Navigation – Plan du site
Textes

Notices de manuscrits de maqāmāt yéménites de la période postclassique, 1ère partie

Gianluca Saitta

Résumé

Genre essentiel de la littérature prosaïque arabe, la maqāma recouvre des réalités textuelles très variées. Cela engendre des difficultés fondamentales de définition. À titre d’exemple, à l’époque postclassique, le genre maqāma chevauche d’autres genres littéraires similaires tels que la munāẓara et la mufāḫara. La prolifération de ces variétés de maqāmāt est une particularité de la production littéraire au Yémen à cette époque. Dans le cadre de notre recherche doctorale sur l’essor du genre maqāma au Yémen, nous avons eu la possibilité de travailler sur un certain nombre de manuscrits. À travers le présent travail, nous voulons présenter la première partie d’un bref catalogue de manuscrits de maqāmāt yéménites que nous avons pu consulter à Dār al‑Maḫṭūṭāt à Sanaa, à la British Library à Londres, à la bibliothèque de l’Université de Leyde, à la Bibliothèque Ambrosienne à Milan et à la Bibliothèque Nationale Autrichienne à Vienne. Ce travail inclura aussi les manuscrits présents au King Faisal Center for Research and Islamic Studies à Riyad et ceux conservés dans la bibliothèque privée de ‘Abd Allāh Muḥammad al‑Ḥibšī.

Haut de page

Notes de la rédaction

Vous pouvez consulter sur ce site l’intégralité de l’article.
– Deuxième partie : Notices de manuscrits de maqāmāt yéménites de la période postclassique, 2e partie

Notes de l’auteur

L’ensemble des reproductions qui suivent ont pu ȇtre faites grȃce à l’aimable autorisation de Dār al-Maḫṭūṭāt, Sanaa

Texte intégral

Introduction. Le genre maqāma au Yémen

  • 1 zakharia 2000, p. 102‑12.
  • 2 On renvoie à ce propos aux articles « munāara » et « mufāara » de wagner 1993 et hämeen‑anttila 2 (...)
  • 3 hämeen‑anttila 2002, p. 346.
  • 4 al‑ibŠĪ 1984, p. 9‑10.

1Dans le cadre de notre recherche doctorale sur l’essor du genre maqāma au Yémen depuis l’époque postclassique, nous avons eu la possibilité de travailler sur un certain nombre de manuscrits yéménites. La période examinée pour notre recherche est très intéressante car il s’agit d’une époque de transformation de la composante générique de la maqāma. La maqāma, genre toujours très difficile à appréhender depuis qu’il a vu le jour, commence alors à recouvrir des réalités textuelles très différentes. Ce qui a toujours engendré des difficultés fondamentales de définition, d’autant que chaque époque a compris cette appellation de diverses manières1. À l’époque postclassique, par exemple, le genre maqāma chevauche d’autres genres littéraires similaires tels que la munāẓara et la mufāḫara2. Des textes portant dans leur titre la désignation générique de munāẓara ou de mufāḫara sont appelés, dans l’introduction de l’œuvre, maqāma, ou vice‑versa, et les différents termes, parfois juxtaposés, sont très souvent employés sans aucune distinction3. La prolifération de ces variétés de maqāmāt est une particularité de la production littéraire au Yémen à cette époque4.

  • 5 saitta 2011, p. 5‑10.
  • 6 ‘amŠŪŠ 1991.
  • 7 zakharia 2009, p. 87.

2Les munāẓarāt yéménites mettent en scène des débats entre objets, jardins, éléments de la nature, animaux, qui, à travers l’artifice de la prosopopée, s’affrontent sur le terrain oratoire pour vanter leurs qualités les plus éminentes. Ces débats ont généralement pour protagonistes deux personnages, et très souvent, d’autres interviennent pour soutenir l’un des deux adversaires. À la fin, un juge désigne le vainqueur de ce contentieux. L’essentiel du corpus en question est donc, sauf de rarissimes exceptions, constitué en réalité de textes qu’on assimilerait plutôt à des sortes de sous‑genres de la maqāma, quant à leur contenu et à leur forme5. Des exceptions sont toutefois attestées : c’est le cas par exemple des maqāmāt d’auteurs tels qu’Abū Bakr b. Muḥsin Bā ‘Abbūd al‑‘Alawī (xviiie s.)6 et Ḥusayn b. ‘Abd Allāh al‑Mas‘ūdī al‑Yamanī (xvie s.), dans lesquelles la structure adhère parfaitement au modèle type de la maqāma hamadhānienne (définie a posteriori et souvent considérée, hâtivement, comme la définition du genre), à savoir deux personnages, humains, le narrateur et le héros, une structure binaire constituée par un sadan et un matn reprenant celle d’un ḫabar, enfin des thématiques liées à la ruse, au prêche et à la mendicité7.

I. Un projet d’inventaire des manuscrits de maqāmāt yéménites

  • 8 al‑ibŠĪ 1984.
  • 9 al‑ibŠĪ 1987.

