in : American Histor (...)

12La nouveauté dans ce cursus n’était pas de mettre l’Occident et le monde sur le même plan. Ce n’était pas non plus la façon d’aborder l’histoire de l’Europe occidentale depuis le xviie siècle. Ce qui était neuf, c’était de voir le déroulement de l’histoire de l’Europe dans l’optique de la construction d’une unité culturelle transatlantique, dans laquelle les immigrants européens surtout pouvaient se retrouver16. L’histoire des États-Unis se trouvait inscrite dans une histoire générale à tonalité européenne, placée au terme de ce processus de civilisation, qui pensait le monde dans une certaine globalité, mais de façon bien abstraite et selon un point de vue bien étroit. Le lien ainsi créé permettait l’analyse du présent dans les termes suivants : la guerre mondiale, en plus des pertes humaines et matérielles, avait détruit la confiance dans les valeurs et les institutions de l’Europe, et suscité un doute immense sur sa capacité au progrès, c’est pourquoi l’une des tâches les plus urgentes qui s’imposait au pays était d’aider l’Europe à rebâtir ses fondations17.

  • 18 Ernest H. Wilkins, « Initiatory Courses for Freshmen. Report of Committee G », Bulletin of the Amer (...)
  • 19 Les articles sont dans : History Teacher 10 (1977), citation p. 512.
  • 20 Avec le livre d’Allan Blooms Closing of the American Mind (1987), les partisans du cours de « Weste (...)
  • 21 Gary Nash, Charlotte Crabtree, Ross Dunn, History on Trial. Cultural Wars and the Teaching of the P (...)
  • 22 Michael Geyer est le seul à avoir démonté le monoculturalisme du cours « Western Civilization » et (...)

13Ce programme et, avec lui, une histoire mondiale à la fois eurocentrique et universelle se sont répandus alors à une rapidité foudroyante. En 1922, l’« American Association of University Professors » [Association américaine des professeurs d’université] plaida pour un enseignement général en sciences humaines et sociales en première année et recommanda l’orientation des cours de Columbia. On l’écouta. Trois ans plus tard, cette disposition avait été déjà adoptée par 80 universités du pays, et presque la moitié des programmes comprenait un enseignement sur la civilisation contemporaine (« Contemporary Civilization »). De plus, à partir de 1924, le « College Examination Board » faisait passer tous les examens sur l’histoire européenne sur la base de ces contenus18. Cela prouve que, dans les années 1920, les cours d’histoire générale étaient un des lieux où le récit de l’essor de l’Occident s’élaborait et se transmettait. En conséquence, ces cours sont devenus plus tard le cœur de l’affrontement. Les historiens s’intéressant à une histoire mondiale pluraliste ont pris leurs distances dans les années 1970 avec cette manière d’enseigner l’histoire. En 1976, un groupe d’historiens de l’American Historical Association (AHA) décida d’un autre programme intitulé « Beyond Western Civilization : Rebuilding the Survey »19 [Au-delà de la civilisation occidentale : reconstruire le parcours d’enseignement] et débattit de la proposition de William McNeill de remplacer la « Western Civilization » [civilisation occidentale] par la « World history » [histoire mondiale]. C’est à partir de ce moment-là que les deux approches, l’une basée sur la notion de la civilisation occidentale et l’autre sur la notion d’histoire mondiale, ont été considérées comme radicalement opposées. Selon ces lectures critiques, avec la première, on formait les citoyens d’un état et avec la seconde des citoyens du monde20. Dans ce climat tendu, les cours d’histoire générale ont fait l’objet d’un débat public qui s’est exacerbé dans les années 1990, prenant la forme de véritables « guerres culturelles »21. Aujourd’hui encore, on se bat pour l’adoption de l’un ou l’autre modèle, et de nombreux « historiens tenant de l’histoire mondiale » luttent de manière acharnée contre les cours de « civilisation occidentale » (« Western Civilization »), qu’ils considèrent comme le cœur de la conception eurocentrique de l’histoire22. Ces cours sont vus comme l’expression de la résistance au changement : ils n’auraient changé ni dans leur conception d’ensemble ni dans leurs contenus. Cinquante ans d’évolution des programmes et de transformation du monde n’auraient pas eu de prise sur eux.

14Cependant, si l’on regarde l’évolution des programmes de ces cours en détail, il est visible qu’ils ont été vidés de l’intérieur en même temps qu’ils ont perdu le monopole de l’interprétation historique dans les cursus. Ce processus a connu plusieurs formes ; on étudiera ici brièvement trois d’entre elles.

  • 23 John J. Coss, « Contemporary Civilization », in : « Columbia College Today », in : Columbia Alumni (...)

15à l’université de Columbia, immédiatement après la mise en place du cours « Introduction to Contemporary Civilization » (Introduction à la civilisation contemporaine), des doutes se sont exprimés à propos de sa signification globale. Les grandes coupures chronologiques ne furent plus celles de l’histoire européenne ; ainsi on choisit les années 1850 comme césure à l’échelle du monde, à la place de 1871, coupure dans l’histoire de toutes les « nations civilisées ». Le Proche-Orient, l’Asie, l’Afrique et l’Amérique latine trouvèrent leur place dans les cours. Ces régions étaient surtout citées dans les chapitres sur le colonialisme, mais on trouvait quelques autres références. L’Empire ottoman était étudié depuis ses origines, les mouvements d’indépendance en Amérique latine illustraient les révolutions politiques du milieu du xixe siècle. L’Australie et la Nouvelle-Zélande servaient d’exemple pour illustrer le développement de la classe moyenne dans les sociétés modernes23. Il n’était donc plus uniquement question de l’Occident.

  • 24 En contraste avec d’autres thèmes, celui-ci est suivi d’un point d’interrogation dans le syllabus. (...)
  • 25 Idées soutenues par la liste de lectures obligatoires comprenant le livre de John A. Hobsons Toward (...)

16Les cours ont été d’abord structurés géographiquement, mais rapidement s’est imposée une structure liée aux contenus, du coup deux thèmes se sont rajoutés. D’abord, l’impérialisme est devenu un sujet crucial et il est passé du statut de caractéristique de l’histoire européenne à celui d’élément de l’histoire universelle. En parallèle, l’expansion coloniale se différencia de l’histoire extra-européenne, chacun de ces thèmes étant étudié indépendamment l’un de l’autre. Dans cette dynamique, on sent déjà se dessiner une gêne à décrire le colonialisme comme un e de ce proceprogrèstant étudié indépendamment l’une a d’ou B. À «eur et.

nz>xixe siècle qui est présentéeande sSa class=n eseNa’imag de laA) décidaorquestions de portess sujets ions dedrs de «¨re annres jde l’ m d’gné l’hs philolognt en prem ce couoriqsociétés), des ntique, daance. Tandis que l’hie ont priss se rnercr dans lens pluschés de l’e actuelle pointtures Tagne poaiensondialeeignemoavoinnée unurtoe : commece. Tandis que l’hies lens plnait pendamment l’une a d’ou B. À «.

2
16Les cours ot à pensee les se ce type a le. esturelle t distoir’est terrogat décrir monde, àn deau change histoirerenceschistoire mélaborait et sdernes bataille de lertre globalé indéAmer1,la résistance an to Conback#ftned peo: Ption occidepeu: Pabutslemes]ut deurs «s loguipemenem ceé « Bnt collectifs et >Colle5deux ù le r car à un sacatér,ementWestenseignant étue, à laurorquest ntique,te ansinurde du ès lossion de lalisation, qui piogrus.

niversell’Afr
an class="paranumber">16Les cours o8 à penseeabordant quermait le factuEurope, etnriode ssor de l’Occident s’élaborait et quelqueisto Concernmposée unmonunicor de l lentesialisatiicatios=n esee été s pendant aborderrg
  • 18 Towsmondunéressant une périodts l’optlustraient ..)

6Après la veyer est Le aumanité. Dar un cotudes term du cou ont de Columbia. En janvier HarvaAme00un c ont fait l’objet y adoptée parouistoiment che univerleoductio oduction to Conrary Civiliz [civilisation occiAaaon biensdes dout à ls les exa il eranie la maractscité un do. Aerm du condiale, c’est essentiellemt un costue montrentg det de n’ le code très euro- dblegoipss l’optque entre Europe de l’’Occident s’élaborait et l’éere Guerr cours d’histoiasnt dxse transedans less coner etétailsque rt comours en d ceél’histversité] une périodts l’optl l’Hossey FlaitcNacomu du sehrrg stroductio En a50 comde Colu «as.

ver uneerait un cossgloba luet cette rs d60-19ver<’i wasclule mondollectifs et >Coeuropéenne, chacuhiude empc plufie mont dé pour le="font-vle="foninterprétationnsmetta une existant,pmpire o Bs co du prés etales soce de 18ls ns lotroducti,t che univerd colonialismeen ains u sicomme du prés ann Guelique qu’il esn style="font é scnt unsmalall" id="bodyftn16" href="#ftn16">12. Cela pr 28
an class="paranumber">16Les cours o8t été dt cettsturs proprd le quea coéenneur sts d’tensemb de philosophie d l’objetCivili Conem> »Coeuropéenne, tyle=e990, prenant la form60laitiirlitiqacs dn="footnotecatées da,n lsaaon biene ce lel de lt-à-dire lstiPsemble de ltôt,la coire mondiesetales soet l’étude empirtue temp plusie>C.C. » » o[comp er tiers du l’histoire expe lyenry » [hn, 1996, p num">22 Michael G3ss, « CSidney RouPack oill of Wecivilisat Civary CiviliHstoire mona Alumni 15 (AHA) décida d’uas « ibuaeliqconcepers c pe lsation, qpèrendantontr enu le » luttent de man 13. Aujourd3 31des ÉtatslHAeignemenu’il me aux lrvaielmoyenne epeléle, ont été consid cLa mination Ban>ance as, tve S Au cance a60-1970 p étuditionn socialere annéemonde, à oWorlns 29-ll34tre prliraef="#f is e du 13. Ces cou3 32le cours ll36e Examination Board » faisait passer touseCore dlde l’un oun>ance aitaire. Quoi qu’il en s]entation desat peaussiours [ » et 13. Il n’3 33
  • 18 History on Trial. Ciliz G », < lle sd by/em> (HAetosonadic surm>ion25 Idées so3tenues paLlegest eontrammeble] par ladideun et presqued’un djodentaignemoavoi de p e vicit nt 
  • 3

16Les cours 3vre d’Un oppo>ance atéebZélfin qu’elles c Coeuropéenne, ce de 1871rientation deshisto se ja’gnàun lHAepe  « ssioursun et presqueàire. En 1976, un groupnt de man emble deall" id="bodyftn16" href="#ftn16">13eur et.3 3 nz>ance afuctna comprnres jdepte auss’Occavec la popéennl latine trouvèrent ce Sudensuite ues. Cestme, maiscette approche eversellExtr ontl’Afrrt-variant:small-caps;">xixe siècles, comme moma-variant:small-caps;">xixe siècle qui est présentéevs lieux aiet sdernesittbagagponmblex aies nnéees chapiiétsetalivceoueé maractulturellasllustracis ssle iMuaasslriquemetta 0, prenamtalip l’E O’Brifs de l’hisils marchés m urgenceChiis13.

3 3
  • 16 Lawrence 3lang="en"PBatioalt ofDelasse »a" Gi Ceoyennt of P [hn, 1996en. ReporGueS du mm> Schools cotnexesmo s1.)
  • 3
  • 19 Les artic3es sont daneS m>iCesClobariciaassm>ilobalos
  • 39
  • 19 Les artic40 McNeillJosephnS. Sirry 1coCn plc,
  • 4

7Ceci condui3yer est Le alHAeange hinc sent srvaientge du Coeuropéenne, t de man 90, pr é civilisation du memen. Sait éncegt t décrir mla faillt mondale, ensaulo-saon ese lidvolution de ions civilisplnait ion du mons civilisurtout citéest, eal eea/em>oiit ,i statuf hran dnet le  Ine appeléle, ont étééesorofesseurs dumbia ge o a’, mais onuns uu pminimale=atsitiui-ci eiCesClobarit of77), cis, 13. Cela pr3 38 t prest prtsram hran de Wsoiin"fotaitcens loadoptée par"foonalverme57gnemeà prendreire mondioptl l’dioptlique latinl’optlustraient eur pcoer tieoulaell0, prenaollectifs etsi qu’il en se plus la faour lsndiaafontogrusaell0, prenaycdé ceés loe depassévnt de al etles »e-pThe nn sn nt ocmoyenne dansminationwm> [histoirefootnotecall" id="bodyftn19" href="#ftn19">13 [Au-del39 3es vus Olsa" imarté foune bnensefo< é civilisatione l’un ont été consid cLcpi csauctgras de, mais onuspnuetrouppelale,e d-eà prendre en histoiresurlea l rouindisonanexmilie consids,ees do d’ a’unr de l ls cout se, aintôtn ls étu predn="foolivren Miulea faibtEmpiout cice de 18i stoiresctios l»  ?mLa recommandiam McNeill vs lieux ai sdernesitenge hinesentale gscnt uductiosun Civntale » (« Weste,dgnemeiaela posÙun ont été consid cLens du mones liuncdernesant lenvêtce ledspéci’ildernesant iogr é nnillmet le  oeeillall" id="bodyftn19" href="#ftn19">14. Dans ce4 4at tendBi lenteoptlHAen3 thezaoardgagprdu dai’i, le « Coll661920, les lrvaielmoyenne  ?

européenne sur la consid cL"foe>gagpoyenneuacomitjanme cibi lenteoptinili fvm>Coremplacer la «nttfaveent. Les hpéenne, t de man de p e viil. sur elchue de l,globalitetversit dan regardeour lsmajorl en siloso ttachisendiale pluralistestoirdéropéennrait et seon contem» fai
Lun ollectifs et >Coeuropéenne, et l’étude empes et du m ps eoi qu’il en sale,enqacs dationeurs it fle de igees s< socte, cuaucrue h1
  • 16 Lawrence 4lang="en"D curope, unrer le ropéennumanité. Déjà, d"footns rapid, et l’étude empeAlumniMichael Kauta(dirs1.)
  • 4
  • 22 Michael G42e avec d lang="en">History on Trial. CPateurk Mbne Mi,#ll oNtgraAssokanux(..lang="en">History on Trial. CA .siècle">(...)
  • 4

7Ceci condui3ss, « Lcou ont il u), des dos non occondante. Celchacuhiude empxe structreace dacen x qu
ge. Llco-politiquetroujeuncivrheverstaiecritiq leremière, tyle="foliqua Guerr cours d’h50un c ont faitchacuhiude empxprisetée parprlles al étin discour8i s, l theientgistant,pmpigloba,eientgne prise od»parauétantesiali dationneufiecem>gelei cno » fais< ént de lfaitchacuhiude empumbia e aitise rosution de  ste état et avecsité de -là queubre="font-variant:small-caps;">xixe siècle qui est présenté,ale pjeuncf s humaiondiale, ont Ùhistoisujets a’, maisie conesoet l’étude esitise eoulamouvechardu éetirheversds anc sent e du 14. Aujourd4 41t vus coent euans loe depasséurs d’t innéevevalueontemner l’histoisme comms hpéenne, t de man nt-vvait inscri,bé dans les i classe scis x et iielmoyennent-là que lycoire mondies="foolivrent restées presall" id="bodyftn19" href="#ftn19">14. Ces cou4 42

  • 16 Lawrence 43er est l dours en détailte doctoratyyse du et >Co;">émet le isie irehodies< socte, cll de leans1.)
  • 4
num">16 Lawrence 4te avec dParmie l13 519 hpssfaayatail. suste de lectyle="foe>Ame70ds ances chlesayi,b1/5 (2 784)d structurprs1.) 4
  • 7Ceci condui3te avec Q thefém> e Exsccdouté s. Llco-politiquetoctora daas="fooliva e avoiortait urot l’AAsie, l’Afratine trouvèrent leur plav détaux-guerra Guerru condiale, c’est essentielleitetvem>In’idéalscis de prendreire mondicEmpiout c,lfin qu’E50cours dt monde plusaun djodespi classe mr,ent rém>ance a de ns ire monglspondante. Celchacuhiude empxls so conces de et gagnnalverriguhnnu p uso x bs humficine dansdioujours mondong té de l970 p étuditionn du m ps eoi qu’il en sdno gurique,osie,mpora s humaiondialevrheverstal de l.hpssfapstoincoet >Corvaielmite ues. Cestm cLcpioctoratyles tieff no€Afrentresséf doche e contemtirhevers,ns les chs anciens14. Il n’4 4t donc Unnouvunide 1924, étud cettun et presque do dl uyenne rer le é doppementneser time airgue unte mondcoire ùrs dies="foohistoaustracis ss structurn’ l1970 avece 14eur et.4 44
    • 16 Lawrence 4tenues paFelixtBrahmhisJie, n Mes. n 1coiliz“Außerhiua”ur Spiegel hrgpoyécriVossesungset zeichnissf. Kans1.)
    • 4

    16Les cours 3tenues pLeprnres jdeours en déta ste recovoinpasae l’un ont étégats gtales , >Crsun et presque’Occnsr’est ="footnoteotecall" id="bodyftn19" href="#ftn19">14.

    4 4 ,gnemeà pdre en mu dy l’iennumanité. Dé.hpvelles ap
    • 16 Lawrence 46e avec dParmie l4 635ours en détailte
    • 4
    • 16Les cours 3m McNeilSi e af failltoem>Bnd’abord>Cou
gen to Contiot-gesuat14. L’his4 46t vus coent icatir, des douetieitetauge unte moa do dat D0, prenant la formistoBatioal l le ndour lontpinq son et aupriographiessleuetoctoraot led0, prenant la form60toBatioalae de l28tent ront44tentr Harva
      16Les cours 3 Lougee,Lcouajorl s=n esee n às copointanen dans eugeialeso
      • 23 John J. C47e avec d lang="en">History on Trial. CMichael H. Hunt,#ll of WeLong CrisiorGueU.nS. Djouoellechn, 1996ouC »to Clos(..lang="en">History on Trial. CDjouoellech .siècle">(...)
      • 4

      12La nouveau38t été dtié indtes., etne,tels hpéenne, t de man,gnemmie lférmble -Unis se trour ln se entale se difféhiude emp,dee un e de ce ps dedrs ssor écsnuoriqsociéte ttées dan m d’gn ue egner l’hoographiese.idRoprogtirheversdmla failu «as.Corvaielmitde nouvelles app’Ocnratioyrl>Corvaielmitnasée su,lderne,gnemrer le ,aas="foolivhooouoellec cAveriouphezaolidg ,aremplaceL cLeneer><>Tow F icbankpEnotes Mlaity,sd’istoiresctiodioujouesgnemmie lférmbAkira Iriye,idRossesqSlaitierhisJisephnFlet, ciire du mr de lent denne sur la s coupu.ondiale, cm da,ninssifeudes dan la fin f hran dire missioaopencé aveit herche c eouvait inscritcobalitetv?

      t de sociétei s, p l’s l,tatuf hran dllabioyrl>C(’hile ire trop osyalscelles al étExamina ùrs-de 18umbia es cha de laliblocre annresall" id="bodyftn19" href="#ftn19">14.

      4 4
      12La nouveau3es sont En >Apron collevilisation, maisstqueout cint restées presqce de 18isensrd lt de n’ luensuitecueessloritcobalnus plus tshoographiecimr de lté fo, mais npasagats grent plus871e dansl ctés), des dedrs .hpvelles ap Olsnt ho50 coant t ocire un isie ionturte ausse l’un ont étéuri emp,de l’un ont étéan>xixe siècle qui est présenté,amoaa de ale quele -Unis se nt restées pre histoirnasée suurope, sappextr ontelle sographieseft le’g,dee unup, étunasée sustrs d détauxerracunci
      an class="paranumber">16
      Les cours 40 McNeilCxerracuncittées daninhaphiesefoudridre ri unte moasé"fooeedrs ssrhevers ensuiteheverstali classe détauxere ues. Cestmer ln es apprtt taiaitne telimitssi r>CBndes cu,ldernen eseeansinienlelqueioem>Bndes cioolivre prendre enire misnia éclalales c quiraiquee unc="footnotecaayata hincvem>Iners du co-politiquetrouransform:uppercase;">état et avec McNeilit in ». Lnnu pnns les ant un os/p> sociétoe danrtosor deit,s de enrtt taitee actuelle sns ire missioursetales soirerconcismeralelace du lneeux «nglspondante. Celchiude empx dere Europe de l’’Ocsdes at en sociét
    an class="paranumber">16Les cours 41 McNeilCxer étuditiographieciaiaitnnoente un isieenu uodies="footnotecaetensee du Coale gs 1500pèrenueioem>nçaiaitnsrvaiennent-là queu MiétsÂg eonts innét moiaitntyle="foliqers jn Cipèrenuent en pAfrathue de lnielmoyennlmitde ion, qui p étongentdrela occi,ntx-guerres,A de litjantyle="foau MiétsÂg ee, tyle="foaux terdsmmeiltnci
    an class="paranumber">16Les cours 42e avec T que. reltées dan rganuxsque eouson et auprstevtaenne danrgsieenu uodie,lui cemu dde ce lel de ltailte Apu l’fontudes tes cours en d. De ce lel de ltailte an class="paranumber">16Les cours 43t été dpositisn, maisst-urion, qui pssiltnasle mo plus la fde le viillilimooyen-mde sor de l ensuitours en dépopéennl las d détaa cie ùrs ontrammes compistoiondante. Cela m>Contempor71 que. snia éclalard>Coale lustraient eur pcovait t l’ense auaiin qu’ongterdsmmque tei s plusait du i sf="#ftnvncoe 30%e positionps a éclalandilesductiosun CAsie, l’Afrcovait t l’ensosCurice d cette approche e>C ». Le entale ème les révolut,16Les cours 4te avec DCorvaielmit ucti, de"fdiesmpiout cice de 18ieudoriquensee darNeill vuieulerr coup Olsllabioaace é€Afrtyoccid90, prena hind Wsque eouste Coll44un c oducor écdn to Con€Afrtyef="#ftn22antos>Apu Ols>Apu surConce/em>os>Aputee actuelle nttfaveent. Les h serit dané otes">

    6Après la v4tenues pcoent façdesistoire. En 197ondante. Celss h serimaitee actuelle x qu
ge. Llcotirheversdréget ho5xadide14. Cela pr4 48nz>Ap  urs d’t i la mlesde le/uorilcaveceneverselleéenne, t de man le de fo. Bmo prope,/em>doctorant jdeourmo, de"fdiesours d’h50his1960nsrd le al e"fdiesoctstalurs d’tcice deuvfs et >Cominationwm> [histoirefootnotec [eéenne, t de man] cLen(rsit dan réiversaittoctoraenlllmitn lpioutsa sigmme gnàun abrin sn du

    12La nouveau46e avec L la toujodenn c ont faitchacuhiude empxpetée pareoulaelosioujoursements sliqua /sp), desentique, daé’08 ollectitm cLcp lrvaielmoyennplus la fae="foe>A>Ap  minationhooynelde, p eueeauxere ues. Cestmes coplus la fde le vihabiecen dsivantsa dioujours ="footnote D0, prectiodioujou dse Exsccdoues. Cestmel Miuoireotecaet évfans loOcsdurce otes">
    12La nouveau48t été n c ont faitchacuhiude empxprd’hui de parent;">éCorope, untoctoraenll">( attoctoraenlllaste dees da,ns les chs anciensours d’h50his1960 cL"foinnov), des pdreinssips d détau0, prectio.hpssfaees cousonasée sustuue dcen dsiait du ese’70 p en premier tiers due=atsictiosirheversessofde leublis dhissfde lgagnnalleeiublic ant rrg
    an class="paranumber">16Les cours 4es sont Aques, ent rim McNeill ee unrpsollectite Exsctoctoraenll"s="foolivh structurn’ l197egner l’h teis ioujoursements suoriqsociéteA>924, rena étuditioctora ds qe danl970 p.hpssfaplà cipennentlemtirhevers,nn nt oçaiaitnoaopecNeill eiale -Unis se nt restées pre ae lecladisa dioujours ="footnote D0, pst dong -urion, qui p lssté ura, des dedrlembnov), des. Les h civilisationacadon jodesps soims exa is mos16Les cours 50 McNeilBi lesûr,c cuns les vilentlem
    Inurope, etnielm D0, prenaun et presqufesseurs ds,amoaal’analduitehardu .hpvelles apsrvaipux,e iscédemelle mque tux,eueteso BExamination Ban> an class="paranumber">16Les cours 51e avec DCoons civilisfaçdesun c ont faitt de man lla fasolidsationaoulaell0, prenaun et presquOctay »,,ct Harvat nde du coenu uodiod éols l-une-les c s cL"font de lfait l’objetoccidla fa « a’ensoun Cqu
gea » o, I)un c ont faitchacuhiude empxistant,uiductnablen x qu
gea(70 peheverstali0 Columbia. En jaemLa rlles abéotiri emppe erollectifs etsiioem>nçainnente tranlo En 19trouindisnrtorerenccimbia. E llAme63,gnem chleslsons >Coremplacer la «,ea16Les cours 52enues pcoent t l’ensvepui1aiiporadlusis lo lssope’ crende deuctie, c fvm>Concess humaplus8 eiale -Unis se s coupua9eluihuipe ui. QitcenCoeaiinsplus dos non occleonauraienllstuue dcenss de enreace derConce/Civsmblex n jaOclCf lpencé avsxixe siècle qui est présenté. Djgraphiesefornsac, de"fdienceh rnne uorilcavecensrenne uourope, et ae luublice poent over du I
    otes">

    7Ceci condui53t étéRhile iae global is ànait ,ofin qu’eférreiours eruituditieluihuipe uidls sonem>ncjandiais loiinsplue, <0, pis loixourlnteoyennt omnt ec,lfie duod éolvi ag 197ondade fo. DCorvaielmit irehodiesd évs octes ag luccè lot saux gscnt noonnuns les e alisaaesseutm>Concer’est ="footnoteeviefafaitas lietiCelstmeuca du milieeansinuielmale,eentge nilliop’hile l0, pférrenadu mirenccimbloiinsplu/ments eentgspi classe m, aag Les h gr éehil desef"footcobalitetsts ducor écd>Corvaielmitenlexmiliall" id="bodyftn19" href="#ftn19">15. Dans ce5 50

    12La nouveau54t été n crer le eouvait inscri dcruc0, pst sfnotoublmoyennuonité cfCa m>Cxt uourope, etne,tesrairefière, etcruesss h serimeoant t otuelle s anc eruis sslea lquondelui-ci e desel. Dé.ContpriographiessCxt ie an unrtpencé avsmu ddant dititails lue=atsip lescge. Lfoctstalixourlerefe istoiro90, pdelui-ci e(’hile sts ’est 7ula toujod,nrtt demelleun c ont fait coupuaàun aal iirsercouarqunseirége naelles au courenne umourlereiliedotyle=s (ss opencé avs otes">
    all" id="bgo-top/a>. Aujon: -316 Haunne dirge
    7N .siècle"h2
  • all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">11ef="#f">11e>1t vuiJherinesDat d,(.14 [2007] 3), Zürich, 2007ri;eKatja Naans n, over(Re)-Wremineanm> [hn, 199i uoddepuisumbia AlumniDoug id N dhpuia(dir.), .ConAuCpanus, to [hn, 1996 d’,lMal ,lMA, 2012, 478-496ri;eMetihi viMidde« ontLlguerRouna y Auursesa(dir.), .ConT de sociétidRoentaur eto all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">12ef="#f">12">2 Rapiael Lutz, .ConGrochichtswissfnochafeur Zeitalbaricir Ext sil.Ame00 buerzopGegenwn: d’,lMüne, n, 2003, 197.
  • all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">13ef="#f">13">t don Exr le s suoflnt ce euo>AG couphn, 1996oc:oCn ue dirnootMeehodsumbia Alumni.’Asieeed Mir." G » , AbniteatllnootRouootTablenI toire exi,b19thnIiqsociétoCn s it, all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">14ef="#f">1 4 don Pateurk Mbne Mi,#ll oremplaceH.er la «,eLucretiuirnootMoeporGuenm> [hn, 1996umbia Alumni.’rary CivnootTheor6tion p46 (2007) 3, 428-445, 428 (cinte moatesuatesentale gsg iisanl970 p.esucteursfaentale g: )
    all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">15ef="#f">15 5 don lang="en">History on Trial. CJürgenlOsiqhemel,eoverHöheessiWahrEnnn.trs »(..lang="en">History on Trial. C, Grochichtswissfnochafej civit jdeNociétstaasefp.siècle">(..ionS en enrzo Beziehungs­prochicht< uootZoraine), de"a, gleich d’,lGötmineenr2001a 170-182a Aci 175his177.
    all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">16ef="#f">16">6t vu#ll oremplacer la «s Lavec ll hancbi tien cddenvnootrapiaaeevfs et fcam/ibermque eto [hn, 1996umbia AlumniMichael Bsleya(dir.), .ConCpanus, toit [histoireftn22(Craig A.lL ckard)p all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">17ef="#f">17"> CThe yn C.lL ugel,e[f WeRiaelisaaFoenl all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">18ef="#f">18">8 CeEune os/p> sree lou ssor éc aquesrptnt sblstso jodes maisie nvers="ft de muxié dans appuiee, ma is ss o rapid, prairefièr hissae etn sur eld"footns rapid, com spon qusale,la Smith, .ConAAssocinaE ln s. e">(..ion.lang="en">History on Trial. CRooepveltns s/Ges rapissinsaaiberPssouOcin/G coupnzte mo.siècle">(..lang="en">History on Trial. C, Berkeley, 2003..siècle"
    all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">19ef="#f">19">9 eMichael Gey 1atinMetihi viMidde«,eoverWeltprochichte voricinanerau-poiltuneenrcir G coupnsiltuneumbia Alumni.’Bviträge zopH"footnx all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">110ef="#f">110">10 don ’Ibid. d’,ll’iConceumniLutz Rapiael,loverH"footnkerke ovfrsnnur Spbneungsfe [hzwnx all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">111ef="#f">111e>11 don lang="en">History on Trial. CMatnae/nughes-Wurongton,ell orm> [hn, 199iesumbia Alumni(dir.), .siècle>(..lang="en">History on Trial. CPalgcavf Adva ce [hn, 199i .siècle">(..lang="en">History on Trial. C, Ban Miry ke 2005, 1-17ri;ePauoCn ducoo, .siècle>(..lang="en">History on Trial. Cnm> [hn, 199iacciisaaibeiGots. Tw x ùthnC x uCivAnswfrsato(..lang="en">History on Trial. C, DeKalbb1993ri;eJohng=GaltungatinSohnil Inayatullahi(dir.), .siècle>(..lang="en">History on Trial. CMacrohary CivnootMacrohary Cioup P?

    euo>AIde vidual,lS Au c< thezorainzte motidRonge iècle">(..lang="en">History on Trial. C (n  », CNl1997)ri;eJohng=Galtung,ell orm> [/G coup/rs »(..lang="en">History on Trial. CSy Cio de«a Sootns rafla, iècle">(..lang="en">History on Trial. C 35 (1999), 141-161p.sièclLeiosirheverses"s="foolivhie annÀs suourope, etnielmree lou recomman lilissoun Cagnrs « vem>Ineiale -Unis se nociéte all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">112ef="#f">112e>12 Sun CagoverGeneral Esucte moumbill’umniW. B. CThnie,mn,eaContemporopéennumanité. De deuvfs etumniKarliW. Bigelow,goverGeneral Esucte moumbia Alumni.’Reeiewa all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">113ef="#f">113e>1t don E, toipua9ia"foo,ême temia dennu uductioruesormaaceleiosirravs(..ion.lang="en">History on Trial. CTheddarerCurhistaum atdday », Centge.siècle">(..lang="en">History on Trial. C, New York,b1995..siècle"
    all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">114ef="#f">114e>14 don CC,lSy«abui,b1919ri;eHuryiJ.eCThman, ll of Weday », C Repuioan.m>Contemryizorainzte moumbia Alumni.’Cay », Ay ni Newstion p17 (1925) 8, 143-145ri;eJohniJ.eCos", ll oAu G »eoAn.m>Contemryizorainzte moumbia AlumniremplaceS. Gray (ed.), .ConTberJunioriCentgeanurhistaum d’,lt Harvat1929, 133-146
    all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">115ef="#f">115e>15 don Poun Ccosmopencésmn nt-vvait inscri,bl’umniMac lnttA.erocooy, .ConO>Anreamineaa UsablenCtales umniMargartinMeadvnootiberEAssgocia/ all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">116ef="#f">116e>16t vu#Lawhie>InW cLcvrs .’TberOininea all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">117ef="#f">117e>1 V’iConceumniGilbert A«ardyce, ll of WeRiaelisaaFoenl all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">118ef="#f">118e>18 don lang="en">History on Trial. CEnotes H.iremkin", ll oItemia CivCa Repeut ofFssths e.u G »eo(..lang="en">History on Trial. CBullerena (..lang="en">History on Trial. C 8 (1922) 6, 350-380ri;edRossesqT. F>(..lang="en">History on Trial. Cf Wedaonité cdes (..lang="en">History on Trial. C, Berkeleyt1928, 168seon civri;eFssdeeurk Rudolf,nasiècle>(..lang="en">History on Trial. Cnurhistaum. À rary Civ In163m McNeile">(..lang="en">History on Trial. C, SaulFlisciouu 1977a 238ri;eHuries H.iSho u,lasiècle>(..lang="en">History on Trial. Cf Werary CivExa tr , defarInExa tr , delBn n1901-1933.siècle">(..lang="en">History on Trial. C, Dissfrnte mondCay », Ubia. En y, New York,b1936, Apin ix 1, 97p.sièclTimothy Cros" ireremrConce/C osy«abuige nae, untmble nitme, irs de ,lCros", Oasior all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">119ef="#f">119e>19 eLlg: itsrd leensumni.’rary CivTe> rtion p10 (1977), cinte moa 512. all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">120ef="#f">120e>20 don Aquesleslsons >ondA«aelBloomipaCont d Conn ltnCorainzte moumbition ac oenne irgue unuaoun menerlitetsremièrsaousiversaême teisnrtorerenc ="footnoteemtalistales llHistory on Trial. CEnb1996, Lawhie>InLcvrsrae gtme l0, psdeslsons asiècle>(..lang="en">History on Trial. Cf WeOininea (..lang="en">History on Trial. C l irgue unuce amp advfrsno.siècle" all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">121ef="#f">121e>21 don lang="en">History on Trial. CGmryiNash,idRossoent Crabs le, Ros" Dunu,lasiècle>(..lang="en">History on Trial. Crary Civ n Tes r.bCtalesel WarciisaaibevTe> inea (..lang="en">History on Trial. C, New York,b1997ri;eCraig L ckard,ell orm> [hn, 1996vnootiberPublicp.sièclTberNte motiS ard" Debat8umbia Alumni.’P?

    e d’,lmai 2000, URLumniwww.hary Cioup org/ ?

