Navigation – Plan du site
Carnets de colloques

L’attente d’une présence

Waiting a presence
Marie-Ève Goulet

Texte intégral

1Le temps. Nous y sommes tous confrontés. À son rythme effréné, à l’impression de manque que celui-ci engendre parfois. Le musée semble pourtant y échapper. D’apparence immuable, il se dresse bien droit au cœur de l’espace urbain, stable dans le tumulte de la ville. Certains musées paraissent d’ailleurs figés dans le temps par leur décor et leur ambiance, mais il serait faux de croire qu’ils demeurent inertes.

2Le musée est en effet un lieu chargé de sens et d’expériences. Tel un univers sans temps, le visiteur s’introduit à une multitude d’objets et d’œuvres qui se côtoient dans un même dialogue. Le musée devient un espace propice à l’exploration, qui invite le regardant à s’engager dans une discussion aux multiples avenues. Il faut toutefois prendre le temps de s’y attarder, de s’y introduire et se laisser porter par ces histoires.

3Or, tous ces objets et ces œuvres, dans leur attente, nous observent, immobiles dans l’espace. S’ils pouvaient s’exprimer… que diraient-ils de nous ? Ils sont en fait témoins d’un spectacle bien particulier : celui de notre vie, de nos allées et venues en ces lieux, de nos moments d’émoi devant la création, de notre nostalgie, de notre incrédulité, de nos échanges complices et de nos vives réactions.

4Notre passage en tant que visiteur en ces lieux est comparable à un clin d’œil dans l’existence de ces musées, ces objets et ces œuvres. Par contre, la trace que ceux-ci se forgent dans nos pensées et nos souvenirs est indélébile. En fait, ils nous invitent à une réflexion sur nous-mêmes, sur ce qui a été, ce qui est et sera, mais participent aussi à notre croissance en tant qu’individu. Ils sont les porteurs discrets d’une mémoire collective, de notre identité.

5Et si, finalement, nous prenions le temps…

L’attente d’une présence. 2010

L’attente d’une présence. 2010

© Marie-Ève Goulet

Marcher sur les traces du passé ou du présent. 2010

Marcher sur les traces du passé ou du présent. 2010

© Marie-Ève Goulet

Le sacrifice des autres. 2011

Le sacrifice des autres. 2011

© Marie-Ève Goulet

Haut de page

Table des illustrations

Titre L’attente d’une présence. 2010
Crédits © Marie-Ève Goulet
URL http://journals.openedition.org/cm/docannexe/image/2755/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Titre Marcher sur les traces du passé ou du présent. 2010
Crédits © Marie-Ève Goulet
URL http://journals.openedition.org/cm/docannexe/image/2755/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M
Titre Le sacrifice des autres. 2011
Crédits © Marie-Ève Goulet
URL http://journals.openedition.org/cm/docannexe/image/2755/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 9,8M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie-Ève Goulet, « L’attente d’une présence », Conserveries mémorielles [En ligne], #21 | 2017, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/cm/2755

Haut de page

Auteur

Marie-Ève Goulet

Candidate au doctorat en muséologie, médiation, patrimoine de l’Université du Québec à Montréal (UQAM)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Conserveries mémorielles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo CELAT - Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions
  • Logo IHTP - Institut d'histoire du temps présent
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals