Navigation – Plan du site

28 | 2013
La modernité suspendue

La modernité suspendue
Informations sur cette image
ISBN 978-2-7577-0109-6

 Le projet moderne propre à la production des savoirs, donc à la recherche, connaît une phase critique de réforme en France. Il se trouve en suspens, alors qu’une évolution rapide face aux défis écologiques s’avère cruciale. Or la recherche fournit opportunément des outils de compréhension du projet architectural, urbain et paysager en faveur d’une autre modernité. Reprenant le binôme clé de la lecture de l’urbanisation, « ville-nature », Catherine Maumi incite à maintenir l’attention collective sur l’échelle terrestre (Keep your eye on the ball, gardez un œil  fixé sur le globe !). De la gestion de la ville dans la nature à la gestion de son énergie dans un écosystème qui oscille entre la réticularité totale et l’autonomie absolue, Fanny Lopez esquisse une histoire du projet énergétique en urbanisme et en architecture, depuis les visions intégratives de l’entre-deux-guerres jusqu’aux récentes hypothèses de mutualisation d’énergie des territoires métropolitains contemporains. Plongé dans l’aridité des archives, le trio André Guillerme/Hélène Vacher/Kinda Fares conte avec rigueur un épisode oublié de la Première Guerre mondiale et des baraques temporaires, maillon méconnu de l’industrialisation du bâtiment. Démontant une hypothèse selon laquelle le projet d’une société innovante serait anéanti par le postmodernisme, Jodelle Zetlaoui-Léger rappelle que dans les pays anglosaxons, le Design Methods Movement aurait entrepris dans les années 1970 une refonte du projet d’aménagement de l’espace articulant l’expertise de la maîtrise d’œuvre et l’expérience participative de la société civile. Enfin, Can Onaner déploie la force de la modernité cachée derrière la vitalité refoulée des formes rituelles de l’architecture d’Aldo Rossi, témoignant que « la nouveauté n’est pas une instance extérieure […] mais une potentialité qui lui est immanente ». Le projet moderne ne peut donc reprendre que grâce à la fulgurance par laquelle la mémoire enfouie peut surgir dans le présent.

  • Logo Éditions du patrimoine
  • OpenEdition Journals