Navigation – Plan du site

Éditorial

Texte intégral

1ComptabilitéS, revue d’histoire des comptabilités, entend ouvrir ses pages aux historiens comme aux chercheurs d’autres disciplines s’intéressant à l’histoire de la comptabilité, à ses documents, ses institutions et ses acteurs. Le sujet est vaste et somme toute neuf.

2Sujet vaste par l’universalité des pratiques comptables et la diversité des formes qu’elles ont prises, depuis l’encoche sur un morceau de bois des temps néolithiques jusqu’au programme informatique d’aujourd’hui. Vaste aussi car l’activité de gérer et de contrôler des recettes et des dépenses ne peut être aisément isolée de tous les autres actes de gestion des droits, des biens et des personnes qui finalement l’encadrent et l’expliquent, car il est vain de vouloir étudier les comptabilités en ignorant tous ces documents associés qui ont pour nom censier, cherche de feux, état, aperçu, journal, livre de raison, grand-livre, registre, prospectus, brouillard, manuel…, qui dorment par milliers dans les fonds d’archives.

  • 1  Robert H. Parker, Macmillan Dictionary of Accounting, Londres, Macmillan Press, 1984, p. 5.
  • 2  John Richard Edwards, A history of financial Accounting, Londres, Routledge, 1989, p. 9.

3Mais la richesse des fonds ne serait guère un argument si les comptes ne nous restituaient des concepts, des savoirs et des savoir-faire en constante évolution et interaction : ceux du philosophe et du clerc, du paysan et du marchand, du bourgeois et de l’entrepreneur, du prince et de l’État. L’histoire de la comptabilité est autant une histoire des idées que des techniques et de la civilisation matérielle, aussi bien une histoire économique et financière que sociale et politique. Elle étudie « l’évolution de la pensée, des pratiques, des institutions comptables en réponse aux changements de l’environnement et des besoins de la société, ainsi que les effets de cette évolution sur cet environnement »1. Le champ d’investigation que les historiens de la comptabilité structurent en distinguant généralement quatre temps programmatiques est évidemment immense : la période pré-capitaliste (depuis 4 000 avant J.C jusqu’au premier millénaire après J.C.), la période du capitalisme commercial (vers l’an mil - vers 1760), l’avènement du capitalisme industriel (1760-1830) et finalement l’ère de développement du capitalisme financier après 18302.

  • 3  Olivier Guyotjeannin, « Préface » dans Patrice Beck, Archéologie d’un document d’archives. Approch (...)
  • 4  Jochen Hoock, Pierre Jeannin, Wolfgang Kaiser, Ars Mercatoria, Handbücher und Tracktate für den Ge (...)
  • 5  Gérard Minaud, La comptabilité à Rome : essai d’histoire économique sur la pensée comptable commer (...)
  • 6  David A. R. Forrester, An Invitation to Accounting History, Glasgow, Strathclyde Convergencies Pub (...)
  • 7  C’est ainsi par exemple que la revue Accounting, Business and Financial History a consacré trois n (...)
  • 8  Pour l’Espagne : Alberto Donoso Anés, « Doctrina contable del siglo XVIII y su influencia en los p (...)
  • 9  Richard Edwards, Trevor Boyns et Marc Nikitin, The Birth of Industrial Accounting in France and Br (...)

4Sujet neuf. L’affirmation peut faire sourire car les historiens, c’est certain, exploitent depuis longtemps la ressource mais on conviendra aisément que c’est essentiellement pour en exploiter le contenu. Ce n’est que depuis peu, et encore trop rarement, que les enquêtes portent sur les documents eux-mêmes et sur les conditions de leur production. Répondre aux appels à la constitution d’une codicologie et d’une « diplomatique des comptabilités »3 apparaît pourtant essentiel pour dessiner les contours socio-culturels des acteurs et pour mettre en lumière les stratégies de gouvernance des autorités et des entreprises. Et si les enquêtes initiées par Pierre Jeannin, Jochen Hoock et Wolfgang Kaiser sur les manuels et traités à l’usage des marchands4 ont montré des voies certes désormais empruntées par les sciences historiques5 comme par les sciences de gestion6, il reste beaucoup à faire et à faire connaître à propos des comptabilités marchandes et industrielles. L’étude des comptabilités privées a certes progressé, ainsi qu’en témoignent un nombre croissant de publications7 mais le champ est vaste et l’on ne saurait non plus oublier les comptabilités nationales, macro-économiques, et les relations qu’entretiennent les unes et les autres. Quant à la comptabilité publique, la recherche s’est essentiellement développée sur les aspects institutionnels et rares encore sont les études portant sur la formation de la science administrative : sur le processus de normalisation et d’acculturation entre les administrations centrales et locales, sur la place des savoirs marchands dans les organisations publiques, sur la circulation des modèles et l’analyse de leurs performances, sur les concepts et les modalités du contrôle. Les travaux précurseurs existent8, mais il importe aujourd’hui de promouvoir des analyses comparées à l’échelle européenne, à l’instar de ce qui a pu déjà être fait en matière de comptabilité industrielle9.

  • 10  De computis. Revista Española de Historia de la Contabilidad. Spanish Journal of Accounting Histor (...)

