Navigation – Plan du site
Témoignage

Une communauté de femmes en prison pendant la guerre d’Algérie

Christiane Klapisch-Zuber
p. 219-232

Notes de la rédaction

L’entretien avec Christiane Klapisch-Zuber s’est déroulé à Lyon le 2 février 2013 pendant trois heures, après un comité de rédaction de la revue CLIO FGH auquel nous appartenons toutes deux depuis la création de la revue en 1995. Le but était d’obtenir un récit de son engagement pendant la guerre d’Algérie en faveur des nationalistes algériens et en particulier de son séjour à la prison de la Roquette où elle avait été incarcérée à la suite de son arrestation. Christiane m’avait conseillé pour préparer cet entretien plusieurs lectures, en particulier l’autobiographie d’Hélène Cuénat, La Porte verte et le livre de Didar Fawzy-Rossano, Mémoires d’une militante communiste (1942-1990)1, qu’elle cite à plusieurs reprises2. L’auteur avait été une des compagnes de prison de Christiane dans l’aile réservée aux détenues politiques arrêtées pour soutien au FLN et a fait le récit précis (p. 138-150) de l’organisation de l’évasion de six prisonnières politiques en février 1961 (évasion à laquelle Christiane ne participa pas mais qu’elle aida à préparer).
Michelle Zancarini-Fournel

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Aperçu du texte

MZF : Quelles sont les origines de ton engagement en faveur des nationalistes algériens et comment s’est-il inscrit dans ton parcours intellectuel et professionnel ? Comment t’a-t-il amenée à être emprisonnée à la Roquette ?

CKZ : Je sortais de l’ENS de Sèvres en 1960, après avoir passé l’agrégation en 1959. L’année 1959-1960 était une année de liberté : j’avais obtenu, après quatre ans d’études, une année supplémentaire à l’ENS pour m’orienter vers la recherche et commencer une thèse sur l’Italie, sur l’histoire politique des communes du Moyen Âge, sujet qui au reste ne me faisait pas palpiter. Pendant mes années à l’École, entre 1955 et 1960, je me suis inscrite à l’Union des étudiants communistes (UEC). Tout le mouvement étudiant se dressait contre la guerre d’Algérie. Des camarades normaliens ne voulaient pas partir. Les jeunes se couchaient devant les trains pour l’éviter. En novembre 1954, c’était une copine de khâgne, plus avancée politiquement que moi, qui m’avait fait prend...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christiane Klapisch-Zuber, « Une communauté de femmes en prison pendant la guerre d’Algérie », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 39 | 2014, 39 | 2014, 219-232.

Référence électronique

Christiane Klapisch-Zuber, « Une communauté de femmes en prison pendant la guerre d’Algérie », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 39 | 2014, mis en ligne le 01 juin 2016, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/clio/11928 ; DOI : 10.4000/clio.11928

Haut de page

Auteur

Christiane Klapisch-Zuber

Klapisch-Zuber Christiane, est directrice d’études honoraire à l’Ehess où elle a enseigné l’histoire sociale, l’histoire de la famille et l’anthropologie historique de l’Italie médiévale. Elle a publié : Les Maîtres du marbre. Carrare 1300-1600 (SEVPEN, 1969) ; Les Toscans et leurs familles: le catasto de 1427 (avec David Herlihy) (PFNSP, 1978) ; La Maison et le nom. Stratégies et rituels dans l’Italie de la Renaissance (Ed. de l’Ehess, 1990) ; L’Ombre des ancêtres (Fayard, 2000) ; Retour à la cité. Les magnats de Florence 13401440 (Ed. de l’Ehess, 2006) ; Le Voleur de paradis, consacré à la figure du Bon larron dans l’art et la société de l’Occident chrétien, doit paraître prochainement. Elle a édité le t. II : Moyen Âge de l’Histoire des femmes en Occident, dirigée par Georges Duby et Michèle Perrot (Plon, 1991) ; et coédité l’Histoire de la famille (A. Colin, 1986). klapisch@ehess.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page