Navigation – Plan du site
S/coairees, DocumeLa prrocumees, DocumeLsuivamees
vol. 34/>V>vol. 34/1
">Articles >

a>L’interopérabilité culturelle et l’interculturalité

. Le modèle de Vifrala
n>, Rei />
R rémitéad |1; indéad | ; Pléad |1; Aauten>
h2tn class="ccationa>h2r"> ="Engliéad ; E
L’auteure présente un exemple de l’interopérabilité qui s’oriente sur les dimensions culturelles marquées par la différence ainsi que par l’ouverture sur d’autres cultures. Au sein de cet univers interculturel où l’usage des technologies de l’information et de la communication est devenu un facteur significatif d’évolution intégré dans le partage des connaissances, l’interopérabilité et la coopération avec les autres permet de développer la capacité de mobiliser en collaboration, de comprendre la richesse de la diversité des cultures, d’assurer l'interopérabilité des systèmes, des normes internes et externes, et d’établir un cadre efficace et durable pour l'échange de bonnes pratique /

Ha aio d/?pate
h2tn class="ccationa>

Numatiqon : lt unoragormatiqLe pour devirli sur les notionstde cultues, l’interculturalit,ls d’interaction,>L’interopérabilité;à ls aut empiatiq,dbasitee suraesimenrabilisatio, à a différenc culturelseant lionylié desbstintayss, dl coopérationepd l’interopérabilitc culturelsturevquées dans nturetuons, dlaoce sur l’itiicavacnemitenemldu sun>emlde Vifral (Vivrquldfrstçaiin el siage à l
n c). Bref,ù lobubjeiftn est es pgrchesrls de l’apprentissage coopérafre à lsapprentissage de ll coopérati. Éa/eleme,st l’iemenn est mie sur les jeut fattipes de l’interopérabiliton : see iresoisposifern marques par desrrspesesoeroa effecfi,deilan diatiqi,dméeilan diatiqi,dac-eqeisatinadsif et interculturras.t: see iresonntasifertiqLeeut avoirlcrdmp-cil(ma/esenmdun,on a ca prhimensies, et).n>

  • Ne64/1
  • /

    • Ne62/1
    • /

        Tcbleau é. sne modalitonseà lobservaactin> <">Agpam,ien>Origierna(pro,a137k)n> t;Différentes perspectives conceptuelln> h2

        eml»a(1999on pp.193-207). P poumi jeun ca prendre ls notis, de l’interculturalit,le udaadoplodans la définitioavamcques paC.aClanrmet:s« L l’interculturalitoc C’ess le sembleet des process —epsychatiqi s eiogrsychatiqi,la lntatinads,gpoupaux,e eieptatinads —eengprenques paenonmqeuseenla lntati, e ainsi quldeéchancumei s etrstsinformatioc prriapptiqie quenns résupnteml»a(1993on 70)

        eml»a(Verbume,semld32)as.rmonegrodalitnmalatiq dssposlsen detiqunotisse quesstronounthaugaœ sunuLe préseen"articon ditéveloppe: unviensidle partas, et dl coopératioe pour lexploitisation de" conturlerculturein>Numasques pou: uninteropérabilitc prscusea Au sein repayssfrstaophontr.n>

        h2 eml,onlon er sialité encrmones notispeut autd="a prhimdited;DiffémcumeLs selor deactivitsid lécqngue sncte. D dan,erte aiue snctei,uvelasure présentompara cemiècumeLs udac lrrspeds tecatiq e pouts o nale qun conrn de des pblstèmes tecatiqies dedistin îtrs systèmesr des pton cmesr dee donné e ainsi qula téll'"Communicati. D dans d’autsolaces, l’interopérabilitiembleerejoirendre ls notis, de lorganalisatileues dgqunotié;crdmp-cile modèlr des processus dtrsvairal ee dintnioisant le facteoux et les procédureorganalisatinadmp. D dans lmêmlls perspecti,le udaops sitioes paenls terel l’interopérabilitsl'lisaatiq e quiassuà a ca prhimensidmes informatiocéchaitées pa nicoopte laquelltautd="applicati sanres oir recourse, à trsdtruationmes xent. Au-dele àllesrrspeses tecatiqi,à a coosspenterculturelon esouvemen: une dimensis essentiele, à prscusege dt p pj enmalatianeps einteropérabilite îtrd Différeso fncteoéCees pblstèa, uda acsege a oir ntioseulelemenellel coosarent cultureli,lmaiiascusncuvelaequl l’ints cultur(cens fon derea présentatio,uldesavoiro,uldesavoir-êît,uldesavoir-a frnns et lesavoir-sapprdtu). D dans nturetuondeildi sagftmo, cormn udac lvtiondéje r sialit,c de l’interopérabilité culturelleens de l’interopérabilitsl'lisaatiqéIlon etiqunotis, dt la coopération îtrtiaîtrpayssfrstaophontr (e lBelgatiq,de lAtn mnie,et lBulgarrnn et lRoumspee)é. l’interopérabilité culturelle encilbasitee sun deééchanrlercultureieo e sur p partage de connaissancle par l’intn médirege dewikise /

        h3 Numatiqé. la"accenrabilité el d’ouverturn de" connaissanclrea présetnest upuislisant viisee deroiuissante pour la culturn et dtrstsinformati desbstintayss, de dévelopnementmes eieptations culturellonA autnementit,eee a faidl’intéiouluréll'lemesuerculture,c deedas partatuntus dl deinta prenrn ds lmêmllmspemièon cottrian, t uns standaalisation des pratiqu organalisatinadmp. n>

        Figut 1é. sntroiu uniauxs, de la cultun> <">Agpam,ien>Origierna(pro,a61k)n> t;Les enjeux et les principes de l’interopérabilité culturelln>

        Numatiq, i permed ll'largfrns Le" connaissancls culturellea ainsi queelel coétrenone déveloitsue dans l’intactie avec les autr,e encrleoitn enale qun conrn d desemlaemla>orongl />orongln>emla c eiepitesarrltre" connaissanclgénopéltre(a conceo,dsavoirdeiscipeierirntes, et),ulre" connaissanclp piutree s le environnemens pfecussinurt(règelles dgqunoti,la culturorganalisatinadmpes, et),ulre" connaissanclp procédltre(mhodqi,laègellecoopéroirntess procédures, et)eues lesemlaemla>orongl />orongln>emle queomentmesavoirde fnpalasquesarrltreleçtionsinquées de lexpumaerc. N udaystronoirsge desavoir-a frnncoopératinure,c desavoir-a frnnsxpumaerentio,c desavoir-a frnna lntatinads, desavoir-a frnne gfinifi,d, et ;n>

        /

          h1
        • Ne63/1http://www.cora sptidnmes.org/v Vifral.shtmln>
        • Ne64/1er/1en rilr2009lau 31ldenombs2010.
        • Ne65/1 /
            (Vivrquldfrstçaiin el siage à l
n c). Clue pj eaeédit21de isv> eae prsni 300esapprlmes, 30n ee siamesus e5essiormrifar,eau u sein rtiaîtrpayssfrstaophontrv>onn>

          • Ne60fr
          • /
              a collaboravige sur Web (nespacs dp partaon : sewikis)leens da vtilioulurééchanrlenveptuoé. sns résultsramontdusueoment agratuntus dermoren e="applicati t idrcorefoteren>Numatiqee qurei présetns ulimi dle partas, îtrltrepaparai/spese, de;Différerepays.n>

              h2

            • Ne67/1eml,ot unt applicati Web , c dlleuouveldL">
            • /

                h3 Numatiqsroffreet unhcan l facvilitlargq e dans le processus saapprentissaéP poe oqeavoirlchoiuieMoodna ?D de iren dvuiropdagolotiq,dMoodnacg pamenlge par l’intn médiregeuee mcanalmln l’interopérabilitt un prstialirabilitusuga contunn éducaf. Ildi sagfai, à foiu t des process locauxs, dans lsapprentissage collaboratif e, dee scusensiongénopquoes pat una collaboratios ercic pncllargq e dant utomainaee donn,ns lsapprentissage dt un; languprerchairq,u, cormt dans l sunuLe pj ee Vifral. Aj uetiocescusn encrmoneacorefoteree présentasxn ee siamesuunnemhodqut fabnge d"groratinltus sadmfistboratiosuga contune uda fotered d" teon el sia. A ain,at lesapprlmes accèdunthauxlmêmlsun semblesus d oceourcuses de lmêmllmspemiè. S sur plancs tecatiq,dMoodnaci présetns idarchiteculturclimit-servcte. Ts ans r" conturldllecoopératioce e, dee fruatileeomene sur servcte ;a autnementit,ec lnolocielon ee cen rne sur un concepd l’activitsie quessdévelopnthauao sun lt uou pncsiposa teoéCedeactivitsis fonntnombusmee e, Différellé : çtio, voiro,uwiki, fotum,d, etn>

              • Ne68/1oronglonn>>orongl >http://v Vifral.cora sptidnmes.org/moodna/n>
              • /
                  orongl />oronglese déveloitne sur lt ut deservcteies de lAUF —eBundau Euteriy cenaelle eo orienmpee Bdurert. D dan: uns ememiè phasa,ù l’e qpres tecatiq ha cfigditr deactivitsiliitsnajeuwikisonuLe pj  (elleh dioiresrt de Vifral rmee lJ pofgrlldqul lFrstaophonieee Snrau,ns unespacwikios d20GB),ulre" teoon(itiicatioTIC,ttialisatioMoodna,dsapprdturldfrstçaii),ulrefotumr (e lispenrabilitus de scuint)…P poun derdistisddquentruérit,at l’ithee Moodnacse a faie par l’intn médirege lt untnge lttialiscte,ge lt umotus de sien etds eadrchesse d" tereiseélsperonatiqon;souans s , ee siamesdalre" abe connctei,s s valunnctei,s s ssiormcteoux et lee c eilelusinidactiqsret sopdagolotiqleontst untnge lttialiscteueest umotus de sien>

                  h2Moodna :ns un environnemens saapprentissage collaboratif et interopérab<> h3 L cenaaid(Hnna ,s2001)leenbitmitficiamens deaopteid leautsoens de l’aide lt uinformepoua fabilisant le apprentissar (H pasim, 1989).n. C’ese ladistie pour laquell, udaavtionintéqu,ot dans l cadrt de l’itiicavacropdagolotiqse Vifral,ns un sembleet l’outin lsapprentissaggénopésant n sembleeecooptamees d’interactioce e, s partage dsococumee :snemlehatn>eml,ofotum,dwiki, bioang.s.rmééchan s permoran lsm mliotrl hquabilitc deinformationstmel connaissancleentmesavoird,untus dermoren evalpoull’intrêtan dtrsvairae collaboratin interopérabed dans ut univern intercultur. Afiis, dpprinfcee,ge lt s pa,ac lrrspede ercisea,ns d’aut s pa,ac lrrsped, s partage dsococumeeux ed de connaissances, udaavtionintéquntmenolocielsilibturesl cmiSkypeetuF clhMe tiro,ao permoisant ld scusensi synchrontin>Numatiqe(DSN),ge ainsi qula génopésatigdeuwikisox ed dbioangr.n>

                  h3

                  biocke neul> biocke neul>

                • Ne69/1
                • /
                    emld344)

                    Figut é. Lraoptee îtrl l’informati,à a connaissan nteee savoirn> <">Agpam,ien>Origierna(pro,a97k)n> Sourcu.nLegpouxanteAstolfia(1992)onn>

                    Numatiqsrn etd0 Inteet fonpntnisde léévolutioe des technologieet fonofiis edees nouvellea perspectisse sts o t dans ltomainaeeule partaon dea connaissancé. Ls résultadencrmeein évolutioesstradtitee par ubesoiioe déollabppe: un estruundrt da communicatirn etd’interopérabilitbasitee sun des normea commesua fabilisannta/elemenl l’ithee e l’information eajeun connaissancéA ain,atmespprrificivitsie e, des normed ltrsvairae commesutevellee eae l’usage de l; langufrstçaiien e acorefotereMoodna fonetgradoplitau dans l cadrt ds nturexpumaercoe Vifral,ne lt ucôlitese poua fabilesurd’interopérabilit, îtrltred différtrepaysssaparai/speses sur planceule partaoeens de ll'échanget,c de lsuoreese poup permorssae prstialiratiosuga contuns culturiet sopdagolotiq.n>

                    h1Synththaoeens scusensi  des rssultsn>

                  • Ne610fr
                  • Ne614/1emldeuerntat di, e am,ds ulocuinpouppprde aaronact vL">
                  • /

                      Ne612/1 Ne613/1eml. /

                        eml,emla merel lnffitermenHigashidetuKnalhid(eml),enale quase mgniitla fotered sla lntatisrn îtrltreapprlmes d de;Différerepays.s.rmonee mgninicatioaeetgrobservited dans luissage dt registb a milier chezrltreapprlmeses, tamlemens pae lsjempionuLe énomes pe bonl (« v udé»aniver« np »). Et enfinesl seaterauièosoero ffececfàlleinteractioce esn marquee paneml s partage dt ooirtea commot dans s a lntatisn>emla>onn>

                        /

                        /

                          Numatiq,asembleee dcss c eieptrns uns nouvel fotered de l’interopérabilit.n>

                          /Haued, s gen> h2Bnblioiograien> > p>

                          ABDALLAH-PRETCEILLE, Martine (1999), L’éducation interculturelle, Paris, Presse universitaire de France, Coll. « Que sais-je ? »

                          BEAUVAIS, Martine (2003), Savoir enseignés : question(s) de légitimité(s), Paris, L’Harmattan.

                          BENNETT, Milton John (1993), « Towards ethnorelativisim: A development model of intercultural sensitivity », dans R. M. PAIGE (dir), Education for the Intercultural Experience, Yarmouth, Intercultural Press, p. 21-71.

                          BERRY, John (2005), « Acculturation: living in two cultures », International Journal of Intercultural Relations, 29 : 697-712.

                          CAMMILERI, Carmel (1989), Le choc de cultures : concepts et enjeux pratiques de l’interculturel, Paris, L’Harmattan.

                          CECR (2001), Cadre Européen Commun de Références pour les langues : apprendre, enseigner, évoluer, Conseil d’Europe, Paris, Les éditions Didier.

                          CHANLAT, Jean François (2000), L’individu dans l’organisation : les dimensions oubliées, Québec, Édition Eska.

                          CLANET, Claude (1993), L’interculturel : introduction aux approches interculturelles en éducation et sciences humaines, Toulouse, Presse universitaire du Mirail.

                          DESPORTES, Vincent (2007), « Éditorial », Doctrine General Military Review », 1 : 3. [En ligne] www.cdef.terre.defense.gouv.fr/content/download/3574/53592/file/doctrine11_us.pdf. Page consultée le 21 octobre 2014.

                          FAVIER, Laurence et Widad MUSTAFA EL HADI (2013), « L’interopérabilité des systèmes d’organisation des connaissances : une nouvelle conception de l’universalité du savoir », dans Fabrice PAPY (dir.), Recherches ouvertes sur le numérique, Paris, Lavoisier, p. 25.

                          GANASCIA, Jean Gabriel (1996), Les sciences cognitives, Paris, Flammarion.

                          GELLNER, David (2001), Inside Organizations: Anthropologists at Work, New York, Oxford.

                          GERTSEN, Marc (1992), « Intercultural competence and expatriates », International Journal of Human Ressource Management, 3 : 341-362.

                          GOFFMAN, Erving (1991), Les rites de l’interaction, Paris, Minuit.

                          GREETZ, Clifford (1977), The Interpretation of Cultures, New York, Basic Books.

                          HARASIM, Linda (1989), « Online education: A new domain », dans R. MASON et T. KAYE (dir), Mindweave: Computers Communications and Distance Education, Oxford, Pergamon press, p. 50-62.

                          HENRI, François (2001), « Apprentissage collaboratif à distance : pour comprendre et concevoir les environnements d’apprentissage virtuels », Montréal, Presses de l’université du Québec.

                          HIGASHI, Tomoko et Atsuko KOISHI (2009), « Vers l’élaboration d’un environnement d’apprentissage collaboratif intégrant forum et visioconférence : analyse des interactions d’étudiants japonais apprenant le français et d’étudiants français apprenant le japonais en milieu exolingue », Actes du colloque Échanger pour apprendre en ligne : conception, instrumentation, interactions, multimodalité, Épal 2009, Lidilem, Grenoble, Université Stendhal – Grenoble 3. [En ligne] : http://epal.u-grenoble3.fr/dossier/06_act/pdf/epal2009-higashi-koishi.pdf. Page consultée le 30 août 2012.

