Navigation – Plan du site
LIVRES LUS
Divers

Angel De la Calle, Tina Modotti

Vertige Graphic - Envie de lire, Paris - Ivry-sur-Seine, 2011, 272 p.
Frédérick Genevée
Référence(s) :

Angel De la Calle, Tina Modotti, Vertige Graphic - Envie de lire, Paris - Ivry-sur-Seine, 2011, 272 p.

Texte intégral

1La bande dessinée au service de l’histoire. Certains parleront plus volontiers de roman graphique. Angel de la Calle livre une œuvre originale et complexe sur la vie de Tina Modotti (1896-1942). Femme amoureuse, photographe, militante communiste kominternienne, Tina Modotti ne cesse de fasciner notre imaginaire. Italie, États-Unis, Mexique, URSS, Espagne…, elle fut de tous les pays et du monde. Elle croisa Diego Rivera, Vladimir Maïakovski, John Dos Passos, Frida Kahlo, Pablo Neruda… Comment alors rendre compte de sa biographie ? Tout a été dit sur elle ou plutôt rien. Militante aveugle ou victime du stalinisme ? Artiste d’avant-garde ou propagandiste ? Femme libérée ou prisonnière de ses amours ?

2Angel de la Calle, artiste malheureusement méconnu en France, met son art au service de la connaissance de cette figure légendaire. Son trait minimaliste, ses textes profonds rendent compte dans un dialogue complexe entre l’histoire du XXe siècle et la situation politique d’aujourd’hui de la vie dramatique de Tina, de sa tragédie et de ses épisodes heureux. Evidemment, même si l’on mesure l’ampleur des recherches et des lectures de l’auteur, on est loin de la biographie historique classique avec appareil critique, sources et index… Mais, peut-être, était-ce le meilleur moyen d’approcher un tant soit peu le mystère de cette femme aux multiples visages. La mise en scène dans l’ouvrage de l’auteur lui-même et de son compagnonnage avec Paco Ignacio Taibo II, cet autre écrivain au carrefour du roman et de l’histoire, permet une mise en abîme réflexive féconde. La bande dessinée devient ainsi un moyen de compréhension qui complète, voire dépasse, le travail historique traditionnel. Ainsi comment éclairer l’abandon de la photographie par Tina Modotti ? Comment comprendre sa soumission au rôle féminin stéréotypé quand elle devient une militante du Secours Rouge ? Il est des vérités subjectives insondables, alors l’art peut prendre le relais de la démarche scientifique, nous émouvoir et nous approcher du réel.

3Même si l’on n’est pas d’accord avec toutes les hypothèses émises, la construction à plusieurs dimensions, les références graphiques aux avant-gardes artistiques rendent compte de la complexité de cette biographie et laissent suffisamment de liberté au lecteur pour qu’il se construise lui-même un point de vue documenté. C’est déjà beaucoup.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Frédérick Genevée, « Angel De la Calle, Tina Modotti », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique [En ligne], 122 | 2014, mis en ligne le 25 février 2014, consulté le 11 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/chrhc/3334

Haut de page

Auteur

Frédérick Genevée

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus des Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page