Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Raymond Thomas, Sciences Humaines appliquées au sport. 40 thèmes

Paris, Vigot, 2000, 132 p.
Jacques Gleyse

Texte intégral

1L’exercice consistant à tenter de produire pour des néophytes ou des débutants les connaissances essentielles dans un domaine, est toujours redoutable pour celui qui s’y adonne. Raymond Thomas est devenu un spécialiste du genre. Après la parution de nombreux Que Sais-Je ? et ouvrages de vulgarisation ou de synthèse, il vient de rédiger dans une nouvelle collection, ce petit texte stimulant et bien adapté au public auquel il s’adresse. La collection « Repères », chez Vigot, recherche comme public essentiel les DEUG STAPS, mais aussi les étudiants en Brevets d’États sportifs, voire d’autres débutants plus tardifs dans le domaine des activités physiques et sportives.

2L’ouvrage dont il est question ici, développe avec pertinence de grands thèmes en rapport avec les sciences humaines et ayant trait aux activités physiques et sportives. Ainsi sont abordés successivement les thèmes de l’analyse de l’enseignement, de l’apprentissage moteur (sa mesure, ses facteurs, ses lois et théories), de l’aptitude physique (avec les différents types et ses variations), les associations, les classifications des activités physiques, la condition physique et la santé. Vient ensuite un point important pour la revue Corps & Culture : « la culture » avec pour sous-chapitres : « culture et personnalité », « sous-cultures », « la culture et le sport ». Ces trois points, bien que succincts, mais c’est le lot de ce type d’ouvrage, sont particulièrement pertinents et précis. Plus loin sont évoqués la démographie sportive, la didactique des sports, le dopage (un dossier particulièrement bien réalisé), l’économie du sport, l’éducation physique, l’élite, l’émotion, l’équipe ou encore la notion de loisir sportif, les rapports du sport et des médias, la préparation psychologique du sportif, la sociologie du sport, ou la stratification sociale des pratiques sportives… L’ouvrage se clôt, enfin, sur le problème de la violence sportive sur les stades et hors du terrain. Là encore, le point en très peu de pages trouve une grande cohérence et une très bonne pertinence au regard des travaux les plus récents dans le domaine.

3C’est donc un tableau assez complet des méthodes d’analyse des pratiques corporelles par le biais des sciences de l’homme et de la société qui est réalisé dans ce petit ouvrage.

4En outre la présentation très soignée et très claire, tout autant que les références récentes voire actuelles et essentielles, dans tous les domaines abordés, en font un très bon outil pour une première approche du rapport sciences humaines sport. Sur chaque thème, l’essentiel est dit. Parfois même le texte présente des éléments précis dans certains domaines, telle la notion de « sportivisation » de l’éducation physique, néologisme récent, ou encore le concept d’élite sportive.

5Bref, on ne peut que donner un satisfecit à cette tentative effectuée dans un genre ingrat : celui de la vulgarisation sérieuse. Il semble bien que Raymond Thomas ait, une fois de plus, réussi ce difficile exercice de style qu’est le « digest » dans le domaine des sciences appliquées aux pratiques physiques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jacques Gleyse, « Raymond Thomas, Sciences Humaines appliquées au sport. 40 thèmes », Corps et culture [En ligne], Numéro 5 |  2000, mis en ligne le 25 avril 2007, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/corpsetculture/744

Haut de page

Auteur

Jacques Gleyse

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page