                          IRIBARNE, Philippe (2005), « Analyse stratégique et culture », Revue française de sociologie, 46 (1) : 162.

                          JEANNERET, Yves (2000), Y-a-t-il vraiment des technologies de l’information ?, Villeneuve, Presses universitaires du Septentrion.

                          JOUET, Josiane (2000), « Retour critique sur la sociologie des usages », Réseaux,100 : 487-521.

                          KIYINDOU, Alain (2011), Nouveaux espaces de partage des savoirs, Paris, L’Harmattan.

                          KOHLS, Robert (1990), « Modèles de comparaison de cultures », Intercultures, 9 : 89-106.

                          LADMIRAL, Jean René et Edmond Marc LIPIANSKY (1989), La communication interculturelle, Paris, Armand Colin, Coll. « Bibliothèque européenne des Sciences de l’Éducation ».

                          LAPASSADE, Georges (2002), « L’observation participante ». [En ligne]. http://vadeker.net/corpus/lapassade/ethngr1.htm#0. Page consultée le 17 octobre 2014.

                          LE DEUFF, Olivier (2010), « L’information n’est pas savoir », Le guide des égarés. [En ligne]. http://www.guidedesegares.info/2010/09/26/information-n%E2%80%99est-pas-savoir/. Page consultée le 28 juin 2013.

                          LEGENDRE, Renald (1993), Dictionnaire actuel de l’éducation, Montréal, Guérin Éducation 2000.

                          LEGROUX, Jacques (1981), De l’information à la connaissance, Paris, L’Harmattan.

                          LEGROUX, Jacques et Jean Pierre ASTOFLI (1992), L’école pour apprendre, Paris, ESF.

                          LONG, Michel (2002), « Current task based language teaching », Stage, 3005. [En ligne]. www.auburn.edu/~nunnath/engl6240/fonf.html. Page consultée le 3 juillet 2000.

                          MARIET, François (1999), « Le difficile interculturalisme des médias », dans Martine ABDALLAH-PRETCEILLE et Louis PORCHER (dir.), Diagonales de la communication interculturelle, Paris, Anthors, p. 193-207.

                          MEYRIAT, Jean (1983), « De la science de l’information aux métiers de l’information », Schéma et schématisation, 19 : 65-74.

                          MEYRIAT, Jean (1985), « Information vs communication ? », dans Anne-Marie LAULAN (dir.), L’espace social de la communication : concepts et théories, Paris, Retz-CNRS, p. 63-89.

                          MUSTAFE EL HADI, Widad (2006), Terminologie set accès à l’information, Paris, Hermès-Lavoisier.

                          NGO LIKENG, Julienne-Louise et Ignace-Bertrand NDZANA (2009), « L’observation participante et ses limites dans la recherche », Netlog. [En ligne]. http://fr.netlog.com/likeng12/blog/bloggid=3452315. Page consultée le 15 octobre 2014.

                          NONAKA, Ikujirou, Ryoko TOYAMA et Mune KONNO (2000), « SECI, Ba and leadership: A unified model of dynamic knowledge creation », Long Range Planning, 33 : 5-34.

                          PAPY, Fabrice (2013), Recherches ouvertes sur le numérique : approche pratique en information-communication, Paris, Hermès-Lavoisier.

                          PROULX, Serge (2005), « Penser les usages des technologies de l’information et de la communication aujourd’hui : enjeux - modèles - tendances », Enjeux et usage des TIC aspects sociaux et culturels, Bordeaux, Presse universitaire de Bordeaux, p. 7-20.

                          PUREN, Christien (2010), La problématique de la composante culturelle dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle perspective actionnelle. [En ligne]. http://www.aplv-languesmodernes.org/spip.php?article2942. Page consultée le 12 décembre 2014.

                          SCHEIN, Edgar (1992), Organizational Culture and Leadership, deuxième édition, San Francisco, Jossey- Bass.

                          SPRINGER, Claude (2009), « La dimension sociale dans le CECR : pistes pour scénariser évaluer et valoriser l’apprentissage collaboratif », Le français dans le monde. Recherche et applicatio : la perspective actionnelle et l’approche par les taches en classe de langue, 45 : 26-27.

                          STRAUSS, Lévi (1995), Le trame de la négociation : sociologie qualitative et interactionnisme, Paris, L’Harmattan.

                          TARDIF, Jacques (1998), Intégrer les nouvelles technologies de l’information, quel cadre pédagogique ?, Paris, ESF éditeur.

                          VERBUNT, Gilles (2001), La société interculturelle, Paris, Seuil.

                          WLODKOWSKI, Raymond (1995), Diversity and Motivation: Culturally Responsive Teaching, San Francisco, Jossey-Bass.

    Haut de page

    Notes

    1 Par définition, un wiki est un moyen idéal pour partager des informations entre des personnes ayant un même centre d’intérêt.

    2 L’observation participante en situation directe (rôle actif et émergent) a été rendue possible grâce à l’accès au terrain d’étude entre 2009 et 2010, et complété par une autre expérience, Exploration boréale : éduquer en animant, entre 2010 et 2011.

    3 Page Vifralie : http://www.correspondants.org/vifralie.shtml. Page consultée le 3 mai 2016.

    4 Du 1er avril 2009 au 31 décembre 2010.

    5 La Belgique, la Roumanie, l’Arménie et la Bulgarie.

    6 Cette initiative est basée sur l’élaboration d’un travail d’écriture collaborative d’une histoire commune imaginée par les élèves et dont le scénario et le travail concret de mise en application étaient pris en charge par les responsables pédagogiques, le scénariste Félix Sintes, les universitaires et les responsables du projet par pays.

    7 Moodle (Modular Object-Oriented Dynamic Learning Environment), une application Web à code ouvert développée en 2002 par Martin Dougiamas, de l’Université de Curtin en Australie. Cette application permettra aux participants au projet d’accéder aux ressources de toutes natures et aux activités (page de texte, page Web en code HTML, dossier, atelier, forum, glossaire, journal, sondage, wiki, etc.).

    8 Moodle de Vifralie : http://vifralie.correspondants.org/moodle/. Page consulté le 1 mai 2013

    9 Voir Nonaka, Toyama et Konno (2000 : 5-34).

    10 Communication interculturelle effectuée en mode de visioconférence en utilisant le logiciel Skype ou FlashMeeting.

    11 Il s’agit d’abord de la participation principale ou légitime, quand un locuteur prend la parole devant le micro. Ensuite, on peut parler de la participation collective lorsque plusieurs locuteurs du même groupe s’expriment plus ou moins simultanément ou en chœur.

    12 Voir Higashi et Krishi (2009).

    13 Voir ibid.

    Haut de page

    Table des illustrations

    Titre Tableau . Les modalités de l’observation
    URL http://journals.openedition.org/communication/docannexe/image/6636/img-1.png
    Fichier image/png, 137k
    Titre Figure 1. Les trois niveaux de la culture
    URL http://journals.openedition.org/communication/docannexe/image/6636/img-2.png
    Fichier image/png, 61k
    Titre Figure . Le rapport entre l’information, la connaissance et le savoir
    Légende Source. Legroux et Astolfi (1992).
    URL http://journals.openedition.org/communication/docannexe/image/6636/img-3.png
    Fichier image/png, 97k
    Haut de page

    Pour citer cet article

    Référence électronique

    Reine Al Sahyouni Bou Fadel, « L’interopérabilité culturelle et l’interculturalité », Communication [En ligne], vol. 34/1 | 2016, mis en ligne le 02 septembre 2016, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/communication/6636 ; DOI : 10.4000/communication.6636

    Haut de page

    Auteur

    Reine Al Sahyouni Bou Fadel

    Reine Al Sahyouni Bou Fadel est enseignante-chercheure à la Faculté d’Information Branche 2, Université Libanaise, Beyrouth, et membre associé laboratoire Médiation, Information, Communication, Art (MICA), Université Bordeaux Montaigne. Courriel : reine_sahyouni@hotmail.com

    Haut de page

    Droits d’auteur

    Licence Creative Commons
    Les contenus de la revue Communication sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

    Haut de page
    • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
    • Logo Université de Laval
    • OpenEdition Journals