Navigation – Plan du site
Analyses

Culture informationnelle collaborative et intelligence économique

Claire d’Hennezel
p. 175-194

Résumés

L’intelligence économique est un concept récent qui présente l’originalité d’être à la fois une stratégie d’entreprise, un objet scientifique et une politique publique. Sur le plan scientifique, il se trouve au cœur de plusieurs disciplines dont les SIC et les sciences de gestion ce qui permet des approches interdisciplinaires, voire pluridisciplinaires. En tant que stratégie d’entreprise, le concept est assez bien implanté dans les grandes entreprises et les structures de taille moyenne. On observe cependant une résistance du concept auprès des petites et très petites entreprises. Cette contribution à pour objet de renouveler les paradigmes sur le sujet en proposant un angle d’analyse communicationnel de cet objet, qui jusqu’à présent a surtout fait l’objet d’études sous un angle informationnel. Ce faisant, il s’agira de proposer un modèle d’intelligence économique adapté à ce type de structures. Il apparaît, en effet, que les petites entreprises mettent en œuvre des stratégies d’intelligence économique informelles, assez intuitives qui sont le résultat des contraintes qu’elles subissent du fait leurs particularités structurelles, organisationnelles et humaines. Les modèles classiques de l’intelligence économique conçus et établis avec succès dans les grandes entreprises, ne concernent que marginalement ces petites structures. Les stratégies d’intelligence économique de ces dernières mettent en œuvre un assemblage d’actions et tactiques originales, résolument pragmatiques. Leurs démarches reposent tout d’abord sur la construction d’une culture informationnelle collaborative des dirigeants. Cette culture de partage des informations va leur permettre d’accéder aux ressources nécessaires à la gestion de leur entreprise, notamment essentiellement des ressources intangibles, comme les connaissances et les savoirs. Ces processus spécifiques se forment dans un espace de médiation, la biocénose économique, qui se constitue d’un ensemble d’interactions et d’interrelations entre plusieurs acteurs dont les institutions semi-étatiques d’aide au développement des entreprises et à l’innovation. Cette sphère socio-économique dont nous allons exposer les caractéristiques est le lieu de déploiement de la culture informationnelle des dirigeants d’entreprise et celui de la création d’une intelligence économique de la petite entreprise.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Résultats
Vers une culture collaborative de l’information
Intelligence économique et culture collaborative de l’information
La mise en œuvre d’une culture collaborative de l’information
De la culture collaborative de l’information à la construction de connaissances
Les communautés d’apprentissage
L’intelligence collective
La biocénose économique en tant qu’espace de médiation et d’acculturation à l’intelligence économique.
Comment caractériser les acteurs de la biocénose économique ?
Un espace de contextualisation des informations
Une espace de médiation

Aperçu du début du texte

Si l’on prend le rapport Martre (Martre 1994) comme référence, l’intelligence économique (IE) en France a aujourd’hui plus de 20 ans. En réalité les entreprises françaises s’étaient emparées de cette stratégie bien avant et les premières publications d’ouvrages professionnels datent des années 80. L’intelligence économique présente la caractéristique originale d’être à la fois une stratégie d’entreprise, un objet scientifique et une politique publique. Ce caractère hybride lui confère un aspect composite qui en fait sa singularité, nourrit un certain nombre de controverses ou polémiques, en définitive, en fait un objet d’étude fécond et attractif.

Il existe une quantité notable de définitions de l’IE et à ce titre on peut se replonger dans le rapport Carayon (Carayon 2003), second rapport étatique sur le sujet, publié en 2003, qui ne recense pas moins de 22 définitions de ce terme » (Marcon 2014). Relevant le défi de « l’impossible définition » (Moinet 2011), nous entreprenons de déf...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claire d’Hennezel, « Culture informationnelle collaborative et intelligence économique », Communication et organisation, 51 | 2017, 175-194.

Référence électronique

Claire d’Hennezel, « Culture informationnelle collaborative et intelligence économique », Communication et organisation [En ligne], 51 | 2017, mis en ligne le 01 juin 2020, consulté le 10 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/communicationorganisation/5591 ; DOI : 10.4000/communicationorganisation.5591

Haut de page

Auteur

Claire d’Hennezel

Claire d’Hennezel est doctorante en SIC à l’Université Bordeaux Montaigne. Rattachée au laboratoire du MICA et son axe COS, Communication, Organisation et Société. Ses travaux portent sur l’intelligence économique et la veille, sur les petites entreprises en secteur innovant. Elle enseigne par ailleurs depuis de nombreuses années comme professeur certifiée en Economie et Gestion ; clairedhennezel@yahoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • OpenEdition Journals