    e/issues/2000/0005/0005spl6.cfm. all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">122ef="#f">122">22 eMichael Gey 1atses cpsful liqal’idon oo hede lde ostalese ce eice abordnt d Conn ltnCorainzte moef="#ftn22">(le deuvfs et nt d ConGeneral Esucte mo, p Cecit aquesreemtalistalese ce eumniM. Gey 1coilizMtalistalese ce lisaaiberPencéc, all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">123ef="#f">123e>2t don JohniJ.eCos", ll on.m>Contemryizorainzte moumbia Alumnill on.y », Centge Toda6umbia Alumni.’Cay », Ay ni Newstion p12 (1921) 27a 410-415,idClSy«abiormisto1921his1924 all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">124ef="#f">124e>24 don E, iroirrategaquesdelui-ci etié in, élui-cesles d’i 7relleo-roidans le syroge, des90, pr osy«abuiArmisto lue=astiquetrjsal’ice/Cdre enciaai>(odeuv’iptnt suats gtales lchiude empxs inn aiour lndBi ltôt,lleeruis s e decsmn np>Aputeellililuubl,ns les chent-am Mcag Les h hiudeans), des dedu dron des gioncehie>I idClSy«abusArmis 58to1925, 87his1926, 80pèn Gues gremièrssegnrt« vem>Inaquesree"paraag LJohniA. Hobsdes ’Imoerde ce tion péluiag LLemot nWoolfi.’Estso c Imoerde ce tion pl0, pra nresOcl all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">125ef="#f">125e>25 don Ionatme,te de leanl97a nresOclCoJohniA. HobsdeipaCoStepspn P. Guggan.’TberLeagent History on Trial. Cn.m>Cun", IiqsociétoReor écso.siècle" all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">126ef="#f">126e>26t vu#ll oIe sovs(’>Cuaaibataibettciillsiberorainzte moatheesuiixioe"fetales sohancit jownea m>Contemneoe"fhary Ci.ftn22CC,lSy«abui,b1928, 2. all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">127ef="#f">127e>2 CRossesqC.eCole,loverH"footyrGueibGeneral Esucte mo Purs en atdday », Centgeumbia AlumniCay », Ubia. En y, .’Rer ldfar all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">128ef="#f">128e>28 don Hossey FHistory on Trial. CMaiormi7a AlumniUbia. En yo(..lang="en">History on Trial. Cibid, iècle">(..lang="en">History on Trial. C.,bBnx 2a Fdnn4ri;eDoddito Kn oduu,b1 siècle qui.lang="en">History on Trial. Crtiiècle" qui.lang="en">History on Trial. C juillert1929, Alumniibid.,bBnx 5a Fdnn3 (S/p>itoCnlcave moaRe envernC x 1coUbia. En yo all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">129ef="#f">129e>29 eI toireotyrGeneral C RepuioaiberHans emile.cSy«abui,b Harvard1931. all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">130ef="#f">130e>30 don Arth maP. Scott,loverObjp> euofaiberHans emile C Repumbia S 5-6a Alumnidoste unucCoArth maP. Scott,lBnx 1a Fdnn3 (S/p>itoCnlcave moaRe envernC x 1coUbia. En yo all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">131ef="#f">131e>31 don G »eo all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">132ef="#f">132e>32 eLl14as l» uats gCSSS,nl0, predférmbols>mu du commes irgue unen sumniCRossesqA. Bet n(dir.), .ConAuChirtdrut of P ndte moe d’ (New Yorks1934)o.s all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">133ef="#f">133">tt don Sidney R. Packard,ell oTberI toireotyrC Repuioan, 1996umbia Alumni.’S Au c all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">134ef="#f">134e>34 don lang="en">History on Trial. Cll o G »eo< l teid by/iberAHAito lendiceof P all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">135ef="#f">135e>35t vu#La les c ontrammebil] par ladideun et presqud’un de=atsipnle oy 1aplusa viciqstajansa phelle x lecladisle lHA hisstnce/sarmieepeumeope,m cLcpbes ae n toUS Ogr ea t dane>Ame43e,tesie s loll oAdjuste unur all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">136ef="#f">136e>36 don Joseph S Stray 1coilizUbieid Staseftn, 1996vnootnm> [hn, 1996umbia Alumni.’Juctnals it, irs dumniEdwt nW. Fox,ell on, 1996vOne Reeisieidumbia Alumni.’JGHtion p5 (1951) 4, 263-270ri;eEllw dhs Fnr] coilizDoeWInWa’nm> [hn, 1996um?umbia Alumni.’JGEtion p6 (1952) 4, 293-296ri;eRicha nE.cSollirs ,ell oToward2anReononité cdes InJ.er Caffrey, ll oAn Evalun, des all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">137ef="#f">137e>3 Robert Redfield,ell oTberrs »xixblpumbia Al.’ JGEtion p10 (1957), 3, 150-160 all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">138ef="#f">138e>38 don Pam Mcal t ofDelasseineaa Gem>Ioyennt oaiberWm> [hn, 1996vCa RepeuclaS du mmryiSchoonsannexuaàumniCa? ine,p10 juillert1961a Alumnidoste unucCoale lHA,lBnx 692a Fdn,rCaan> ine (Serv eaC x 1)t1961 (2)o.s all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">139ef="#f">139e>39 eLl Serv eaC x 1nciaai>(serv rne dirssfr ll< o cicotirheversd de ns civilisatiodis ei-am Mchede Amionat97egnet cientlemoopecNeill eisprrsitstale it sttmo60-1970 puiceofl0, pra rirhiitiquetrjstalabord(Announcsatio,gdoste unucCoale lHA,lBnx 481a Fdnn8). Juse="foe>A1962a 39gnerérmbsoe leublis ieropéennlustraient eur pd(Arth maP. Whitak 1)to lu H pd(Aenta B. CopuadernesCRossesqO.rHack 1)to luIEcCo(Robert I. Crane)plenMiétl’Afra(Rodeeur H.iDat soe),bl’umniJ.eS Stray 1coFioel Re»dtoCxt tu l’envoyheuill2 000 abosensm cFu l’e actuelle envoyheuuditiocte unuclusacder>Clisationt 1970 pembgiécice deEcCo(Shafeito Bieuxeid,p13 janvi 1atin15 féveissi1961a Alumniibid.,bBnx 692a Fdnn lang="en">History on Trial. Cn.an> ine,pServ eaC x 1)o.siècle" all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">140ef="#f">140e>40 don Joseph S Stray 1coCnmé ,  ine,pServ eaC x 1. all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">141ef="#f">141e>41 don DCorope, unexr le ropéennumanité. Déjà, d"footns rapid, et l’étude emp AlumniMichael Ken dsa(dir.), .ConTberPast be-poerrsContemryin, 199rlel Wremineucla P Idou,b1998. all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">142ef="#f">142e>42 don lang="en">History on Trial. CPateurk Mbne Mi,#ll oNograAssokanux(..lang="en">History on Trial. CArellS en esundtmisnWeltp.siècle">(..ionWeltregiédsaundtneentG coupprochicht< d’,lWienr2007a S 59-89. all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">143ef="#f">143e>43 eLlours en d9tr lebord>Cotoctoratlfie dut et >Cot de oet cilmit irehodiess socte, cll">(70 pe ues. Cestme l’objet uats gooujours ouOn(70 p temierConce/a untmbbatqus socte, cll" uducti D0, pr Amionaal,l ltoctoraenllsoe lce/er tin’ l19 pdreinsspevai’un c ava certs gooujours o all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">144ef="#f">1 44 don Parmie l13 519p.hpssfaayastructur,te de leajuse="foe>A1970t. ances cvecp myp,b1/5 (2 784)a structure istoirnatmeentCaopeidge,lNew Yorks">(r Harvaxixe siècle qui est présenté,lour lse>A1911his1921emDit1926eent1955, 25 %ue sat dva unarovdees dagpuefésours dui petmeun et presqunnu puns les féser tiant tard2e=atsicteh rnnselemboimsinnent14 %emDns apre duWuroulF. Kuehl,uq daisembun uc prenaluublrd>CotoctoratllEstoirtdance edondante. Ce eouvait inscri dnae, unanit in, W. F. Kuehl,u.ionDissfrnte moaluodH"footy.rA>AIdeexito Dissfrnte moalCplere[huodH"footyrDenemmes ss Cor. F. Kuehlo60-191961-1970 qe danlutse>A1972.eLlin-politiqush structuroéivesnaquesres nres jdlg: ivineun et preemenuea>(70 psnte stière, a m>Ce leal0, prenas l» disle lHA sun Civ-politique"s="foolivhdsaun et presqumniMarcc pr. Jltncgs ,ell oPtoire vn yoHistory on Trial. CSyte stic c(..lang="en">History on Trial. CAAssocinan, 199rlel Reeiewtiiècle">(..lang="en">History on Trial. C 47 (1942) 4, 765-800ri;eDparaq P?kin" hisJohniL Sn«,easiècle>(..lang="en">History on Trial. Cn.an>(..lang="en">History on Trial. C, New York,b1962o.siècle" all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">145ef="#f">145e>45t vu#Felix Biehm hisJo(.Verräumli all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">146ef="#f">146e>46 don Parmie l4 635ours en d9tr lebord>Crdnt d ConH"footyrDenemmes sef="#ftn22i0 Columbia. En ja2i0 , 833 (17,9 %) p otunteropéenne sur la et l’étude emp oupln c ont fait l’objet. Poun Cs lebord>CoColumbia. En jaOct Harva,amoa trop o4 785 lebor,gdonte965 (20,2 %) p otes dagsurDéjà, d"foofaitso all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">147ef="#f">147e>47 don lang="en">History on Trial. CMichael H.rHant,ell oTberLong CrisiorAliU.eS Djouolitic/n, 1996. Comineaio Closeumbia Alumni.siècle>(..lang="en">History on Trial. CDjouolitic/n, 1996tiiècle">(..lang="en">History on Trial. C 16 (1992) 1, 115-42ri;edRossesqMes 1coilizMarkineaiberTiml.(..lang="en">History on Trial. Cf WePast be-poerrsContemryin, 199rlel Wremineucla P (..lang="en">History on Trial. C, Ithacas1980, 355-387ri;eEnotes MContemryiIiqsociéton, 1996umbia Alumni.siècle>(..lang="en">History on Trial. CDjouolitic/n, 1996tiiècle">(..lang="en">History on Trial. C 8 (1984) 1, 103-113ri;eEnotes M(..lang="en">History on Trial. CAAssocinan, 199y .siècle">(..ionR aces/p> thePces/p> d’,lNew Yorkto1971, 399-320 all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">148ef="#f">148e>48 don Dobalnus toévuourope, et , o ci1918his1969, 2 453p.hpssfaostructur,te de le. Sun cCorope,, 424 (17 %) p otes dagsurDénaluublrdui-ci ejodenn c ont faitdiale Eepuisrenne vait inscri. Parmiecnaluublr, 270 p otes dagsurDCscette approche eve pembgiécice deEcCotin154nt 1970 pos/p> séjà, d"foofait teissociéteea>(70 pssor écsnet nu ueend9tr lhacunui petmeir laquesrptEepuis all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">149ef="#f">149e>49 euns les s les chà, d"foofaitasilles abéihans les sts d’tlent-g: (6ue sa22 expertieOct Harvagistanenauisprrsitstalian>grs=p all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">150ef="#f">15 50 iMicheleS m se a all" id="bFdyftn19Symbol/a>. Aujotn19">151ef="#f">15 51t vui lang="en">History on Trial. CMetihi viMidde«,eoverDs8 Verw luneadiWeltprochichtsochreebungftn22[dao;">é-politiquetrjà, d"footns rapid, es="foolivht de man]a Alumni.siècle>(..lang="en">History on Trial. CCer>Cectivtiiècle">(..lang="en">History on Trial. C 20 (2010) 6, Leipzig, 2010o.siècle" all" id="bgo-top/a>. Aujon: -316 Haunne dirge
    7Poun lnten cCtg: .siècle"h2
  • Rées au codirpiere"h3
  • Katja mber">7Naans ntiiècle" tong>,eov  ltong>.lang="en">Histofr on Triafr n crcivilisationeiale -Unis se t de man nt-vvait inscripars d remplacer la «mièree recondeoevtaure>(..lang="en">History on Trial. Cumnif WeRiael (..lang="en">History on Trial. C (1963)tiiècle" ècle" tong> ci,na

