Navigation – Plan du site
Recherches

Facebook arabia

Espace public alternatif
Khaled Zamoum

Résumés

Dans une approche socioculturelle l’auteur cherche, dans un premier temps, à documenter l’apparition et l’évolution de face book arabia et son succès chez les jeunes Arabes. Dans un deuxième temps, il tente d’analyser les caractéristiques socioculturelles des utilisateurs de ce site. En conclusion il suggère comment les internautes du monde arabe pourraient jouer un rôle dans la construction d’un nouvel espace public virtuel contestataire.

Haut de page

Texte intégral

1Cette étude traite de l’utilisation d’Internet, plus particulièrement des réseaux sociaux comme Facebook arabia par la jeunesse des pays arabes. Ce site a été lancé par un jeune informaticien égyptien avec peu de moyens et sans soutien gouvernemental et il a réussi à en faire le premier site des réseaux sociaux utilisés par cette jeunesse. Son objectif est de concurrencer les grands réseaux sociaux internationaux et d’offrir un espace de liberté dans la langue arabe en tant qu’outil de communication pour les jeunes internautes arabophones. Le nombre d’utilisateurs a atteint un million en moins de trois ans selon Haitem Yahia (2011), mais en l’absence de statistiques officielles, il est difficile de mesurer son véritable succès.

2La prolifération d’Internet représente un grand défi dans le monde arabe du fait que sa généralisation exacerbe les craintes de la technique et les phobies de la voir désorienter les jeunes et les sociétés arabes islamiques contemporaines. Son introduction dans la grande majorité des pays arabes rallume la braise des détracteurs de la mondialisation et du transfert technologique. Malgré cela, ces internautes adoptent une approche volontariste qui les pousse à adapter Internet — et particulièrement Facebook arabia — à leurs aspirations et attentes liées à leurs besoins et à leur contexte socioculturel (Trabelsi, 2003). Surtout que ces derniers ont besoin d’un vrai espace public virtuel non contrôlé par les pouvoirs publics arabes qui, par ailleurs, contrôlent directement tous les systèmes et les moyens d’information et de communication de masse.

La méthodologie

Le choix du panel

  • 1  Le terme usager désigne toute personne utilisant Facebook arabia pendant au moins trente minutes p (...)

3Cette étude vise à connaître à partir d’un échantillonnage aléatoire le profil des usagers du site Facebook arabia ainsi que leur perception de son rôle politico-culturel en tant qu’outil de communication et d’information. Notre objectif est de constituer une première base de données pouvant servir à des études sociologiques plus approfondies. L’échantillon de 200 usagers1 du site Facebook arabia se compose ainsi :

  • 33 % de Maghrébins et 67 % de Moyen-Orientaux ;

  • 50 % de personnes de sexe masculin et 50 % de personnes de sexe féminin ;

  • 50 % de personnes de la tranche d’âge 18-30 ans et 50 % de 31-45 ans ;

  • 40 % d’universitaires, 25 % de lycéens, 10 % d’employés du secteur public, 10 % de sans-emploi, 10 % de femmes au foyer et 5 % des employés du secteur privé.

4Afin d’éviter les périodes de fêtes religieuses et nationales, l’enquête a été réalisée entre le 20 novembre et le 20 décembre 2010. Les collègues universitaires se sont chargés de la distribution des questionnaires dans leurs pays respectifs.

La conception, la validation et l’analyse des résultats du questionnaire d’enquête

5Le questionnaire rédigé en langue arabe contient 23 questions ouvertes et fermées (voir annexe 2), qui se répartissent en quatre sections : identification de l’usager, son profil, ses usages de Facebook arabia et sa perception du rôle politico-culturel de ce site.

6Le questionnaire a été soumis à un pré-test (Singleton et Bruce, 1999) entre le 29 septembre et le 10 octobre 2010 auprès d’un échantillonnage de 20 personnes répondant aux critères de sélection. Les résultats ont permis d’ajuster le questionnaire et de préciser les directives relatives à la liberté d’expression dans le monde arabe (quatrième section).

7Afin d’assurer, au minimum, la validation et la fiabilité des données collectées, nous avons adopté les démarches suivantes :

  1. L’analyse des résultats du pré-test a révélé un coefficient de stabilité de 94,2, soit une mesure élevée de fiabilité ;

    • 2  Mahmoud Shelabia de l’Université d’Oman, Ashref Abdelmoghit de l’Université du Caire et Salah Benb (...)

    Le questionnaire et l’ensemble des objectifs de l’étude ont été révisés par des spécialistes en sciences de l’information2. Leurs commentaires et suggestions ont porté sur la formulation des questions relatives à l’utilisation de Facebook arabia sur les plans politique et culturel ;

  2. L’analyse des données quantitatives a été réalisée avec le logiciel SPSS pour Windows, version 10,0 ;

  3. Nous avons eu recours à la méthode structurelle de Ghilione et Matalon (1970), qui consiste d’abord à établir une fiche pour chaque questionnaire sur laquelle il est indiqué, pour chaque individu échantillonné, ses choix des indicateurs des variables indépendantes et dépendantes. Ensuite, nous avons effectué une première classification selon les réponses et une deuxième, selon la fréquence des choix associés aux variables indépendantes. Quant aux questions ouvertes, nous avons comptabilisé et analysé les réponses ayant obtenu cinq mentions.

L’évolution de l’utilisation d’Internet dans le monde arabe

8En nous basant sur le rapport de l’Union internationale de télécommunication sur la société de l’information (ITU, 2010), sur le rapport présenté par Deek Gabriel à la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie occidentale (ESCWA, 2010) et sur les données fournies par l’Utilisation d’Internet dans le mondn ( n (

Ic

dir="ltr"> ) <> Ic NavigatiNext" ofns owclass="fig" hZoomstandard/communication16r ceatig-1-smref580el="a>A paysi atiNext" ofns owclass="fig" h gstandard/communication16r ceatig-1el="a>Og/joual (l=", 151k) s objantta>

s ok Ara respectifs.tla braise deeursstdu mondéerbomènde ce site.atiqueel des besore base queoternet représer les planseux comme Facebook arab. S011), mmamio(es de, révimerg officu , L3évolution de: un espace d’échange et de communication

8En nous basa

Pcebook annteevisatéfivu déerboméual er les plan, contontienes 4ss=" hrefviséivertes="s in cork Zuck la rg (Wikiptiqueort p1) ntale sonusyés dmn cok a v> . --ref="#article-3012">Haut de page
iv id="text" class="sectionbir ascribey

Texte intégralBERRY, John W. (1980), « Acculturation as varieties of adaptation » dans Amado PADILLA, Acculturation : Theory, Models and Some New Findings, Chicago, Westview Press, p. 9-26.

BOURDIEU, Pierre (1980), « L’identité et la représentation », Actes de la recherche en sciences sociales, 39, p. 63-88.

CAMAU, Michel et Vincent GEISSER (2003), Le syndrome autoritaire : politique en Tunisie de Bourguiba à Ben Ali, Paris, Presses de Sciences Po.

CHOUIKHA, Larbi (2002), « Autoritarisme étatique et débrouillardise individuelle » dans Olfa LAMLOUM et Bernard RAVENEL, La Tunisie de Ben Ali. La société contre le régime, Paris, L’Harmattan, p. 197-212.

DEEK, Gabriel (2001), « Development of digital Arabic content: Incubation requirements and training needs » [En ligne]. www.escwa.un.org/divisions/projects/dac/03DAC.pdf. (Page consultée le 26 mai 2011)

FOREST, Philippe (1993), « Culture et civilisation : une question de vocabulaire », Cahiers français, 260, p. 4.

GHILIONE, Rodolphe et Benjamin MATALON (1978), Les enquêtes sociologiques, Nancy, Armand Colin.

HAMAMI, Sadok (2003), « L’Internet dans le monde arabe : à la recherche du paradigme absent », Revue tunisienne de communication, 41, p. 19-28.

INTERNET WORLD STATS (2011), « Population and internet users in all countries and regions of the world » [En ligne]. www.internetworldstats.com/stats.htm (Page consultée le 5 juin 2011)

LECOMTE, Romain (2009), « Internet et la reconfiguration de l’espace public tunisien : le rôle de la diaspora », tic&société, 3(2), p. 201.

LÉVI-STRAUSS, Claude (1962), La pensée sauvage, Paris, Plon.

PAPACHARISSI, Zizi (2002), « The virtual sphere: the Internet as a public sphere », New Media and Society, 4(1), p. 9-27.

SINGLETON, Royce A. et Bruce C. STRAITS (1999), Approaches to Social Research, New York, Oxford University Press.

UNION INTERNATIONALE DE TÉLÉCOMMUNICATION (2010), « Mesurer la société de l’information » [En ligne]. www.itu.int/ITU-D/ict/publications/idi/2010/.../MIS_2010_Summary_F.pdf (Page consultée le 22 mai 2011)

WIKIPÉDIA (2011), « Facebook » [En ligne]. www.fr.wikipedia.org/wiki/Facebook (Page consultée le 7 février 2011)

HAITEM, Yahia (2011), « Facebook arabia : données statistiques », site Facebook arabia [En ligne]. http:// www.facebookarabia.net (Page consultée le 20 janvier 2011)

Haut de page

Annexe

LETTRE D’ACCOMPAGNEMENT DU QUESTIONNAIRE

Sharjah University, Faculty of Communication

P.O. Box : 27 272, Sharjah

UAE

Objet : enquête auprès du public du site Facebook arabia

Madame/Monsieur,

 J’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir remplir soigneusement ce questionnaire qui contient des questions sur le site Facebook arabia.

 Ce questionnaire a pour but la réalisation d’une étude sur les réseaux sociaux dans le monde arabe et les résultats ne seront utilisés qu’à des fins scientifiques.

Je vous remercie de votre aimable collaboration.

Veuillez agréer, Madame/Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

Signé par le chef de projet : Dr K. Zamoum

Coordonnées :

Tél. : 00 (971) 50 697

Fax : 00 (971) 6 5050688

E-mail : kzamoum@yahoo.com et kzamoum@sharjah.ac.ae

QUESTIONNAIRE D’ENQUETE

I. Identification de l’utilisateur

I.1. Sexe

I.2. Âge

I.3. Niveau d’instruction

I.4. Profession

I.5. Nationalité

II. Profil de l’utilisateur

II.1. Utilisez-vous Internet ?

II.1.1. Oui

II.1.2. Non

II.1.3. Sans opinion

II.2. Utilisez-vous les réseaux sociaux ?

II.2.1. Oui

II.2.2. Non

II.2.3. Sans opinion

II.3. Utilisez-vous le site Facebook arabia ?

II.3.1. Oui

II.3.2. Non

II.3.3. Sans opinion

III. Choix et rôle de Facebook arabia en tant que vecteur de communication et d’information

III.1. Quel est le temps moyen que vous réservez quotidiennement à l’utilisation du site Facebook arabia ?

III.1.1. Moins d’une heure

III.1.2. Une heure

III.1.3. Deux heures

III.1.4. Trois heures

III.1.5. Plus de trois heures

III.2. Quels sont les services du site que vous utilisez le plus ?

III.3. Quelles sont les raisons qui vous poussent à utiliser ces services ?

III.4. Acceptez-vous d’utiliser Internet comme source d’information ?

III.4.1. Oui

III.4.2. Non

III.4.3. Sans opinion

III.4.4. Si oui, donnez les raisons

III.5. Accepteriez-vous d’utiliser les réseaux sociaux comme source d’information ?

III.6. Pensez-vous que l’information présentée par les réseaux sociaux est crédible ?

III.6.1. Utilisez-vous Facebook arabia comme source d’information ?

III.6.1.1. Oui

III.6.1.2. Non

III.6.1.3. Sans opinion

III.6.2. Est-ce que l’information présentée par Facebook arabia est crédible ?

III.6.2.1. Oui

III.6.2.2.Non

III.6.2.3. Sans opinion

III.6.3. Est-ce que vous pensez que les médias publics dans le monde arabe sont crédibles ?

III.6.3.1. Oui

III.6.3.2. Non

III.6.3.3. Sans opinion

III.6.4. Si la réponse est non, pouvez-vous donner les raisons ?

III.6.5. Utilisez-vous les médias étrangers comme source d’information ?

III.6.5.1. Oui

III.6.5.2. Non

III.6.5.2. Sans opinion

IV. Rôle politico-culturel de Facebook arabia

IV.1. Accepteriez-vous d’utiliser les réseaux sociaux pour exprimer vos idées politiques ?

IV.1.1. Oui

IV.1.2. Non

IV.1.3. Sans opinion

IV.2. Quels sont les sujets dont vous aimez le plus débattre sur Facebook arabia ?

IV.3. Les débats sur le site vous permettent : (cochez une seule case)

IV.3.1. De vous informer sur l’actualité dans les pays arabes

IV.3.2. De communiquer vos expériences politico-culturelles

IV.3.3. De débattre avec d’autres jeunes du monde arabe

IV.3.4. D’échanger vos idées politiques

IV.3.5. Autres (précisez)

IV.4. Quels sont les albums musicaux que vous écoutez le plus sur le Facebook arabia ? (Classez par ordre de préférence)

IV.4.1. Arabe classique

IV.4.2. Arabe moderne

IV.4.3. Occidentale

IV.4.4. Raï

IV.4.5. Magrébine

IV.4.6. Autres (précisez)

IV.5. Quel est votre avis sur le rôle culturel de Facebook arabia ?

IV.6. Quelle langue utilisez-vous pour communiquer sur ce site ?

IV.7. Autres observations et remarques

Auteur

Zamoum Khaled est spécialiste en sociologie de la communication ; il a soutenu, en 1998, une thèse de doctorat en science de l’information à l’Université de Paris II (France). Actuellement, il est maître de conférences à l’Institut de communication de l’Université de Sharjah (Émirats arabes unis). Il est également chercheur en communication à l’Union des radiodiffusions des États arabes.

Courriel : kzamoum@sharjah.ac.ae  

Haut de page

Notes

1  Le terme usager désigne toute personne utilisant Facebook arabia pendant au moins trente minutes par jour.

2  Mahmoud Shelabia de l’Université d’Oman, Ashref Abdelmoghit de l’Université du Caire et Salah Benbouza de l’Université d’Ajman aux Émirats arabes unis.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Tableau 1. Utilisation et taux de pénétration d’Internet en 2010 dans les pays arabes (Maghreb et Moyen-Orient)
URL http://journals.openedition.org/communication/docannexe/image/3012/img-1.png
Fichier image/png, 151k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Khaled Zamoum, « Facebook arabia », Communication [En ligne], Vol. 30/1 | 2012, mis en ligne le 29 novembre 2012, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/communication/3012 ; DOI : 10.4000/communication.3012

Haut de page

Auteur

Khaled Zamoum

Khaled Zamoum est maître de conférences à l’Institut de communication à l’Université de Sharjah, aux Émirats arabes unis. Courriel : kzamoum@sharjah.ac.ae.

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Communication sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page