Navigation – Plan du site
Dossier

Au creux des villes, des utopies en actes. Le cas des lieux culturels intermédiaires

Julien Joanny
p. 39-48

Résumés

Les lieux culturels intermédiaires apparaissent comme des utopies concrètes qui se développent dans les interstices des villes contemporaines. Nourries par une expérience négative de la réalité urbaine et par un fort imaginaire politique, ces expériences sont des lieux autres. On peut les considérer comme des institutions de l’instituant qui témoignent de leur caractère utopique dans la manière dont se déploie la vie collective en leur sein, ainsi que dans la relation tissée avec le territoire. Cette relation se joue à la fois dans un processus d’inscription et dans une démarche de subversion, ouvrant ainsi la question de la transformation sociale.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Les lieux culturels intermédiaires
Instituer l’utopie
La dynamique interstitielle
Utopie et transformation sociale

Aperçu du début du texte

Investiguer l’utopie, ce lieu qui n’existe pas selon l’étymologie, implique pourtant d’aborder la question spatiale. Les utopies classiques sont à ce titre des récits fictionnels spatialisés, même si les espaces en question sont imaginaires : l’île de More, la cité de Campanella, pourrait même être évoquée l’abbaye de Rabelais. Ces espaces en dehors du monde permettent l’institution de nouvelles règles et normes et participent plus largement d’une critique sociale. L’imaginaire utopique est ainsi un imaginaire de rupture, tel que l’affirme Alain Pessin (Pessin 2001).

Ce lieu qui n’existe pas pourrait-il tout de même se réaliser ? À partir de modèles imaginés, pourrait-il s’envisager des Topoï utopiques ? Les utopies inspirées par le socialisme ont donné lieu à certaines réalisations concrètes. A l’imagine d’expériences comme la colonie anarchiste La Cécilia (Felici 2001) installée au Brésil à la fin du 19e siècle, ces tentatives se sont résumées à des échecs. Ce n’est pas dans l’exil...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Julien Joanny, « Au creux des villes, des utopies en actes. Le cas des lieux culturels intermédiaires », Communication et organisation, 48 | 2015, 39-48.

Référence électronique

Julien Joanny, « Au creux des villes, des utopies en actes. Le cas des lieux culturels intermédiaires », Communication et organisation [En ligne], 48 | 2015, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 11 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/communicationorganisation/5053 ; DOI : 10.4000/communicationorganisation.5053

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • OpenEdition Journals