Navigation – Plan du site
Actualités

Actualités, n° 6, juin 2008

Anne Regourd et Éric Vallet

Paléographie, catalogage, numérisation, conservation

Nécrologie : mort de Sergio Noja-Noseda

Le 1er février 2008, le Prof. Sergio Noja-Noseda décède accidentellement à l’âge de 76 ans. Il est difficile de définir l’homme autrement que par sa polyactivité. Enseignant de civilisation islamique à l’université catholique de Milan, il publie avec le Prof. François Déroche les Sources de la transmission manuscrite du texte coranique, I. Les manuscrits de style higazî ; 1- Le manuscrit arabe 328 (a) de la Bibliothèque nationale de France ; 2 - Le manuscrit Or. 2165 (folios 1 à 61) de la British Library.

Il exerce le métier de journaliste et crée une Fondation, la Fondazione Ferni Noja Noseda (Lesa, Italie), qui finance en particulier la publication de classiques de la littérature en langue arabe en vue d’une large diffusion. Plus récemment, il poursuit sa quête d’exemplaires de corans higazî, ceux de la Dâr al-Makhtûtât de Sanaa. En 2007, il acquiert l’autorisation de les photographier et d’en réaliser une reproduction en facsimilé.

Janvier 2008, signature d’un accord avec trois bibliothèques privées de manuscrits, Zabid

Trois propriétaires de bibliothèques privées de manuscrits de Zabid, al-Nu’mi, al-Ghuzzi et ’Arafat al-Hadhrami (bibliothèque des Ashâ’ir), ont signé, début janvier, un accord pour catalogage de leur collection, avec l’équipe de la Bibliothèque des Ashâ’ir, ’Arafat al-Hadhrami, ’Abd al-Rahman al-Ahdal, ’Abd al-Rahman al-Ahmar et Farag Abu al-Khayr. Le catalogage de ces trois nouvelles collections marque la prise d’autonomie de l’équipe de catalogueurs, à la suite de leur formation au sein du Programme de sauvegarde des manuscrits de Zabid (CEFAS). Leur apprentissage, articulé en trois étapes, s’est fait au travers du catalogage de la bibliothèque ‘Abd al-Rahman al-Ahdal.

Mars, nomination du Directeur du futur Centre des manuscrits, Zabid

Le mois de mars a connu la nomination de ’Arafat al-Hadhrami à la direction du futur Centre des manuscrits (Markaz al-makhtûtât) de Zabid. ’Arafat al-Hadhrami, propriétaire lui-même d’une collection de manuscrits, dont il a aménagé l’accès public, à la Bibliothèque des Ashâ’ir, a acquis une formation de catalogueur/codicologue au sein du Programme de sauvegarde des manuscrits de Zabid (CEFAS). Son intérêt pour la défense du patrimoine manuscrit de Zabid s’est manifesté dès le début des années 90, par une démarche auprès de la direction du CEFAS. M. al-Hadhrami joint à sa connaissance du manuscrit, un passé d’administrateur : il est, en effet, le directeur sortant du GOPHCY/Zabid. Le bâtiment qui abritera le Centre des manuscrits de Zabid, situé sur le Midan, à côté de la citadelle, est en cours de réfection, sous la direction de l’architecte ’Abd Allah al-Hadhrami, avec, en particulier, le soutien du Fonds social de développement (cf. www.anne.regourd.org, page « events »). La fin des travaux de rénovation est fixée au début de l’année 2009. Parmi les missions du Centre, figure celle d’abriter des manuscrits et de les conserver ; un atelier de restauration est à l’étude. Sa juridiction s’étend à la Tihâma.

Mars, création d’une Association de sauvegarde des manuscrits de Zabid et de Tihâma

Une association de sauvegarde des manuscrits de Tihâma, de statut privé, a été créée à Zabid, courant mars (cf. http://www.anne.regourd.org/events, page « events »). Elle regroupe des propriétaires possédant au moins 20 titres manuscrits. En guise de première manifestation, l’Association a réalisé une exposition de manuscrits de bibliothèques privées de Zabid.

Fin mars, mission d’évaluation du fonds manuscrit du GOPHCY/Shibam (Hadhramaout)

Anne Regourd (musée du Louvre, responsable scientifique du Programme de sauvegarde des manuscrits de Zabid) a effectué une mission d’évaluation à Shibam (Hadhramaout), du 29 mars au 1er avril, à la demande du GOPHCY/Shibam, affaire suivie par Hasan ’Aydid. Une quarantaine de manuscrits conservés par le GOPHCY sont concernés. Cette mission d’évaluation a été financée par l’Ambassade du Yémen à Paris, avec le soutien de son Excellence Amir al-Aydarous et de Mme Khadija Salameh, Conseiller culturel à l’Ambassade. En avril, un projet de catalogage et de numérisation des papiers filigranés de ces manuscrits a été remis à M. al-Aydarous pour financement. En mai, le projet de fabrication d’une armoire de conservation pour les manuscrits a été remis au GOPHCY/Shibam.

Avril, une page Programme de sauvegarde des manuscrits de Zabid sur le site internet du CEFAS

Une page de présentation du Programme de sauvegarde des manuscrits de Zabid figure désormais sur le site internet du Centre français d’archéologie et de sciences sociales de Sanaa (CEFAS). Synthétique, elle indique, en particulier, la genèse du Programme, ses objectifs, ses actions et leur calendrier, de même que ses publications.

Mai-juin, mission FLE/FOS « terminologie codicologique », Zabid

Du 14 mai au 13 juin, Foseya Bouinou a assuré, à Zabid, une formation de français langue étrangère/français sur objectif spécifique, « terminologie codicologique ». Cette formation prenait place dans le Programme de sauvegarde des manuscrits de Zabid, au sein de la formation au catalogage, afin de parfaire l’autonomie de l’équipe de catalogueurs en répondant au besoin urgent d’accéder à des sources en langues européennes. Il s’agissait de la première partie d’une formation sur mesure visant à entraîner les catalogueurs à la lecture de textes et de documents spécialisés relatifs au domaine de la codicologie. Étant donné le niveau débutant en français des stagiaires, la première étape a consisté à mettre en place des compétences intermédiaires, principalement la reconnaissance et l’acquisition du système graphique et des principales caractéristiques du français écrit, l’acquisition de vocabulaire technique et la découverte de certaines formes syntaxiques, privilégiées dans la description des manuscrits. Un autre volet de la formation a consisté à mettre en place des réflexes de lecture globale chez les apprenants. L’objectif était alors de leur permettre de prendre conscience de leur capacité à saisir l’essentiel d’un message écrit dont ils ignoraient un certain nombre de mots et, ainsi, de les préparer à la lecture de textes longs. Quelques séances ont enfin été consacrées à la découverte et à l’utilisation d’outils spécialisés, principalement l’Encyclopédie de l’Islam et des ressources électroniques tels les catalogues numérisés de la Bibliothèque nationale de France ou le répertoire codicologique de Denis Muzerelle, essentiels pour le catalogage. Les activités pédagogiques ont été créées à partir de contextes véridiques et le recours aux documents authentiques comme supports pour les cours (extraits du Manuel de codicologie sous la direction de François Déroche, extraits de catalogues de manuscrits arabes, de l’Encyclopédie de l’Islam, de bibliographies spécialisées…), ont permis de se tenir au plus près de la réalité des stagiaires et des situations qu’ils auront à affronter. Un rapport sera rendu à l’automne faisant le bilan de cette première expérience et fixant les besoins et les objectifs de la phase 2 de la formation. Celle-ci maintiendra le cap sur l’objectif prioritaire de lecture défini au départ, suivant une progression pas à pas, thématique et discursive (fonctionnement des différents types de textes).

Juin, création de la Délégation aux manuscrits et aux bibliothèques, ministère de la Culture yéménite

Le ministère de la Culture yéménite abrite désormais une Délégation aux manuscrits et aux bibliothèques, avec, à sa tête, Sam al-Ahmar. L’organigramme de cette délégation est encore à l’étude.

Éditions de textes

Histoire

Ahmad b. Muhammad b. ‘Abd al-Hâdî Qâsim al-Jabbâbî al-Maqhafî, Ithâf al-ahbâb bi-dumyat al-qasr al-nâ‘isa li-mahâsin ba‘d ahl al-‘asr, éd. ‘Abd al-Rahmân b. ‘Abd al-Qâdir al-Mu‘allimî, San‘â’, Maktabat al-Irshâd, 2008, 503 p. L’auteur, mort en 1199/1785, est un savant et juriste célèbre, qui occupa la charge de grand cadi sous le règne de l’imam al-Mahdî ‘Abbâs. Il fut l’un des principaux acteurs de la valorisation du traditionnisme sunnite au sein du zaydisme, avec al-Shâmî, al-Sahûlî et al-Shawkânî.

