Navigation – Plan du site

Editorial du numéro 33

Editorial of issue 33
Éditorial do número 33
Hervé Théry et Neli Aparecida de Mello-Théry
Cet article est une traduction de :
Editorial do número 33

Texte intégral

1Pour achever de convaincre des auteurs de proposer un dossier d'articles à publier dans Confins – ce à quoi elle n'a finalement pas eu de difficultés, notre collègue de l'UnB et membre du comité de rédaction Helen Gurgel avait fait une recherche sur sa situation parmi les revues lusophones et francophones de géographie, mesurée par la métrique de l'indice de Hirsch , ou indice H1, et synthétisée dans deux tableaux qu'elle a bien voulu nous permettre de reproduire ci-dessous:

Position parmi les revues lusophones de géographie

Position

Revue

Indice h5

Médiane h5

1.

Revista Brasileira de Geografia Física (UFPE)

7

10

2.

Confins, Revista franco-brasilera de geografia

7

9

3.

Finisterra-Revista Portuguesa de Geografia (Portugal)

6

7

4.

GOT, Revista de Geografia e Ordenamento do Território (Portugal)

6

7

5.

Revista do Departamento de Geografia (USP)

6

7

Source : Google Scholar (octobre 2017)

Position parmi les revues lusophones de géographie

Position

Revue

Indice h5

Médiane h5

1

Cybergeo

11

15

2.

Annales de Géographie

11

14

3.

Développement durable et territoires. Économie, géographie, politique, droit, sociologie

10

17

4.

L’Espace Géographique

10

15

5.

L'Information Géographique

8

11

6.

Journal of Alpine Research| Revue de géographie alpine

8

10

7.

Physio-Géo. Géographie physique et environnement

7

10

8.

Confins. Revue franco-brésilienne de géographie

7

9

9.

Belgeo. Revue belge de géographie

7

9

10.

Géographie et cultures

6

8

Source : Google Scholar (octobre 2017)

2Nous avons actualisé et complété son travail en y ajoutant la classification Qualis de la Capes, et le tableau ci-dessous montre que si Confins n'atteint évidemment pas les scores de revues anciennes comme les Annales de Géographie, fondées en 1891 par Paul Vidal de La Blache, elle se place plutôt bien parmi ses homologues brésiliennes et françaises.

Position de Confins dans l'indice H des revues

Titre de la revue

QualisWeb

Indice h5

Médiane h5

Annales de Géographie (Paris)

A1

11

14

Mercator

A1

7

9

Confins

A2

7

9

Revista Brasileira de Geografia Física

B1

7

10

Geousp (USP)

A1

6

8

Hérodote (Paris)

A1

6

7

Revista do Departamento de Geografia USP (Online)

A2

6

7

L'espace Politique

A2

6

8

Finisterra (Lisboa)

B1

6

7

Revista de Geografia e Ordenamento do Território (Lisboa)

B1

6

7

Boletim Goiano de Geografia

A1

5

6

Mercator (Fortaleza. Online)

A1

5

8

Geographia (UFF)

A2

5

8

Ra'e Ga (UFPr)

A2

5

7

Revista Nera (Unesp)

A2

5

7

Acta Geografica

B1

5

10

Revista da Anpege

A2

3

6

Fontes QualisWeb (2017) e Google Scholar (novembre 2017), https://sucupira.capes.gov.br/​sucupira/​public/​consultas/​coleta/​veiculoPublicacaoQualis/​listaConsultaGeralPeriodicos.jsf

3Un autre indicateur auquel nous sommes très attentifs est le délai de publication des articles qui nous sont soumis, de façon à ne pas frustrer les auteurs par des temps d'attente excessifs. Le graphique ci-dessous montre qu'il est d'environ huit mois, mais l'afflux des manuscrits – qui est par ailleurs une marque du succès de la revue dont nous nous réjouissons – compromet la tenue de ce délai: à ce jour (24 décembre 2017) plus de 90 manuscrits sont en cours d'évaluation ou en attente de publication. Cela nous a amenés à augmenter progressivement le nombre de numéros annuels (de deux à trois puis de trois à quatre) et de textes publiés dans chaque numéro, et à envisager une mesure exceptionnelle, que nos lecteurs découvriront avec le numéro 34, en mars 2018.

Délai moyen entre la soumission et la publication des articles

Délai moyen entre la soumission et la publication des articles

Le numéro 33

4Ce numéro 33 de Confins est une fois encore marqué par la diversité des sujets, des lieux et des approches. Il s'ouvre sur un groupe d'articles sur l'Amazonie, une région qui est depuis l'origine de la revue une de celles auxquelles elle prête le plus d'attention.

5François-Michel Le Tourneau se demande d'abord « Peut-on traverser les Tumuc Humac ? Réflexions autour de la configuration historique et géographique de l’extrême sud de la Guyane ». Maria Célia Coelho, Luiz Jardim Wanderley et Reinaldo Costa analysent « Orpailleurs et coopérativisme au XXIème siècle. Exemples des fleuves Tapajós, Juma et Madeira au sud-ouest de l´Amazonie brésilienne »; et Marion Daugeard les « Changements et adaptation dans l’agriculture familiale, étude de cas au sein de deux communautés rurales de Juína, Mato Grosso ». Le groupe amazonien se conclut sur l'ambitieux article « Paysage et intensification de l’élevage en Amazonie brésilienne : de nouvelles dynamiques spatio-temporelles à l’échelle des exploitations agricoles », œuvre collective de Sophie Sylvie Plassin, René Poccard-Chapuis, François Laurent, Marie-Gabrielle Piketty, Gustavo Pimentel Martinez et Jean-François Tourrand.

6Trois articles sont consacrés aux villes brésiliennes et aux images – contradictoires, positives et négatives – qu'elles suscitent, « Analyse des ilots de chaleur urbains diagnostiques par transects mobiles a Assis, Candido Mota, Maracai et Taruma (SP)  », de Gislene Figueiredo Ortiz Porangaba et Margarete Cristiane de Costa Trindade Amorim, « Les images des villes brésiliennes dans les manuels scolaires de France et du Brésil : entre mythes et réalités », de Leonardo Moreira Ulhôa, et « L'imaginaire utopique brésilien dans les pratiques festives européennes », d'Alessandro Dozena.

7Trois articles traitent ensuite des rapports entre transports et croissance urbaine, d'abord avec le passage des chemins de fer à la route, étudié par Taís Schiavon dans « La 'Marche vers l’Ouest' et l’État de São Paulo : moyens de transport et articulations du territoire », puis la prédominance de la voiture dans l'étude de Ricardo Barbosa da Silva, « Popularisation du transport individuel: illusions perdues avec les automobiles et les motocyclettes à São Paulo », qui joue aussi un rôle central dans celle de Vanessa Moura de Lacerda Teixeira, « Développement urbain des villes moyennes du littoral brésilien : dynamiques spatiales de la commune d'Araruama dans la Região dos Lagos de l’État de Rio de Janeiro ». Le Nordeste n'est pas oublié, il est l'objet du travail de Morvan de Mello Moreira et Wilson Fusco, « Cartographie de la fécondité du Nordeste: 2000-2010 ».

8Le numéro se poursuit par la première partie (il continuera dans le numéro 34) d'un article de la rubrique « Synthèses » qu'annonçait l'éditorial du numéro 30 (https://journals.openedition.org/​confins/​11664), qui contenait les deux premiers de ce nouveau format. Il porte sur « L’embouchure de l'Amazone, macro-frontière géomorphologique : enseignements de 30 années de recherches franco-brésiliennes sur les systèmes côtiers amazoniens » et est signé avec et autour de M. T. R. C. Prost, par J-F. Faure, C. Charron, H. Vargas, V. F. Santos, A.C. Mendes et A. Gardel.

9Un deuxième dossier sur le Paraná prolonge celui du numéro 27. Il est coordonné cette fois encore par Omar Neto Fernandes Barros qui le présente dans « Le Paraná à ses diverses échelles », il traite de sujets très divers, de la répartition de l'ICMS aux régions de l´agrobusiness, en passant par la vulnérabilité sanitaire, la spatialisation et les dynamiques contemporaines de l’agriculture, les caractéristiques géographiques de l'État face aux catastrophes naturelles, les potentialités geoenvironnementales et dynamique de paysages de Mauá da Serra et Faxinal, l'analyse intégrée de la vulnérabilité à la diarrhée aiguë à Curitiba et la cartographie de la cote.

10La rubrique « position de recherche » contient deux textes, l'un sur un « Exportateur d’une géographie française au Brésil, Pierre Deffontaines, artisan de la géographie brésilienne », d'Antoine Huerta, l'autre sur l' « Espace clandestin : la territorialisation de la pauvreté dans des villes moyennes brésiliennes », d'Elias Coimbra Da Silva. Les « images commentées » sont de Ronaldo Barros Sodré et José Sampaio de Mattos Júnior, sur des « Modèles du Maranhão » et de Márcio Texugo Knorr, « Quarante ans d'expansion du soja au Brésil, 1975-2015 ». Deux comptes rendus terminent le numéro, ceux des ouvrages « Petit essai cartographique sur l'utilisation de produits agrochimiques au Brésil », de Larissa Mies Bombardi et « Cette mer qui nous nourrit » d'Anaïs Joseph et Philippe Goulletquer.

11Bonne lecture à tous.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Délai moyen entre la soumission et la publication des articles
URL http://journals.openedition.org/confins/docannexe/image/12716/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 142k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hervé Théry et Neli Aparecida de Mello-Théry, « Editorial du numéro 33 », Confins [En ligne], 33 | 2017, mis en ligne le 07 janvier 2018, consulté le 19 janvier 2018. URL : http://journals.openedition.org/confins/12716

Haut de page

Auteurs

Hervé Théry

Articles du même auteur

Neli Aparecida de Mello-Théry

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Confins – Revue franco-brésilienne de géographie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Index Latindex
  • Logo IHEAL (Institut des Hautes Études de l'Amérique Latine)
  • Logo CREDA (Centre de recherche et de Documentation sur les Amériques)
  • Logo USP (Universidade de São Paulo)
  • OpenEdition Journals