Navigation – Plan du site
Actualités

Actualités, n° 5, décembre 2007

Anne Regourd et Éric Vallet

Notes de la rédaction

Au moment de boucler ce numéro, nous apprenons le décès tragique de Sergio Noja‑Noseda, dont l’énergie mise au service de l’étude des manuscrits du Coran fut remarquable.

Paléographie, catalogage, numérisation, conservation

Juillet 2007, Zabid‑Sanaa, formation à la numérisation, Hélène David

Dans le cadre du Programme Zabid (CEFAS) et du Programme franco‑allemand sur les manuscrits (CEFAS‑DAI), une mission de formation à la photographie de manuscrit et au traitement d’image sur ordinateur a été effectuée du 3 au 24 juillet, par Hélène David.

Le programme a consisté en deux sessions mises en place à Zabid (5 jours), avec l’équipe du Dr. A. Regourd, et à Sanaa sur une proposition du Dr. Jar Allah (GOAM) avec des membres du GOAM, du département d’archéologie de l’Université de Sanaa et de Dâr al‑Makhtûtat (3 jours). Une rencontre a également été organisée avec la fondation Zayd b. ‘Ali, qui travaille déjà depuis plusieurs années à la numérisation de manuscrits.

Le contenu de la formation portait sur la documentation graphique dans son ensemble, de sa finalité à ses techniques d’application : l’image reste le document d’archive le plus complet dans le cas de manuscrits en danger de disparition physique (altération, destruction). En dehors du scanner — technologie lourde et souvent difficile à appliquer sur des documents fragiles —, la photo numérique, avec des appareils qui atteignent désormais des formats d’image supérieurs à 10 mégapixels, est devenue la technique la plus élaborée et cependant la plus souple à mettre en pratique dans des bibliothèques où les conditions de travail sont des plus variables. Elle requiert quelques techniques de base facilement adaptables au lieu de travail :

  • un support de type lutrin permettant d’incliner le manuscrit à volonté,

  • un pied photo pour orienter l’appareil en fonction de la position du manuscrit, et autorisant la photo en pose (vitesse lente),

  • 3 ou 4 lampes de bureau munies d’ampoules basse tension à forte puissance (20 à 40 W) pour éclairer le manuscrit de façon égale avec un minimum d’ombre et de reflet,

  • les réglages de l’appareil doivent privilégier la plus haute résolution et le format d’image le moins compressé possible (TIFF plutôt que JPEG) pour une qualité d’image optimale. Bannir le flash qui occasionne des taches de lumières, ainsi que les fonctions « tout automatique » qui ne sont pas adaptées au cas particulier des manuscrits,

  • le traitement informatique de la photo numérique par des logiciels de graphisme (Photoshop, etc.), qui permet d’améliorer l’image et d’en faire ressortir les caractéristiques importantes,

  • enfin, le classement et l’archivage systématique des fichiers numériques, ainsi que la sauvegarde sur plusieurs supports externes régulièrement renouvelés pour éviter la perte des données.

La formation a également permis de faire la démonstration d’un appareil léger de rétro‑éclairage qui permet de photographier les filigranes du papier. L’appareil, dit « à feuille souple », consiste en une feuille de fibre de verre de format A4, qui peut être glissée entre les pages des manuscrits sans écraser la reliure, ce qui est souvent impossible avec une table lumineuse classique.

Hélène David

Juillet 2007, publication de l’inventaire des archives des Consulats de France au Yémen (1858‑1942)

Anne‑Sophie Cras, Archives des Consulats de France au Yémen (1858‑1942), Répertoires numériques Aden (1858‑1942) ‑ Hodeidah (1880‑1914) Sanaa, CEFAS, Centre National des Archives du Yémen, 2007 (Série Inventaire des Archives Diplomatiques 1), préface du cadi Abû Rijâl, http://www.cefas.com.ye/spip.php?article104.

La date de 1858 marque le début de la présence permanente d’une représentation diplomatique française au Yémen, avec la création d’une agence consulaire à Aden, devenue par la suite vice‑consulat jusqu’en 1942. Entre 1880 et 1914, un agent consulaire a représenté la France dans la ville de Hodeïda. Déposées au Centre des archives diplomatiques de Nantes (CADN) dans la seconde moitié du xxe siècle, les archives partiellement conservées de ces deux institutions ont été reclassées et inventoriées entre 2000 et 2002 par Anne‑Sophie Cras, archiviste paléographe au CADN. Le volume publié par le CEFAS, avec le soutien du Centre national des Archives du Yémen, présente le résultat de ce travail, publié à la fois en français et en arabe : deux inventaires numériques détaillés décrivant le contenu de ces archives (correspondances, documents consulaires, dossiers politiques et économiques), accompagnés d’introductions historiques et de bibliographie.

