Navigation – Plan du site
Dossier

Âge de retour et retour d’âge : l’asymétrie entre les sexes dans les discours médicaux en France (1770-1836)

The « change » and the ages of life: the asymmetry between the sexes in medical discourse surrounding the menopause in France (1770-1836)
Christine Théré
p. 53-77

Résumés

La genèse de la construction médicale de la ménopause est ici appréhendée en croisant des approches empruntées à l’histoire sociale des savoirs. Cela conduit en premier lieu à revenir sur la variété des termes employés pour désigner la « cessation des règles ». Ces évolutions doivent être examinées en regard des nouvelles échelles de la vie humaine élaborées au cours de la période. Est-ce qu’une sexuation des âges de la vie, absente jusque-là, y transparaît ? L’expression « âge de retour » désigne-t-elle un âge propre aux femmes comme le laissent penser certains auteurs ? La médicalisation de la ménopause peut ainsi être remise en perspective, avant d’étudier de plus près les temps forts de sa construction au cours de la période considérée (1770-1836). Enfin, un dernier volet questionne l’existence d’un discours sur l’âge de retour au masculin et analyse la fabrique des asymétries sexuées dans les dispositifs hygiénistes destinés aux quarantenaires et aux cinquantenaires des deux sexes.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Une révolution (physiologique) féminine en quête de nom
La naissance d’une littérature médicale spécialisée
L’hygiène de l’âge de retour des deux sexes

Aperçu du texte

La notion d’âge critique est prégnante dans les premiers calculs sur la durée de la vie humaine du xviiie siècle pour observer les écarts de longévité entre les deux sexes, et faire le constat de la plus grande longévité des femmes. Les âges regardés comme « critiques » sont ceux qui correspondent à des « révolutions » physiologiques, la puberté qui touche les deux sexes, et la « cessation des règles » propre aux femmes. Le terme « critique », dans le vocabulaire médical, renvoie à la notion de crise dans le déroulement d’une maladie. Les expressions « âge critique » et « temps critique », qui ont un sens générique, vont prendre au fil du temps un sens secondaire pour désigner la fin des capacités reproductives chez la femme. La ménopause apparaît dès lors comme un « symptôme physiologique » de l’âge, source d’une asymétrie entre les deux sexes, renforcée par une pathologisation croissante de la « cessation des règles » à la charnière des deux siècles.

La construction médicale de la ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christine Théré, « Âge de retour et retour d’âge : l’asymétrie entre les sexes dans les discours médicaux en France (1770-1836) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 42 | 2015, 42 | 2015, 53-77.

Référence électronique

Christine Théré, « Âge de retour et retour d’âge : l’asymétrie entre les sexes dans les discours médicaux en France (1770-1836) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 42 | 2015, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/clio/12740 ; DOI : 10.4000/clio.12740

Haut de page

Auteur

Christine Théré

Christine Théré, historienne, est directrice de recherche à l’INED (UR11 Histoire et populations). Ses travaux portent sur l’histoire des savoirs démographiques et économiques aux xviiie et xixe siècles. Elle étudie plus particulièrement le développement du mouvement physiocratique et son inscription dans la culture et les sociabilités des Lumières. Elle s’est également intéressée aux premières mesures du différentiel de mortalité entre les sexes et aux croyances et représentations médicales qui les sous-tendent. Elle a notamment publié : « L’analyse comparée de la mortalité selon le sexe au xviiie siècle », in C. Blum et C. Théré (dir.), Population anxiety : family, reproduction and demographics in Eighteenth-Century France, SVEC 2003 :1, p. 185-219 ; « L’Église funeste à la population ? Une controverse sulfureuse », Revue française d’histoire des idées politiques, n° 35, 2012, p. 109-122; « Jeux de mots, narrative and economic writing: The Rhetoric of Anti-Physiocracy in the French economic periodicals (1764-1769) », European Journal of the History of Economic Thought, 22-3, 2015, p. 359-382 (avec L. Charles). ch_there@ined.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page