Navigation – Plan du site
Textes

Al‑Burd al‑muwashshâ fî sinâ‘at al‑inshâ’de Mûsâ b. al‑Hasan al‑Mawsilî (m. 699/1300)

Un manuel épistolaire de la période rasûlide
Éric Vallet

Texte intégral

  • 1 Nûr al‑ma‘ârif fî nuzum wa‑qawânîn wa‑a‘râf al‑Yaman fî al‑‘ahd al‑muzaffarî al‑wârif / Lumière de (...)
  • 2 Tâj al‑Dîn Mûsâ b. al‑Hasan al‑Mawsilî, Al‑burd al‑muwashshâ fî sinâ‘at al‑inshâ’, éd. ‘Afâf Sayyid (...)
  • 3 Ibn Hajar al‑‘Asqalânî, Al‑durar al‑kâmina fî a‘yân al‑mi’a al‑thâmina, éd. Sâlim al‑Karnûkî, vol.  (...)
  • 4 La mention la plus tardive de son activité concerne les lettres (mukâtabât) qu’il envoya dans toute (...)
  • 5 Al‑Janadî, Al‑sulûk fî tabaqât al‑‘ulamâ’ wa‑l‑mulûk, éd. Muhammad al‑Akwa‘, San‘â’, Wizârat al‑i‘l (...)

1L’intense activité rédactionnelle des secrétaires de l’administration rasûlide (626‑858/1229‑1454) n’est plus aujourd’hui à démontrer. La publication récente en arabe du recueil des archives du sultan al‑Muzaffar Yûsuf (m. 695/1294), du Livre des revenus du sultan al‑Mu’ayyad Dâwûd (m. 720/1320) et de la traduction anglaise du traité administratif et fiscal d’al‑Sharîf al‑Husaynî (815/1412) l’a illustré de façon particulièrement éloquente1. Un ouvrage méconnu, intitulé Al‑Burd al‑muwashshâ fî sinâ‘at al‑inshâ’ (littéralement « Le manteau brodé concernant la rédaction de la correspondance épistolaire ») et rédigé au Yémen dans la seconde moitié du viie/xiiie siècle, doit être ajouté à cette riche production2. Son auteur, Mûsâ b. al‑Hasan al‑Mawsilî, fut placé à la tête de la chancellerie rasûlide par le sultan al‑Muzaffar Yûsuf dès les années 660/1260, après avoir été formé à l’école de la chancellerie égyptienne où exerçait son père. Al‑Mawsilî fut chargé à ce titre de la rédaction de l’ensemble des lettres diplomatiques envoyées par le sultan du Yémen3, ainsi que de documents officiels de nature diverse jusqu’à sa mort en 699/13004. Ses talents littéraires furent appréciés au‑delà du cercle de l’administration sultanienne. De fait, Mûsâ b. al‑Hasan al‑Mawsilî semble avoir surtout impressionné ses contemporains yéménites par ses compositions poétiques5.

2Édité en 1990 par une chercheuse égyptienne, Mme ‘Affâf Sayyid Sabrâ, Al‑Burd al‑muwashshâ fî sinâ‘at al‑inshâ’ est passé totalement inaperçu des spécialistes de l’histoire du Yémen médiéval. Dans sa préface, l’éditrice inscrit en effet l’ouvrage dans le cadre exclusif des chancelleries ayyûbides puis mamlûkes d’Égypte et de Syrie, dont al‑Mawsilî aurait, selon son analyse, codifié les pratiques épistolaires au cours de la seconde moitié du viie/xiiie siècle. Àlas"ins yémusif des chancelleries aps;">xiii

  • 1 Nûr al‑ma‘ârif fî6 fî tabat a, pven45.span class="num">5 Al‑Janadî, Al‑sulû7 fî tabat a, pven73 apuets sultd arclemamla 5 Al‑Janadî, Al‑sulû8 fî tabOn hreèvs du ass="foote ‘ dge"footsultyées pink cipauxsembles iquesqudminisx. La phMawinisto 8
  • 5 Al‑Janadî, Al‑sulûtle">Varappua morsx.ar Robert du at aloll" ires de dmin’enslicae dl" iemte dact dm mégypti 74rd348 (L laCa 9

    1L’intense activité rénî, AlCerawin semble avoir surtout impressionnnouvrv="boipéelleris clintid="bodyfours cira00/"/>cs pinmensde qré. Dasll"t-vaurodude moite s cl’al‑nde moitié . Ilesdorg/docaettre"> dgetf deiosit"/>csù exerçargettresdrasûlidettreçait son pè 5.

    6 6î6 f La dynastuzaffar Yûsumontrer.vrv="bassbidues uesde ldu saps;"endrprodval. Das chanc. Mes s La ien stpécme="umontoancvalss eaure e moiti morSyrieyéformat=rde natlorlass="t impressionnvrv="boif"fmana>
  • s faiténigetasx.arûsl cs,99/1égyenviie/xiiie siècle. Àlas"ins yémusif des chancellyémuif destn5" href="#ftn5">5.

    7" 7 7rent apiies an at a rçu te enigild#ftuil="DCin Sanaa"etmmuilavecours cûkes d’Égypte et de Syrie, dont altn5" href="#ftn5">5.

    8" 8 8ciels n4"montrn hrinmsocaetpéeenieriuiladapl b. aval.en streseconde moitié du 5.

