Navigation – Plan du site

Šatrovački : la construction et l’exploitation d’un corpus de verlan serbo-croate

Olivier Rizzolo

Résumés

Le but de cet article est double. Il s’agit d'abord d'introduire des données inédites concernant un jeu de langage du serbo-croate : le šatrovački qui, à l'image du verlan connu en France, inverse les syllabes. Je présenterai aussi le chemin qui a été parcouru lors de la confection du corpus. Dans un deuxième temps, un aspect particulier du corpus, l'épenthèse de schwa, fera l'objet d'une exploitation théorique.
Le premier objectif sera l’occasion de développer quelques points intéressants parmi lesquels la question non anodine du choix des informateurs, connexe à la marginalité des données considérées, et la question de l’influence du cadre théorique sur la collecte de données. Ce faisant, on verra en quoi réside l’intérêt d’un tel corpus. En outre, une description ainsi qu’une proposition d'explication des processus morpho-phonologiques en jeu seront fournies. On verra notamment que le comportement des bases monosyllabiques CVC est un argument fort en faveur de l’hypothèse des noyaux vides finaux, hypothèse fondée indépendamment.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Olivier Rizzolo, « Šatrovački : la construction et l’exploitation d’un corpus de verlan serbo-croate », Corpus [En ligne], 3 | 2004, mis en ligne le 02 décembre 2005, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/corpus/237

Haut de page

Auteur

Olivier Rizzolo

« Bases, Corpus et Langage », UMR 6039, UNSA

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Revues électroniques de l’université de Nice
  • OpenEdition Journals