Réédition de Muhammad b. Lutf al-Bârî qâdî al-Haymî al-Yamanî, Al-Rawd al-bassâm fī-mâ shâ‘ fî qutr al-Yaman min al-waqâ’i‘ wa-l-a‘lâm, éd. ‘Abd Allâh al-Hibshî, San‘â’, Maktabat al-Irshâd, 2007 (1ere édition 1990). Chronique des années 1262-1274/1845-1857.

Littérature

Ahmad b. Muhammad b. Sharaf al-Dîn, Dîwân al-jawhar al-munajjad fî sumût al-‘asjad, éd. ‘Alî b. Muhsin al-Akwa‘, San‘â’, Ittihâd al-mubdi‘în al-‘Arab/far‘ al-Yaman, 2007 (Mubdi‘ûn 4), 206 p. Recueil de 126 poèmes composés par un descendant de l’imâm Sharaf al-Dîn, ayant vécu au xixe siècle (m. 1318/1900). Il contient 72 poèmes hakamī, essentiellement écrits en l’honneur du Prophète et 54 poèmes humaynī. Édition établie à partir d’un manuscrit unique conservé à la bibliothèque de l’Institut supérieur de la Justice (Ma‘had al-‘âlâ li-l-qadâ’), San‘â’, copié par son cousin Muhammad b. ‘Abd al-Rahmân b. Sharaf al-Dîn à une date non précisée.

Religion

Réédition d’Ahmad b. ‘Alwān, Kitâb al-futûh al-fâ’iq al-hâwî li-l-ma‘ânî al-raqâ’iq wa-l-ishârât al-daqâ’iq, éd. ‘Abd al-‘Azîz Sultân Zâhir al-Mansûb, San‘â’, Maktabat al-Irshâd, 4e éd., 2006 (1ere éd. 1990).

Nouvelles internationales

Avril 2008, parution du numéro 121-122 de la Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée

« Yémen. Territoires et Identités », sous la direction de Patrice Chevalier, Vincent Martignon et Jérémie Schiettecatte. Issues d’une table-ronde organisée par les jeunes chercheurs du CEFAS, trois communications recourent à des matériaux manuscrits inédits : Éric Vallet, « La vigne et le palmier. Identités provinciales et construction de l’État sous le sultanat rasûlide (viie-ixe/xiiie-xve siècle) », p. 53-68 (manuscrits rasûlides) Tomislav Klaric, « Le Yémen au xviie siècle : territoire et identités », p. 69-78 (manuscrits qâsimides). Patrice Chevalier, « Al-Hudayda sous occupation ottomane (1849-1918) », p. 101-114 (archives diplomatiques françaises).

16-17 mai, journées d’étude « Documents et histoire », musée du Louvre-EPHE

Les 16 et 17 mai ont eu lieu des journées d’étude internationales, conjointes au Musée du Louvre (Dépt des Arts de l’Islam) et à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE, Section IV, Histoire et paléographie). Elles avaient pour thème « Documents et Histoire » et portaient sur l’Islam du viie au xvie siècle. Muhammad Jazim, chercheur yéménite du Centre français d’archéologie et de sciences sociales de Sanaa (CEFAS), nous a donné une communication sur les documents financiers et administratifs du Yémen rasulide, résumant les acquis de son ouvrage actuellement sous presse, le K. al-Irtifâ’. Muhammad Jazim a auparavant édité un autre ouvrage portant sur les archives rasulides, le K. nûr al-ma‘ârif [Lumière des connaissances], publié en 2 vol. par le CEFAS, 2002-2005 (http://www.cefas.com.ye/spip.php?rubrique11). Les Actes de ces journées sont en préparation, ils seront publiés dans les collections de l’EPHE.

6 juin, journée d’étude sur Ports et réseaux de commerce en mer Rouge (viie-xve siècle)

Organisée par le Laboratoire Islam médiéval (UMR 8167 Orient et Méditerranée) dans le cadre du programme APIM (Atlas des Ports et Itinéraires maritimes de l’Islam médiéval), cette journée avait pour but de croiser et discuter les données récentes de l’archéologie et de l’étude des textes sur les ports et échanges dans la mer Rouge médiévale. Les problèmes posés par les cartes manuscrites rasûlides (É. Vallet) et par deux nouveaux papyri de Qusayr (A. Regourd) ont notamment été évoqués.

  • Logo Centre français d’Archéologie et de Sciences Sociales
  • OpenEdition Journals