En parallèle à cette publication, le CEFAS a en outre acquis, avec le soutien financier de Monsieur Antonin Besse, la reproduction numérique de l’ensemble de ces archives sur CD Rom (cf. CMY n° 2, juin 2006, Actualités). Elles sont désormais consultables au CEFAS et au Centre national des archives du Yémen.

Septembre 2007, formation au catalogage des manuscrits hébraïques, Fu’ad al‑Kashm (OGAMM)

Dans le cadre du projet franco‑allemand pour la sauvegarde des manuscrits au Yémen (CEFAS‑DAI), M. Fuad al‑Kashm (OGAMM) a achevé au mois de septembre 2007 un master d’histoire à l’Université Paris 1 Panthéon‑Sorbonne consacré au catalogage des manuscrits hébraïques. M. al‑Kashm a en outre mis à profit son séjour à Paris pour approfondir ses connaissances en hébreu biblique. De retour à Sanaa, il espère pouvoir rejoindre rapidement l’administration des manuscrits, sous la direction du Dr. Ahmad al‑Ghumari, et contribuer à l’inventaire du fonds hébreu de la Dâr al‑Makhtûtât.

Décembre 2007, mission italienne à la DaM / préservation et conservation des fragments d’anciens corans

Une mission italienne s’est rendue à Dâr al‑Makhtûtât, du 8 au 14 décembre, afin d’évaluer le travail de préservation et de conservation à réaliser sur les fragments de parchemin d’anciens corans, mis à jour en mars 2007 (cf. CMY 4, Actualités). Cette mission était composée de deux restauratrices et de la directrice de l’Institut de pathologie du Livre de Rome.

Nouvelles internationales

Juillet 2007, Standing Conference on Library Materials on Africa (SCOLMA)

Une rencontre inaugurale rassemblant les bibliothécaires des bibliothèques spécialisées dans les études africaines (« European Librarians in African Studies »), organisée par la SCOLMA et l’Afrika‑Studiecentrum de Leyde, a eu lieu à Leyde, le 10 juillet 2007. L’un de ses objectifs était de constituer un réseau afin de développer la discussion et la coopération entre bibliothèques, en premier lieu autour des fonds et des acquisitions. L’importance des archives, en particulier des archives privées et des ephemera a été soulignée, dans la mesure où elles représentent des sources négligées. Le problème épineux de l’organisation et du classement durable des archives gouvernementales, institutionnelles et privées, en Afrique, a été soulevé. Il est à espérer que de telles initiatives bouleversent avec quelque ampleur les idées reçues sur l’absence d’écrits en Afrique et attire l’attention sur codex manuscrits et documents d’archives.

Un groupe de travail a été mis sur pied afin de voir les modalités pratiques de constitution d’un réseau et de préparer la prochaine rencontre, qui aura lieu à Paris, le 10 juillet 2008. Il comprend Barbara Spina (SCOLMA/SOAS, Université de Londres, bs24@soas.ac.uk), Jos Damen (Afrika‑Studiecentrum, Leyde, Pays‑Bas), Asa Lund‑Moberg (Nordiska Afrikainstitutet, Uppsala, Suède), Marie‑Dominique Mouton (Université Paris X‑Nanterre) et Dag Henrichsen (Basler Afrika Bibliographien, Suisse).

En outre, la liste des participants est donnée sous l’URL : https://listserv.surfnet.nl/archives/aegis‑lib.html. Les personnes intéressées peuvent faire ajouter leur nom à cette liste.

On trouvera un guide exhaustif des collections africanistes se trouvant dans les bibliothèques et centres de documentation, en Europe, dans : Sheila Allcock, Tom French (ed.), The SCOLMA Directory of Libraries and Special Collections on Africa in the United Kingdom and in Europe, inscriptions sous l’URL : http://www.lse.ac.uk/library/scolma/directory.htm. La sixième édition est en préparation.

  • Pour toute question, écrire à : scolma.directory@yahoo.co.uk.

Août 2007, un nouveau site sur les manuscrits du Moyen‑Orient

Les Nouvelles des manuscrits du Moyen‑Orient sont désormais en ligne, sous l’URL : www.manumo.org. Les mises à jour et additions sont mises en ligne au fur et à mesure, sans que cela ne donne lieu à des numéros, comme pour une revue. On trouvera un lien vers les CMY dans la rubrique : Liens / Revues en ligne, http://www.manumo.org/rubrique.php3?id_rubrique=227.

