Navigation – Plan du site
LIVRES LUS
Sur la Guerre d'Algérie - Livres pour la jeunesse

Christophe Léon, Dernier métro

Éditions La joie de lire, 2012, 136 p. À partir de douze ans.
Alain Chiron
Référence(s) :

Christophe Léon, Dernier métro, Éditions La joie de lire, 2012, 136 p. À partir de douze ans.

Texte intégral

1Ce roman historique nous conte l’histoire fictive de Daniel, un adhérent aux Jeunesses communistes de seize ans, issu d’une famille ouvrière (le grand-père fut un résistant communiste déporté début 1944), dont l’avenir va basculer, non lors de la manifestation du 8 février 1962, mais peu après. Le père est peintre aux usines Renault de Billancourt, il est lui-même adhérent au parti et vendeur de L’Humanité. La famille est réduite à lui et à son fils car la mère est décédée et la fille aînée vient de quitter à sa majorité le domicile commun, ne désirant plus servir de bonne à son père et à son frère. Si on est certain que les grands-parents habitent Meaux, le lieu du domicile de Daniel est plus imprécis et il semblerait être situé dans le quartier de la Villette.

2L’auteur dépeint très bien l’univers idéologique et matériel d’une famille ouvrière, même s’il ignore que les compartiments de 3e classe ont été supprimés le 3 juin 1956 (il fait emprunter au héros une voiture SNCF de ce type pour se rendre à Meaux avec son père) et s’il présente le jeune David comme un lycéen de « Première ». Christophe Léon n’indique pas le caractère exceptionnel de la présence d’un fils d’ouvrier à ce niveau de l’enseignement secondaire classique, alors que la scolarité obligatoire est fixée encore à 14 ans. L’obligation jusqu’à 16 ans n’entrera en vigueur qu’en 1967 et les collèges d’enseignement technique (CET) bénéficient encore d’une bonne image en 1962, car les classes de Fin d’études perdurent. On peut regretter qu’à la page 43 le récit laisse croire que les enfants des classes populaires sont alors légion à préparer un baccalauréat non technique.  

3Christophe Léon  est né en Algérie en 1959 et on voit, à travers les vingt pages qu’il consacre à la manifestation restée dans l’histoire pour s’être terminée tragiquement au métro Charonne, qu’il connaît parfaitement les évènements et les enjeux de la guerre d’Algérie. En même temps, sa production littéraire à destination de la jeunesse est globalement marquée par un souci renouvelé d’originalité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Chiron, « Christophe Léon, Dernier métro », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique [En ligne], 122 | 2014, mis en ligne le 25 février 2014, consulté le 11 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/chrhc/3319

Haut de page

Auteur

Alain Chiron

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus des Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page