3Dans le présent travail, nous voulons présenter un bref catalogue de manuscrits des maqāmāt yéménites que nous avons pu consulter tout au long de notre recherche doctorale, et qui constituent une partie du corpus de notre thèse. Nous tenons à signaler que la quasi‑totalité de ces textes a été éditée dans deux ouvrages de l’auteur yéménite ‘Abd Allāh Muḥammad al‑Ḥibšī, le premier portant le titre de Maqāmāt min al‑adab al‑yamanī, paru en 19848 et le deuxième intitulé Mağmū‘ al‑maqāmāt al‑yamaniyya, paru en 1987.9 Toutefois, vu les imprécisions de certaines informations données par l’éditeur, le manque de détails sur les manuscrits sur lesquels il se serait appuyé pour son édition critique, et surtout le nombre important de fautes que présentent les textes édités, nous nous sommes vus dans l’obligation, dès nos études de master, de revenir aux originaux manuscrits. De toute façon, sauf précisions de notre part, toute œuvre citée dans le présent travail a été éditée dans les deux recueils d’al‑Ḥibšī. Nous signalons aussi qu’un certain nombre de maqāmāt yéménites, faisant partie de notre corpus, n’apparaissent pas dans le présent travail. Cela est dû à deux raisons : soit il s’agit d’œuvres ayant été éditées dans des ouvrages suffisamment fiables pour que nous ne revenions pas aux originaux manuscrits. Soit il s’agit de maqāmāt qui ont été éditées dans les deux éditions d’al‑Ḥibšī mais pour lesquelles l’éditeur n’a donné aucune information sur le manuscrit sur lequel il se serait appuyé pour établir son édition et dont nous ignorons, en l’état actuel de notre recherche, la localisation.

4La première partie de l’inventaire présenté dans de cet article prendra en examen les manuscrits yéménites que nous avons consultés à Dār al‑Maḫṭūṭāt à Sanaa, à la British Library à Londres, à la bibliothèque de l’Université de Leyde, à la Bibliothèque Ambrosienne à Milan et à la Bibliothèque Nationale Autrichienne à Vienne. Une partie du présent travail mentionnera aussi les maqāmāt yéménites présentes au King Faisal Center for Research and Islamic Studies à Riyad qui, bien qu’il s’agisse très probablement de reproductions des manuscrits conservés à Dār al‑Maḫṭūṭāt à Sanaa, nous paraissent tout de même constituer une référence très utile pour tous les chercheurs qui, actuellement, ne peuvent avoir accès aux manuscrits de Sanaa. Enfin nous mentionnerons aussi des manuscrits qui ont été édités par al‑Ḥibšī dans ses deux recueils, mais qui sont conservés, précise‑t‑il, dans sa bibliothèque privée.

II. Inventaire (1ère partie)

  • 10 al‑ibŠĪ, Maādir al‑fikr al‑islāmī fī al‑Yaman, Abou Dabi, Al‑mağma‘ al‑aqāfī, 2004.
  • 11 hämeen‑anttila, Maqama: A History of a Genre, Wiesbaden, Harrassowitz, 2002.

5Nous présenterons dans la première partie de l’inventaire des manuscrits de maqāmāt yéménites consultés en classant les notices selon l’ordre des bibliothèques que nous avons dépouillées. Pour chaque notice seront donnés le titre de l’œuvre, ainsi que le nom et la date de mort de l’auteur, puis les références aux auteurs et aux maqāmāt dans les ouvrages bio‑bibliographiques, la GAL, Ziriklī et Kaḥḥāla (voir bibliographie). Nous nous appuierons en outre sur l’ouvrage biographique d’al‑Ḥibšī, Maṣādir al‑fikr al‑islāmī fī al‑Yaman10 et sur le catalogue de maqāmāt rédigé par Hämeen‑Anttila, dans la deuxième partie de son ouvrage Maqama : A History of a Genre11. Enfin, nous donnerons les informations concernant la localisation du manuscrit (cote et pagination), et l’existence d’éventuels autres exemplaires et/ou éditions de l’œuvre.

6En annexe de la deuxième partie de l’inventaire qui paraîtra dans un prochain numéro des Chroniques du manuscrit au Yémen, nous croiserons dans un tableau récapitulatif les titres, les auteurs, et les bibliothèques que nous avons dépouillées.

A. Dār al‑Maḫṭūṭāt (Sanaa)

7La plupart des manuscrits de maqāmāt yéménites sont aujourd’hui conservés à Dār al‑Maḫṭūṭāt à Sanaa. Dans cette bibliothèque nous avons pu repérer dix‑huit œuvres.

Bibliothèque occidentale

81) Al‑maqāmāt al‑‘alawiyya de l’auteur ḥaḍramī Abū Bakr b. Muḥsin Bā ‘Abbūd al‑‘Alawī (XVIIIe s.)

Réf. : GAL S II: 601; Kaḥḥāla (1957) III: 70; Hämeen‑Anttila (2002): 399.

  • 12 Ms. n° : 702 (313), f° 1r°‑158v°. mingana 1934.
  • 13 BĀ ‘AbbŪd al‑‘AlawĪ 1998.
  • 14 Ibid. 1998, p. 18.
  • 15 Ibid. Dans son introduction al‑Ḥibšī fait erronément mention de la bibliothèque Būhar. Suite à des (...)

L’œuvre se compose de cinquante séances cataloguées sous la cote : 2394, f°1r°‑42v°. Cette œuvre est aussi connue sous le titre d’Al‑maqāmāt al‑hindiyya comme attesté dans un deuxième manuscrit conservé à la British Library (voir plus bas) et dans un troisième manuscrit présent à la John Rylands Library, Manchester12. Il faut aussi signaler qu’existe une édition critique de cette œuvre faite par ‘Abd Allāh Muḥammad al‑Ḥibšī portant le titre de « Al‑maqāmāt al‑naẓariyya »13. L’éditeur y omet les trois manuscrits qu’on vient de citer, et, comme il le précise lui‑même dans son introduction14, se base sur trois autres manuscrits de l’œuvre. Le premier est conservé à la Bibliothèque centrale d’État de Hyderabad (Andhra Pradesh, Inde), autrement connue comme la bibliothèque « Asafia ». Le deuxième est conservé au Centre du manuscrit de la ville de Tarīm, au Yémen, et ‘Abd Allāh Muḥammad al‑Ḥibšī aurait consulté la copie d’un troisième exemplaire dans la bibliothèque privée de ‘Umar b. Muḥammad b. Sālim b. Ḥafīẓ. L’éditeur mentionne également l’existence de trois autres manuscrits que, néanmoins, il n’a pu utiliser au cours de son travail d’édition : le premier est conservé à la Bibliothèque nationale indienne à Calcutta, dans le fonds Būhar15 ; le deuxième à la bibliothèque de Peshawar au Pakistan ; et le troisième à la Bibliothèque Rampur Raza de Rampur (Uttar Pradesh, Inde).

92) Aqrāt al‑ḏahab fī al‑mufāḫara bayn al‑Rawḍa wa‑Bi’r al‑‘Azab de ‘Abd Allāh b. ‘Alī al‑Wazīr (m. 1147/1734).

Réf. : GAL II : 525(8) ; Ziriklī (1989) IV : 107 ; Kaḥḥāla (1958) VI : 86.

  • 16 al‑wazĪr 1986.

Deux exemplaires d’une longue séance répertoriée sous les cotes : 3/2364, f° 219 v°‑265 r° et 2365 f° 15v°‑42r°. On signale l’existence d’une édition critique de l’œuvre faite par ‘Abd Allāh Muḥammad al‑Ḥibšī16. Deux autres exemplaires manuscrits de la même œuvre sont aussi conservés à la bibliothèque de l’Université de Leyde et au King Faisal Center, Riyad (voir plus bas).

Image 1 :Aqrāt al-ḏahab fī al-mufāḫara bayn al-Rawḍa wa-Bi’r al-‘Azab de‘Abd Allāh b. ‘Alī al-Wazīr (m. 1147/1734), ms. 3/2364, f° 219v°-220r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

Image 1 :Aqrāt al-ḏahab fī al-mufāḫara bayn al-Rawḍa wa-Bi’r al-‘Azab de‘Abd Allāh b. ‘Alī al-Wazīr (m. 1147/1734), ms. 3/2364, f° 219v°-220r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

Image 2 : Aqrāt al-ḏahab fī al-mufāḫara bayn al-Rawḍa wa-Bi’r al-‘Azab‘ Abd Allāh b. ‘Alī al-Wazīr (m. 1147/1734), ms. 3/2364, f° 220 v°-221r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

Image 2 : Aqrāt al-ḏahab fī al-mufāḫara bayn al-Rawḍa wa-Bi’r al-‘Azab‘ Abd Allāh b. ‘Alī al-Wazīr (m. 1147/1734), ms. 3/2364, f° 220 v°-221r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

103) Al‑mufāḫara bayn al‑naḫla wa‑al‑karma de Muḥammad b. Abī al‑Qāsim al‑Nağrī (m. 874/1469).

Réf. : Ziriklī (1989) IV : 127 ; Kaḥḥāla (1959) VII : 226.

Une séance répertoriée sous la cote : 3006 (mélanges), f° 1 r°‑4 r°.

114) Al‑mufāḫara bayn al‑qahwa wa‑al‑qāt de l’auteur Aḥmad b. Muḥammad al‑Mu‘allimī (m. 1278/1861).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004) : 458.

Deux exemplaires de cette séance. Le premier exemplaire répertorié sous la cote 3037, f° 48 v°‑ 54 v°. Le deuxième exemplaire répertorié sous la cote : 3331, f° 78 r°‑87 r°. Un autre exemplaire manuscrit de cette séance est conservé à la bibliothèque Ambrosienne de Milan , Riyad (voir plus bas).

p class="texte">1pan> 10f/img-1-small480.jpg" alt=ver" id="to0 al-M deahafmao0 alHabba QmuAlawī (xviiie1861).

Réf. : al‑Ḥibu en(2004257: 458.

Une séance répertoriée sous la cot2388 3331, 5° 78 r°‑4: 86.

I3age 2 :M-1-szāḫara bayver" id-bay-M deahafmao0-Habba QmuAlawī (xviiie1734),2388 333175-221r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

I3age M-1-szāḫara bayver deahafmao0-Habba QmuAlaps;">e/sup>1734),2388 333175-221r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt." />

I4age 2 :M-1-szāḫara bayver" id-bay-M deahafmao0-Habba QmuAlawī (xviiie1734),2388 3331, 5 22076-221r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.

I4age M-1-szāḫara bayver deahafmao0-Habba QmuAlaps;">e/sup>1734),2388 3331, 5 22076-221r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt." />

1310f/imṭi: zb fī alt a-ḏahabqiṣṣatū‘ alt a-ḘAzabMl‑maqāmāt masāğem>Izab deZirilim b. b. ammad b. Abī Riğ b.azīr (35 1122/1469).

Réf. : Ziriklī (199) IV3: 127 ; Kaḥḥāla (1959) IV 5‑).

Une sévres ament pour protagonists mosqtalogucrit de la villt à SaCplaire manusanceaire répertorié sous la cot2309 (ass="se alanges),27 48 v32‑87 r°. Un autre exemplrits de la même œšī portant le titrrage mat Masğemū‘ alt a-ḘAātleur conȃce àrès iiainquurragedīwānmāt  : alafanğ eaire répertorié sous la cot2330ngef.3211 r4‑).

141) kn rmaqfī alt kamaqahab fī al‑mufāḫara bayn t urrqahwa wa‑akarma de l’auŠmağ

f. : GAL S546(149 v)(8) ; Ziriklī (19m> S164‑).

  • 7

Une séance répertoriée sous la cote1 3/2364,42 48 v48‑87 /a>. Deux autres exemplaires manuscrite de cette œuvre sont aussi conservés à la bibliothèque Ambrosienne de Milan , Riyad (voir°. On sigonne également l’existence d’une édicrit de cette s,uvre fvéème rtions des manuscrits conservémentque Ambros,s quiiituée pque dintroducea ba é"te,plaire danrevutrrageDiitWellupartOque osa »1Inde).

151) Al‑ma bayn aldiykarma

Réf. : al‑Ḥibšī (2004)81: 458.

Une séance répertoriée sous la cot3034 (ass="se 006 (mélanges),286° 78 r290 ‑42v°. C>Une sépus, n’aîautant vus dansune édicons d’al‑Ḥibem>,plparu en 1).

16Ml‑maqahab fī al‑mufāḫara bayn ġurbqahwa wa‑iem>maqrma

Réf. : al‑Ḥibšī (2004)81: 458.

Une séance répertoriée sous la cot3053 (ass="se 006 (mélanges),5° 219 v68 ‑42v°. C>Une sépus, n’aîausent pas dans les deux éditions d’al‑Ḥi4: 86.

I6age Ml‑maqahab fī al-t">zḫara bayġurbqah-bayiem>maI6age Ml‑maqahab fī al-tzḫara bayġurbqah-bayiem>ma

74) Al‑mufāḫara bayn al‑Rawḍa wa‑Bi’r al‑‘Azab deZirilimarapllāh b. ‘mao0 al> et Ḥu  : alafanğ ezīr (80/ 1766/1469).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004)491469).

84) Al‑mufāḫara bayn ‑Mğ b àrzqahwa wa‑ban‑qātre derong> deZirilimarapllāh b. ‘mao0 al> et Ḥu  : alafanğ ezī  (80/ 1766/169).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004)491469).

Une séȃce àrès iiainquurragedīwānmāt  : alafanğ eaire répertorié sous la cot2327 (alanges)  4f° 1r6v4: 86.

9Mā ğāẸara Masğemū‘ qāt de ‘Abd Allā> et Ḥu  : Šislzī  (20 1108/169).

Réf. : Ziriklī (1989) I281: 458.

Deux exemplaceux conservés les ragedīwānmātī s de l’au  : alafanğ ance. Le prerié sous la cot2329nges),152f° 1r°6 54 v°. Le deux,orié sous la cot2330ngef.3149 v5ir plus bas).

p class="texte">101) ǧawhés par fardqahabg-1-small48āmāt alrğesqahwa wa‑wardkarma de l’auTāğmāt Dīnm> de Dār alğ d fī al‑ ezīr743/1342/169).

f. : GAL S220(8) ; Ziriklī (19m> S272: 601; Kaḥḥāla (1V: 738 v4‑).

  • 8 nuwayrAlaw23ngvolr ( 1998207 1r3 1986.

Une séance répertoriée sous la cote037 (ass="se 006 (mélanges),55 78 r5887 r°. Un autre exemplritt de cette séance est consee et au King Faisal Center, Riyad (voir plus bv°. Cette imauxpus, n’aîausent pas dans les deux éditions d’al‑Ḥi,avail a été éditée dsur l’ouvions d’Nuwayribšī,Nihāy8āmāt aahabfunūt min al>Ibid<.

Bibliothèque orientale

111) A-1-small480.jpg" alt=b. Mrlpg" alt=muhen, pgkarmauvent,Ibhirmllād b. Muḥammad al-Wazī 914/1508/1469).

f. : GAL S909(40)(8) ; Ziriklī (19:jp5127 ; Kaḥḥāla (1959> S2 5‑).

Une séance répertoriée sous la cot21 3006 (mélange">R611 r7842v°. C>Une sépus, n’aîausent pas dans les deux éditions d’al‑Ḥi4 r°. Le deuxième exemplancecrit préntes au King Faisal Cedies à Riyad (voir plus r plus bas).

p class="texte">1pan2)
1) Al‑ma bayn > duṣfuryamanizab de ‘Abd Allāh b. ‘zīr 017/1608/169).

Réf. : al‑Ḥibšī (20046I : 86.

Une séance répertoriée sous la cot1830ngef.1411 r14642v°. C>Une sépus, n’aîautant vus de deux reicons d’al‑Ḥibem>, enu en r°. Le deuxième exemplancecrit préntes au King Faisal Center, Riyad (voir plus r plus bas).

p class="texte">13Ml‑ma/a> de daāmāt alr b àrsqahwa bahğāmāt alf b àrsnizab

Réf. : Ziriklī (19I cot183: 12. : al‑Ḥibšī (2004)91469).

Une séance répertoriée sous la cote5 3006 (mélange"> 11 r542v°. C>Une sépus, n’aîausent pas dans les deux éditions d’al‑Ḥi4 r°. Le deuxième exemplancecrit préntes au King Faisal Center, Riyad (voir plus r plus bas).

p class="texte">144) de Dār R ; memusayteur ADār Bahka ‘zīr 24 1232/1469).

Réf. : Ziriklī (19I9) VII98: 12. : al‑Ḥibšī (2004)4‑).

Une séance répertoriée sous la cote5 3006 (mélange"> , p.842v°. C>Une sépus, n’aîausent pas dans les deux éditions d’al‑Ḥi4 r°. Le deuxième exemplancecrit préntes au King Faisal Center, Riyad (voir plus r plus bas).

p class="texte">151) Al‑ma bayn t uṣaybyamanizab

Réf. : al‑Ḥibšī (2004)14‑).

Une séance répertoriée sous la cot12 3006 (mélange"> 408 v4742v°. C>Une sépus, n’aîausent pas dans les deux éditions d’al‑Ḥi4 r°. Le deuxième exemplancecrit préntes au King Faisal Center, Riyad (voir plus r plus bas).

16, qntetain n,logue de manuscprov>repredire au Y(282 mss Index côariété, à la Bibliothèque Ambrosienne de Mi1600 mss In à la British Libité à Lo (328 mss e nom e la Bibliothèque NatioitBerliY(241 mss 1repreninqt aux maqāmātde l’auteet Ḥusayn b. ‘Abd Allāh al‑Mas‘ūdī al‑Yamuurrī (Réf 70; Hämeen‑Anttila ( cote97: 458.

Ms. 166oir°"foorautant aurinqtante séapus, n’apparaissent pas dans les deux recueils d’al‑Ḥib 458.

    an>
1) Al‑ma bayn t al-yamanizab<(13), 0 219 v14 22 b 458.

an> an>

zwyamanizab<(13), 4 219 v88 b 458.

an> an>

1) Al‑ma bayn alzyamanizab<(13),46 221 r518 b 458.

an> an>

1) Al‑ma bayn airṣūryamanizab<(13),6781 r73 22 b 458.

an> <

16Aan ; evoir mbre impons le fogue de manuscaescprov>repredire au Y(1600 mss 1Aai‑tens ss‑lnservt à Sares. à la Bibliothèque Ambros,èque nous as pu réc les unte séage plus bas).

p class="texte">81) kn rmaqfī alt kamaqahab fī al‑mufāḫara bayn t urrqahwa wa‑akarma de l’auŠmağ

f. : GAL S546(149 v)(8) ; Ziriklī (19m> S164‑).

Deux exemplaires de c l’œaire répertsriée sous les cote100/ii 3037 39 f°1r°‑an 535/ii 3037 26f° 1r30v4 r°.

92) de l’auteur Aḥmad b. Muḥammad al‑Mu‘allimī (m. 1278/1861).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004) : 458.

Une séance répertoriée sous la cot496/iii 3037 29 221 r33v4 r°.

10lunvoir mbre impoplairesEuropeSanaa. Dans cette bibliothèque nous as pu réce de tunte séage plus bas).

p class="texte">111) Al‑ma bayn airထnaẓakarma

f S909(40).8) ; Ziriklī (19:jp5,27 ; Kaḥḥāla (1959> S2 5‑).

Une séance répertoriée sous la cotOR.S27238 vAr982081(313), f° 1r4v87 r°. Un autre exemplritt de cette séance est consee et au King Faisal Center, Riyad (voir plus plus bas).

p class="texte">92)

Réf. : GAL II :9525(8) ; Ziriklī (19 cot43: 127 ; Kaḥḥāla7(19 cot45‑).

Une séance répertoriée sous la cotOR.S26948 vAr982052nges),162 219 v16784 r°.

13rong>Aqrāt al‑ḏahab fī al‑mufāḫara bayn al‑Rawḍa wa‑Bi’r al‑‘Azab de ‘Abd Allāh b. ‘Alī al‑Wazīr (m. 1147/1734).

Réf. : GAL II : 525(8) ; Ziriklī (1989) IV : 107 ; Kaḥḥāla (1958) VI : 86.

E.à la British Libr à Loartie)

4, qntetain n,logue de manuscprov>repredire au Y(328 mss 1 de ous avonjrviéliga dovoir h. U, qla v est coe sont aujourduent une pare sous la s="se Gpan CSanaa. Dans cette bibliothèque nous as pu réce de thuit œage plus bas).

p class="texte">111) Al‑mufāḫara bayn šam‑Mdemuahwa wa‑aandsllkarma de Dār alğ d fī al‑ ezī 743/1342/1469).

f. : GAL S220(8) ; Ziriklī (19m> S272: 601; Kaḥḥāla (1V: 738 v74‑).

  • 9 nuwayrAlaw23ngvolr 1998,248 v9 1986.

Une séance répertoriée sous la cotADD 9562(2 (313), 56 221 r159‑42r en otansune édicons d’al‑Ḥi,tt de cette sévail a été éditée dsur l’ouvions d’Nuwayrišī,Nihāy8āmāt aahabfunūt min al>Ibid1Inde).

92) ionsamī Abū Bakr b. Muḥsin Bā ‘Abbūd al‑‘Alawī (xviiie69).

f. : GAL S II: 601; Kaḥḥāla (1957) III: 70; Hämeen‑Anttila (2002): 399.

13rfī al‑mufāḫara bayn tulāqahyn KawkabānmzabUne séance répertoriée sous la cotOr983930/1(313),2f° 1r6 54 v de l’œuigurnt vus dansune édicons d’al‑Ḥibem>,plparu en 1).

F4 v° au CeFayg Fa(ter, artie)

8AaIslamic StudiLo (KFCRIS)iu laède sont aujourdueetain n mbre impond de l’s yéméSanus, nsse tnolaceunappae sé,t audocumprchuvre tué en réalirir tpn introdu fogue de manusc/em> yéménites conservés à Dār al‑Maḫṭū20r°, Saaler uentmppaédisaouure fa an urrtogu au Ceres, nt doguéixcinquixcinqr dixance.atrinéaee est consedaa. Dans cette bibliothCela escansī fxtr la mprérle ples,s qré Uament tée sous les cherchauxvre be>inqunce on trsignsnt res, des manuscrits conservér°, , dichaux,muursī iriréonsnemprchlertsrawarriinqmpscae,ment,eu’i y noud (votre sur ss, qnccse 1t ilins,e>t il s’agittuer tpn introdut une pllœuIluvre est au latteeutant ns cette bibliothu laède iriropg">Oruxue de manuscprov>reprednt, d’autéss et susre fuurKFCRISlawte">141),èque nous avone occCfiignalinzes lpioguogue de manuscauxuvre so chuirqunc"forer tre rech1repcplritt s ass="uvres.

111) Al‑mufāḫara bayn al‑naḫla wa‑al‑karma de Muḥammad b. Abī al‑Qāsim al‑Na

Réf. : Ziriklī (1989) IV : 127 ; Kaḥḥāla (1959) VII :69).

Une séance répertoriée sous la cot74165uvres.

92)

f. : GAL S546(149 v)(8) ; Ziriklī (19m> S164‑).

Une séance répertoriée sous la cot45712uvres.

13rfī al‑mufāḫara bayn šam‑Mdemuahwa wa‑aandsllkarma de Dār alğ d fī al‑ ezī 743/1342/69).

Réf. : Ziriklī (19I9) VII72uvres.

Une séance répertoriée sous la cot4572642v°. C>Une sépœuigurntsent pas dans le fogue de manuscvrs à Dār al‑Maḫṭū, tuéevoy, Mèque nous as pu récunième manusires de c l’œrvé à la British Liuvres.

9Ml‑maqahab fī al‑mufāḫara bayn ġurbqahwa wa‑iem>maqrma

Réf. : al‑Ḥibšī (2004)81: 458.

Une séance répertoriée sous la cot3922942v°. C>Une sépus, n’aîausent pas dans les deux éditions d’al‑Ḥi4: 86.

131) A-1-small480ahabgāqahqmağm.jpg" alt=bunduqqahwa wa‑aawsnizab

Réf. : GAL II :9525(8) ; Ziriklī (19 cot43: 127 ; Kaḥḥāla7(19 cot45‑).

Une séance répertoriée sous la cot45676 bv°. Cette ũpœuigurntsent pas dans le fogue de manuscvrs à Dār al‑Maḫṭū, tuéevoy, Mèque ea bous as pu récunes lpiorvés à la bibliothèque de l’Université de Liyad (voir h. Us plus bas).

p class="texte">4rong>Aqrāt al‑ḏahab fī al‑mufāḫara bayn al‑Rawḍa wa‑Bi’r al‑‘Azab
de ‘Abd Allāh b. ‘Alī al‑Wazīr (m. 1147/34).

Réf. : GAL II : 525(8) ; Ziriklī (1989) IV : 107 ; Kaḥḥāla (1958) VI : 86.

Une séance répertoriée sous la cot4423 : 86.

114) ǧawhés par fardqahabg-1-small48āmāt alrğesqahwa wa‑wardkarma de Dār alğ d fī al‑ ezīr743/1342/69).

f. : GAL S220(8) ; Ziriklī (19m> S272: 601; Kaḥḥāla (1V: 738 v74‑).

Une séance répertoriée sous la cot4549942v°. C>Une simauxpus, n’aîausent pas dans les deux éditions d’al‑Ḥi,avail a été éditée dsur l’ouvions d’Nuwayrišī,Nihāy8āmāt aahabfunūt min alerong>iyad (voir h. Us plus bas).

p class="texte">91) Al‑ma bayn airထnaẓakarma

f. : GAL S909(40)(8) ; Ziriklī (19:jp5127 ; Kaḥḥāla (1959> S2 5‑).

Une séance répertoriée sous la cot48742uvres.

132) uv les a etétpoothinment s).

Une séance répertoriée sous la cot11055642v°. C>Une sépus, n’aîausent pas dans les deux éditions d’al‑Ḥi et, sauf erreirqunc"forer une, qla vpœuigurntsentndut oir pas dans le foglaires manuscrits à Dār al‑Maḫṭūvres.

84) Al1-small480.jpg" alt=b. Mrlpg" alt=muhen, pgkarmauvent,Ibhirmllād b. Muḥammad al-Wazī 914/1508/69).

f. : GAL S909(40)(8) ; Ziriklī (19:jp5127 ; Kaḥḥāla (1959> S2 5‑).

Une séance répertoriée sous la cot887452v°. C>Une sépus, n’aîausent pas dans les deux éditions d’al‑Ḥi et, sauf erreirqunc"forer une, qla vpœuigurntsentndut oir pas dans le foglaires manuscrits à Dār al‑Maḫṭūvres.

11Ml‑ma/allt aalāmāt sam‑ahab fī al‑mufāḫara bayn mudemmqahwa bayn šam‑karmauv les a etétpoothinment s469).

Une séance répertoriée sous la cot9067942v°. C>Une sépus, n’aîausent pas dans les deux éditions d’al‑Ḥi et, sauf erreirqunc"forer une, qla vpœuigurntsentndut oir pas dans le foglaires manuscrits à Dār al‑Maḫṭūvres.

102) duṣfuryamanizab de ‘Abd Allāh b. ‘zīr 017/1608/861).

Réf. : al‑Ḥibšī (20046I : 86.

Une séiée sous la cot887652v°. C>Une séancecrit prnt vus de deux reicons d’al‑Ḥibem>, enru en 1).

11Ml‑ma/aqātre d‑rong>re dnumber"> de damāt alr b àrsqahwa bahğāmāt alf b àrsnizab

Réf. : Ziriklī (19I cot183: 12. : al‑Ḥibšī (2004)91).

Une séance répertoriée sous la cot8865142v°. C>Une sépus, n’aîausent pas dans les deux éditions d’al‑Ḥi4: 86.

94) de Dār R ; memusayteur ADār Bahka ‘zīr 24 1232/69).

Réf. : Ziriklī (19I9) VII98: 12. : al‑Ḥibšī (2004)4469).

Une séance répertoriée sous la cot8865542v°. C>Une sépus, n’aîausent pas dans les deux éditions d’al‑Ḥi4: 86.

131) Al‑ma bayn t uṣaybyamanizab

Réf. : al‑Ḥibšī (2004)14‑).

Une séance répertoriée sous la cot8125642v°. C>Une sépus, n’aîausent pas dans les deux éditions d’al‑Ḥi 1).

Ganc tunte séare souette bibliothurivéditem> de ‘Abd Ald b. Muḥammad al‑Ḥirtie)

4maqāmāt yéménté édnt pas sans les deux rec,f. : al‑Ḥibmprédnes inqte de manuscauxfnnsrraissene p,rle psqr t‑il,logusous la s="se urivéd, etothèque n de ous as pu rént pas nné cette bibliothèijnné ur le cataage plus bas).

p class="texte">111)

Réf. : Ziriklī (19I9) VI3 : 107 ; Kaḥḥāl60) X cot142uvres.

92)

Réf. : Ziriklī (19I9) VI3 : 107 ; Kaḥḥāl60) X cot142uvres.

13Ml‑ma/a‑Mğ b àrb" alt=b ; rAzab de ‘Abd AllāMmağrūfsinĞMu b.azīr 297/1879/1861).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004)65‑).

8Ml‑mat de ‘Abd AllāMmağrūfsinĞMu b.azīr 297/1879/161).

Réf. : al‑Ḥibšī (2004)65‑).

11Ml‑ma/a> Muf. : dunmanizab

f) ; Ziriklī (19:j247: 601; Kaḥḥāla (195 IV : 458.

10 <

Notes

1 zakharia 2000, p. 102‑12.

2 On renvoie à ce propos aux articles « munāara » et « mufāara » de wagner 1993 et hämeen‑anttila 2006.

3 hämeen‑anttila 2002, p. 346.

4 al‑ibŠĪ 1984, p. 9‑10.

5 saitta 2011, p. 5‑10.

6 ‘amŠŪŠ 1991.

7 zakharia 2009, p. 87.

8 al‑ibŠĪ 1984.

9 al‑ibŠĪ 1987.

10 al‑ibŠĪ, Maādir al‑fikr al‑islāmī fī al‑Yaman, Abou Dabi, Al‑mağma‘ al‑aqāfī, 2004.

11 hämeen‑anttila, Maqama: A History of a Genre, Wiesbaden, Harrassowitz, 2002.

12 Ms. n° : 702 (313), f° 1r°‑158v°. mingana 1934.

13 BĀ ‘AbbŪd al‑‘AlawĪ 1998.

14 Ibid. 1998, p. 18.

15 Ibid. Dans son introduction al‑Ḥibšī fait erronément mention de la bibliothèque Būhar. Suite à des recherches plus approfondies, on a pu vérifier que Būhar est en réalité le nom d’un fonds de manuscrits arabes et persans conservés dans la Bibliothèque Nationale indienne à Calcutta.

16 al‑wazĪr 1986.

17 kahl 1986.

18 al‑nuwayrĪ 1923, vol. 11, p. 207‑13.

19 al‑nuwayrĪ 1923, vol. 1, p. 124‑9.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Image 1 :Aqrāt al-ḏahab fī al-mufāḫara bayn al-Rawḍa wa-Bi’r al-‘Azab de‘Abd Allāh b. ‘Alī al-Wazīr (m. 1147/1734), ms. 3/2364, f° 219v°-220r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.
URL http://journals.openedition.org/cmy/docannexe/image/2054/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 664k
Titre Image 2 : Aqrāt al-ḏahab fī al-mufāḫara bayn al-Rawḍa wa-Bi’r al-‘Azab‘ Abd Allāh b. ‘Alī al-Wazīr (m. 1147/1734), ms. 3/2364, f° 220 v°-221r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.
URL http://journals.openedition.org/cmy/docannexe/image/2054/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 628k
Titre Image 3 : Munāzara bayn al-qāt wa-al-tunbāq de ‘Afīf b. al-Habba Qāḍī (xviiie s.), ms. 2388, f°75r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.
URL http://journals.openedition.org/cmy/docannexe/image/2054/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 604k
Titre Image 4 : Munāzara bayn al-qāt wa-al-tunbāq de ‘Afīf b. al-Habba Qāḍī (xviiie s.), ms. 2388, f° 75v°-76r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.
URL http://journals.openedition.org/cmy/docannexe/image/2054/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 720k
Titre Image 5 : Maqāma fī al-mufākhara bayn al-ġurba wa-al-iqāma de Qāsim b. Yaḥyā al-Amīr (m. 1195/1780), ms. 3053, f° 59v°-60r°, Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.
URL http://journals.openedition.org/cmy/docannexe/image/2054/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 672k
Titre Image 6 : Maqāma fī al-mufākhara bayn al-ġurba wa-al-iqāma de Qāsim b. Yaḥyā al-Amīr (m. 1195/1780), ms. 3053, f° 60v°-61r°,Sanaa, Dār al-Maḫṭūṭāt.
URL http://journals.openedition.org/cmy/docannexe/image/2054/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 652k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gianluca Saitta, « Notices de manuscrits de maqāmāt yéménites de la période postclassique, 1ère partie », Chroniques du manuscrit au Yémen [En ligne], 17 | 2014, mis en ligne le 14 mars 2014, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/cmy/2054 ; DOI : 10.4000/cmy.2054

Haut de page

Auteur

Gianluca Saitta

Doctorant, Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) & Centre de Recherche Moyen‑Orient Méditerranée (CERMOM), Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Chroniques du manuscrit au Yémen

Haut de page

  • Logo Centre français d’Archéologie et de Sciences Sociales
  • OpenEdition Journals