Navigation – Plan du site
Les politiques scientifiques nationales

La science comme pratique d’intégration dans la société des princes. Les Grimaldi de Monaco et la curiosité savante (xviiexviiie siècle)

Science as an integration practice in the society of the princes: the Grimaldi of Monaco and intellectual curiosity (seventeenth–eighteenth century)
Thomas Fouilleron

Résumés

Jusque-là seigneur de Monaco, Honoré II (1597-1662) prend, en 1612, le titre de prince. En 1641, il se place sous la protection du roi de France qui confirme, par le traité de Péronne, sa souveraineté. Parallèlement à son effort d’affirmation politique, il s’attache à intégrer la société européenne des princes en adoptant les pratiques culturelles de la distinction monarchique.
Souverains à Monaco et grands aristocrates en France, les Grimaldi constituent, au xviie siècle, des cabinets de curiosités. Miroirs de souveraineté, substituts de regalia ou de mirabilia, ces objets rares et précieux publient l’éminence de la dynastie aux yeux des visiteurs de leurs palais, en particulier des voyageurs savants en route vers l’Italie. La qualité de ces derniers en fait des hôtes choyés par les princes. Même si certains, comme le mathématicien Bernouilli ou l’astronome Cassini, n’ont qu’une vision rapide et lointaine de la Principauté, d’autres, comme le géologue Saussure, le naturaliste Millin ou le médecin botaniste Fodéré, usent de leur regard de spécialistes pour décrire les spécificités du petit État dans leur discipline. Certains s’arrêtent, comme le père jésuite Laval, en 1719, pour faire des expérimentations devant le prince Antoine Ier (1661-1731), qui, dans sa bibliothèque, conserve des outils de géométrie. Amateur d’art et esprit éclairé, Jacques Ier (1689-1751) achète, quant à lui, des instruments du cabinet de Bonnier de La Mosson. La provenance prestigieuse de ces objets distingue et sanctionne sa curiosité. À la fin du xviiie siècle, la science devient « utile » et objet de gouvernement. Honoré III (1720-1795) commande des mémoires sur la culture du mûrier. Il fait venir de façon précoce des chevaux anglais pour améliorer la race normande et recourt à l’expertise d’un agronome d’outre-Manche pour mettre en valeur ses terres. À Monaco, il fait évaluer par le géologue Faujas de Saint-Fond un filon charbonneux qui, un temps, fait croire à une possible industrialisation de la Principauté. Homme de son temps et des usages de son ordre, le dernier prince d’Ancien Régime sacrifie à la frénésie mesmérienne et à la mode parisienne des expériences publiques. Même si l’histoire continue à être un goût dominant, les « sciences et arts » sont bien représentés dans les bibliothèques des Grimaldi au siècle des Lumières. Quelques ouvrages savants et techniques leur sont dédiés. Les jeunes princes reçoivent les rudiments d’une éducation scientifique, en particulier dans le domaine des mathématiques. Georges Cuvier est même, pendant la Révolution, le précepteur fortuit du futur prince Honoré V (1778-1841). L’exemple des souverains entraîne quelques sujets, gens de cour ou ecclésiastiques de la Principauté, à s’investir dans les sciences. Le milieu naturel local les amène souvent à s’intéresser à la botanique. Lamarck, en garnison à Monaco, y aurait d’ailleurs fait ses premières observations.
Si, dans le domaine du connoissorship scientifique, les Grimaldi suivent les usages de leur temps, peut-être plus qu’ils ne les précèdent, ils instrumentalisent les sciences et les savants à des fins de reconnaissance culturelle et de légitimation politique. Laboratoire des grandes cours européennes, le palais de Monaco peut ainsi être vu comme un observatoire privilégié des rapports qu’entretiennent, aux xviie et xviiie siècles, les princes et les savants, et un marqueur de la propagation de la culture scientifique jusque dans les petites cours.

Haut de page

Notes de la rédaction

Cette communication a été publiée en version papier : Efthymios Nicolaïdis, « La politique scientifique dans l’Empire Ottoman », Archives internationales d’histoire des sciences/International Archive of the History of Science, vol. 62, fasc. 169, décembre 2012 (numéro thématique : Les sciences à la cour de Versailles et la naissance des politiques scientifiques en Europe), p. 535-566.

Texte intégral

Thomas Fouilleron

Thomas Fouilleron : La science comme pratique d’intégration dans la société des princes. Les Grimaldi de Monaco et la curiosité savante (XVIIe–XVIIIe siècle)

Enregistrement audio de la communication au colloque « La cour et les sciences : naissance des politiques scientifiques dans les cours européennes aux XVIIe et XVIIIe siècles », jeudi 3 février 2011, Galerie basse du château de Versailles.

Crédits : © Thomas Fouilleron / 2011 / CRCV

Fig. 1 : Philippe de Champaigne, Le prince Honoré II (1597-1662), huile sur toile, 1651. Collection Palais de Monaco.

Fig. 1 : Philippe de Champaigne, Le prince Honoré II (1597-1662), huile sur toile, 1651. Collection Palais de Monaco.

Photo : © Archives du Palais de Monaco / G. Luci

Fig. 3 : Rey de Planazu, Machines pour découper les gazons, 1786.
Crédits : Photo : Disponible sur gallica.bnf.fr

Fig. 4 : Anonyme (copie d’après Jean-Baptiste Van Loo), Le prince Antoine Ier (1661-1731) et sa famille, 1712, huile sur toile. Collection Palais de Monaco.

Fig. 4 : Anonyme (copie d’après Jean-Baptiste Van Loo), Le prince Antoine Ier (1661-1731) et sa famille, 1712, huile sur toile. Collection Palais de Monaco.

Photo : © Archives du Palais de Monaco / G. Moufflet

Fig. 5 : Nicolas de Largillière, Le prince Jacques Ier (1689-1751), 1718, huile sur toile. Collection Palais de Monaco.

Fig. 5 : Nicolas de Largillière, Le prince Jacques Ier (1689-1751), 1718, huile sur toile. Collection Palais de Monaco.

Photo : © Archives du Palais de Monaco / G. Luci

Fig. 6 : Traité de fortification du prince Antoine Ier (1661-1731). Collection Palais de Monaco, Ms 2.

Fig. 6 : Traité de fortification du prince Antoine Ier (1661-1731). Collection Palais de Monaco, Ms 2.

Photo : © Archives du Palais de Monaco / G. Moufflet

Fig. 7 : Johann Melchior Wyrsch, Le prince Honoré III (1720-1795), 1781, huile sur toile. Collection Palais de Monaco.

Fig. 7 : Johann Melchior Wyrsch, Le prince Honoré III (1720-1795), 1781, huile sur toile. Collection Palais de Monaco.

Photo : © Archives du Palais de Monaco / J.-M. Moll / G. Luci

Fig. 8 : Raphaël Mengs (attribué à, d’après Gérard Auguier), Marie-Catherine de Brignole-Sales (1739-1808), huile sur toile. Collection Palais de Monaco.

Fig. 8 : Raphaël Mengs (attribué à, d’après Gérard Auguier), Marie-Catherine de Brignole-Sales (1739-1808), huile sur toile. Collection Palais de Monaco.

Photo : © Archives du Palais de Monaco / G. Luci

Fig. 9 : La bibliothèque du duc de Valentinois par catégories en 1785.

Fig. 9 : La bibliothèque du duc de Valentinois par catégories en 1785.

Photo : © Thomas Fouilleron

Fig. 10 : Composition chronologique de la bibliothèque du duc de Valentinois en 1785.

Fig. 10 : Composition chronologique de la bibliothèque du duc de Valentinois en 1785.

Photo : © Thomas Fouilleron

Fig. 11 : Plaque apposée dans les jardins Saint-Martin à Monaco en 1950 en l’honneur de Jean-Baptiste Lamarck.

Fig. 11 : Plaque apposée dans les jardins Saint-Martin à Monaco en 1950 en l’honneur de Jean-Baptiste Lamarck.

Photo : © Olivier Gourdin

Fig. 12 : Page de titre du volume de souvenirs de George Greene, A relation of several circumstances which occurred in the province of Lower Normandy during the revolution and under the governments of Robespierre and the Directory, commencing in the year 1789, down to the year 1800, with a detail of the confinement and sufferings of the author, together with an account of the manners and rural customs of the inhabitants of that part of the country called the Bocage, in Lower Normandy, with the treatment of their cattle, nature of soil, cultivation and harvesting of their crops, domestic management, &c, Londres, J. Hatchard, 1802.

Fig. 12 : Page de titre du volume de souvenirs de George Greene, A relation of several circumstances which occurred in the province of Lower Normandy during the revolution and under the governments of Robespierre and the Directory, commencing in the year 1789, down to the year 1800, with a detail of the confinement and sufferings of the author, together with an account of the manners and rural customs of the inhabitants of that part of the country called the Bocage, in Lower Normandy, with the treatment of their cattle, nature of soil, cultivation and harvesting of their crops, domestic management, &c, Londres, J. Hatchard, 1802.

Fig. 13 : Louis de Sigaldi (1755-1826), Mine de la Rossignole, dessin, in « Recherches sur Monaco ou Notices pour servir à l’histoire de cette ville ». Collection Palais de Monaco, MS 154.

Fig. 13 : Louis de Sigaldi (1755-1826), Mine de la Rossignole, dessin, in « Recherches sur Monaco ou Notices pour servir à l’histoire de cette ville ». Collection Palais de Monaco, MS 154.

Photo : © Archives du Palais de Monaco / G. Moufflet

Haut de page

Bibliographie

Sources imprimées

Green George, 1802, A relation of several circumstances which occurred in the province of Lower Normandy during the revolution and under the governments of Robespierre and the Directory, commencing in the year 1789, down to the year 1800, with a detail of the confinement and sufferings of the author, together with an account of the manners and rural customs of the inhabitants of that part of the country called the Bocage, in Lower Normandy, with the treatment of their cattle, nature of soil, cultivation and harvesting of their crops, domestic management, &c, Londres, J. Hatchard, 1802.

Rey de Planazu François-Joseph, 1786, œuvre d’agriculture de M. de Planazu : tableau annuel de la régie, administration et comptabilité des revenus d'une terre […], Troyes, Vve Gobelet. Consulter les illustrations de l’ouvrage sur le site Gallica de la BNF : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b2100077n.

Ricciolo, Jean-Baptiste, 1651, Almagestum novum, astronomiam veterem novamque complectens, observationibus aliorum, et propriis, novisque theorematibus, problematibus, ac tabulis promotam, in tres tomos distributam […], Bononiæ, V. Benatii, 2 vol. Consulter l’ouvrage sur le site Gallica de la BNF : tome I ; tome II.

Haut de page

Table des illustrations

Légende Thomas Fouilleron
URL http://journals.openedition.org/crcv/docannexe/image/11514/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 12k
Titre Fig. 1 : Philippe de Champaigne, Le prince Honoré II (1597-1662), huile sur toile, 1651. Collection Palais de Monaco.
Crédits Photo : © Archives du Palais de Monaco / G. Luci
URL http://journals.openedition.org/crcv/docannexe/image/11514/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 64k
Titre Fig. 4 : Anonyme (copie d’après Jean-Baptiste Van Loo), Le prince Antoine Ier (1661-1731) et sa famille, 1712, huile sur toile. Collection Palais de Monaco.
Crédits Photo : © Archives du Palais de Monaco / G. Moufflet
URL http://journals.openedition.org/crcv/docannexe/image/11514/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Titre Fig. 5 : Nicolas de Largillière, Le prince Jacques Ier (1689-1751), 1718, huile sur toile. Collection Palais de Monaco.
Crédits Photo : © Archives du Palais de Monaco / G. Luci
URL http://journals.openedition.org/crcv/docannexe/image/11514/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 96k
Titre Fig. 6 : Traité de fortification du prince Antoine Ier (1661-1731). Collection Palais de Monaco, Ms 2.
Crédits Photo : © Archives du Palais de Monaco / G. Moufflet
URL http://journals.openedition.org/crcv/docannexe/image/11514/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 120k
Titre Fig. 7 : Johann Melchior Wyrsch, Le prince Honoré III (1720-1795), 1781, huile sur toile. Collection Palais de Monaco.
Crédits Photo : © Archives du Palais de Monaco / J.-M. Moll / G. Luci
URL http://journals.openedition.org/crcv/docannexe/image/11514/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 120k
Titre Fig. 8 : Raphaël Mengs (attribué à, d’après Gérard Auguier), Marie-Catherine de Brignole-Sales (1739-1808), huile sur toile. Collection Palais de Monaco.
Crédits Photo : © Archives du Palais de Monaco / G. Luci
URL http://journals.openedition.org/crcv/docannexe/image/11514/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 124k
Titre Fig. 9 : La bibliothèque du duc de Valentinois par catégories en 1785.
Crédits Photo : © Thomas Fouilleron
URL http://journals.openedition.org/crcv/docannexe/image/11514/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 148k
Titre Fig. 10 : Composition chronologique de la bibliothèque du duc de Valentinois en 1785.
Crédits Photo : © Thomas Fouilleron
URL http://journals.openedition.org/crcv/docannexe/image/11514/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 268k
Titre Fig. 11 : Plaque apposée dans les jardins Saint-Martin à Monaco en 1950 en l’honneur de Jean-Baptiste Lamarck.
Crédits Photo : © Olivier Gourdin
URL http://journals.openedition.org/crcv/docannexe/image/11514/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 144k
Titre Fig. 12 : Page de titre du volume de souvenirs de George Greene, A relation of several circumstances which occurred in the province of Lower Normandy during the revolution and under the governments of Robespierre and the Directory, commencing in the year 1789, down to the year 1800, with a detail of the confinement and sufferings of the author, together with an account of the manners and rural customs of the inhabitants of that part of the country called the Bocage, in Lower Normandy, with the treatment of their cattle, nature of soil, cultivation and harvesting of their crops, domestic management, &c, Londres, J. Hatchard, 1802.
URL http://journals.openedition.org/crcv/docannexe/image/11514/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 96k
Titre Fig. 13 : Louis de Sigaldi (1755-1826), Mine de la Rossignole, dessin, in « Recherches sur Monaco ou Notices pour servir à l’histoire de cette ville ». Collection Palais de Monaco, MS 154.
Crédits Photo : © Archives du Palais de Monaco / G. Moufflet
URL http://journals.openedition.org/crcv/docannexe/image/11514/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 94k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Thomas Fouilleron, « La science comme pratique d’intégration dans la société des princes. Les Grimaldi de Monaco et la curiosité savante (xviiexviiie siècle) », Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 21 septembre 2011, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/crcv/11514 ; DOI : 10.4000/crcv.11514

Haut de page

Auteur

Thomas Fouilleron

Docteur en histoire, Thomas Fouilleron est chargé de recherche au Palais princier de Monaco après avoir enseigné notamment au Lycée Albert Ier de Monaco et à l’université de Nice-Sophia Antipolis comme chargé de cours. Sa thèse, intitulée « Culture, sociabilité et politique des princes de Monaco, des Lumières à 1848 », dirigée par Henri Michel, a été soutenue en 2007 à l’université de Montpellier III-Paul Valéry devant un jury présidé par Daniel Roche (mention très honorable avec félicitations). Chercheur associé au Centre de la Méditerranée moderne et contemporaine (EA 1193), ses travaux portent sur les rapports entre haute noblesse et monarchie, les rituels politiques, les pratiques culturelles, à Monaco, en France et dans l’Europe méditerranéenne, du xviie au premier xixe siècle. Il est l’auteur d’une vingtaine d’études, parues dans des actes de colloque, des volumes collectifs ou des revues scientifiques, et de deux ouvrages : sa thèse, à paraître chez Honoré Champion en 2011 sous le titre Des princes en Europe. Les Grimaldi de Monaco, des Lumières au printemps des peuples (avant-propos de Pierre-Yves Beaurepaire, coll. « Les dix-huitièmes siècles »), et une Histoire de Monaco, publiée en 2010 par la Direction de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports de la Principauté de Monaco.

Haut de page

Droits d’auteur

© Thomas Fouilleron / 2011 / CRCV

Haut de page
  • Logo Centre de recherche du château de Versailles
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals