Navigation – Plan du site

Éditorial

Agnès Fine et Christiane Klapisch-Zuber
p. 7-32

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Beaucoup de cas, peu de synthèses
De quoi parle-t-on ?
Les noms des femmes, signes de leur subordination ?
Les « prénoms » des femmes, signes de leur dévalorisation ?
Le pouvoir de nommer
La sexuation par le prénom

Aperçu du texte

Le système onomastique à deux éléments, prénom et nom, s’est imposé un peu partout dans le monde, du fait de la colonisation et de l’occidentalisation. Or, simultanément, on assiste, dans la plupart des pays d’Europe, à une révolution de ce système de dénomination : les mères, à l’égal des pères, peuvent désormais transmettre leur propre nom de famille à leurs enfants. Ces changements législatifs (France 2002, Luxembourg 2006, Suisse 2013, Belgique 2014), sont le résultat du mouvement pour l’égalité des droits entre femmes et hommes. En effet, notre système onomastique inégalitaire a été contesté en France par les grandes figures du mouvement féministe tout au long du xixe siècle et jusqu’à nos jours. Florence Rochefort retrace ici l’histoire de cette lutte politique, elle en identifie les acteurs et actrices principales ainsi que leurs critiques et leurs revendications. Elle analyse les conditions dans lesquelles la loi française de 2002, dont les décrets d’application ont paru en ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Agnès Fine et Christiane Klapisch-Zuber, « Éditorial », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 45 | 2017, 45 | 2017, 7-32.

Référence électronique

Agnès Fine et Christiane Klapisch-Zuber, « Éditorial », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 45 | 2017, mis en ligne le 01 août 2017, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/clio/13542

Haut de page

Auteurs

Agnès Fine

Historienne et anthropologue, est directrice d’études honoraire à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Ses recherches ont porté sur l’anthropologie historique de la parenté dans une société rurale pyrénéenne (pays de Sault), puis sur les filiations électives passées et présentes. Ses principaux ouvrages concernent le parrainage, l’adoption, la nomination, l’état civil. Sur ces derniers thèmes, elle a publié notamment : avec F.-R. Ouellette (dir.), Le Nom dans les sociétés occidentales contemporaines, Presses universitaires du Mirail, 2005 ; (dir.) États civils en questions. Papiers, identités, sentiment de soi, Paris, CTHS, 2008. Son deuxième axe de recherches concerne les femmes et le genre, en particulier les processus de production du masculin et du féminin dans les sociétés européennes. Thèmes qu’elle a explorés à partir de l’anthropologie des écritures de soi chez les jeunes filles et les femmes, les lieux de formation des jeunes hommes tels qu’ils apparaissent dans les romans contemporains, enfin par le biais des différents thèmes ((lecture, écriture, liens familiaux, musique, sexualité) choisis par la revue Clio, Femmes, Genre, Histoire, dont elle est cofondatrice et membre du comité de rédaction. agnes.fine[@]wanadoo.fr

Articles du même auteur

Christiane Klapisch-Zuber

Directrice d’études honoraire à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Elle a publié de nombreuses études sur la population et la famille italiennes, dont (avec David Herlihy) Les Toscans et leurs familles (1978), et des essais sur les femmes dans l’Italie du Moyen Âge et de la Renaissance (La Maison et le nom. Stratégies et rituels dans l'Italie de la Renaissance, 1990). Elle a coédité plusieurs ouvrages, dont l’Histoire de la famille (1986) ; l’Histoire des femmes en Occident, II : Le Moyen Âge (1991) ; la Storia delle donne in Italia. Storia del matrimonio (1996). Son dernier livre tente une confrontation entre images, textes, société et justice (Le Voleur de paradis. Le Bon larron dans l’art et la société, Alma éd., 2015). Klapisch[@]ehess.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page