Automne 2007, création d’un moteur de recherche des manuscrits et archives de la BNF

Les catalogues de manuscrits de la Bibliothèque nationale de France (BNF), ainsi que les nouvelles acquisitions, sont progressivement mis en ligne et accessibles depuis l’automne 2007, sous l’URL : http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/pages/index.html. Un moteur de recherche permet de sélectionner les manuscrits désirés : il est possible en particulier d’appeler les manuscrits du Yémen. Les fiches descriptives des manuscrits seront suffisamment fouillées pour alimenter une première recherche d’information.

Octobre 2007, un site pour le MELCOM International

Le site du MELCOM est désormais créé (cf. les CMY 3, Actualités).Y figure le texte des statuts. On y trouvera en particulier des informations sur les événements organisés par le MELCOM : la 29e conférence annuelle, qui a eu lieu à Sarajevo, la plupart des résumés, certaines des présentations, un compte rendu et quelques photographies. L’annonce des conférences à venir.

  • Voir :
    http://www.sant.ox.ac.uk/mec/melcomintl/melcom‑intlfr.shtml

7‑8 novembre 2007, colloque sur les matériaux du livre médiéval

Le colloque de clôture du Groupement de recherche du CNRS sur « Les matériaux du Livre médiéval » s’est tenu à Paris les 7 et 8 novembre 2007 au siège du CNRS et sous la houlette de sa direction. Soutenu par l’IRHT, il était organisé par Monique Zerdoun (section hébraïque) et Caroline Bourlet (section de diplomatique et responsable du groupe « papiers d’archives »). Il se proposait de faire un bilan des recherches effectuées sur les matériaux du livre médiéval (encres, papiers, parchemins, cuirs, reliures, tablettes de cire) au cours des années 2004‑2007 par une équipe profondément pluridisciplinaire. Cette rencontre internationale réunissait historiens, paléographes, archéologues, chimistes, physiciens, conservateurs, restaurateurs et artisans autour des problématiques posées par les matériaux. La parution des Actes du colloque est prévue pour le premier semestre 2009.

Novembre 2007, parution de Manuscrits en écriture arabe du Musée régional de Nukus

Ashirbek Muminov, Maria Szuppe et Abdusalim Idrisov, avec la collaboration de Shovosil Ziyodov, Manuscrits en écriture arabe du Musée régional de Nukus (République autonome du Karakalpakstan, Ouzbékistan) : Fonds arabe, persan, turkî et karakalpak, Istituto per l’Oriente C. A. Nallino‑CNRS, « Mondes iranien et indien », Series Catalogorum, II, Istituto per l’Oriente, Rome, 2007, 282 p., 146 illustrations n‑b, IV planches couleur, 1 carte, introduction, catalogue, bibliographie, index, ISBN : 9‑788890‑059711.

  • Adresser les commandes à : Istituto per l’Oriente C. A. Nallino, Via Caroncini 19, I‑00197 Rome, Italie, tél. : +39‑06‑8084106 et fax : +39‑06‑8079395, e‑mail : ipocan@ipocan.it. Le site de l’Istituto per l’Oriente se trouve sous l’URL : http://www.ipocan.it.

Cet ouvrage fait suite au premier catalogue des « collections provinciales », intitulé :

Maria Szuppe & Ashirbek Muminov, Catalogue des manuscrits orientaux du Musée régional de Qarshi (Ouzbékistan), Istituto per l’Oriente C. A. Nallino‑CNRS, « Mondes iranien et indien » : Series Catalogorum, I, Istituto per l’Oriente, Rome, 2004, 144 p., 44 illustrations n‑b, IV planches couleur, 1 carte, introduction, catalogue, bibliographie, index, ISBN : 9‑788890‑059797.

Maria Szuppe est, au Centre national de la Recherche scientifique (CNRS), membre du laboratoire des Mondes iranien et indien, 27, rue Paul Bert, F‑94204 Ivry‑sur‑Seine, http://www.iran-inde.cnrs.fr/.

Décembre 2007, parution de Arabic documents from Early Islamic Khurasan

Geoffrey Khan, Arabic documents from Early Islamic Khurasan [Studies in the Khalili Colletion 5], London, The Nour Foundation, ISBN I 87478 071 4.

  • L’ouvrage peut être acquis par Amazon.

  • Logo Centre français d’Archéologie et de Sciences Sociales
  • OpenEdition Journals