Navigation – Plan du site
Dossier

Mesure de l’effet d’accélérateur des récits d’étrangers et d’entreprises

Laurent Sempé et Jean-Paul Seloudre
p. 87-100

Résumés

Cet article propose un modèle à variables latentes afin de valider l’effet d’accélérateur du récit des touristes, sur celui des résidents du territoire (Marié 2004). Le modèle structurel valide cet effet : une véritable expérience de la « convergence » est générée, avec une appropriation par la partie-prenante étudiante des imaginaires portés par les récits des touristes. Cette expérience s’avère de surcroit très éphémère. En revanche, le récit de la partie-prenante « chef d’entreprise », non validé comme étranger, n’a aucun impact sur l’expérience narrative des étudiants. L’article confirme donc la force du récit de l’étranger sur les résidents, selon le modèle trinitaire de Marié.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

L’intérêt de cette recherche
La complexité de cette recherche
Le modèle théorique narratif du territoire
Validation empirique du modèle
L’ajustement global du modèle sans récit (Gesca)
Modèle de mesure (SmartPLS 3)
Modèle structurel (SmartPLS 3)
Résultats « étudiants »
Résultats « avec les récits des touristes »
Résultats avec les discours des chefs d’entreprise
Discussion et conclusions

Aperçu du début du texte

Une révolution théorique est en cours au sein du management public, initiée par la recherche et la pratique sur les territoires : toute gouvernance publique est systémique et doit considérer l’existence et l’interaction des stratégies de parties prenantes. Le Congrès de l’AIRMAP (Association Internationale de Recherche en Management Public), à l’université de Lyon en 2015, a pu pointer la nécessité de « théoriser » des pratiques plus systémiques pour l’amélioration de l’attractivité des territoires. Dans ce cadre, le modèle trinitaire de Michel Marié (2004) s’avère d’une grande modernité pour comprendre la fabrication des identités collectives de la ville. Ce modèle postule que dans le trio terroir, indigènes, étrangers, ces derniers exercent un effet d’accélérateur sur la construction de l’identité des acteurs locaux du territoire. Les récits des touristes exercent un effet performatif sur les récits des acteurs locaux. Ils « font monde » dans un univers territorial reconfiguré (Se...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Sempé et Jean-Paul Seloudre, « Mesure de l’effet d’accélérateur des récits d’étrangers et d’entreprises », Communication et organisation, 50 | 2016, 87-100.

Référence électronique

Laurent Sempé et Jean-Paul Seloudre, « Mesure de l’effet d’accélérateur des récits d’étrangers et d’entreprises », Communication et organisation [En ligne], 50 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/communicationorganisation/5364 ; DOI : 10.4000/communicationorganisation.5364

Haut de page

Auteurs

Laurent Sempé

Laurent Sempé est enseignant-chercheur Sciences de Gestion à l’Université de Bordeaux et au sein du Laboratoire IRGO-EA 4190 (marketing) ; laurentsempe@orange.fr

Jean-Paul Seloudre

Jean-Paul Seloudre est docteur en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Bordeaux, Laboratoire MICA ; jean-paul.seloudre@u-bordeaux.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • OpenEdition Journals