Navigation – Plan du site
Dossier

À la recherche du paysan résilient

Éléments de réflexion sur une notion à la mode
In search of the resilient peasant. Reflections on a fashionable notion
Benoît Lallau
p. 139-170

Résumés

Cet article interroge la figure du « paysan résilient », telle qu’elle est mise en avant dans les discours actuels de nombreux bailleurs. Les questions de la gestion des risques et de l’adaptation étant étudiées depuis fort longtemps en agriculture, qu’apporte alors la notion de résilience ? Quels défis méthodologiques pose-t-elle ? Quelle articulation peut-on faire avec des analyses en termes de soutenabilité, à l’échelle d’un territoire par exemple ? Et au final, quelle mise en politique induit-elle ? Autant d’interrogations qu’il est nécessaire d’aborder de front, pour faire de ce « paysan résilient » autre chose qu’au mieux une poétique métaphore, au pire un nouvel alibi pour le désengagement.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Le paysan résilient, vieille figure ou héros moderne ?
La résilience, nouvelle doctrine des bailleurs
L’extension du domaine de la résilience
Et tous s’emparèrent de la résilience
La résilience en agriculture : quoi de neuf ?
La gestion des risques en agriculture, une vieille histoire
De la vulnérabilité à la résilience, un glissement dangereux ?
Les potentialités de la résilience
La résilience du paysan, les défis de l’opérationnalisation
Le défi de la mesure
La question des variables d’état
La question des temporalités
Observer les trajectoires rurales
Le défi des changements d’échelles
Le ménage rural, échelle nécessaire mais non suffisante
Du ménage au territoire
L’importance de l’action collective
Quelles politiques prorésilience ?
Quelle politique agricole ?
Agroécologie et résilience
Souveraineté alimentaire et résilience
La protection sociale pour les paysans ?
Le retour en grâce de la protection sociale
Les « caisses de résilience » : la nouvelle panacée ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

2014 avait été décrétée année des agricultures familiales par la FAO, agricultures célébrées comme des vecteurs essentiels de la lutte contre la faim, le sous-emploi, la pauvreté, les dégradations environnementales. En 2015 l’adoption des Objectifs du développement durable (ODD), en suite aux Objectifs du Millénaire pour le développement a été accompagnée par un nouveau plaidoyer pour un soutien à ces agricultures (FAO, 2015). Un tel retour en grâce des paysans interroge, assurément, après des décennies de soupçons d’archaïsme et de condamnation à une inéluctable disparition, au nom de la modernité. 2014 et 2015 peuvent aussi être considérées comme les deux années de consécration de la résilience dans le monde de l’humanitaire et du développement, puisque cette notion est au centre des deux publications majeures dans ce monde, le Rapport sur le développement dans le monde de la Banque mondiale (Banque mondiale, 2013), et le Rapport sur le développement humain (PNUD, 2014...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Benoît Lallau, « À la recherche du paysan résilient », Les Cahiers d’Outre-Mer, 273 | 2016, 139-170.

Référence électronique

Benoît Lallau, « À la recherche du paysan résilient », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 273 | Janvier-Juin, mis en ligne le 01 janvier 2019, consulté le 11 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/com/7726 ; DOI : 10.4000/com.7726

Haut de page

Auteur

Benoît Lallau

Maître de conférences HDR, Université de Lille 1, Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques (CLERSE), benoit.lallau@univ-lille.fr.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • OpenEdition Journals