Navigation – Plan du site
Varia

Fêtes de citoyennes, délibération et justice féminine sur l’Aréopage (Athènes, ve siècle avant J.-C.)

Female citizen festivals, deliberation and feminine justice on the Areopagus (Athens, 5th century BC)
Miriam Valdés Guía
p. 279-307

Résumés

Thesmophories à Athènes, une fête exclusivement féminine. Cette analyse permet de montrer comment les femmes interviennent, en contexte rituel, dans le domaine de la délibération politique. Il s’agit d’abord de discuter – à partir de l’analyse comparée de quelques passages des Thesmophories d’Aristophane et des Euménides d’Euripide – les hypothèses formulées par les archéologues sur la localisation de la fête des Thesmophories. Cette fête a en effet été associée à la Pnyx ou à l’Eleusinion ; nous proposons de la placer dans les environs immédiats du lieu de réunion du conseil de l’Aréopage d’Athènes, à l’ouest de l’Acropole, et sur la même colline que l’Aréopage. Il s’agit ensuite de comparer les actes politiques masculins et les rituels féminins décrits à l’occasion de la fête des Thesmophories. L’enjeu est de comprendre si la « délibération » féminine de caractère politico-judiciaire qui est décrite dans la pièce d’Aristophane reflète un possible discours des femmes d’Athènes qui pouvait être perçu comme parallèle ou « similaire » à celui des hommes. En un sens et en prolongeant une étude de Christopher Faraone, il s’agit de savoir si les femmes d’Athènes rendaient effectivement une forme de justice lors de la fête des Thesmophories. Enfin il s’agit d’évoquer les discours alternatifs qui semblent avoir été produits par les femmes dans cet espace situé au cœur civique et politique de la cité.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Les résonances politiques des Thesmophories
Thesmophories et Aréopage
Justice et délibération féminines
Logoi féminins lors des Thesmophories

Aperçu du texte

Différents auteurs ont souligné la résonance politique de la fête des Thesmophories à Athènes, non seulement à partir de la comédie d’Aristophane intitulée les Thesmophories qui regorge de références politiques, mais également à partir d’autres indices comme, par exemple, le vocabulaire des charges religieuses revêtues par les participantes pendant la fête. Les Thesmophories, fêtes contrôlées par la cité, sont généralement perçues comme les équivalents « féminins », sur le mode religieux, du monde politique des hommes et, pour cette raison, sont regardées avec méfiance par ces derniers : elles sont considérées comme une menace ou comme une absurdité comique. Dans tous les cas, l’action des Thesmophories se déroule dans un contexte rituel dit « primitif », censé mettre en scène les origines mythiques de la cité. Ce contexte rituel et mythique préserve la cité d’une intervention féminine directe ; l’intrusion des femmes dans l’espace délibératif reste confinée et temporaire.

Concernant...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Miriam Valdés Guía, « Fêtes de citoyennes, délibération et justice féminine sur l’Aréopage (Athènes, ve siècle avant J.-C.) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 45 | 2017, 45 | 2017, 279-307.

Référence électronique

Miriam Valdés Guía, « Fêtes de citoyennes, délibération et justice féminine sur l’Aréopage (Athènes, ve siècle avant J.-C.) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 45 | 2017, mis en ligne le 01 mai 2020, consulté le 11 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/clio/13589 ; DOI : 10.4000/clio.13589

Haut de page

Auteur

Miriam Valdés Guía

Miriam Valdés Guía est professeure d’histoire ancienne à l’université Complutense de Madrid. Elle est spécialiste en histoire et religion grecque anciennes. Ella a publié les ouvrages : El papel de Afrodita en el alto arcaísmo: política, guerra, matrimonio e iniciación, Messina, DiScAM, 2005 ; El nacimiento de la autoctonía ateniense: cultos, mitos cívicos y sociedad de la Atenas del s.vi a.C. Madrid, Universidad Complutense de Madrid, 2008, ou La formación de Atenas. Gestación, nacimiento y desarrollo de una polis (1200/1100 – 600 a.C.), Zaragoza, Pórtico, 2012 ; elle est aussi l’auteure de nombreux articles et chapitres de livres comme « Bouzyges nomothetes: purification et exégèse des lois sacrées à Athènes », in P. Brulé (ed.), La Norme en matière religieuse en Grèce antique, Liège, Centre international d’étude de la religion grecque antique, 2007, p. 293-320 ; « La maternidad de la Tierra (Gea) en Grecia arcaica y clásica », in R. Cid (ed.). Maternidades, representaciones y realidad social. Edades Antigua y Medieval, Oviedo, Editorial Al-Mudayna, 2010, p. 29-58 ; « Redefining Dionysos in Athens from the written sources: The Lenaia, Iacchos and Attic women », in A. Bernabé et al. (eds), Redefining Dionysos, De Gruyter, 2013, p. 100-119 ; « De las Calqueas a las Hefestias: consideraciones sobre los artesanos, la ciudadanía y Hefesto », Dialogues d’Histoire Ancienne, 41/2, 2015, p. 19-40. mavaldes[@]ucm.es

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page