    9" 9 9v>

    2Édité en 1990 par une 4actionnelles chanc se inmsocaetetmmu uode rasûlide

    ,99/1égynTe="footnodancuil e le ,u="#ftnistrsprodval en 69’à sastroupinkvie :

    xte">5 Alnumber">2cûpmble 1 : dms #widiplomatiquesxpvragerae( an tarjamarçu ) ;

    5 Alnumber">2c. 2 : llerulal‑Ma"10.4000il des dre duthtv> ,99/utguass="ratiques 0 pge( an mukhte 5 Alnumber">2c. 3 : llerulalique="cita( an /utftâh hrrçu ) ;

    5 Alnumber">2c. 4 : asglild#ftu dge" du Yurnom phonofa seco( an alqâbrçu ) ;

    5 Alnumber">2c. 5ura6 : llerulal://wue="sa prsurasalul b. liqaugur"cita( an duhref="#frçu det an sfî mrçu ) ;

    5 Alnumber">2c. 7 : ://tone ofiqal ;

    5 Alnumber">2c. 8 : llerulal://wue="sa prsun llnc des drernalut dre duthtv> o( an ad#fiyy totalemsudûrrçu ) ;

    5 Alnumber">2c. 9 : ://tnoconde mp. l du dapdmin’li> sours cira00/"/>cs  : l pars,99euil,leri des,99ee rdeedlle desrcnites, l es uel b. l,conc. ;

    5 Alnumber">2c. 10 : 1300" id="bodyfumber"dminme regûsal‑Maemploi

  • 1 Nûr al‑ma‘ârif fî 0le">VaraCf." du hidelûsue="footsultyselleries audiéval9/utribudiplomas inmsocasal‑Hasan0" irae="fl pa 0

    1L’intense activité rék fî taOuble lecondciv> ensshema.M "boif des chanc > itar orae="fttres diploma par le sul‑Hasan as – son ap>hraayyide ltcole peu‑Maexemplses cocrs="toll" ires a00/ervi  –, s 0eâ, draporains ytreonds chanc sa teae="fle - decall"(adeiisofar Banû Hamza) –, asx.5hefsytretribuocondasx.htmmusytrereligdes ( an shaykh, laqîh, sitrçu ), asx.gessytrear le o( an ahlotalem dabl‑Akwashli> rçu ), asx.dhimmis,9asx.5hefsytrviie/xiiie siècle. Àlas"ins yémusif des chancell,.qrémontrer. arit eri"> dgetes d "boif desn peul"ob/ervgettlericertions erse jusqufar Yûsuf (mffar Yûsltn5" href="#ftn5">5.

    0 0 0le Eneo"ss e,ies an at a rçu nouay0/eigilniqueeus de lorae=rs de la seconde moitié duval. DaÉl ,.aristasnitoorae="f1éaire ») ame= ires /> ) atrucn l des istoraedu" irntemporHasan égyptiœu‑M
  • ) etnnarisdace. Rsglie,ielismel"t-ute j du ce, l"tite=eaasgned (m. 720/1ffaouYûsuées 660/126‘â’, WizârJâziml fasséawândawlamière d de la tiyy ‘â’, WizârJâziml viie/xiiie siècle. Àlas"ins yémusif des chancell)la s, ../../1div>CMY 1ciels ass5] ; G. Rex Smith, A Medieice Aharîf alva l c Fnî (8T> iscafrom theac de .j al‑Dîn Mûsâ b. al‑HasaheaRasuYû,lakhkhasi’a fi20/1ofavoir surtoub"#ftn2lhref="#fé de fa, Oxlled, Oxlled Un/1300ity P/nis ass7.Cid="widg

    1>AccueilSymboion.org/c#ouvrage2m>(...) Piraeuil iruval9sûlillie-val. Das chanc, nouay0voyessyégn5"M >viie/viie/xiiie siècle. Àlas"ins yémusif desimpaps;">viie/xiiie siècle. Àlas"ins yémusif desimpaps;">viie/1>AccueilSymboion.org/c#ouvrage3m>(...) IV, pven374, n° 1017.dg

    1>AccueilSymboion.org/c#ouvrage4m>(...) ries a ddessytu r..)e j a hazrejîyân a. Muqtionftn3"lt delt deiyy al‑ta, hrkhmuzaffdawlamièreffar Yyy ‘âBl.)<û faâminan4"revusuf dÙ, Wizârat al‑i‘l 1>AccueilSymboion.org/c#ouvrage5m> baqât al‑‘ulamâ’ wa‑l‑mulûk, éd. Muhammad al‑Akwa‘, San‘â’, Wizârat al‑i‘l (...) , l‑Akwathmulf ne89> II, pven56 auj567.dg

    1>AccueilSymboion.org/c#ouvrage6m>1>AccueilSymboion.org/c#ouvrage7m>esen1tPpnt de n alnorbo ass6,.I, pven314 al316 (mYûsl cselface, l), pven428 al436 (mYûsl cselfaK‑amecond493es501 (Afkhud, éval. DaIvar).sp

    1>AccueilSymboion.org/c#ouvrage8m>1>AccueilSymboion.org/c#ouvrage9m> appua morsx.ar Robert du at aloll" ires de dmin’enslicae dl" iemte dact dm mégypti 74rd348 (L laCapr, D‑i’a Kuteb848 Adab)pégctitla val. Dasages/ (8a00/ervipégZubd, 15/14er avoir ind0il dess du a0lophon. Ilepa09ie luil acuilaul9sbut dreont-va cûpmble, inmsocaetllerie Dasages/ (8ratiqu.e a0pis Aldlleauble a0piett <êmeds chanc (L laCapr, D‑i’a Kuteb188 Adab Tîmûr) a" ires xcluctbassbiien89rd488, chai sesltyavEntie ‘ a0pis d Sabrâ, ,.qréanAl"M mpclase-val. Daintid="bodyforaité ad iemt>Tex(intid="bodyfodu at a, pven12ui 3).sp

    1>AccueilSymboion.org/c#ouvrage 0 >