Navigation – Plan du site
Catalogues monographiques

Adrian Piper : Textes d’œuvres et essais

Elvan Zabunyan
Référence(s) :

Adrian Piper : Textes d’œuvres et essais, Villeurbanne : Institut d’art contemporain, 2003, (Les Cahiers — Mémoire d’expo)

Texte intégral

  • 1 Piper, Adrian. Out of Order, Out of Sight, vol. I Selected Writings in Meta-Art, 1968-1992, vol. II (...)

1Dans la lignée des artistes conceptuels théoriciens, Adrian Piper a très tôt commencé à écrire sur l’art et la philosophie. Ses textes et essais, selon leur fonction, accompagnaient ses œuvres visuelles, étaient eux-mêmes des œuvres, ou encore, étaient publiés dans diverses revues spécialisées. Une importante sélection de ces écrits a été regroupée en 1996 en deux volumes sous le titre Out of Order, Out of Sight1, l’un portant sur ses écrits appelés “méta-art” et l’autre réunissant ses essais critiques.

  • 2 Piper, Adrian. Talking to Myself : The Ongoing Autobiography of an Art Object ; Entretien avec moi- (...)
  • 3 La rétrospective montrée à Villeurbanne est celle qui avait été présentée à Vienne à la Generali Fo (...)
  • 4 Dans le premier volume d’Out of Order, Out of Sight, on trouve ainsi des textes très surprenants (n (...)

2Seulement, jusqu’à présent, aucun texte de l’artiste, à l’exception d’un petit ouvrage rare traduit en 19742, n’existait en français. L’initiative de l’Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne3 en est donc plus que louable. La singularité du statut des écrits d’A. Piper mène à une difficulté de les nommer. Si certains sont clairement des textes critiques voire historiques et philosophiques, d’autres, plus spécifiquement inscrits dans le processus et la présentation même de l’œuvre, apparaissent sous une forme plus conceptuelle ou sociologique, plus narrative ou personnelle. Ce parti pris permet à l’artiste d’intégrer la forme textuelle dans son travail visuel sans le dissocier de son travail intellectuel. On remarque toutefois, à l’image de Talking to Myself des “familles de textes” différentes qui ne tiennent volontairement pas toujours compte de leur espace de diffusion ; ainsi un monologue ou une pensée intime peuvent être mis en parallèle avec un texte théorique particulièrement complexe sans souci de hiérarchie4. C’est là aussi que peut être soulignée toute la recherche artistique et théorique d’A. Piper qui propose, à l’instar du fameux slogan féministe « le personnel est politique », une revendication entêtée et justifiée du respect de la différence raciale et sexuelle et de l’espace individuel au sein d’un espace collectif. Tout son travail étant fondé sur cette revendication, elle insiste sur l’importance du moment où une information est communiquée, sur le présent de la relation qui se crée entre une œuvre et son spectateur, entre un texte et son lecteur. Ce travail sur le présent est aussi celui qui lui permet de donner un rythme de lecture : aucune de ses œuvres, aucun de ses textes ne pouvant être appréhendé après une contemplation de quelques minutes, imposant au contraire leur propre temps de réception. Cette méthode est aussi celle que l’artiste s’applique à elle-même et ce, dès le début des années 1970, où lors de ses premières performances le but principal était de provoquer une expérience “catalytique” chez un public potentiel.

Haut de page

Notes

1 Piper, Adrian. Out of Order, Out of Sight, vol. I Selected Writings in Meta-Art, 1968-1992, vol. II Selected Writings in Art Criticism, 1967-1992, Cambridge, MA, Londres : The MIT Press, 1996

2 Piper, Adrian. Talking to Myself : The Ongoing Autobiography of an Art Object ; Entretien avec moi-même : l’autobiographie évolutive d’un objet d’art, Hambourg, Bruxelles : Hossmann, MTL, 1974

3 La rétrospective montrée à Villeurbanne est celle qui avait été présentée à Vienne à la Generali Foundation et à l’occasion de laquelle un catalogue complet avait été édité. Adrian Piper : seit 1965 : Metakunst und Kunstkritik, sous la dir. de Sabine Breitwieser, Vienne : Generali Foundation, 2002.

4 Dans le premier volume d’Out of Order, Out of Sight, on trouve ainsi des textes très surprenants (notamment par leur caractère intime) que visiblement Adrian Piper n’avait pas souhaité publier plus tôt ensemble avec des essais très théoriques sur, par exemple, la xénophobie ou le racisme dont Xénophobie et indexation du présent, essai présent dans la publication de l’IAC.
Celui-ci était également le texte d’une conférence prononcée par l’artiste lors du symposium Place, Position, Public à l’Académie Jan Van Eyck de Maastricht en avril 1992 (les actes du symposium ont été publiés la même année sous la direction de Ine Gevers).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Elvan Zabunyan, « Adrian Piper : Textes d’œuvres et essais », Critique d’art [En ligne], 22 | Automne 2003, mis en ligne le 24 février 2012, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/1860

Haut de page

Auteur

Elvan Zabunyan

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals