Navigation – Plan du site
Lectures

Gregory FERRELL LOWE et Nobuto YAMAMOTO (dir.) (2015), Crossing Borders and Boundaries in Public Service Media

Götebord, Nordicom
Vindicien V. Kajabika
Référence(s) :

Gregory FERRELL LOWE et Nobuto YAMAMOTO (dir.) (2015), Crossing Borders and Boundaries in Public Service Media, Götebord, Nordicom

Texte intégral

1Les médias de service public se présentent, depuis plusieurs décennies, sous des formes diverses. À l’instar de la presse écrite connue comme ayant appartenu et appartenant encore majoritairement aux entreprises privées de communication, la radio et la télévision, autrefois entendues au sens traditionnel, incluent désormais, de façon permanente et de plus en plus prégnante, les plateformes numériques. Cette situation reflète, entre autres, l’évolution récente des besoins du public en matière de consommation des médias, et notamment des médias de service public dont les valeurs fondamentales attendues sont les suivantes :

  • L’universalité : du fait qu’ils s’adressent à tous et partout ;

  • L’indépendance : pour leur jouissance d’une autonomie et réputés pour leur contre-pouvoir (quatrième pouvoir) ;

  • L’excellence : du fait qu’ils requièrent intégrité et professionnalisme ;

  • La diversité : du fait qu’ils adoptent une approche pluraliste ;

  • L’obligation de rendre compte : du fait qu’ils sont tenus à l’écoute du public et à l’ouverture d’un débat riche de sens ;

  • L’innovation : du fait qu’ils sont un moteur de la créativité.

2Si plusieurs chercheurs en sciences de l’information et de la communication, spécialement, se sont posé la question de savoir comment fonctionnent les médias de service public, certains, comme Dominique Wolton (1983, 2004) avec les missions de la télévision publique généraliste, Pierre Mœglin et Gaëtan Tremblay (2005) avec la socio-économie de la télévision publique et Vindicien V. Kajabika (2010) avec la téléréalité sur les chaînes de télévision publiques, ont dû se projeter sur les missions — à venir — de ce type médiatique.

3En outre, le colloque européen sur les médias de service public à l’ère du numérique n’a pas manqué, en 2008, de s’interroger sur les missions du service public audiovisuel en essayant de réfléchir sur la manière de les faire évoluer, pour les adapter aux exigences du numérique. Selon cette organisation, il faudrait adapter ces médias au nouveau contexte issu de la « révolution » technologique et à la présence des médias publics sur les nouvelles plateformes numériques de diffusion.

4C’est donc pour étudier les frontières et les limites des médias de service public que, sous la direction de Gregory Ferrell Lowe et Nobuto Yamamoto, l’ouvrage Crossing Borders and Boundaries in Public Service Media tente de répondre à certaines préoccupations au sujet du fonctionnement des médias de service public. Ces limites et ces frontières sont étudiées aussi bien à l’échelle de l’Europe qu’à celle de l’Asie particulièrement.

  • 1 RIPE est l’acronyme de Réseaux IP Européens. C’est un forum ouvert à toutes les parties ayant intér (...)
  • 2 PSM : public service media.

5Le septième forum de RIPE1, dont cet ouvrage découle, étudie les influences transfrontalières qui touchent les médias de service public. Alors que les institutions du PSM2 restent focalisées sur le marché médiatique intérieur (national), ce forum de RIPE, quant à lui, fait face aux influences internationales et aux répercussions de la mondialisation dans le fonctionnement des médias. Cela présente de grands défis environnementaux assortis aux politiques qui prennent en charge les communications importantes pour l’avenir de la radio-télédiffusion.

6Pendant ce temps, les frontières institutionnelles internes posent des défis à la synergie ainsi qu’à la collaboration interne et permettent d’atteindre une plus grande ouverture au monde élargi des médias. Si des frontières traditionnelles entre les productions professionnelle et amatrice (non professionnelle) sont souvent problématiques, il y a des défis considérables dans les efforts déployés pour combler les limites entre le PSM et d’autres institutions publiques (secteur public), les mouvements sociaux (société civile) et les entreprises relevant du secteur privé.

7Si les phénomènes transfrontaliers offrent d’énormes possibilités pour assurer l’approvisionnement de services publics dans l’écologie des médias émergents, les gestionnaires et les décideurs doivent néanmoins composer avec une gamme de dualités, notamment et principalement celles qui nécessitent un examen critique. Il s’agit en l’occurrence des secteurs : public / privé, nationaux / internationaux, diffusion / impression, linéaire / non linéaire, audience / usager, production / distribution, citoyens / consommateurs et marché / société.

8Les contributions de ce volume traitent de questions pertinentes pour améliorer l’appréhension des médias de service public, à travers leurs frontières et leurs limites, un sujet contemporain d’importance capitale et vivement stratégique. Dans les 250 pages de cet ouvrage, 3 parties se partagent 14 contributions aussi bien sur les droits de communication et le service public médiatique européen, l’indépendance éditoriale et la diffusion internationale au Japon, les technologies et les institutions dans le développement des médias de service public que sur la recherche sur les médias de service public dans un paysage mondial et l’analyse des limites de l’innovation dans le fonctionnement des médias de service public notamment.

9Tout l’exercice déployé dans cet ouvrage collectif a donné à voir l’effort fourni par les différents contributeurs pour conformer les différentes analyses au fil conducteur annoncé dans l’introduction de l’ouvrage. Cependant, la prolifération des sigles et des acronymes non extrapolés dans l’index donne à penser qu’il y a un déficit de rigueur dans la réalisation de l’ouvrage. Cela constitue sans nul doute le bémol que l’on pourrait, à raison, attribuer à cette production scientifique, dont pourtant les points forts ne sont plus à démontrer. Pour autant, Crossing borders and boundaries in public service media est un ouvrage qui renferme, à mon sens, de bien appréciables analyses.

Haut de page

Bibliographie

HUYGHE, François-Bernard (2005), Comprendre le pouvoir stratégique des médias, Paris, Eyrolles.

JEANNENEY, Jean-Noël (1990), Une histoire des médias, des origines à nos jours, Paris, Seuil.

KAJABIKA, V. Vindicien (2010), Télé-réalité et le prolongement de la télévision ? Éléments d’une approche socio-économique. Thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication sous la direction de Pierre MOEGLIN, LABSIC, Villetaneuse, Université Paris 13.

MC LUHAN, Marshall (1977), Pour comprendre les médias, Paris, Seuil.

MŒGLIN, Pierre et Gaëtan TREMBLAY (dir.) (2005), L'avenir de la télévision généraliste, Paris, L'Harmattan.

WOLTON, Dominique (1984), Télévision au pouvoir. Omniprésente, irritante, irremplaçable, Paris, Universalis.

WOLTON, Dominique et Jean-Louis MISSIKA (1983), La folle du logis. La télévision dans les sociétés démocratiques, Paris, Gallimard.

Haut de page

Notes

1 RIPE est l’acronyme de Réseaux IP Européens. C’est un forum ouvert à toutes les parties ayant intérêt dans le développement d’Internet en Europe. L’objectif de la communauté RIPE est d’assurer la coordination technique et administrative nécessaire au développement d’Internet.

2 PSM : public service media.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Vindicien V. Kajabika, « Gregory FERRELL LOWE et Nobuto YAMAMOTO (dir.) (2015), Crossing Borders and Boundaries in Public Service Media », Communication [En ligne], vol. 34/2 | 2017, mis en ligne le 06 juillet 2017, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/communication/7089

Haut de page

Auteur

Vindicien V. Kajabika

Vindicien V. Kajabika est chercheur au Centre d’Étude sur les Images et les Sons médiatiques (CIM-Communication, Information, Médias – EA 1484), Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle. Courriel : vuninga@yahoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Communication sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Université de Laval
  • OpenEdition Journals