Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-François “Maxou” Heintzen, « Émile Chautard, Goualantes de la Villette et d’ailleurs », Criminocorpus [En ligne], 2017, mis en ligne le 29 novembre 2017, consulté le 22 janvier 2018. URL : http://journals.openedition.org/criminocorpus/3663