    Rées au codécaveonièr dh3 Katja mber">7Naans ntiiècle" tong>,eov  ltong>.lang="en">Histofr on Triafr n crcivilisationeiale -Unis se t de man nt-vvait inscripars d remplacer la «mièree recondeoevtaure>(..lang="en">History on Trial. Cumnif WeRiael (..lang="en">History on Trial. C (1963)tiiècle" ècle" tong> ci,na7Autst.siècle"h2
  • e.)Katja mber">7Naans ntiiècle" h3 7CoColumbia. En jaOcLeipzige" all" id="bgo-top/a>. Aujon: -316 Haunne dirge
    7Dron pdelui-st.siècle"h2
  • e.)Ce rd>Crda navEntemile bottom">allrev="c.m>Cun""l" id="bgoC.m>Cun""lSeemen ber">7Cector -e.siècle.)rev=" rev"l" id="bgoPrev"lDocte une iscéd etti ber">7Cector -e.siècle.)rel npar"l" id="bgoNpar"lDocte un, irs d a a
    Navigte mo, h1
    23.)Autst.s ass="t
    23.)23.)Keyw ldf.s ass="t
    23.)23.)23.)23.)
    ass="t
    23.).lang="en">Histofr on Triafr Comi jaOcemboace mo.siècle" ass="t
    23.).lang="en">Histofr on Triafr Pencé avvmir99r0m>.siècle" ass="t
    23.).lang="en">Histofr on Triafr Prblstsne), de" nt-vui-sts.siècle" ass="t
    23.).lang="en">Histofr on Triafr Nuesseoeanlus.siècle" ass="t
    23.)Dossd,r"fent-g:etiCee" ass="t
    23.).lang="en">Histofr on Triafr Commisaerue sanuesseos.siècle" ass="t
    23.).lang="en">Histofr on Triafr Selubosertiiècle" ass="t
    23.).lang="en">Histofr on Triafr Asie an, dese saAmri >Crda(..iiècle" ass= ta
    23 tongl" id="byeare>201 ltong>./br23.)1t4 don ;–ge.)135t vu ;–ge.)136e" ass="t
    23 tongl" id="byeare>2016 ltong>./br23.)1t0 don ;–ge.)1t1 don ;–ge.)132 don ;–ge.)133e" ass="t
    23 tongl" id="byeare>2015 ltong>./br23.)126 don ;–ge.)12  ;–ge.)128  ;–ge.)129 ass="t
    23 tongl" id="byeare>2014 ltong>./br23.)122 don ;–ge.)12t don ;–ge.)124 don ;–ge.)125 ass="t
    23 tongl" id="byeare>2013 ltong>./br23.)120 don ;–ge.)121 don ass="t
    23 tongl" id="byeare>2012 ltong>./br23.)118  ;–ge.)119 ass="t
    23 tongl" id="byeare>2011 ltong>./br23.)114 don ;–ge.)115t vu ;–ge.)116-11 ass="t
    23 tongl" id="byeare>2010 ltong>./br23.)111 don ;–ge.)112-113 ass="t
    23 tongl" id="byeare>2009 ltong>./br23.)10  ;–ge.)108  ;–ge.)109  ;–ge.)110 ass="t
    23 tongl" id="byeare>2008 ltong>./br23.)10t don ;–ge.)104 don ;–ge.)105-106e" ass="t
    23 tongl" id="byeare>200 ltong>./br23.)100 don ;–ge.)23 tongl" id="byeare>2006 ltong>./br23.)98  ;–ge.)23 tongl" id="byeare>2005 ltong>./br23.)94-95t vu ;–ge.)23 tongl" id="byeare>2004 ltong>./br23.)23 tongl" id="byeare>2003 ltong>./br23.)90-91 don ;–ge.)92e" ass="t
    23 tongl" id="byeare>2002 ltong>./br23.)86 don ;–ge.)8  ;–ge.)88  ;–ge.)89 ass="t
    23 tongl" id="byeare>2001 ltong>./br23.)84 don ;–ge.)85 ass= tas=
    Tuc prenanuesseos.sa> h2 as
    ass="t
    23.).lang="en">Histofr on Triafr 1966ill2001 lècle" ass= tas=
    ass="t
    23.).lang="en">Histofr on Triafr 5e quié inest prRour n-ci edv-Unis se remièr (Glempvempleor,g23lnt 25/11/201 ) lècle" ass= tas=
    ass="t
    23.)Re 18z-vou uats'HUnis se (Bloé)e" ass="t
    23.)Rour n-ci ed'HUnis se remièr 2013 ass="t
    23.).lang="en">Histofr on Triafr Rour n-ci edv-Unis se remièr 2015 lècle" ass="t
    23.).lang="en">Histofr on Triafr Cones au collrttmbbatq lècle" ass= tas=
    ass="t
    23.).lang="en">Histofr on Triafr ASSOCIATIONS lècle" ass="t
    23.)ass="t
    23.).lang="en">Histofr on Triafr Mocteet le actus & rvmirs.siècle" ass="t
    23.)acte d ass="t
    23.)
    ass="t
    23.)23.)23.)ass="t
    23.)La Let cdes gOinEmirence" ass= tas=
    .lang>Acce dumeope,m.siècle""ege 1>ass="texex
    ass="texexex
    Logine""abel>ass="texexexx
    7ass="texexexx
    7="#firsswd oeAs#firsswd /
  • 7temall-Sepe uavemr Sepe uavemr./button>ass="texexex
    7ass="texex "texex -ieldset>ass="t -pol>exex a
    Affilan, des/nemdeesenu, h2 ass=
    23.)
    .lang="en">Histofr on Triafr Mocteet le actus & rvmirs.siècle"  ;–ge.)acte d  ; –ge.)Fl untrjsyndic, dee" p
    Édn éraquesLodele"  ;–ge.)Acce du istorvée" p
    a a
    //: { illustrr écsn: "Illustrr écs" } }; //]] e/orepe>
    .min.js e/orepe>
    //. Aujoquonte mo ]' ).afesr(c' |ge.)
    div vart_paqn= _paqn|| []; div // trrck 1fmeehods nke "setCustomDjmenénc t:hould bepeaelmd be-poer"trrckPaurView" div _paq.push(['setCustomV>xixblp', 1, 'Donss ',gdoste un.donss , 'irge']); div _paq.push(['deeblpCros"Donss Linkine']); div _paq.push(["setDocte unTemal",gdoste un.donss + "/ef+gdoste un.temal]); div _paq.push(['trrckPaurView']); div _paq.push(['deeblpLinkTrrckine']); div (funce mo() { v clasvartuo org/e; v clas_paq.push(['setTrrck 1Url',gu+'pk.php']); div as_paq.push(['setSiteId',g'3']); div asvartd=doste un, g=d.creameElmoyen('orepe'), s=d.getElmoyensByTagNeAs('orepe')[0]; div asg.typea'"par/javaorepe';sg.async=t ue;sg.defer=t ue;sg.:rcdie!-- EthePiwikiCodei--> ass="t
    o js?dame=2014-12-01 e/orepe>
    e!-- div jQrry(iocte un).ready(funce mo($) { vif ( $.fn.fiscybox ==aundefs e[h) { v classsssss$.getSrepe(/https://snte c-99rts .uisnemirenc org/js/fiscybox/jèrry.fiscybox-1.3.1.js , funce mo() { v clasclasssssss$('a.ifreAs').fiscybox(); div asssssss}); div asss} elsec{ v classsssss$('a.ifreAs').fiscybox(); div asss} div asssaunsurl= div asss$.jsonp({ v classsssssurl: ('https://auns.uisnemirenc org/aunsoctec,s'), v classssssseaelbrckPareAsesr: 'eaelbrck', v classssssssucials: funce mo(dama) { v clasclasssssss$('#aunsdama').html('eimg :rcde.)'+dama.oeAs+'.s '); div asssssssasss$.ajax({ div asssssssasss type: "GET", div asssssssasss url: "3160?-polit=pdfepub&npoer ldurl=1", div asssssssasss sucials: funce mo(msg){ div asssssssasss ssss$('#dlLinks'). oduud(msg); div asssssssasssss} div asssssasssss}); div asssssss}, div assssssssyror: funce mo(dama){ div asssssssasss//$('#aunsdama').html('g=ast, 3.)sigl t.s '); div asssssssasss$.ajax({ div asssssssasss type: "GET", div asssssssasss url: "3160?-polit=pdfepub&npoer ldurl=1", div asssssssasss sucials: funce mo(msg){ div asssssssasss ssssss$('#dlLinks'). oduud(msg); div asssssssasssssss} div asssssasssss}); div asssssss} ssasssss}); div asss$('#plase-poles n').l et('touersnd',gfunce mo(e) {}); div asss$('input[oeAs#q]').focts(funce mo() { v classsssssif ( $(ibet). ttr('valus') ==a'Rirheversr'h) { v classsssssasss$(ibet). ttr('valus',g''); div asssssss} ssasssss}); div }); jQrry(iocte un).ready(funce mo($) { $(funce mo() { if (doste un.cookie.icdexOf("__cookieilCrt=1") ==a-1) { $(".lang>").html(" ber">7Entpeur, irs d vo cdnavigte modsurDililite,blu aclep,ez l'util] par ladi cookies. 3.)<\/http://www.uisnemirenc org/6540\">Entsal’lante" iècle er">7a orepe>
    uisnemirenc ass="t"t
    first v clascl .)OinEmirence" v clascl ull" id="bsubmenudnav-toggle-:how">ass="texexexexex"t"t
    ass="texexexexex"t"texex"t"t
    7Entsal’lante" ass="tclascl /ul>ass="texex ass="tclas
    77Accémer nt-vunnociale" ass="texexexexex"t"texex"t"t"t
    7Cotirheverse" ass="texexexexex"t"texex"t"t"t"t"t
    lastdnav-toggle-:how">ass="texexexexex
    ass="texexexexex"t"t
    mber">77Accémer nt(serv cse" ass="texexex /ul>ass="texex ass="tclas
    alili-rilht">ass="texexexexex"t"t
    ass="texexexexex"t"t"t"t
    ass="texexexexexexex"t"t"t"t
    /
  • enver-choice">ass="texexexexex"t"t"t"texexexexex"t"t"t"t
    ="#fthejuctnalradio">oeAs#ful" valusl0, pra eGe le""abel>

    "t"t"texexexexex"t"t"t"t input typeanradio">="#fuisnemirencradio">oeAs#ful" valusl0, pOinEmirence""abel>ass="texexexxt"t"t"t "texex"t"texexexexex"t"t"t"texexexexex"t"t"t"t
    7ass="texexex"t "texex"t"t -ieldset>ass="t"t"t -pol>exexex"t "tex "t "tex
    c.m>Cxtdnav-toggle-:how">ass="tex
    ass="texexexex
    ass="texexexexex"t"t
    7ass="texexexexex"t"texex"t"t"t"t"ttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt
    ass="texexexexex"t"texex"t"t"t"t"ttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt
    Ti cd: t>ass="texexexexexexex"t"t"t"ttttttttttttttttttttttttttttt
    ass="texexexexex"t"texex"t"t"t"t"ttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt
    Entb/a>d: t>ass="texexexexexexex"t"t"t"ttttttttttttttttttttttttttttt
    Ge lidée apprs d itet ont faitréflexivendu t nce monoche eve peo tr , defsie annes 90, pr bord>jmenéncspencé avs, éa mo tcll">(tales lnese"peass="texexexexexexex"t"t"t"ttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt ddd>ass="texexexexex"t"texex"t"t"t"t"tttttttttttttttttttttttttttttttttttttt ddl>ass="texexexexex"t"texex"t"t"t ass="texexexexex"t"texex"t"t"t"t"ttttttttt
    ass="texexexexex"t"texex"t"t"t"t"tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt
    Emirstd: t>ass="texexexexexexex"t"t"t"ttttttttttttttttttttttttttttt
    Sul»d: t>ass="texexexexexexex"t"t"t"ttttttttttttttttttttttttttttt
    (écaveonièr dodeass="texexexexexexex"t"t"t"tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt
    E ISSNd: t>ass="texexexexexexex"t"t"t"ttttttttttttttttttttttttttttt
    ISSNdimprrméd: t>ass="texexexexexexex"t"t"t"ttttttttttttttttttttttttttttt
    ass="texexexexex"t"texex"t"t"t"t ass="texexexexex"t"texex"t"t"t"t"ttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt
    ass="texexexexex"t"texex"t"t"t"t"ttttttttttttttttttttttt
    Accèsd: t>ass="texexexexexexex"t"t"t"ttttttttttttttttttttttttttttt
    ass="texexexexex"t"texex"t"t"t"t"t ass="texexexexex"t"texex"t"t"t"t"ttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt
    V’lra notice 90, pr oc,alogav OinEmirence" ass="texexexexex"t"texex"t"t"texex"t"t"t"t"t ul>ass="texexexexex ass="texexexexex"t"texex"t"t"t"t"ttttttttttttttttttttttttttttttttttt
    ass="texexexexex"t"texex"t"t"t"t"ttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt
    ass="texexexexexclasclex !-- /DOI / Rées au cosi--> ass="ttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt
    ass="texexexex
    ass="texexexexexexex
    ass="texexexex
    "t "t
    ass= !--[if ltitIE 9] ass="tclas
    ass= ![ede f]-->a
    die/html>