Navigation – Plan du site
Dossier

Penser la performativité du silence. Éléments d’une critique de la théorie des actes de langage pour une pragmatique du silence stratégique en communication organisationnelle

Benoit Cordelier
p. 51-62

Résumés

Quelles sont les conditions de la performativité du silence dans l’organisation ? Sans prétendre éteindre la question dans cet article, j’avance à travers une critique de la théorie des actes de langage et notamment de la convention d’Austin, de l’intention de Grice et de centralité de l’énonciateur. Cela permet d’ouvrir sur la flexibilité interprétative de l’énonciataire et donc lui reconnaître une capacité d’action à partir d’éléments implicites, gardés silencieux. Dès lors, je propose de considérer que le silence organisationnel peut être une stratégie de décalage de l’énonciateur qui joue sur les conventions et la capacité ou intention propre de l’énonciataire à interpréter son intention.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Critique de la convention d’Austin
Critique de l’intention de Grice
La nécessité de revaloriser l’énonciataire
Du locuteur à l’acteur : de l’intention aux stratégies d’action
Conclusion : conditions de performativité d’un silence stratégique

Aperçu du début du texte

La vérité et le mensonge sont centraux dans les philosophies du langage. Pourtant, cela n’est pas sans nous mener à certaines impasses comme a pu en faire l’expérience John Langshaw Austin en passant notamment du critère de la véri-conditionnalité à la clause de sincérité dans les conditions de félicité des actes de langage (cf. Austin, 1970). Le souci de la vérité est en fait une inquiétude favorisant ce qui est explicite et limitant l’analyse des conséquences de l’implicite. Cela est évidemment dommageable dans les études des organisations où les jeux de pouvoir se développent à travers des stratégies qui par essence ne peuvent se révéler complètement et qui pourtant produisent des effets, influencent l’autre, le font agir.

L’idée de l’implicite n’est pas nouvelle dans l’interprétation en communication, ni dans la théorie des actes de langage où elle sert notamment à la compréhension des actes de langage indirects. Il s’agit de pouvoir faire le lien entre les différents actes locut...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Benoit Cordelier, « Penser la performativité du silence. Éléments d’une critique de la théorie des actes de langage pour une pragmatique du silence stratégique en communication organisationnelle », Communication et organisation, 47 | 2015, 51-62.

Référence électronique

Benoit Cordelier, « Penser la performativité du silence. Éléments d’une critique de la théorie des actes de langage pour une pragmatique du silence stratégique en communication organisationnelle », Communication et organisation [En ligne], 47 | 2015, mis en ligne le 01 juin 2018, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/communicationorganisation/4887 ; DOI : 10.4000/communicationorganisation.4887

Haut de page

Auteur

Benoit Cordelier

Benoit Cordelier est professeur au Département de communication sociale et publique de l’université du Québec à Montréal (UQAM, Canada) où il est chercheur à la Chaire de relations publiques et communication marketing, au Centre de recherche sur la communication et la santé (ComSanté) et directeur de Communiquer Revue de communication sociale et publique. Il est également chercheur associé au MICA (EA 4426, axe Communication, organisations et société, université de Bordeaux Montaigne). Ses recherches portent sur les processus organisationnels, le lien social et la relation marchande dans les communautés en ligne et le branding des universités. Mail : cordelier.benoit@uqam.ca

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • OpenEdition Journals