5ComptabilitéS, revue d’histoire des comptabilités, naît sur ce terreau fertile en cultivant le souhait d’aider au développement et à la diffusion des enquêtes et de la réflexion sur les rapports entre économie, société et politique. Les crises systémiques de gouvernance que traversent actuellement nos sociétés ont à l’évidence inspiré la démarche mais, fondée par des historiens, la revue entend prendre le recul nécessaire et affirmer sa différence, si l’on veut bien considérer que ses comparses étrangères, l’espagnole De Computis, Revista Espanola de Historia de la Contabilidad, l’italienne Contabilità e Cultura Aziendale, Rivista della Società Italiana di Storia della Ragioneria, la nord américaine Accounting Historians Journal, la britannique Accounting, Business and Financial History, l’australienne Accounting History10, ont été initiées par des chercheurs en Sciences de Gestion. N’est-il pas temps pour les historiens de participer activement et lisiblement aux débats ?

Haut de page

Notes

1  Robert H. Parker, Macmillan Dictionary of Accounting, Londres, Macmillan Press, 1984, p. 5.

2  John Richard Edwards, A history of financial Accounting, Londres, Routledge, 1989, p. 9.

3  Olivier Guyotjeannin, « Préface » dans Patrice Beck, Archéologie d’un document d’archives. Approche codicologique et diplomatique des cherches des feux bourguignonnes (1285-1543), Paris, Études et rencontres de l’École des chartes, 2006, p. 5.

4  Jochen Hoock, Pierre Jeannin, Wolfgang Kaiser, Ars Mercatoria, Handbücher und Tracktate für den Gebrauch des Kaufmanns, 1470-1820, 3 vols., Paderborn, Schöningh, 1991-2001.

5  Gérard Minaud, La comptabilité à Rome : essai d’histoire économique sur la pensée comptable commerciale et privée dans le monde antique romain, Lausanne, Presses Universitaires polytechniques romandes, 2005 ; Natacha Coquery, François Menant et Florence Weber (dir.), Écrire, compter, mesurer. Vers une histoire des rationalités pratiques, Paris, Éditions de la rue d’Ulm, 2006.

6  David A. R. Forrester, An Invitation to Accounting History, Glasgow, Strathclyde Convergencies Publisher, 1998, plus particulièrement le prologue d’Esteban Hernández-Esteve. En France, les Journées d’Histoire de la Comptabilité et du Management, organisées depuis 1995, témoignent de la vitalité de ce courant.

7  C’est ainsi par exemple que la revue Accounting, Business and Financial History a consacré trois numéros spéciaux à des travaux français en 1997 (vol. 7, n° 3), 2001 (vol. 11, n° 1) et 2009 (vol. 19, n° 2).

8  Pour l’Espagne : Alberto Donoso Anés, « Doctrina contable del siglo XVIII y su influencia en los proyectos de reforma contable de la época », Revista española de financiación y contabilidad, vol. XXXII, n° 118, 2003, p. 797-832 ; Esteban Hernández-Esteve, Contribución al estudio de la historiografía contable en España, Madrid, Banco de España, chap. IV, 1981, p. 61-78. Pour l’Italie : Michael Knapton, « Il controllo contabile nello Stato da Terra della Repubblica veneta : norme, comportamenti e problemi a Padova verso fine ‘400 », in Stefano Zambon, Metamorfosi del controllo contabile nello Stato veneziano, Bologne, Il Mulino, 1998, p. 107-148 ; Jean-Claude Waquet, Le grand duché de Toscane sous les derniers Médicis, Rome, École française, 1990. En France, voir les travaux publiés par le Comité pour l’histoire économique et financière de la France (CHEFF), notamment Les Chambres des comptes aux XIVe et XVe siècles, Philippe Contamine et Olivier Mattéoni (dir.), Paris, 1996 et 1998 ; La Comptabilité publique [à l’époque contemporaine]. Continuité et modernité, Paris, 1995.

9  Richard Edwards, Trevor Boyns et Marc Nikitin, The Birth of Industrial Accounting in France and Britain, New-York, Garland, 1997 ; Nicolas Berland, Trevor Boyns et Henri Zimnovitch, « Influence de la profession comptable sur la diffusion des coûts standard en Grande-Bretagne et en France : 1880-1950 », Comptabilité, Contrôle, Audit, 2002, numéro spécial « aspects internationaux » mai, p. 169-208.

10  De computis. Revista Española de Historia de la Contabilidad. Spanish Journal of Accounting History.Revue dirigée par Esteban Hernández Esteve. Fondée en 2004. 2 numéros par an. Adresse : www.decomputis.org (La revue est liée à l’AECA, Asociación Española de Contabilidad y Administración de Empresas) ; Rivista di contabilità e cultura aziendale, dirigée par Giuseppe Catturi. Fondée en 2001. 2 numéros par an. Adresse : www.cca.unisi.it (Il faut s’enregistrer pour accéder aux articles, cela demande deux minutes) ; Accounting Historians Journal [Adresse : http://www.aahhq.org/] ; Accounting History. Journal of the Accounting History Special Interest Group of the Accounting and Finance Association of Australia and New Zealand. Dirigée par Gary Carnegie et Brian West. Fondée en 1996. Publiée en association avec The Accounting and Finance Association of Australia and New Zealand. Adresse : www.sagepub.com/journalsProdEditBoards.nav?prodId=Journal201764 ; Accounting, Business and Financial History, revue fondée en 1991 par Richard Edwards et Trevor Boyns, 3 numéros par an. Deviendra Accounting History Review en 2011, sous la direction de Stephen Walker. Adresse :  http://www.tandf.co.uk/journals/titles/09585206.asp

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Éditorial », Comptabilités [En ligne], 1 | 2010, mis en ligne le 13 décembre 2010, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/comptabilites/60

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo IRHiS - Institut de Recherches Historiques du Septentrion
  • Logo Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals