Skip to navigation – Site map
The Journal
Dossier
Stephan Davidshofer, Amal Tawfik and Jonas Hagmann

Analyse du champ de la sécurité en Suisse : vers une hypertrophie de la sécurité intérieure et autres réflexions méthodologiques

Analyzing the field of security in Switzerland: Towards a hypertrophy of internal security and some methodological remarks
p. 59-93

Abstracts

Investigating the possible emergence of a transnational field of security in Europe constitutes a very stimulating research venue for literature on critical approaches to security. However, the operationalization of such an agenda entails some challenges. Notably, time-consuming data collection and analytical processes are needed in order to fully grasp the characteristics and resources of numerous actors. Drawing on a research project funded by the Swiss National Science Foundation (SNF), the aim of this paper is double. It offers both an analysis of the contemporary dynamics of the field of security in Switzerland and a presentation of practical solutions for researchers willing to conduct empirically-oriented studies of different settings of the transnational field of security in Europe. In order to do so, this contribution stands as a methodological roadmap, presenting the various steps leading to the construction of a national social space dedicated to “security issues”. Given the significant volume of data collected in this research project, a series of statistical analysis methods are mobilized in this paper: multiple correspondence analysis (MCA), principal component analysis (PCA), and network analysis. Lastly, in summarizing the project’s results, the paper points to the growing influence of transnational security dynamics on Swiss security actors.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

Situer et analyser le champ de la sécurité en Suisse
Collecte de données et acteurs
L’espace des prises de position : l’imposition de la doxa de la globalisation de l’(in)sécurité
La gestion des menaces
L’espace des positions : vers une hypertrophie de la sécurité intérieure ?

Text / first lines

Au sein du désormais riche corpus qui compose les approches critiques de la sécurité, les travaux visant à démontrer l’émergence d’un champ transnational de la sécurité en Europe  (et au-delà) en constituent une des expressions les plus stimulantes. En s’inspirant de la théorie des champs de Pierre Bourdieu, cette ligne de recherche propose de penser de manière relationnelle la production des savoirs sur l’(in)sécurité comme émanant d’un espace social autonome et dynamique généré par des agents pouvant être définis comme des professionnels de la gestion de la menace et des inquiétudes . Cet argument de l’existence d’un champ de la sécurité a le mérite d’ajouter une analyse sociologique plus fine à une compréhension essentiellement discursive des processus d’(in)sécurisation en les replaçant dans leur contexte plus large d’énonciation qui prend alors également en compte les savoir-faire, les luttes bureaucratiques et les pratiques routinières des agents. Cependant, la mise en œuvre e...

Top of page

References

Bibliographical reference

Cultures & Conflits, n° 101, été 2016, p. 59-93

Electronic reference

Stephan Davidshofer, Amal Tawfik and Jonas Hagmann, « Analyse du champ de la sécurité en Suisse : vers une hypertrophie de la sécurité intérieure et autres réflexions méthodologiques », Cultures & Conflits [Online], 102 | été 2016, Online since 08 August 2018, connection on 26 February 2018. URL : http://journals.openedition.org/conflits/19283 ; DOI : 10.4000/conflits.19283

Top of page

About the authors

Stephan Davidshofer

Stephan Davidshofer est maître-assistant (maître de conférences) au département de Science politique et relations internationales de l’Université de Genève. Ses travaux portent sur les approches critiques de la sécurité et sur la sociologie des pratiques de sécurité en Europe.

By this author

Amal Tawfik

Amal Tawfik est collaborateur scientifique au département de Science politique et relations internationales de l’Université de Genève. Ses travaux portent sur les inégalités et les classes sociales, la participation politique et la sociologie des pratiques de sécurité en Europe.

Jonas Hagmann

Jonas Hagmann est chercheur boursier FNS Ambizione à l’Institute of Science, Technology and Policy de l’École Polytechnique Fédérale de Zürich. Ses travaux portent sur la sociologie du risque et les approches critiques de la sécurité, notamment sur les professionnels de la sécurité nationale et les dispositifs de sécurité urbains.

Top of page

Copyright

Creative Commons License

Creative Commons License

Ce texte est placé sous copyright de Cultures & Conflits  et sous licence Creative Commons.

Merci d’éviter de reproduire cet article dans son intégralité sur d’autres sites Internet et de privilégier une redirection de vos lecteurs vers notre site et ce, afin de garantir la fiabilité des éléments de webliographie. » (voir le  protocole de publication, partie « site Internet » : http://www.conflits.org/index2270.html).

Top of page