Navigation – Plan du site
Lectures

Isabelle CLERC et Céline BEAUDET (dir.) (2008), Langue, médiation et efficacité communicationnelle

Québec, Presses de l’Université Laval
Laurence Kister
Référence(s) :

Isabelle CLERC et Céline BEAUDET (dir.) (2008), Langue, médiation et efficacité communicationnelle, Québec, Presses de l’Université Laval.

Texte intégral

  • 1 Les contributeurs sont Rachel Bélisle, Département d’orientation professionnelle de la Faculté d’éd (...)

1L’ouvrage comporte neuf contributions1 regroupées en deux thématiques : « définir, circonscrire » (quatre) et « transmettre, médiatiser » (cinq). Les différentes contributions résultent de réflexions menées au cours d’un séminaire sur l’articulation langue-médiation et l’efficacité communicationnelle. Ce séminaire s’attache essentiellement à la notion de littératie chez l’adulte faiblement scolarisé et à la nécessité de plus en plus évidente de maîtriser la lecture et l’écriture pour fonctionner dans de bonnes conditions dans la société actuelle.

  • 2 Le Mouvement ATD Quart Monde est un organisme non gouvernemental qui lutte pour les droits de la pe (...)

2« Usages sociaux de l’écrit et illettrismes » s’intéresse à l’étude rhétorique des manières de parler de l’illettrisme. Après quelques éléments historiques concernant ATD Quart Monde2, l’auteur précise que les thématiques et la rhétorique utilisées pour parler du « pauvre » sont progressivement appliquées au discours permettant de parler de l’« illettré » : « illettrisme » devient alors une sorte de synonyme de « misère », puis de « comble de la misère ». La notion d’illettrisme est ainsi présentée comme une notion fourre-tout qui regroupe de nombreux aspects de l’exclusion sociale.

3« Éducation des adultes et culture de l’écrit » fait le point sur les notions d’éducation aux adultes et d’éducation des adultes, ainsi que sur celles d’éducation formelle, non formelle et informelle. L’hypothèse présentée a fait d’objet d’une thèse de doctorat : certaines pratiques de l’écrit contribuent à une culture de l’écrit bien que celle-ci ne passe par obligatoirement par l’école.

4« Efficacité communicationnelle et médiation : quelques appuis théoriques » s’intéresse à la manière dont destinataire et destinateur se rencontrent pendant la transmission du message. Les intentions de communication du destinateur sont régies par une volonté de transmission du message et l’intention de médiation, par une volonté de négociation du sens du message. La médiation est un lien entre le destinataire et le destinateur, qui ont chacun une représentation du point de vue et de la situation de communication. Pour atteindre l’efficacité communicationnelle, le destinateur doit prévoir la réaction du destinataire, faire un pari sur les connaissances encyclopédiques préalables du destinataire ainsi que sur ses dispositions affectives au moment de la transmission du message.

5« Construire la relation à l’usager dans un contexte sociopolitique : exemple de la rédaction administrative » examine les différents discours entre administration et usagers. Le mode de rédaction peut suivre plusieurs tendances : technocratique (valorisation des moyens techniques, perte de liberté scripturale, utilisation de bases textuelles), traditionnelle (gravite autour des notions de sécurité juridique, de valeur du discours et de littéralité, attachement aux styles administratif et littéraire du domaine juridico-administratif), sociale (choix du rédacteur dans des situations impliquant une valeur affective d’où l’absence d’uniformisation).

6« Douze ans de recherche en alphabétisation des adultes en français au Canada. Portrait d’un répertoire et de quelques données sur la langue et la communication » dresse un portrait de la recherche en alphabétisation à partir de 153 descriptifs de recherches sur une douzaine d’années (1994-2005). Il fait apparaître une évolution des termes et des études dans le domaine de l’alphabétisation : on s’oriente vers une analyse de la capacité à comprendre et à utiliser des écrits de la vie quotidienne et professionnelle pour parfaire différentes formes de connaissance.

7« Littératie et monde du travail : le cas de l’entreprise manufacturière » s’attache aux écrits techniques qui se multiplient dans le secteur manufacturier, à la corrélation entre capacités de lecture et type d’emploi occupé et à l’adaptation des ouvriers qui acquièrent une littératie du travail leur permettant de compenser leur faible niveau d’alphabétisme. On observe différentes stratégies de contournement de l’écrit professionnel : recours à l’expérience personnelle, échanges oraux entre collègues, utilisation d’un code commun composé de jargon et de gestes, exécution partielle de tâches, voire évitement de certaines tâches et constitution d’une base personnelle de documents officieux (notes personnelles, schémas, dessins, etc.).

8« Les obstacles à la simplification : le cas des membres du Centre d’expertise des grands organismes » s’intéresse à la simplification des écrits de l’administration au Québec face aux difficultés de lecture et de compréhension d’une partie des usagers. En 2000, le groupe Rédiger de l’Université Laval a été chargé d’analyser les documents destinés au grand public : il résulte de cette analyse un guide de simplification et une formation pour le personnel de la fonction publique. Les résultats de la mise en œuvre du processus sont variables d’un service à l’autre, mais aussi dans un même service : l’auteur dresse un bilan des limites de la simplification. L’étude réalisée permet avant tout de faire émerger les nombreux éléments à prendre en compte en plus de la compétence des rédacteurs.

9« Étude de cas sur la procédure. Lisibilité et contrats d’assurance : la simplification du contrat vision de Desjardins sécurité financière » propose, comme l’indique le titre, une étude de cas environ deux ans après la fin de la mise en place de la procédure de simplification. Plusieurs aspects ont été pris en compte : longueur des phrases, préférence pour les propositions actives, listes à puces pour toute énumération de plus de trois éléments, paraphrase pour limiter les termes techniques, ajout d’information pour expliquer concepts et produits, regroupement des définitions dans une section précise, aspect visuel (choix de la police et de la taille).

10« Au-delà des modifications que les réviseurs professionnels apportent au texte : une approche normative ou communicationnelle de la révision ? » s’intéresse à la manière d’améliorer la qualité d’un écrit et d’atteindre l’efficacité communicationnelle. L’auteur détermine sept catégories de justification de modifications par les réviseurs. Quatre modes de justification sont fréquents (respecter les règles grammaticales, faciliter la lecture en rendant le texte plus agréable, rendre la formulation plus claire, faciliter la compréhension) et trois modes apparaissent de manière anecdotique (se conformer à son mandant, faciliter le travail du graphiste, pas de justification précise). L’auteur détaille et quantifie les types de modifications en illustrant son article par des exemples précis.

11L’ouvrage développe assez peu les aspects proprement linguistiques de la médiation et de l’efficacité communicationnelle : les différentes approches s’inscrivent dans une logique de sciences de l’information et de la communication tout en prenant en compte des aspects sociaux.

Haut de page

Notes

1 Les contributeurs sont Rachel Bélisle, Département d’orientation professionnelle de la Faculté d’éducation, à l’Université de Sherbrooke ; Jocelyne Bisaillon, Département de langues, linguistique et traduction, à l’Université Laval ; Martine Boucher, Répertoire canadien des recherches en alphabétisation des adultes en français au Centre de documentation sur l’éducation des adultes et de la condition féminine ; Karine Collette, Département des lettres et communications, à l’Université de Sherbrooke ; Geneviève Cardinal, Carine Desbiens et Dominique Joseph, Département d’information et de communication, à l’Université Laval ; Bernard Lahire, École normale supérieure lettres et sciences humaines, directeur du Groupe de recherche sur la socialisation (UMR 5040, CNRS) ; Claudie Solar, Département de psychopédagogie et d’andragogie de la Faculté des sciences de l’éducation, à l’Université de Montréal ; et France Saint-Hilaire, de l’Université Laval

2 Le Mouvement ATD Quart Monde est un organisme non gouvernemental qui lutte pour les droits de la personne, avec l’objectif de garantir aux plus pauvres l’accès à l’exercice de leurs droits et d’avancer vers l’éradication de l’extrême pauvreté. Voir le site Internet suivant : http://www.atd-quartmonde.org/-Qui-sommes-nous-.html Page consulté le 18 avril 2011.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Laurence Kister, « Isabelle CLERC et Céline BEAUDET (dir.) (2008), Langue, médiation et efficacité communicationnelle », Communication [En ligne], Vol. 29/1 | 2011, mis en ligne le 06 septembre 2013, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/communication/2537

Haut de page

Auteur

Laurence Kister

Laurence Kister est maître de conférences à l’IUT Nancy-Charlemagne - Nancy-Université et membre du laboratoire Analyse et traitement informatique de la langue française UMR 7118 CNRS/Nancy-Université. Courriel : laurence.kister@univ-nancy2.fr.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Communication sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Université de Laval
  • OpenEdition Journals