Navigation – Plan du site
Analyse

Réputation : un concept à définir

Philippe Boistel
p. 211-224

Résumés

Si la réputation a été considérée comme une des « Gold Research Priorities » du Marketing Science Institute en 2002, il faut reconnaître que la thématique reste difficile à traiter en raison de la profusion des sens attribués au concept. De nature multidisciplinaire, le concept perd naturellement en clarté. Cependant, l’analyse approfondie de la littérature permet de cerner des thématiques communes sur le sens du concept autorisant une proposition de définition qui pourrait faire l’unanimité.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

La réputation sous l’angle des gestionnaires
Analyse de la définition de Fombrun
Les autres perceptions de la réputation
La réputation sous le regard des autres sciences sociales
La réputation sous l’angle économique
La réputation sous l’angle de la psychologie, de la sociologie
Discussion et conclusion

Aperçu du début du texte

La réputation a un rôle fondamental sur le management de l’entreprise : elle représente en effet 63 % de sa valeur marchande (Weber Shandwick/KRC Research, 2011). Par ailleurs, le risque de réputation est considéré comme plus problématique que tous les autres, que ce soit le terrorisme, le risque de change, le risque politique… (Sims, 2009). En 2009, 29 % des responsables de la communication de Fortune 500 considéraient que la réputation était leur toute première priorité (Weber Shandwick/KRC Research, 2009). De manière générale, l’intérêt de bâtir une bonne réputation a attiré l’intérêt tant des théoriciens que des praticiens (Sontaité, Kristensen, 2009).

La réputation est considérée comme une valeur du capital de l’entreprise (Gibson et al., 2006) puisqu’un lien avec la performance de l’entreprise a été établi (Deephouse, 2000). Elle permet aussi une réduction des coûts (Deephouse, 2000 ; Holmstrom et Tirole, 1989), une facturation à des prix plus élevés (Rindova et al., 2005), un ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Boistel, « Réputation : un concept à définir », Communication et organisation, 46 | 2014, 211-224.

Référence électronique

Philippe Boistel, « Réputation : un concept à définir », Communication et organisation [En ligne], 46 | 2014, mis en ligne le 01 décembre 2017, consulté le 11 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/communicationorganisation/4796 ; DOI : 10.4000/communicationorganisation.4796

Haut de page

Auteur

Philippe Boistel

Philippe Boistel, Maître de Conférences, HDR à l’Université de Rouen ; boistel.philippe@wanadoo.fr.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • OpenEdition Journals